Quelques aspects de la pollution marine au grand casablanca

 Par Jaafari Ahmed  (Prof)  [msg envoyés : 943le 04-08-13 à 09:42  Lu :2370 fois
     
  
 accueil


Quelques aspects de la pollution marine au Grand Casablanca

Le développement industriel que connait la région de Casablanca ne va pas sans avoir des conséquences sur l'environnement marin, surtout que les eaux usées de la plupart des industries sont rejetées dans la mer. En plus, les rejets résultant des opérations de déballastage des pétroliers provenant du large et poussées par les courants et la marée vers la côte engendrent une pollution par les hydrocarbures.

À cet égard, l'institut Scientifique des Pêches Maritimes a effectué, des mesures de la teneur en mercure dans les poissons de consommation courante au Maroc, et une évaluation de la pollution par les hydrocarbures sur le littoral marocain.

Les teneurs en mercure qui ont été relevées dans les poissons capturés au large de Casablanca sont en moyenne de l'ordre de 0,105g/kg. Elles sont assez faibles pour présenter un danger pour le consommateur mais elles sont relativement élevées par rapport à celles décelées dans les autres régions de l'Atlantique marocain.

Quant à l'état de pollution par les hydrocarbures, les plages qui s'étendent du Pont Blondin jusqu'à Tamaris sont assez polluées. Elles présentent une teneur moyenne en produits pétroliers de l'ordre de 189g/m linéaire de plage. Pour remédier à cette pollution, des contrôles rigoureux doivent être effectués sur les navires qui font le déballastage dans les eaux marocaines. Il faudrait aussi construire des stations de déballastage dans les ports pétroliers.

Introduction

La multiplication des usines et la croissance démographique sont des caractéristiques du Grand Casablanca; zone qui contribue activement au développement économique du Maroc. Mais si l'on regarde les revers de la médaille, ce sont au même temps des facteurs de la croissance des causes de pollutions souvent pernicieuses des deux éléments vitaux: l'air et l'eau. Dans le cas de Casablanca, ce sont les eaux côtières qui reçoivent d'une part les rejets des eaux résiduaires urbaines et celles de la plupart des usines, d'autre part les déchets résultant des différentes activités du trafic maritime qui sont transportés par les courants et la marée vers les côtés.

Dans le monde, il y a eu beaucoup d'incidents qui se sont produits à cause de la pollution chimique. Plusieurs cas de mortalités de personnes ont été observés au Japon; en 1953, à Minamata, d'autres suivirent à Niigata en 1956 , à la suite de la consommation de poissons et de coquillages contaminés par le mercure. Chacun a encore en mémoire l'accident de Torrey Canyon survenu en 1976 où les côtes françaises ont été très touchées par les marées noires.

Ces deux types de pollution, la pollution par le mercure et la pollution par les hydrocarbures de pétrole ont été le sujet de quelques travaux effectués par l'Institut Scientifique des Pêches Maritimes à l'échelle nationale, à partir desquels nous avons extrait les données relatives les données relatives à la zone du Grand Casablanca.

I- Teneurs en mercure rencontrées dans quelques poissons de consommation courante capturés au large de Casablanca.

Les côtes de Casablanca sont poissonneuses et riches en espèces diverses; la halle aux poissons reçoit quotidiennement des quantités importantes de poissons. En une année, peuvent débarquer au port de Casablanca quelque 1.304,000 tonnes par les chalutiers, 3.763,000 tonnes par les sardiniers. S'ajoute à cela le poisson de transit qui est amené de différentes régions du Maroc dans des camions.

Vu sa disponibilité, sa diversité et sa haute valeur nutritive, le poisson est une denrée de consommation courante à Casablanca.

C'est dans un but de surveillance de l'état de salubrité de ce poisson que l'Institut Scientifique des Pêches Maritimes a effectué des prélèvements de quelques espèces de poissons en vue de déterminer leurs teneur en mercure qui est parmi les polluants les plus redoutables. Ces prélèvements ont été faits de deux façons:

- Des prélèvements directs à partir du bateau de recherche Ibn Sina lors des campagnes de prospections en Atlantique.

- Des prélèvements indirects à la halle aux poissons de Casablanca.

Les échantillons comprenaient généralement 6 spécimens des espèces régulièrement disponibles sur le marché: le merlan, le capelan, la sardine, le pageot, le chinchard, l'ombrine, le sar, la sole, le maquereau et le rouget.

Les teneurs décelées sont portées sur le tableau I. Au niveau de l'ensemble des échantillons, la teneur moyenne est de 0,094 g/kg, elle est voisine des teneurs naturellement trouvées en Atlantique. Or , si l'on considère les limites supérieures relevées au niveau de chaque individu , on s'aperçoit que certains poissons présentent des teneur qui dépassent la moyenne. Par exemple une ombrine contenait 0,453 g/kg et un pageot 0,465 g/kg, ces valeurs se rapprochent beaucoup de la teneur limité fixée par l'Organisation Mondiale de la Santé, qui est de 0,5 g/kg.

Comparativement avec les autres régions de l'Atlantique marocain (Tableau II), les poissons prélevés à Casablanca renferment des taux de mercure relativement plus élevés par rapport aux zones sud qui connaissent moins d'activités industrielles.

Il est à signaler que sur quelques mesures effectuées sur des moules collectées sur le littoral de Mohammedia, certains individus contenaient des taux assez élevés en mercure dépassant parfois les 0,5 g/kg fixés par l'OMS, ce qui a poussé les autorités à interdire la collecte des moules dans les zones suspectes, et à intervenir auprès des industries polluantes pour prendre les mesures nécessaires.

Donc à part la contamination locale des moules dans une zone limitée à Mohammedia, on peut dire que les poissons qui vivent dans les côtes de Casablanca sont encore sains et nous devons faire de notre mieux pour qu'ils soient protégés de la pollution qui a causé des dégâts importants sur le plan matériel et humain dans plusieurs pays industrialisés.

II- La pollution par les hydrocarbures sur le littoral marocain

La contamination de l'environnement marin par les résidus pétroliers correspond actuellement au type de pollution chimique le plus répandu. Elle présente, en particulier, un caractère chronique, général, souvent observable par le public sous forme de boulettes de goudron échouées sur le littoral.

Dans le cadre d'une action de coopération entre l'Ifremer (Centre de Brest) et l'Institut Scientifique des Pêches Maritimes, nous avons estimé le niveau de pollution chimique par les résidus pétroliers du littoral marocain sur différents sites tests. Les sites d'échantillonnage ont été choisis selon des considérations logistiques et opérationnelles telles que: les facilités d'accès, fréquentation touristiques, proximités des zones portuaires, des raffineries, terminaux pétroliers et de grandes voies maritimes.

Dans la région du Grand Casablanca, 50 stations de mesures ont été réalisées sur 9 plages comprises entre Pont-Blondin et Dar-Bouazza.

Comme la répartition des résidus n'était pas homogène, nous avons adopté une méthodologie basée sur un échantillonnage au hasard le long des zonez d'équidensité d d'accumulation (appelées strates). L'unité d'échantillonnage est radiale d'1 m ou 2 m de large perpendiculaire à la plage.

La collecte se fait de bas en haut de la plage à partir de la ligne d'eau. Cette méthode ne tine compte ni de la largeur de la plage ni des niveaux de la marée pour permettre la comparaison entre les différentes plages.

Les résultats sont portés sur le tableau ci-dessous, avec ceux relatifs aux autres sites du littoral marocain permettant ainsi de voir la situation générale au Maroc et de pouvoir comparer le Grand Casablanca avec ses sites voisins.

En dehors d'El Jadida qui présente le taux de pollution le plus élevé, on note une importante pollution pétrolière à Assanoubar (soit 300 g/ mètre linéaire de plage) et le site le moins pollué dans la région est Pont-Blondin avec 24 g/ ml.

Ces taux nous permettent de déduire que les eaux côtières de Casablanca sont assez contaminées par les résidus pétroliers. Cette contamination doit être attribuée à la fois aux opération de déballastages des pétroliers en mer, au trafic local (pêche et cabotage) et à l'importance des courants et des vents prédominants existant au voisinage immédiat des côtes.

Conclusion

À Partir des données établies dans ce rapport, nous tirons les constatations suivantes en ce qui concerne l'état de la pollution par le mercure et les hydrocarbures sur les côtes du Grand Casablanca:

- La pollution mercurielle est presque inexistante dans les poissons de consommation courante capturés près des côtes. Mais quelques moules contaminées ont été décelées dans la zone de Mohammedia et des mesures ont déjà été prises par les autorités en vue de remédier à de problème.

- La pollution pétrolière , qui est essentiellement d'origine exogène , a atteint un niveau inquiétant qui nécessite des mesures efficace à prendre pour lutter contre cette pollution en renforçant la surveillance des navires marchands qui ouvrent leurs soutes dans les eaux marocaines , et en construisant des stations de déballastages dans les principaux ports pétroliers.

Tableau 1: teneur en mercure dans les poissons capturés à Casablanca

Date de capture

Nom commun de l'espèce

Nombre de spécimens

Teneur limites

(mg /kg ppm)

Teneur moyennes

(ppm)

Déc/84

Pageot

Chinchard

Grondin

Sardine

Soie-langue

Tacaud(Capelon)

Ombrine

Maquereau

6

6

2

3

3

2

1

4

0,080 - 0,153

0,041 - 0,185

0,044 - 0,125

0,071 - 0,223

0,041 - 0,066

0,108 - 0,156

_

0,053- 0,153

0,116

0,082

0,084

0,123

0,053

0,132

0,014

0,094

Jan/85

Ombrine

Pageot

Merlan

Chinchard

Tacaud(Capelon)

3

6

7

6

6

0,015 - 0,453

0,095 - 0,465

0,068 - 0,163

0,049 - 0,078

0,008 - 0,225

0,208

0,190

0,111

0,065

0,153

Mai/85

Merlan

Chinchard

Maquereau

Grondin

Pageot

6

6

6

2

6

0,090 - 0,100

0,110 - 0,160

0,186 - 0,218

0,096 - 0,100

0,180 - 0,200

0,98

0,150

0,200

0,098

0,190

Sep/ 85

Tacaud

Alose

Pageot

Sole

Rouget

Pageot

Merlan

3

2

3

1

1

2

1

0,056 - 0,071

0,007 - 0,013

0,009 - 0,012

-

-

0,009 - 0,019

-

0,060

0,010

0,010

0,030

0,059

0,014

0,009


Total

94

Moyenne x=

0,094 0,030 ppm

Tableau II: Niveau de contamination par résidus pétroliers sur différents sites du littoral marocain

Section

Site

Longueur

(m)

Pollution pétrolière

% Résidus pétroliers /déchets totaux

Rif

Martil

Ksar Sghir

Tanger

Asilah

2100

1250

2250

1300

77 /- 31

63 /- 15

40 /-38

153 /-25

61,3

40,7

8,2

67,5

Rabat

Méhdia

Rabat-ville

Sables d'or

Temara

Skhirat

1500

500

1000

300

1200

58 /- 17

79 /- 35

34 /-33

100 /-162

12,3 /-4,1


13,3

21,6

17,6

38,1

13,8


Mohammedia

Pt.Blondin

CriquePt.Blondin

Assanaoubar

Plaisance

320

120

960

1000

-24,8 /-20,4

-130 /-56

300 /-124

-102 /-8

10,4

44,8

81

11,9

Casa

Zenata

Corniche

Aïn Diab

Tamaris

Dar Bouazza

2400

1200

1500

1000

2000

-124 /-155

-43,4 /-20,5

-96 /-52

-76,5 /-86

88 /-53

11,1

17,9

32,2

37,1

57,8

Safi

El Jadida

Sidi Bouzid

Oualidia

Sidi Abed

2000

1200

1200

1500

397 /-158

55 /-11

19 /- 9

96 /-54

65,8

55,1

33,3

81,9

Tableau III: teneur moyenne en mercure total par région et par espèce (G/kg)

Espèce

Région (1)

Pageot

Merlan

Tacaud

Sardine

Chinchard

maquereau

Teneur

Casa

0,126

0,073

0,115

0,123

0,100

0,098

0,105 /- 0,02

Safi

-

0,043

0,076

0,110

0,053

0,165

0,089 /- 0,05

Agadir

0,112

0,160

0,089

0,156

0,124

-

0, 128 /- 0,03

Tan-Tan

-

-

-

0,080

-

-

0,080

Sahara

0,030

0,056

0,060

0,075

0,100

0,104

0,071 /- 0,03

Teneur moyenne

0,089 /-

0,052


0,83 /-

0,053

0,085 /-

0,022

0,109 /-

0,032

0,094

/-

0,027


0,122

/-

0,036


(1) Les latitudes des régions sont définies dans le rapport original (trav. Doc. Mst. Scien. Des pêches n° 61, déc. 1982)

Par Laïla TAHIRI JOUTEI

Chercheur à l'Institut Scientifique des Pêches Maritimes



  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Djc: chapitre xiii!
  Mettre la production écrite à l'esprit du temps
  Tous les messages de Jaafari Ahmed

InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +