Qu'en dira-t-on?

 Par Samira Yassine  (?)  [msg envoyés : 2089le 06-02-11 à 22:38  Lu :1908 fois
     
  
 accueil


"Rien ne modifie si vite notre jugement sur un individu que de découvrir que le jugement qu'il porte sur nous n'est pas ce que nous croyons"
Il arrive à l'être humain de commetre des actes qu'il regrette amèrement par la suite. Mais le plus dur, le plus redoutable c'est qu'est ce qu'en on dira?
A-t-on vraiment le droit de juger autrui?
Il est des personnes vraiment dignes de respect. Combien on respecte une personne qui , bien qu'étant au courant de tout, fait comme s'il n'était au courant de rien, garde le même comportement au moment oû tout le monde vous montre du doigt. C'est une personne vraiment digne de respect.
On n'est pas parfait! Dieu seul punit ou pardonne. Lui, notre créateur , peut nous pardonner nos erreurs les plus impardonnables alors que l'autre s'accorde le droit de vous juger!!!!
Une autocritique serait la bienvenue dans ce cas. Au lieu de critiquer les autres, on devrait plutôt, s'autocritiquer, peut être qu'on renoncerait à toute critique de l'autre parce qu'on comprendrait que l'erreur est humaine.
Le plus malheureux, certaines personnent ne vous jugent pas seulement mais se donnent le droit de vous mépriser. c'est insupportable !!!
Tout sauf que certaines personnes vous méprisent ou laissent montrer un tel sentiment dans leur regard, dans leur comportement , pire encore dans leur silence.

  




 Réponse N°1 8899

ai_je vraiment le droit de juger autrui?
  Par   alaouielismaili bouchra  (Autrele 08-02-11 à 18:36



je peux repondre par une autre question:mais qui suis_je pour juger? On peut dire donc qu on a pas le droit de juger autrui , et ça sera abusive de le faire puisque on ne sait pas les circonstances de chaque personne ,on est dans ce cas incapable d’apprécier une situation dans son ensemble. et ce jugement ou cette observation personnelle qui vient à juxtaposer à une autre , est injuste.Aussi, Chaque personne fait ce qu’il fait et vit en fonction de ses expériences personnelles et ses moyens humains dont il dispose........................merci chère Samira pour le sujet , il y a tant de points à discuter...on le fera enchaallah cordialement





 Réponse N°2 8900

re
  Par   marocagreg  (Adminle 08-02-11 à 18:40



je suis d'accord...personne n'a le droit de juger les autres, seul Dieu peut le faire, car nous sommes tous susceptibles de tomber un jour...





 Réponse N°3 8901

si tout le monde ...
  Par   Samira Yassine  (CSle 08-02-11 à 19:17



Si tout le monde avait la même ouverture d'esprit que vous, mes chers amis!!!

Je vous remercie de commenter mon écrit.





 Réponse N°4 8903

re
  Par   leftouhi safae  (Autrele 08-02-11 à 22:01



salam, "tout le monde se plaint de sa mémoire, et personne ne se plaint de son jugement" La rochefoucauld





 Réponse N°5 8917

Questions pertinentes
  Par   Samira Yassine  (CSle 09-02-11 à 15:24



Oui cher ami, on dit qu'on n'a pas le droit de juger autrui puisqu'on n'accepte pas d'être jugé par lui. Mais , en réalité, on ne peut s'empêcher de donner notre point de vue sur une personne. Néanmoins, celà ne veut pas dire que je la juge, pire encore que je la méprise. Par exemple, si on me demande un conseil, et que je dois assumer ma résponsabilité, je donne mon avis sur la personne, je dirai comment elle est sans la juger. Un homme qui cherche à vérifier si son futur gendre a une bonne réputation et pose des questions bien précises, je peux y répondre si je suis vraiment obligée, je répondrai strictement à ses questions sans en profiter pour faire des jugements.

En fait, M Elomari, vous avez été clair, même si on n'aime pas être jugé, ni juger, il se peut qu'on le fasse. Et cela peut avoir des conséquences facheuses sur la personne jugée.

Ma devise dans la vie "Mets toi à la pace de l'autre"" et si c'était moi?"

Je m'adresse à toute personne qui décide d'agir d'une façon ou d'une autre, qu'elle se pose la question " et si c'était moi?" qu'elle se dise"Je me mets à sa place, aimerais-je être traité de la sorte?" Des fois, on est sage, on est bon, on est altruiste, alors on croit que notre comportement est le meilleur qui puisse exister dans l'intérêt de l'autre; peut être qu'on a raison, mais qui nous dit qu'on n'est pas en train de nuir à cette personne, à lui porter le pus grand préjudice, de bonne foi. Les pus grands maux sont commis de bonne foi!!!





 Réponse N°6 8931

re
  Par   marocagreg  (Adminle 10-02-11 à 14:20



Salut M. el Omari,

Est-ce que l'épicier a fait son devoir en racontant au père de sa promise ce qu'il a vu, ou vous croyez qu'il aurait dû mentir ?

Remarquez que l'épicier n'a dit que la vérité (il ne juge pas), et que c'est le père de la futur mariée qui a fait son enquête.

Le jeune cadre n'aurait-il pas dû faire attention aux susceptibilités des gens, en retournant chez lui accompagné alors qu'il est célibataire ? Ne parle-t-on pas ici de prostitution d'une manière biaisée ?

Qui doit-on blâmer dans cette affaire : le jeune cadre ou l'épicier ?

Je crois qu'il y a une frontière nette entre juger les gens et se faire une opinion de ces gens d'après la fréquentation de ceux-ci, sinon n'importe qui peut faire n'importe quoi et refuser d'être jugé au nom d'une liberté absolue. quand on vit dans un groupe, on doit forcément aliéner une part de sa liberté et respecter les codes.





 Réponse N°7 8935

re
  Par   marocagreg  (Adminle 10-02-11 à 16:15



Oui, mais quand on dit il rentrait chez lui accompagné, on pense immédiatement à la nature de cet accompagnement ! Donc tu nous fais du suspens là pour nous induire en erreur. Dans ce cas-là, si le jeune cadre a expliqué la situation au père la future mariée pour effacer le malentendu et que le père persiste à refuser le mariage, je crois que c'est la faute de l'épicier qui a jugé le cadre de "moufsid" sans qu'il soit sûr de rien en interprétant subjectivement les choses, mais c'est aussi la faute du père qui n'a pas bien mené son enquête et qui a cru tout ce qu'on a dit du jeune prétendant. mais, on dit toujours que "الخير فيما اختاره الله ". Peut-être que l'épicier l' a séparé de la jeune fille qu'il voulait, mais peut-être aussi, qu'il lui a rendu un grand service !





 Réponse N°8 8940

epicier et juge :deux boulot c trop!
  Par   alaouielismaili bouchra  (Autrele 10-02-11 à 19:11



je crois que les gens qui n ont rien à faire , non également pas le temps pour s assurer avant de juger . il est toujours difficile de connaître les intentions d autrui de sorte qu un jugement portant sur lui ne peut jamais être fondé sur des critères objectifs. En effet comment cet épicier a pu juger un être dont les motivations sont inconnues?





 Réponse N°9 8941

re
  Par   marocagreg  (Adminle 10-02-11 à 19:34



Il y a un hadith où le prophète marchait à côté d'une femme. quelques-uns de ses compagnons l'ont croisé et ont fait semblant de ne pas le voir, alors, le prophète, pour mettre fin à toutes les interprétations et à toutes les suppositions qui peuvent aller loin quand les autres n'ont pas toutes les données, à appelé ces compagnons et les a informés que la femme en question, était l'une de ces épouses.

Je trouve que c'est parfaitement normal d'avoir ce genre d'attitude si on a le contexte décrit par M. El Omari, surtout dans les quartiers populaires où l'épicier fait figure de Mkaddem.

Franchement, si vous avez un voisin célibataire et subitement vous remarquez que ce jeune est de plus en plus accompagné de femmes dont on ne connait pas l'identité, vous n'auriez pas une petite suspicion ? Certes, dans ce cas, le jeune cadre est accompagné par sa soeur, mais, on connaît parfaitement que pour un seul cas de ce genre où il y a méprise, il y a des milliers de cas où le jeune est accompagné par des femmes d'un autre genre. C'est pour cela d'ailleurs que les gens refusent de louer des locaux en même temps à des familles et à des célibataires. Une seule tomate avariée contamine toute la charretée comme dit un proverbe marocain.

L'erreur de l'épicier ce n'est pas d'avoir eu des soupçons, mais d'avoir formulé un jugement catégorique en se basant sur ses seules observations et le père de la promise a fait confiance à son jugement pourquoi ?





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +