Quand les élèves dictent leur loi !

 Par HARRADA Chafiq  (?)  [msg envoyés : 31le 20-01-11 à 18:56  Lu :2021 fois
     
  
 accueil


"3tini ghir 16 a ostad" "Ana bari ghir 14" ! et ainsi de suite. Voila en quoi est réduite "l'évaluation" !
Questions :
1) Qu'est-ce qui a amené les élèves à (penser) de cette façon ?
2) Pourquoi cède-on à ce genre de "chantage" ?
3) Que faut-il faire pour remettre les pendules àl'heure ?

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Les inspecteurs et les exactions
  Initiation au texte argumentatif
  Tous les messages de HARRADA Chafiq


 Réponse N°1 8213

J'ajouterai...
  Par   Samira Yassine  (CSle 20-01-11 à 22:59

J'ajouterai HARRADA Chafiq que la demande de ces élèves est tout de même bien justifiée. Ils sont rationnels dans leur façon de dire les choses. Ils demandent , ou ils exigent selon leur degré d'intelligence ou de politesse, mais avancent l'un des arguments les plus convaincants "C'est notre dernière année Monsieur" Bien sûr , ils ne s'expriment pas en français mais dans leur maternelle à laquelle ils restent fidèle quel que soit la matière enseignée, français, anglais ou allemand(on a l'allemand dans notre établissement).

franchement, on passe tout un semestre à travailler à diversifier les méthodes, mais le jour des résultats, on désepère, on se rend compte que nos efforts s'avèrent inutiles, puisque le résultat est des plus insufisants. On doute de nous mêmes de nos compétences, heireusement qu'il y a toujours une " minorité" qui vous rassure par leurs résultats encourageants pour ne pas dire qui arrivent à vous réciter ce que vous lui avez inculqué. C'est la vérité, c'est ce qu'on attend d'eux jusqu'à nouvel ordre. On attend un autre Bloom ou un autre Rogeirs, mais pas un autre Rachid ou Mohamed, malheureusement/




 Réponse N°2 8215

Rien n'est justifié ni rationnel !
  Par   HARRADA Chafiq  (CSle 21-01-11 à 00:24



Quand un élève OSE "négocier" sa note avec UN prof, c'est qu'il en a pris l'habitude (avec d'autres) ! Or, la note que je donne à un élève c'est le résultat et de ses efforts et des miens ! (comme vous l'avez souligné à juste titre). Si je cède à des considérations d'ordre sentimental ou autre, je ne suis plus un enseignant !




 Réponse N°3 8219

Le problème est général!
  Par   Samira Yassine  (CSle 21-01-11 à 07:41

M Elomari, je comprends parfaitement ce que vous ressentez. On a honte de dire qu'on est les professeurs de français de ces cancres. Le problème c'est que lorsqu'on en parle avec d'autres collègues des autres matières, ils disent exactement la même chose; l'élève ne connait même pas sa langue maternelle. Ils leur arrive , et très souvent de s'exprimer à l'écrit en arabe familier, parlé.

Le problème vient du primaire puis du collège. On ne sait plus comment y rémdier. J'ai été consultée dernièrement par une de mes ex-élèves qui est maintenat étudiante à la faculté, langue et littérature française. Elle me demandait de l'aider à faire un exercice pour se préparer à l'examen. L'exercice consistait en un texte à fautes. Il fallait par exemple corriger la phrase suivante " je suit aller au lycée. mes j'ai arrivé en retars" J'ai été sidérée. Je voulais savoir de quelle matière il s'agissait: la grammaire corrective. Le deuxième exercice consistait à corriger toujours , on donnait des phrases avec le pronon relatf"que" alors qu'il fallait mettre à la place le pronom relatif " dont" et le dernier exercice consistait à distinguer le participe passé de l'infinitif concernant les verbes du premier groupe. L'élève est venue me consulter parce qu'elle s'inquiétait énormément vu les difficultés qu'elle trouvait à faire un tel exercice. Je me suis dit" le problème est général"




 Réponse N°4 8231

Il y a vraiment de quoi s'inquiéter...
  Par   eros hocine  (CSle 21-01-11 à 19:32

Moi, je dirais mieux même, une ancienne élève à moi m'a consulté pour lui venir en aide dans la préparation de son mémoire de licence en littérature française. Elle m'a donc invité à jeter un coup aux recommandations et corrections que Monsieur son prof de français lui avait envoyé sur sa boîte ; le moins qu'on puisse dire est que c'était "catasprofique"( un mot-valise que j'ai cultivé moi_même), des fautes qui sautent aux yeux sur les rudiments de la langue , et qui plus est, mon élève m'a dit qu'il était le moins "généreux" côté notes...Franchement, il y a de quoi s'inqièter pour les uns, et de quoi avoir honte pour les autres...




 Réponse N°5 8238

Nos élèves sont nos victimes !
  Par   HARRADA Chafiq  (CSle 21-01-11 à 21:35

Oui messieurs! les élèves ne sont que ce nous faisons d'eux ! Des "cancres" ! non madame Samira Yassine, le cancre c'est peut-être celui qui en a fait tel !!




 Réponse N°6 8244

????
  Par   Samira Yassine  (CSle 21-01-11 à 23:27

M Harrada , pouvez - vous être plus clair, j'ai pas bien compris ce que vous avez dit.

merci




 Réponse N°7 8312

A Samira
  Par   abdelwahab chahour  (CSle 23-01-11 à 23:04



Salam,

Taxer les élèves de "cancres "est inacceptables et non pédagogique.C'est un terme fort que nos autres profs devront pas utiliser.Les apprenants ,in extenso,ont besoin de nous pour les illuminer et ce n'est pas leur faute s'ils sont comme vous avez dit "cancres".La question qui se pose et s'impose c'est pourquoi sont-ils "cancres"?Et qui les a rendus comme cela?Aussi peut -on parler des enseignants "cancres":qui ne fournissent aucun effort pour améliorer le niveau de leurs élèves.

Essayons de donner le minimum de bonnes et efficaces connaissances à ses hommes de demain au lieu d'adopter ce discours misérabiliste chaque fois qu'on parle des élèves.

Faisons en toute honnêteté notre travail et advienne que pourra.

Merci à vous





 Réponse N°8 8549

dignité
  Par   LEFRIYEKH FATIHA  (Profle 28-01-11 à 01:24



Sous prétexte d'être en dernière année (2 ème bac), certains élèves essayent de me culpabiliser, de me rendre responsable de leur échec s'ils n'arrivent pas à décrocher leur bac ou à avoir une bonne moyenne parce que je ne suis pas généreuse en notes. Cela me laisse perplexe parfois et je me pose cette question: Comment ces élèves osent marchander de cette façon sans avoir froid aux yeux? Ou est la dignité avec laquelle on préparait nos examens en s'appuyant sur l'aide de Dieu et de notre labeur?.

Et ne dites jamais que c'est la faute aux enseignants car je suis sûre que la plupart des enseignants ont tout fait pour pouvoir améliorer le niveau des élèves.





 Réponse N°9 8550

A M. abdelwahab chahour
  Par   Samira Yassine  (CSle 28-01-11 à 02:04



"On a hone de dire qu'on est les professeurs de français de ces cancres."

En cherchant le sens du mot cancre, j'ai découvert que les synonymes allaient de paresseux à âne, passant par idiot , imbecile, étourdit…

Des termes que vous pouvez employer à tort et à travers sans faire attention à leur poids et leur impact sur la pesonne visée par ce qualifiant.

Je réalise que j'ai employé un terme péjoratif, en traitant nos élèves de cancres, moi , dont le souci majeur est l'intérêt de ces élèves. Je suis heureuse de voir de telles réactions de la part de professeurs aimant à ce point leurs élèves. Je suis adorée par mes élèves, et je les traite comme mes propres enfants et si j'ai commis l'erreur d'utiliser un terme si fort, je présente mes excuses à tous ceux qui aiment tant leurs élèves sans dire pour autant que ceux qui les critiquent ne les aiment pas mais leur niveau les rend furieux contre eux parce qu'il ne veulent que leur bien: les voir avec un niveau meilleur.

Sachez M abdelwahab chahour que si je vous ai répondu c'est parce que je me vois en vous, nous aimons beaucoup nos élèves, et je ne peux que respecter les professeurs qui aiment leurs élèves et cherchent leur bien.

Merci encore d'avoir attiré mon attention là dessus comme je remercie Mme LEFRIYEKH FATIHA qui a remis ce sujet sur le forum sinon je n'aurais jamais lu votre intervention sur le sujet. Merci encore.





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +