Pourriez-vous me renseigner s.v.p

 Par demnati mahjoub  (?)  [msg envoyés : 15le 15-09-14 à 22:55  Lu :768 fois
     
  
 accueil


Bonjour chers collègues
Pourriez-vous me renseigner S.V.P ( Ceux et celles qui savent). Mon problème est le suivant :
Je suis prof de français dans un lycée du qualifiant, titulaire d’un Master que j’ai obtenu avant d’être recruté. Cette année j’ai décidé de continuer mes études universitaires cycle doctorat dont j’étais accepté par une Faculté. J’étais tout content d’avoir décroché une place dans ce cycle, lorsqu’à ma grande surprise j’ai entendu à la radio il y a 4 jours, que Monsieur le Ministre de Education Nationale a décidé d’interdire aux enseignants de poursuivre leurs études (surtout pour les Master et le Doctorat) sous prétexte que les prof qui étudient, ne remplissent pas leur devoir d’enseignement. J’ai déposé ma demande d’autorisation en juin dernier, je n’ai reçu à ce jour.
Ma question est d’abord de savoir si cette nouvelle est confirmée ou pas. Ensuite si c’est oui, est ce qu’un ministre a le droit de procéder à cette interdiction même sans base juridique ou législative ? Parce qu’à ma connaissance , il n’y a pas une Loi qui conforte cette décision.
Merci chers collègues de bien vouloir me renseigner voire m’aider à concrétiser mon rêve.

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


 Réponse N°1 34277

Slm
  Par   Benaddy Med  (Profle 17-09-14 à 02:54



Décidément, la décision prise par M le Ministre sera très bientôt validée. Et elle sera qu'un cautère sur une jambe de bois qui se greffe à d'autres :D





 Réponse N°2 34287

Pourriez-vous m'éclairer ?
  Par   Samira Yassine  (CSle 18-09-14 à 00:37

La demande de M Demnati date de plus de trois jours pourtant, je ne vois pas beaucoup de réactions.

Je crois qu'on commence à s'y habituer ,à cette nouvelle façon de nous traiter, on baisse les bras, on accepte. Peut-être qu'on mérite, après tout, la façon dont on nous traite.

Le gouvernement est en train de nous priver de nos droits acquis après de nombreuses années de militantisme et voilà qu'en un clin d’œil, on revient à la situation d'autrefois. Et on est là à observer ce qui se passe, à attendre ce que les syndicats vont faire, à attendre que l'année commence pour voir s'ils vont vraiment mettre en marche leur nouvelle politique de nous priver de NOS DROITS. Oui, on a le droit de poursuivre nos études.

En abordant le sujet avec mes collègues, certaines approuvent la décision de monsieur le ministre, elles jugent bonne et juste  la raison pour laquelle il a pris une telle décision:

"Certains professeurs, en poursuivant leurs études, négligent leurs élèves"

Je me pose la question: Est-ce vraiment vrai ? Néglige-t-on ses élèves ? Ou est-ce juste un prétexte pour priver ces collègues de leur droit d'étudier ?

Si vous n'avez pas pu donner des renseignements à M Demnati, j'espère que vous pourrez m'éclairer , moi.





 Réponse N°3 34307

Droit de réponse
  Par   demnati mahjoub  (CSle 25-09-14 à 21:57



Merci chère collègue ( Mme Samira Yassine) pour votre compassion et votre sens de solidarité, devenu de nos jours, une denrée rare, surtout au sein de notre communauté ( des enseignants).

J’aimerais à travers vous, m’adresser à mes chers, consœurs et confrères pour leur dire que je trouve quelque peu désolante c’est cette sorte d’inhibition vers laquelle nous nous dirigeons doucement, à dessein ou non. Car la plupart des enseignants sont, qu’ils le veuillent ou non, tous concernés par cette mesure d’interdiction de poursuivre leurs études en cours d’emploi, prise par Monsieur le Ministre de l’E.N à l’encontre des enseignants surtout et pas les autres catégories du personnel du MEN.

Inutile de rappeler que nous sommes tous appelés à évoluer scientifiquement, culturellement, si nous souhaitons rester à la hauteur de notre mission d’enseignement. Que ce soit dans un avenir immédiat ou à moyen terme. Car l’image que vont renvoyer nos élèves dans ce domaine, ne sera autre que le reflet de leurs professeurs.

Et ! ! ! pourtant personne n’a osé réagir ne serait-ce que par une petite phrase ( un avis) au sein du forum « marocagreg ». D’ailleurs ce dernier commence à mes yeux à devenir seulement un espace où l’on vient s’approvisionner de fiches pédagogiques. Ce, malgré les multiples rubriques qu’il contient. Un forum professionnel tel que « marocagreg » est plus important qu’on essaie de le réduire à cette fonction.

Enfin, je termine en adressant mes vifs remerciements et mes encouragements les plus sincères à tous ceux qui veillent sur la survie de ce site.

J’invite par la même occasion et confraternellement mes chers collègues à faire plus preuve de dynamisme, et de sortir de la culture verbale en faveur de celle de l’écriture ; surtout pour ce qui est bien pour notre société. Merci encore





 Réponse N°4 34308

J'approuve !
  Par   Samira Yassine  (CSle 26-09-14 à 00:31

Oui , cher collègue. A mon tour , je vous exprime mes remerciements d'avoir dit exactement ce que j'avais envie de dire

En écrivant " j'approuve" , une envie inexplicable d'écrire " j'accuse" m'a prise . Pourquoi ?

Il fut un temps où cet espace était l'espace privilégié pour moi , aussi bien que pour tous mes collègues, de nous défouler. ..combien de fois je me suis exprimée, à travers le site marocageg, j'ai exprimé ma peine, mon angoisse, ma colère qui se dissipaient grace au soutien de mes chers collègues.

Oui! Sur ce site j'ai fait les meilleures connaissances. Je commencerai par l'homme qui m'a fait découvrir ce site. Certes,  M marocagreg est un ami qui n'a épargné aucun effort pour satisfaire toutes mes  demandes de service aussi bien

que celles de tous les collègues. Mais c'est M Idoubiya qui a été le

premier à m'accueillir. Sur ce site , j ai fait la connaissance d'un ami

devenu lui et sa famille membres  à part entière de ma famille: M Elmzouri, cet homme qui a trouvé en les membres de ce site les meilleurs collègues qui ont quitté le monde virtuel pour le monde réel et ce par des rencontres , meilleures preuves de soutien.C ' est sur cet espace aussi que j ai fait la connaissance de Bouchra, Nadia, M Jaaafari, kenza, Hayat et lajeune collègue Oumayma.

Ce site a été également un lieu de retrouvailles de certains amis frères. ..

Pourquoi j évoque avec nostalgie ce passé proche?

Le silence qui règne sur ce site, ce refuge , ce "café litteraire" qui nous réunissait et qui semble désert, devient insupportable. On ne se contacte plus.

Pire, on garde le silence total en un moment où le site pouurait  jouer un bon rôle dans le but d'unifier nos décisions et partager nos soucis concernant le nouveau dans le domaine de l enseignement et surtout concernant les dernières décisions du gouvernement .

J' espère retrouver le refuge marocagreg d' autrefois.




 Réponse N°5 34309

Bonjour !
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 26-09-14 à 09:32

Concernant la demande de M. Demnati, sachez qu'au cycle doctoral, la faculté n'exige pas d'autorisation , ( ce n'est pas comme pour le master, car là il y a beaucoup de présences)!

Ceci dit, il ne vous sera pas possible de vous absenter , et de justifier avec un papier livré par la fac. Mais, la présence n'est pas obligatoire ( cela dépend de la formation que vous avez choisie) il se peut que vous n'assistiez qu'une demi-journée par semaine, ou même par mois: il faudra seulement assurer un nombre d'heures d'activité par année!

Donc, M. Demnati, si vous avez eu la chance d'être dans la préselection, et puis, surtout si vous avez réussi votre entretien (si entretien il ya ) foncez, ne vous occupez pas de cette autorisation!

Nb: Au cas où la fac, la demanderait, ce qui est surprenant, dites que ne l'avez pas encore reçue, et continuez, on ne vous la demandera plus! une fois que vous être en relation avec votre encadrant, l'autorisation ne compte plus!

Bon courage!




 Réponse N°6 34318

Merci M jafari!
  Par   Warda Zhor  (CSle 27-09-14 à 09:11



Merci d avoir rassuré notre collègue. Vous êtes la fée de notre notre site marocagreg.





 Réponse N°7 34331

Heureux et rassuré grâce à vous
  Par   demnati mahjoub  (CSle 28-09-14 à 23:06



Même avec un petit retard, Monsieur Ahmed Jaafari, Mme Samira Yassine et Mme Warda Zhor, je tiens à vous exprimer ma vive reconnaissance aussi bien pour votre soutien que pour les conseils et astuces que vous avez daigné mettre à ma disposition. En effet, Monsieur Jaafari pour moi, n’est pas seulement une fée (cela n’existe que dans le monde fictif) mais concrètement je dirai que c’est un homme responsable, généreux et conscient de ce qu’il est et de ce qu’il doit à ses pairs. C’est en quelque sorte notre « ZORO » qui ne ménage aucun effort pour venir en aide à tout un chacun parmi nous, en difficulté.

Certes, avec votre appui Mesdames ,Monsieur, je suis à présent rassuré personnellement pour ce qui concerne mes études doctorales. Mais n’empêche que je reste quand même inquiet pour les autres qui ne fréquentent pas ce forum ou ignorent son existence. C’est pourquoi ma question initiale reste posée : Est–il normal qu’ils soient privés d’un droit élémentaire (suivre le maximum d’études universitaires) s’ils le désirent, sans avoir recours à des astuces et consorts ?

Loin de toute idée démagogique ou utopique, je me demande comment ose-t-on parler de relever le niveau général de l’enseignement dans notre pays si on essaie par tous les moyens de confiner les enseignants (toutes catégories confondues) dans leur niveau d’études initial avec lequel ils ont été recrutés, jusqu’à leur retraite ?

C’est tout simplement du non sens et de l’incohérence des personnes qui n’ont aucune vision claire du système.

C’est à partir de là que le rôle de notre forum ou plutôt de ceux qui le constituent apparait le plus évident. Je ne suis pas de ceux qui pensent « Après moi c’est le déluge ». Je ne prétends pas non plus appeler à la rébellion, mais j’essaie juste de susciter un débat au sein de notre communauté (enseignants) J’espère que cela donnera à réfléchir à pas mal parmi nous ! ! !

Merci chers collègues pour votre patience





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +