Préparation à la dissertation

 Par kantara oussama  (?)  [msg envoyés : 4le 27-04-12 à 09:27  Lu :1445 fois
     
  
 accueil


KANTARA Oussama, prof de CPGE, Safi

L'Etat est inconcevable en l'absence d'une autorité suprême qui régit la vie sociale en inspirant le respect autant que la crainte. Pourtant, David Henri Thoreau affirme: «le meilleur gouvernement est celui qui gouverne le moins». L'auteur définit ici la caractéristique principale du gouvernement juste. Pour lui, le pouvoir qui s'abstient de tout contrôler est celui qui respecte le mieux la nature de l'homme et de la société. Afin d'être légitime, le pouvoir doit réduire sa marge de manoeuvre politique de peur d'être l'agent de l'inégalité. Evidemment, la toute-puissance de l'autorité centralisée étouffe dans ce cas les droits et les libertés dont une part seulement est aliénée au profit de l'intérêt commun. Mais la société est aussi une entité collective fragile où la complexité et la fréquence des rapports humains n'exclut pas totalement la possibilité de l'anarchie. En effet, l'égoïsme humain commande souvent des actions radicalement opposées au bien commun, d'où l'importance d'une force supérieure qui canalise la liberté, la limite, voire même la réprime, si besoin est, en s'appuyant bien entendu sur des décisions politiques, économiques et juridiques qui s'imposent à elle. Tout gouvernement est donc à double tranchant. Sa force qui garantit l'ordre peut à tout moment se transformer en un moyen efficace de répression tourné contre la société et l'individu. Effectivement, les figures du pouvoir, dans Les Raisins de la colère comme dans Les Choéphores et Les Euménides, présentent un double aspect de l'autorité qui peut être au service du citoyen ou de l'agent de l'oppression par excellence. Nous allons voir dans quelle mesure le rôle du bon gouvernement se limite à la présence protectrice du droit et de la paix sociale.
Plan proposé:
I – Le gouvernement démocratique décentralise le pouvoir:
1 – Un gouvernement centralisé peut facilement devenir tyrannique:
2 – Le partage des responsabilités politiques exclut la tyrannie
3 – Le gouvernement politiquement effacé garantit l'ordre par la garantie de la liberté:
II – L'effacement politique de l'Etat encourage l'anarchie:
1 – L'absence du pouvoir favorise la licence
2 - La force est l'attribut essentiel de toute forme de pouvoir
III – La réciprocité du rapport entre gouvernant et gouverné bannit le désordre et le despotisme:
1 – Le bon gouvernement protège la liberté menacée
2 – La liberté du gouvernement s'arrête là où commence la liberté individuelle:
3 – Le meilleur gouvernement gouverne et se laisse gouverner:


  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +