Production écrite:la violence.le développement

 Par brahim el harfi  (Prof)  [msg envoyés : 242le 05-12-11 à 22:29  Lu :29679 fois
   
  
 accueil

Le développement
Le développement apporte une réponse aux questions posées dans l’introduction, c’est une réponse au problème soulevé par le sujet. C’est là où on examine le problème et on tente de le résoudre. Chaque axe du développement doit être étayé par des arguments et illustré par des exemples.
Comment trouver des arguments et des exemples ?
Les exemples et les arguments seront tirés des faits ; il faut presque toujours se référer au concret, au vécu:
On vous demande par exemple de parler des causes de la pollution ; j‘habite en ville, je vois les voisins jeter les déchets dans la rue, la fumée qui se dégage des voitures, des usines ; j’habite en milieu rural, je vois les produits toxiques empoisonner l’eau notamment les nappes phréatiques…. etc;
Application
Sujet 2
Le père de l’enfant s’est battu avec le courtier dans le marché des enchères.
Pense- vous que la violence est une réponse acceptable face à une situation de conflit ? Vous répondrez à cette question dans un développement argumenté et ordonné.
Introduction
1 Amenez le Sujet : qui, quoi, quand, où, fait divers, approche philosophique, sociologique…
La violence est l’usage de la force physique ou verbale contre quelqu’un. On parle même aujourd’hui de violence symbolique ou psychologique. (Problème) Ceux qui y recourent pensent que la puissance physique permet de résoudre tous leurs problèmes. (Problème divisé) quelles sont les causes de la violence ? et quelles en sont les conséquences ? OU nous verrons d’abord les causes de ce fléau et nous examinerons ensuite ses conséquences.
LA RECHERCHE DES EXEMPLES ET DES ARGUMENTS
Dans la vie quotidienne, où est-ce que je vois la violence ?
Je la vois dans la maison par exemple:Un mari qui bat sa femme
Je la vois dans le lycée par exemple: Un élève contre un autre
Les arguments il faut les puiser donc dans la vie quotidienne, dans votre expérience, dans vos lectures, cultures ; et non en cogitant dans l’abstrait, levant les yeux au ciel, cherchant je ne sais quoi d’inexistant. Ce que vous avez étudié au collège, au lycée, il faut le mobiliser, l’activer en vue de l’intégrer dans votre production
Développement rédigé
Partout, on voit les manifestations de la violence : dans les stades, aux lycées, dans la rue, dans le marché, au foyer ; il semble que la maxime de l’auteur des Fables, trouve une résonance chez nous « La loi du plus fort est toujours la meilleure ».
Cette brutalité humaine se justifie par plusieurs raisons : d’abord, la promiscuité de l’espace et l’ignorance sont souvent à l’origine de la violence physique et verbale, comme en témoigne la dispute entre Rahma et Lala Zoubida dans La Boite à Merveilles. Aussi, le sureffectif des élèves dépassant parfois la cinquantaine, entraîne-t-il la violence dans nos classes.
Ensuite, les films d’action, qui présentent des images violentes participent à la recrudescence de la violence ; en effet, les adolescents s’identifient aux stars de cinéma, et reproduisent les scènes hollywoodiennes dans la réalité. Combien d’adolescents et d’enfants ont tué leurs camarades croyant que c’est un jeu dans leur subconscient.
Puis, la pauvreté, et le chômage poussent certains jeunes à agresser des filles, des vieux pour leur piller leur bien tant peu soit il. Enfin, le manque d’éducation dans la famille et la démission de l’école de son rôle éducatif ont augmenté le phénomène de la violence dont les conséquences sont désastreuses.
Les effets néfastes de la violence se font de plus en plus sentir dans la vie quotidienne : la haine entre les élèves, l’absence de communication au sein de la famille, le divorce des parents, la délinquance des enfants, vu le désengagement de la famille, l’état de droit cède la place à la loi de la jungle, et partant le citoyen paie le lourd tribut et ne se sent plus en sécurité.
Par ailleurs, les populations arabes, longtemps réprimées par leurs présidents à vie, sont sorties actuellement dans la rue et ont renversé leurs régimes despotiques. Ainsi toutes ces révolutions auxquelles on assiste aujourd’hui, sont la conséquence de la dictature, du despotisme exercés contre les peuples.
BILAN
Comme vous l’avez constaté, les arguments et les exemples sont empruntés à la vie de tous les jours et à la lecture des œuvres : il faut les exploiter dans ce sens

  




 Réponse N°1 15507

La bête noire
  Par   Samira Yassine  (Profle 06-12-11 à 12:31



Pour certains d'entre nous comme pour un grand nombre d'élèves, la production écrite est la bête noire. C'est l'activité qu'ils redoyutent le plus , normal pour un professeur dont l'élève ne sait pas formuler UNE phrase, je n'exagère pas.

J'aimerais demander aux collègues de coopérer afin d'amliorer le niveau des élèves et nous faciliter cette tache.

Je propose que chacun de nous donne des astuces pour la réussite d'une telle activités.

personnellement je vais proposer des phrases passe partout qui peuvent enrichir la production d'un élève et j'espère en voir d'autres proposées par les collègues. Merci





 Réponse N°2 15508

Quelques propositions:
  Par   Samira Yassine  (Profle 06-12-11 à 12:56



Voici quelques phrases que tu peux employer, cher élève , pour :

EXPRIMER UNE EVIDENCE:

Il est admis chez le commun des mortels que ......

Il est communément admis que ....

Nul/ personne ne peut ignorer/nier / contester le rôle important que joue ....

Il va sans dire que ....

Tout le monde s'accorde sur l'importance de ....

LE VERBE INTRODUCTEUR D'UN POINT DE VUE :

Sache cher élève que le choix d'un verbe n'est pas gratuit , que tout verbe a une signification bien particulière , par exemple:

Certaines personnes disent que ..............

certaines personnes prétendent que ............

Certaines personnes affirment que ................

certaines personnes croient que .............

A suivre ...





 Réponse N°3 15539

La pensée après le mot
  Par   brahim el harfi  (Profle 09-12-11 à 21:28

merci professeur Samira, votre initiative est louable et c'est mon deuxième objectif.

le premier c'est apprendre à l'élève à penser, à réfléchir, à ouvrir les yeux grands autour du monde où il vit. ensuite à l'outiller comme vous venez de le faire.

Apprendre à classer, c'est apprendre à penser





 Réponse N°4 16932

je vous remercie bcp
  Par   yascastel baddaoui  (CSle 02-02-12 à 23:09



je suis un élève de première année du bac. je trouve ce texte est plus utile il m’aide beaucoup pour comprendre bien comment trouver et analyser les arguments et les exemples dans un texte argumentatif et pour cela je vous remercie beaucoup mon professeur





InfoIdentification nécessaire
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +