Production écrite(confier ses problèmes)


 (?) [3 msg envoyés ]
Publié le :  Lu :5217 fois
Rubrique :Lycée et Entraide scolaire  
  • 0.1 stars
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5


Bonjour,
Consigne:
Il arrive souvent que l'on éprouve le besoin de confier ses problèmes à quelqu'un.
A votre avis,cela n'est-il pas dangereux?
(Essayer d'illustrer vos arguments par des exemples dans les romans qu'on a,,,,,,,,,
Bonne chance :)




 Réponse N°1 31277

Merci pour le partage!
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle date_verif



Ne pensez-vous pas que c'est un peu (trop) soutenu?! peut-être faut-il simplifier et recourir à des expressions au niveau des élèves, et des enfants dont c'est le parlement?

Et peut-être ausi essayer d'aller vers le discours oral, parce que, ici, c'est de l'écrit développé pour un lecteur, et non pour un auditeur qui n'a pas le temps de réécouter, et de chercher le sens d'un mot...pour comprendre le message!

Qu'en pensez-vous?





 Réponse N°2 31291

L'exploitation des enfants
  Par   mehdi maaroufi  (CSle date_verif



Mesdames et Messieurs,

Je me permets d’émettre un discours où j'essaierai sans rancunes, à travers mes arguments, de procurer une détente spirituelle à ces pauvres enfants qui souffrent d'exploitation; pour qu'ils ne craignent plus autrui, ce qui va certainement faciliter leur intégration dans la société.

En effet, à travers les médias, on entend souvent des jeunes qui souffrent de violences et d'agressions sexuelles. Cela nous choque, et change notre état d'âme; mais sans plus. On reste indifférent !

Imaginez que c'est notre enfant à qui on fait du mal, qu'on traite méchamment, et même qu'on agresse !? On donnerait sûrement n'importe quoi pour retrouver l'assaillant et le punir à travers des procédés sévères.

C'est vrai que la société a une part de responsabilité envers ses criminels qui ne cessent de nuire à nos enfants. Mais, qu'on montre quand même à ces derniers comment se protéger, il faut les prévenir, les guider vers le bon chemin! Ce n'est pas en les libérant dans la rue, qu'on ne craint rien !

De plus, ces jeunes ont besoin de notre soutien moral et physique; c'est en restant près d'eux mutuellement qu'on peut éviter ces agressions. Les chiffres montrent que beaucoup de filles sont exposées aux viols, résultat: Elles sont parfois obligé d’abandonner leurs études; les conséquences peuvent aller même jusqu'à causer des suicides à cause de ce martyre.

L'enfance est une période importante dans la vie de l'homme. Moi je dis, main dans la main pour une société saine!

Et entraidons-nous afin de bannir ces formes d'abus que l'on fait subir aux mineurs.





 Réponse N°3 31305

public cible
  Par   kasbaoui abdelaziz  (Autrele date_verif



Au niveau formel, le libellé du sujet se compose d'une situation (d'écriture) qui donne suffisamment d'indices utiles à la rédaction et d'une consigne qui délimite les tâches à accomplir (rédiger un réquisitoire).

Au niveau référentiel, cognitif et méthodologique, pourtant, on peut avancer les remarques suivantes:

1- on demande à l'élève (16/17/18 ans) de se mettre dans la peau d'un député quand bien même il serait membre du parlement de l’enfant (il est obligé d'écrire son discours en français et de se mettre dans une situation virtuelle). L’imagination d'une situation sied plus à des textes de fiction qu'à des textes fonctionnels, qui ont une vocation plutôt ""authentique".

2- le discours juridique est tellement codé, tellement ritualisé socio-culturelement et polico-idéologiquement, qu'il est difficile pour un non initié d'élaborer des textes y afférents

3- un réquisitoire, corollairement à la remarque précédente, est l'affaire de spécialistes qui ont une certaine connaissance et formation politiques et juridiques que les élèves du lycée ne sont pas censés avoir.

On pourrait demander dans cette optique un texte argumentatif où les élèves seront amenés à défendre un cas précis (déjà la proposition des sujets d'ordre général ne peut motiver les élèves), i.e. un cas de leur entourage, qu'ils connaissent, qu'ils ont vu à la télé, qui a fait scandale dans leur ville, etc.

Merci





 Réponse N°4 31306

J'approuve !
  Par   Samira Yassine  (CSle date_verif



Effectivement M kasbaoui , certains élèves commencent à se plaindre du choix des sujets que nous proposons sur le site. De nombreux élèves ont même "démissionné" ; ils ne produisent plus, ils m'ont dit, "c'est au dessus de notre niveau." Je parle d'un bon nombre d'élèves qui a abandonné le concours. J'ai reçu aussi un message, de la part de l'un des excellents élèves du site, où il me demandait de proposer un sujet du genre des sujets de l'examen. C'est d'ailleurs, pour cette raison , que j'ai proposé le sujet sur l'absence du père.

Mes remerciements les plus sincères à vous, M kasbaoui , pour tout ce que vous faites au sein de notre site dans la grande discrétion. 
Sincères remerciements, M Tamsouri, pour le partage. 

Mes respects. 








 Réponse N°5 31311

En effet,
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle date_verif



l'exercice de l'écriture est une activité contraignante aussi bien pour l'élève que pour l'enseignat lui-même!

Si l'enseignant réussit souvent à faire participer ses élèves à la co-construction du sens dans la lecture, les faire parler à l'oral, leur faire acquérir quelques faits de langue, il n'en va pas de même quant à l'écrit!

le premier obstacle auquel se heurte l'enseignant est celui du choix du sujet. Comment faire pour que le sujet qui va être traité puisse motiver les élèves. ce sujet doit s'inscrire dans une logique, qui touche de près les apprenants...etc

mais, le deuxième problème, et c'est le plus contraignant , est celui des consignes: quand on a trouvé le thème, il faut y choisir le sujet, mais après avoir choisi le sujet , il faut se demander ce qu'on veut en faire et comment, et dans quel but ( pour l'élève). une fois ces questions délimitées, il faut travailler les consignes, qui permettent d'opérationnaliser les modalités du sujet.

La dernière difficulté, et non des moindres, est celle du matériau à utiliser: est-ce que les élèves ont suffisamment de bagage pour s'exprimer ? pour écrire, il faut lire: on ne peut écrire de rien!

la plupart des fois l'enseignant conduit l'activié en solo! il s'ingénie à faire trouver les idées qu'il a lui-même , à adopter un plan, et faire approuver par les élèves. S'il s'attarde au début parce qu'il ne manque pas de volonté pour faire réagir ses élèves, quand il constate que l'heure avance, et qu'il ne pourra jamais terminer, il se met à galoper, finalement , il développe au tableau, peu à peu ,un texte que les élèves croient avoir produit eux-mêmes!

Mais , le jour du contrôle, il a la mauvaise surprise de se trouver devant des pages vides, ou devant quelques phrases décousues, et dont la syntaxe et l'orthographe achèvent de l'anéantir: il ne comprend pas! pourquoi ?! ça se passe si bien pendant la leçon! pourquoi ça ne marche pas pendant l'évaluation?! etc...!

Mais que faut-il faire pour que l'écrit, activité qui doit vraiment refléter le niveau de l'élève, joue le rôle de l'aboutissement de l' enseignement-apprentissage?





 Réponse N°6 31312

Pourquoi, M Jaafari ?
  Par   Samira Yassine  (CSle date_verif



On tentait d'oublier la réalité amère en savourant les écrits de ces élèves du site. On a fini par oublier qu'en classe, ce n'est pas aussi beau que sur le site avec ces bons élèves qui n'hésitent pas à envoyer leurs belles productions hebdomadaires. .

Mais la façon dont vous venez de décrire l'activité de production écrite et ce qu'endure le professeur sans réaliser toujours ses objectifs nous plonge dans la réalité.

Vous avez tout à fait raison, M Jaafari. La production écrite n'est pas toujours aussi réussie qu'on le souhaite.

Merci .





 Réponse N°7 31329

gestion de l'écrit
  Par   kasbaoui abdelaziz  (Autrele date_verif



je me permets de synthétiser les idées pertinentes de Ssi Ahmed

la gestion de l'activité de production de l'écrit dépend de trois variables:

1- psychologique: choix d'un thème motivant proche des préoccupations socioculturelles des élèves, implication des élèves, cibler le centre d’intérêt des élèves ayant trait avec leurs âges, éviter les sujets bateaux, etc.

2- cognitif: s'assurer de la maitrise des ressources linguistiques et textuelles à utiliser (qui sont censées être étudiées en amont), faire appel aux structures à réinvestir, etc.

3- didactique: lisibilité des consignes, faisabilité, démarche, etc.





 Réponse N°8 31330

Bien dit, Ssi Kasbaoui!
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle date_verif



Vous avez l'art et la manière de dire les choses!

Mes sincères remerciements!





InfoIdentification nécessaire
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +