Pour la conception du régional au collégial

 Par Jaafari Ahmed  (Prof)  [msg envoyés : 943le 08-04-13 à 19:25  Lu :1344 fois
     
  
 accueil


Nombreux sont les professeurs du collégial qui se demandent pourquoi leurs propositions n'ont pas été choisies!
ayant exercé moi-même une vingtaine d'années dans le cycle collégial, je m'efforçais de confectionner des épreuves que je croyais parfaites, et le jour de l'examen, nous nous retrouvons face à une épreuve, que nous jugeons souvent médiocre! Mais, personne,ne nous avait dit, quels sont les critères rigoureux auxquels doit obéir une épreuve!
Voici,

La cadre d’évaluation pour l’obtention du certificat du cycle collégial


Définition du domaine

L’enseignement du français au collège vise à doter l’élève de savoirs, de savoir faire et de savoir être nécessaires pour qu’il comprenne ce qu’il lit et qu’il s’exprime correctement à l’oral et à l(écrit . Il importe donc que l’élève démontre une compréhension juste et appropriée de la langue et qu’il développe des compétences pouvant être mises au service de la communication.
En plus d’être un outil de communication indispensable, le français sert aussi à structurer la pensée à travers des activités de synthèse, d’inférence, de manipulation de concepts, de partage d’opinion…
Le développement du goût de la lecture et de l’écriture est primordial. Par la lecture, es élèves ont accès à une grande variété de types de textes les amenant à apprécier le produit culturel et à développer leu imaginaire. De même, la lecture de textes médiatiques met les élèves en contact avec le monde qui les entoure et les informe des enjeux de la société actuelle.
Quant à l’écriture, elle offre aux élèves la possibilité de démontrer leur capacité de création et d’imagination ainsi que leur esprit critique et ce dans un français correct où la clarté et la cohérence sont à l’honneur.
Les liens entre la lecture et l’écriture se veulent par ailleurs très étroits. Par de nombreuses pratiques de lecture et d’écriture de textes, les élèves apprennent à maitriser le code écrit. La lecture sert aussi à toute activité de projet d’écriture puisqu’elle est considérée comme une étape préparatoire à la production écrite.
À l’issu du collège, l’élève doit être capable de comprendre et d’analyser différentes formes de discours telles que :
- le texte descriptif ;
- Le discours des médias ;
- Le texte théâtral ;
- La poésie ;
- Les formes épistolaires ;
- Le roman.
L’élève doit être également capable d’appréhender et de produire des messages et des énoncés de plus en plus complexes.
L’examen normalisé régional de français pour l’obtention du certificat du cycle collégial portera sur tout le programme de la troisième année du secondaire collégial.

Organisation du domaine :

Le domaine d’évaluation du français cible trois composantes de la communication : la lecture, la langue et l’écriture. L’évaluation de la lecture permet de vérifier la capacité de l’élève à comprendre, à analyser et à réagir aux textes qui lui sont proposés. La composante langue, elle, permet de juger la capacité de l’élève à identifier des faites de langue, d’appliquer des règles, d’établir un rapport entre l’emploi d’un fait de langue et la construction de sens et enfin d’établir un rapport entre un énoncé et une situation de communication. Quant à la composante écriture, elle permet de juger la capacité de l’élève à produire, dans une langue correcte, un texte narratif, à partir d’un sujet donné.

I- La lecture

L’épreuve de lecture veut non seulement amener l’élève à démontrer sa capacité à dégager et à sélectionner des informations pertinentes, mais aussi à inférer et à réagir aux éléments d’un texte. Aux fins de l’évaluation, trois capacités ont été retenues et sont décrites ci-après. Ces capacités d’ordre intellectuel seront appliquées à des textes littéraires.

Les capacités
:

1- Identifier

Cette capacité vise la recherche et l’identification d’informations. L’élève doit parcourir le texte pour sélectionner l’information qui sera utile et appropriée pour reconnaitre les aspects du texte. Il s’agit donc essentiellement :
- De relever des éléments appropriés
- De sélectionner des informations pertinentes ;
- De reconnaitre des éléments caractéristiques du texte.

2- Comprendre

Cette capacité cible le traitement des informations en vue d’inférer et d’établir des liens. Il s’agit donc essentiellement de :
- Dégager un sens ;
- Interpréter des idées ;
- Faire des inférences, des déductions ;
- Établir des liens (de sens, de causalité, etc.)

3- Réagir

Cette capacité amène l’élève à prendre position et à justifier ou défendre son point de vue en se référant à des éléments contenus dans le texte. Il s’agit donc essentiellement de :
- Juger
- Évaluer
- Se situer par rapport au texte et d’exprimer sa réaction
- Manifester son appréciation du texte.

Les types de textes
:
L’épreuve de compréhension de l’écrit est exclusivement composée de textes littéraires. Ces textes pourront provenir des catégories suivantes : extraits de romans ou de nouvelles.

II- La langue :

L’épreuve de langue vise à vérifier le degré de maîtrise de la langue par l’élève cette composante cible trois capacités.

1- Identifier

- Rechercher et identifier des faits de langue dans un texte support.

2- Appliquer des règles

Il s’agit de vérifier la capacité de l’élève à appliquer des règles grammaticales à travers des opérations de
- Transformation
- Substitution
- Enrichissement
- Réduction

3- Établir un rapport

Il s’agit d’
- Établir un rapport entre le fait de langue et le sens
- Établir un rapport entre un énoncé et une situation de communication.

III- L’écriture

L’épreuve d’écriture exige la production d’un texte narratif de 150 mots environs, sur un sujet donné. L’élève doit démontrer sa capacité à produire un texte narratif cohérent ; il doit donc organiser, structurer des idées, faire preuve d’imagination et appliquer des règles grammaticales pour bâtir un texte clair et cohérent dans une langue correcte.
Les critères retenus pour évaluer la production écrite portent sur la narration ainsi que sur la langue. Ces critères se présentent comme suit :

Les critères dévaluations du discours :

- Cohérence de la narration
- Structure du texte (organisation et progression du texte)

Les critères d’évaluation de la langue :

- Vocabulaire (usage de terme précis)
- Syntaxe (construction de phrases correctes)
- Orthographe d’usage et grammaire (respect de règles)
- Conjugaison (emplois des temps du récit)
- Ponctuation (usage d’une ponctuation adéquate)

Principe à respecter en évaluation sommative

La justesse des décisions qui seront prises à la suite de l’évaluation dépend principalement de la validité de l’instrument de mesure. Pour assurer cette validité, l’examen doit permettre à l’élève de démontrer le plus fidèlement possible sa compétence par rapport au domaine mesuré.
Ainsi les principes suivants seront respectés :
- Les tâches d’évaluation seront congruentes avec les orientations du programme d’étude de français dans le cycle collégial.
- Les situations d’évaluation porteront sur les résultats d’apprentissage spécifiques définis dans le programme d’étude de français en troisième année du secondaire collégial.
- Les situations d’évaluation en lecture, en langue et en écriture tiendront compte des aspects suivants :
En lecture, le texte support de 200 mots environ (non tiré des œuvres étudiées) doit être un extrait de roman ou de nouvelle, avec références complètes. Le choix de l’extrait tiendra compte de l’accessibilité du texte et des valeurs véhiculées.
En langue, les énoncés sut lesquels porteront les questions de langue doivent être tirés du texte support.
En écriture, le sujet doit viser la production d’un texte narratif en rapport avec le programme, et les types de narration étudiés en troisième année du secondaire collégial.
Caractéristique de l’évaluation
Tel que mentionné précédemment, les épreuves de français de 3AC portent sur la lecture, la langue et l’écriture. Ces trois composantes étant distinctes avec leurs caractéristiques propres, il convient ici de préciser certains paramètres ainsi que le type de tâches qui leur sont rattachées. L’épreuve sera d’une durée de deux heures.

La lecture :

L’épreuve de lecture se compose d’un texte littéraire (environ 200 mots). L’examen sera constitué de dix items répartis comme suit :
- Trois items pour identifier
- Quatre items pour comprendre
- Trois items pour réagir
Cette épreuve sera composée des deux types d’items suivnats :
- Les items à réponse choisie (choix multiples, choix alternatifs) ; le mode de correction de ce genre d’item est dichotomique. À l’occasion, selon la capacité exigée par l’item, on pourra demander à l’élève de justifier son choix en élaborant une courte réponse ; les choix multiples présenteront un choix de trois ou quatre réponses.
- Les items à réponse construite (réponse courte et réponse élaborée), ce type d’item demande à l’élève de formuler lui-même une courte réponse.

La langue :

L’examen sera constitué de dix items répartis comme suit :
- Trois items pour identifier ;
- Cinq items pour appliquer des règles ;
- Deux items pour établir un rapport.
Cette épreuve sera composée des types d’items suivants :
- Questions à choix multiples ;
- Tests lacunaires ;
- Tests d’appariement ;
- Tests de transformation ;
- Tests de substitution
- Tests de choix alternatif

L’écriture :

La situation d’écriture doit être signifiante et en rapport avec les centres d’intérêt de l’élève à ce niveau de la scolarité. Un sujet sera proposé à l’élève qui doit rédiger un texte narratif en respectant la consigne donnée. Les critères d’évaluation et le barème de notation doivent figurer sur l’épreuve.

Structure de l’évaluation

Les trois tableaux qui suivent présentent la répartition des différentes capacités retenues, leur degré d’importance et les notes qui seront accordées aux différentes composantes de l’épreuve.

Tableau de synthèse pour l’épreuve de lecture :


Capacités                       Pourcentages accordés                la note accordé
e
Identifier                                           10%                             2 pts
Comprendre                                   15%                               3 pts
Réagir                                                5%                             1 pt

Total                                                30%                             6 pts


Tableau de synthèse pour l’épreuve de langue :


Capacités                                        Pourcentage                      la note accordée

Identifier                                             10%                                   2 pts
Appliquer…                                      15%                                     3 pts
Établir …                                            5%                                     1 pt

Total                                                     30%                                  6 pts


Tableau de synthèse pour l’épreuve d’écriture:


Critère d’évaluation du discours
         pourcentage                             la note
Structure du texte                                   10%                                      2 pts
Cohérence du texte                                 10%                                     2 pts

Sous-total                                                20%                                   4 pts


Critère d’évaluation de la langue

Vocabulaire                                                  5 %                                 1 pt
Syntaxe                                                         5 %                                1 pt
Ponctuation                                                   2,5%                            0,5pt
Orthographe                                                2,5%                               0,5pt
Conjugaison                                                 5 %                                  1 pt

Sous-total                                                      20%                               4 pt
s

Total                                                             40%                                 8 pts


Tableau de synthèse récapitulatif


Domaine                    capacité et critère             pourcentage         Note accordées


Lecture
                           identifier                            10%                 2 pts
=                                      Comprendre                      15%                3 pts
=                                      Réagir                                  5%                  1 pt

Langue
                            Identifier                              10%                    2 pts
=                                        appliquer…                       15%                   3 pts
=                                         établir…                            5%                    1 pt

Écriture
                       critère du discours                       20%                   4 pts
=                                   Critère de la langue                   20%                    4 pts

Total
                                                                         100%                    20 pts

Conclusion

Le présent cadre d’évaluation permettra l’élaboration d’un instrument de mesure qui traduira, avec le plus de congruence possible, l’esprit et le contenu du curriculum de français. Il permettra aussi une constance et une uniformité au niveau des académies dans l’élaboration de l’examen normalisé régional au fil des années.
Les personnes qui ont contribué à l’élaboration de ce présent document en y apportant leur compétence au niveau du français, de la pédagogie et de la docimologie, sont messieurs :
- Mostapha HASSIM, inspecteur pédagogique, coordonnateur central ;
- Lhouceine AKHIAT, inspecteur pédagogique ;
- Khalifa EL KSSEYER , professeur de français
- M’barek KADDOURI, inspecteur pédagogique, coordonnateur régional.
-


  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Djc: chapitre xiii!
  Mettre la production écrite à l'esprit du temps
  Tous les messages de Jaafari Ahmed


 Réponse N°1 30776

Merci M. Jaafari
  Par   Dounia Azouz  (Autrele 08-04-13 à 22:03



Il est vrai que les professeurs sont déçus que leurs propositions ne soient pas retenues comme épreuves d'examen. Certains inspecteurs agissent surtout par précaution: éviter les fuites! Ils préfèrent proposer ces épreuves pour la session de rattrapage.





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +