Parole aux élèves (18) : plaidoyer pour ....

 Par Samira Yassine  (?)  [msg envoyés : 2089le 19-03-13 à 12:23  Lu :27577 fois
     
  
 accueil


Dans le but d'encourager les productions d'élèves, on va organiser de manière hebdomadaire un concours d'écriture pour les élèves du lycée autour d'un sujet qui se rapporte à leur programme. Les meilleures productions seront récompensées : 50 points, 30 points, 20 points.
Parole aux élèves
sujet n°18 : plaidoyer pour le condamné
"En lisant le roman à thèse, Le dernier jour d'un condamné, on sympathise avec le personnage, on s'apitoie sur son sort, on compatit.
Rédigez le plaidoyer du condamné."


Sous forme d'une texte structuré et argumenté, donnez votre point de vue.
Directives et orientations:
- Votre texte doit comporter au moins 10 lignes.
- Respectez la consigne.
- Bien organiser votre texte(introduction, développement, conclusion)
- Citez au moins trois arguments.
- Employez des liens logiques pour relier les parties du texte et les arguments.
- Faites attention à la correction de la langue.
- Donnez un titre à votre texte.
NB- Dernier délai pour envoyer votre production: Dimanche 24 - 03 - 2013 à 17 h.

  




 Réponse N°1 30365

Le plaidoyer
  Par   Isaoui Achraf  (CSle 19-03-13 à 20:02



Avant d'entamer mon plaidoyer je voudrais vous dire chers présidents que le condamné est innocent et qu'il n'a rien fait pour se faire juger, je voudrais vous éclaircir que le jugé a, lui aussi, une famille, une petite fille, vivant dans une ville qui brille du bonheur et d'innocence où personne n'a la moindre idée de ce que veux dire une crime.

Tout d'abord, cher président le condamné devant vous est accusé d'une manière aberrante, je vous le confirme, c'est un homme pas comme les autres, il a de la famille et une joli fille, il a de la dignité et du bon coeur, cette condamnation est fatalement fabriquée par des gens qui lui envient sa belle vie, toutes ces accusations contre mon innocent prisonnier n'ont aucun sens sans qu'elles soient confirmées, il s'avère que le condamné ne veux guère que sa fille sache ce que tissent leur ennemis pour ne la laisser plus béat.

D'autre part, je voudrais mesdames et messieurs vous laisser devant Dieu et le bon fois pour arbitrer et trancher avec justice et bon lois et de nous montrer que la justice ne manque guère dans cette sainte terre, ensuite si vous permettez chers assistants, publiques et actants vous comporter vigilant en adoptant loyalement et justement le cas du condamné qui, lui, ne veux que d'être tranquille quoique s'avère la sentence de votre honorable tribunal.

Enfin de compte, je clos mon plaidoyer et je vous laisse, vous et votre fois, devant mon innocent accusé pour lui montrer que la justice tombe éphémèrement malade, mais elle ne reconnait jamais la mort.





 Réponse N°2 30378

plaidoirie pour un condamné à mort
  Par   BakkaliKassimi Anwar  (CSle 19-03-13 à 23:56



Je plaide en faveur de la cause du condamné en demandant l'abolition de sa peine capitale.

D'abord, l'expérience à démontrer dans plusieurs pays que le recours à la peine capitale pour juguler les crimes et délits n'a pal'intéresser fruit.

Personnellement, j'estime qu'au lieu d'exécuter une personne il faut lui donner de la chance pour s'intégrer une personne il faut lui donner de la chance pour s'intégrer dans la société. Cela grâce à la sensibilisation de l'intersse sur les conséquences et les répercussions des délits et des crimes, afin qu'il ne récidivice pas.

En outre, on doit lui accorder une formation professionnelle pour compter sur lui même dans sa vie privée. Car c'est là une condition siné-qua-non pour donner l'exemple à d'autres détenus au but qu'il reprennent confiance en eux même et en leur avenir.

Comme nous le voyant dans certaine émission concernant la vie pénitentiaire, beaucoup de détenus on même étudier et décrocher des diplôme, afin de s'intégrer dans une fonction.

C'est donc une preuve irréfutable que quand la chance est donnée au détenu avec tout moyen qu'il faut: Outil, livre, PC ... l'accusé peut nous surprendre par son changement radical. Cela par sa motivation et ses réalisation. Mais si on l'avait exécuter la société aurait perdu un élément productif et utile.

Enfin voilà justement pourquoi j'insiste sur la motivation, la sensibilisation et la formation pour rendre à l'accusé sa dignité en devenant une perssone efficace et profitable au sein de la société





 Réponse N°3 30385

Plaidoyer
  Par   Daif Achraf  (CSle 20-03-13 à 11:37



Vous penserez sûrement que je défendrai un Diable.Mais il n’en a rien de ça, j’ai simplement décidé de défendre la vie d’un homme. Loin de moi l’idée d’innocenter un coupable, mais je voudrais juste éclaircir ce sujet.

Tout d’abord, cet homme devant vous, a privé une personne de vivre. Cet homme a fait couler du sang. Mais quoiqu’il fasse demeure un être humain.

A ce propos, une question se pose : doit-on accorder le droit de vivre à cet individu ?

Chers présidents, j’ose de vous dire que tout individu a le droit de vivre. En effet, on ne peut guerre priver un être, quoiqu’il en soit, de jouir de ses droits fondamentaux. Vous dites qu’on doit effacer les membres nuisibles. Si c’est pour cela, la prison perpétuelle suffirait. A quoi bon la mort ?

Ensuite, que voulez vous pour la famille de ce condamné ?

N’oubliez pas qu’il a aussi une famille. Trois veuves dans lesquelles deux sont souffrantes, puis la dernière qu’elle ne sagit que d’une pauvre petite fille dont son père craint le plus.

Enfin, je vous demande seulement, du plus profond de mon âme de refuser la tuerie sauvage, certes d’un coupable mais qui reste avant tout un homme.





 Réponse N°4 30481

Plaidoyer
  Par   agnaou meryama  (CSle 22-03-13 à 22:01



Bien bonjour messieurs les jures je me présent je suis madame agnaou l’avocate du prétendu accusé ; çà vous paraîtra peut être bizarre mais je ne suis pas ici pour le défendre . On est fait mon client a bien commit une erreur qu’il regrette profondément ; est donc il assume bien sure la totale responsabilité. Mais ne croyez vous pas que le pris à payer est trop élevez vous un jeune père de famille qui malheureusement ne dépend que de lui ; pensez vous que cette famille –composé essentiellement de ma mère qui est à demi morte sa femme condamné à son tour à une morte lent et d’une angélique petite fille de trois ans – alors laissez moi vous dire s’elles en ont besoin ; oui elles dépend du fait de le savoir vivent . Vous avez tous une famille dont vous tenez à l’existence.

C’est pour cela que je m’adresse en ce moment à vous ; en vous demandant de bien vouloir accordé à cette famille un soupesant d’espoir ; une raison de vivre en offrant à ceux père une nouvelle chance.

Je vous remercie de votre attention et je souhaite de tous cœur que vous prendrez la bonne décision.





 Réponse N°5 30484

Plaidoyer
  Par   Youmna youmi  (CSle 22-03-13 à 23:22



Mesdames et Messieurs les jurés , nous sommes tous des êtres humaines et cet homme la devant vous a les mêmes droits que nous , le droit de vivre . Je voudrais vous affadir que mon client à une famille, une petite fille innocente qui brille du bonheur et qui croit que son père est déjà mort.

Tout d abord , permettez moi de vous approcher un petit peu à la réalité en vous demandions quelques questions !

Avez vous jamais pensé à la souffrance morale d un condamné a mort , à la torture morale qui l'accompagne dés le jour du verdict jusqu'à le jour de l’exécution ? Imaginez vous enfermés dans une cellule , obsédés par l'idée de la mort et que vous vous réveillez chaque matin persuadés que l'heure de l'exécution est proche ou que peut être le bourreau qui va venir vous chercher !

Mesdames et Messieurs , le moment ou vous pensez à mettre fin a la vie d'un individu , rappelez vous que dieu est le seul qui a le droit d’ôter la vie d 'un individu et que c'est pas logique de corriger un crime par un autre .Alors mettons fin à ces actes sauvages et prettons a l'homme une deusiéme opportunité pour qu’il se repentit .





 Réponse N°6 30498

le plaidoyer du condamné
  Par   Chihab Ibrahim  (CSle 23-03-13 à 11:04



Monsieur le président, mes dames et messieurs les juges, j’ai le plaisir d’être parmi vous dans cette session du procès. Sans doute nous sommes tous la pour appliquer la justice et la loi, et c’est vraiment honorable ; mais autant que jury, je suis sure et certain que vous exercez une fonction sacrée, en un mot vous êtes les délégués du dieu sur terre ; en conséquent, sentir la peine, les ennuis des autres fait partie de votre carrière noble mes dames et messieurs.

Monsieur le directeur, mes dames et messieurs les juges, regardez cet homme la, regardez ce petit chevreau comme il est fragile, sentimental. Regardez sa situation sanitaire il est tout à fait malade, la faiblesse a trouvée lieu dans son corps, n’hésitez pas de consulter les certificats des médecins. Regardez sa situation psychique, il souffre des troubles dangereux, surtout lorsque le noir règne.

Vous pouvez aussi consulter sa situation familiale, il a une famille, des petits enfants. Avez-vous pensez de l’avenir, du destin, de ses petits poussins ?qui va soutenir sa famille après sa mort ?

Personnellement, je vous le jure qu’une accusation mortelle n’a aucune nécessité dans un pareil cas, mais par contre une libération ou une pénalité va survivre sans doute son famille, ses petits enfants, son entourage, et peut être qu’il deviendra un outil bénéfique pour son pays. Que dieu vous protège. Merci





 Réponse N°7 30513

plaidoyer
  Par   hajji nouhaila  (CSle 23-03-13 à 22:52



Monsieur le juge messieurs les jurys, nous sommes réunis aujourd'hui pour voir dans l'affaire de cet homme, qui est innocent, et qui ne peut présenter aucun danger pour ce pays.

Tout d'abord, en regardant l'état de cet homme, et en fouillant dans son dossier, son identité,vous remarquerez qu'il est un homme raffiner par l'éducation et bien cultiver. Pensez-vous vraiment que tel description peut être donner à un criminel, quel motif pourra lui pousser à commettre un crime et ruiner une toute belle vie, que chaque personne rêve de la mener?

De surcroit,il faut insister sur le fait que cet homme, est le seul responsable à la gestion de son foyer, il laisse derrière lui trois veuves, sa femme et sa mère qui sont d'une santé fragile, ils ont besoins d'un homme pour prendre soin d'eux, et sa pauvre petite fille âgée de trois ans, qu'a-t-elle commit de mauvais pour la priver de la tendresse de son père, que deviendra-t-elle après sa condamnation?

En somme, je souhaite que vous prendrez en compte tous les coins obscures de cette affaire, et que votre décision soit juste pour tout les personne qui peuvent être toucher par elle.





 Réponse N°8 30524

la plaidoyer contre la peaine de mort
  Par   karara abdelilah  (CSle 24-03-13 à 12:47



la peine de mort considérée l'extrême châtiment a fait couler beaucoup d'encre et a suscité des débats innombrables entre les partisans et les opposants. Arracher la vie à une personne n'est-il pas un crime en lui-même?

En premier lieu toute personne a droit de la vie selon les organisations des droits de l'Homme. Ainsi la vie est-elle un don divin donc la société n'a pas le droit de prendre quelque chose qu'elle n'a pas donnée.

En second lieu,au cas où le condamné aurait un famille,en le décapitant,toute sa famille sera profondément touchée. Elle portera la paie pendant des années voire des siècles.Ses enfants auront honte et horreur de lui.Ils seront des enfants psychiquement anormaux.

En troisième lieu va supposer que le condamné n'ait pas un famille.Qui est donc, responsable de son éducation?Certes,c'est la société.L'homme n'ait une page blanche. personne ne porte une étiquette sur laquelle est inscrit "coupable" C est l'entourage qui influence sur lui. Donc , on est appelé à étudier et savoir les circonstances qui ont ont fait naître un tel criminel.

Il est vrai qu'il faut donner l'exemple pour maintenir et soutenir le système étatique et faire régner la paix mais il n'ad'autres façons de punir.





 Réponse N°9 30529

fin d'épreuve
  Par   marocagreg  (Adminle 24-03-13 à 17:02



fin d'épreuve





 Réponse N°10 30544

Chihab Ibrahim
  Par   Samira Yassine  (CSle 25-03-13 à 00:16



Votre production est publiée deux fois, alors on ne vas pas la corriger deux fois ! hh





 Réponse N°11 30548

Une précision .
  Par   Samira Yassine  (CSle 25-03-13 à 00:52



Mes chers élèves, j'ai remarqué que certains élèves n'ont pas respecté la consigne, d'autres non pas respecté la logique des événements. On a cité l'oeuvre, il s'agit d'un condamné à mort qui reconnait son crime. Alors pourquoi chercher à l'innocenter ? Il fallait juste lui faire épargner sa tête, réduire la peine capitale en peine limitée, quitte à avoir la peine à perpétuité.

Essayez, une autre fois, de bien lire la consigne, sinon à quoi bon citer le titre de l'oeuvre et parler de ce condamné exactement et de nos sentiments vis-à-vis de lui.

Merci.





 Réponse N°12 30551

Résultats
  Par   Samira Yassine  (CSle 25-03-13 à 12:59



Youmna youmi

Achraf Daif

Achraf Issaoui





 Réponse N°13 30552

Félicitation ...
  Par   Isaoui Achraf  (CSle 25-03-13 à 13:57



Bonjour,

Félicitation Youmna youmi et Achraf Daif ... j'attends toujours votre point de vue concernant la correction que j'ai fait dans la rubrique intitulée: évaluons nous productions hebdomadaires 1, en tant que champion et vice-champion du concours de cette semaine vous êtes vivement invités à honorer cet article "évaluons nous productions hebdomadaires 1" et laisser au moins un mot exprimant votre accord ou désaccord de ce que j'ai fait ...

Mais encouragez moi au moins, ne laissez pas les profs dire que nous sommes que des fainéants comme on a l'habitudes d'entendre.





 Réponse N°14 30553

Madame Samira Yassine
  Par   Chihab Ibrahim  (CSle 25-03-13 à 16:47



Merci Madame Samira Yassine pour vos efforts.j’espère que vous serez toujours en bonne santé;meme chose pour marocagreg.

j'ai voulu simplement corriger quelques fautes,et j'ai pas fais exprès.





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +