Parole aux élèves (17) : sentiment d'injustice

 Par marocagreg  (Admin)  [msg envoyés : 2213le 11-03-13 à 13:21  Lu :4266 fois
     
  
 accueil


Dans le but d'encourager les productions d'élèves, on va organiser de manière hebdomadaire un concours d'écriture pour les élèves du lycée autour d'un sujet qui se rapporte à leur programme. Les meilleures productions seront récompensées : 50 points, 30 points, 20 points.
Parole aux élèves
sujet n°17 : sentiment d'injustice
Chacun de nous a vécu un jour un sentiment atroce d'être accusé injustement.
Comment réagiriez-vous si jamais vous découvrez que vous avez accusé injustement une personne?
Est-il facile d'avouer son erreur aux autres?


Sous forme d'une texte structuré et argumenté, donnez votre point de vue.

Directives et orientations:

- Votre texte doit comporter au moins 10 lignes.
- Respectez la consigne.
- Bien organiser votre texte(introduction, développement, conclusion)
- Citez au moins trois arguments.
- Employez des liens logiques pour relier les parties du texte et les arguments.
- Faites attention à la correction de la langue.
- Donnez un titre à votre texte.
NB- Dernier délai pour envoyer votre production: Dimanche 17 - 03 - 2013 à 17 h.

Sujet proposé par Mme Fatiha Kerzazi

  




 Réponse N°1 30159

Avouer l'aberration
  Par   Isaoui Achraf  (CSle 11-03-13 à 15:09



Juger les autres sans avoir suffisamment d'arguments c'est un fait éphémère, mais les accuser injustement et sans nous disposer des preuves pertinentes, cela, cause souvent des sentiments atroces et insupportables. Alors, est ce qu'il nous arrive en tant qu’Humains d'accuser faussement les autres, Si oui, est ce qu'il est facile de leur avouer notre erreur?

D'abord, nous vivons dans un monde où toute chose peut arriver, alors nous ne devrions pas être étonnés si nous nous retrouvions de temps à autre face à une personne accusée d'une manière aberrante. Cela devient une maladie qui se propage sans cesse notamment dans un monde qui règne du matérialité et d'intérêt, les gens deviendraient hystériques à l'idée d'accuser facilement et sans preuves si cela pouvait les aider à s'en sortir peu importe les dégâts commises par cette accusation, la tendance à n'agir qu'en son propre intérêt régit sur l'atmosphère de notre existence.

Ensuite, on peut trouver, des fois, des gens qui se culpabilisent à cause de leurs aberrations envers des innocents. Mais cela ne peut pas arriver à tous les gens condamnés d'erreur, car les gens ont peur de plus en plus de se montrer cruels et sans pitié. Signalons aussi qu'à nos jours cela devienne plus facile de transmettre l’information et de l'étaler sur une étendue très large de population, ce qui fait que la majorité de notre entourage vont nous blâmer sur le fait d'accuser faussement. Alors la plupart font éclipser leur aveu et leur reconnaissance d'une faute qui peut être puni.

Personnellement, je ne suis pas d'accord d'avouer notre accusation fautive, car cela peut aggraver la situation. Mais je préfère oublier soit l'accusation soit la personne accusée.





 Réponse N°2 30185

Les pré-jugements
  Par   Daif Achraf  (CSle 13-03-13 à 13:19



Avoir un préjugé, c'est porter un jugement sans arguments. C'est un jugement basé sur des commérages.

D'année en année, on constate que ce phénomène s’étale largement.

Alors, que feriez-vous si vous apercevez que vous avez inculpé injustement une personne?

Pourriez-vous admettre votre erreur ?

Tout d’abord, il faut saisir les raisons qui nous font garder des préjugés. Certains préjugés sont d'origine familiale; nous les avons jugés d’après ce que leurs parents ont commis, avant de pouvoir nous faire une image personnelle, puis on découvre que c’était risible une fois que nous les avons connus.

Tel est le cas du condamné a mort, dans ‘Le Dernier Jour de Condamné’. Ce dernier craignait qu’on juge Marie d’après la condamnation de son père.

Ensuite, le préjugé est une opinion sans jugement. En effet, dans la majorité des cas, les personnes qui portent des préjugés ne peuvent pas expliquer de façon rationnelle la raison pour laquelle elles le font.

Cependant, on ne doit strictement pas juger une personne sans la connaître; ce qui signifie que tant qu’on a une connaissance partielle d’une personne, nos jugements seront souvent fausses.

En fin, si vous découvrez que vous avez accusé injustement quelqu'un, tentez de vous mettre à sa place. Puis, prenez le temps de réfléchir, pensez quelques instants à comment vous vous sentiriez si on portait de tels propos à votre sujet, sans vous connaître.

Il se peut que ça soit difficile d’admettre nos erreurs, mais essayons tout de même de l’assumer.

En guise de conclusion, il faut débuter avec soi et tenter de désamorcer les préjugés des autres.

Lorsqu'on est libre de préjugés, on acquiert la sagesse. On cesse d'accuser légèrement et sans preuve.





 Réponse N°3 30190

Accusation fautive
  Par   Islam keddis  (CSle 13-03-13 à 20:48



         Certes au sein de nos familles, nous avons des pré-jugements des accusations de tout genres,en effet la personne peut être accusée réellement ou justement de corrupteur, corrompue ,malhonnête et sectaire prostituée ou adultère,doctrinaire …etc.En cette circonstance peut on accepter des accusations injustes ? A-t’en l’audace d’avouer et reconnaitre nos erreurs aux autres et demander pardon ?

        

Personnellement ,je dirais que les accusations injustes dans notre société est un maladie et un cancer ravageant beaucoup de personne quelque soit sa classe sociale . Quelques un le fasse par jalousie pour donner une mauvaise image à la personne ciblée, d’autres sont sincères ont le courage de dénoncer le contrevenant dans le but que l’entourage soit sur gardes envers lui,mais rarement qu’on trouve des gens accusées injustement qu’ont de grand cœur pardonnent à leur accusé.

        

Pour conclure,je dirai que toute esprit soucieux d’être réaliste et équitable ne peut que reconnaitre la gravité des dommages psychique et morale dont souffre la personne accusée injustement ,de ce fait ,il est aimable d’être aux aguets et de réfléchir avant agir.





 Réponse N°4 30193

accusé injustement.
  Par   elkhal soufian  (CSle 13-03-13 à 22:02



Vraiment,la majorité des gens ont vécu des accusations injustes qui risquent de ruiner leurs vies psychologiques.

Parfois,on accusé quelqu'un ,proche de nous ,d' avoir volé ,ou bien dire quelque chose de mauvaise sans savoir la vérité,or c'est mieux qu'après accusé quelqu'un faire un effort ou bien mener une enquête ,afin de savoir la vérité comme ça on ne peut pas accusé l'autre sans preuve ,car ce dernier peut s'influencer psychologiquement .

Dernièrement j'accusais mon ami car j'ai pensé qu'il volé mon télé portable,enfin je l'ai trouvé et tout de suite ,je me suite dirigé vers pour lui demande pardon.Selon cet état que j'ai vécu , j'ai conclu que c'est mieux d'avoir le bon courage d'avouer son erreur aux autres.

Bref,avoir une bonne société c'est que chacun de nous doit défier sa personnalité pour annoncer la vérité.





 Réponse N°5 30198

sentiment d'injustice
  Par   Chakir Imad  (CSle 13-03-13 à 22:54

il n'y a pas pire injustice que d'accuser injustement que personne sans preuves , alors comment faire pour ne pas accuser les autres injustement ? est-il facile d’avouer Son erreur aux autres ?.

D’après moi pour ne pas accuser les gens injustement il faut que vérifier la validité des arguments parce l’accusé sent des sentiments mauvaise, en plus dieu a interdit l’injustice les gens faussent parce que conduire à des problèmes social dans la communauté , par d'ailleurs chacun personne Responsable de ses actes.

par d'ailleurs, je veux dire que d’avouer son erreur aux autres non par peur et j’espère que d'essayer accusé les autres injustement à craindre Dieu parce qu'il le font du mal aux autres.

on conclusion certes l'erreur est humaine mais il ne faut jamais se précipiter dans notre accusation de l'autre, il risque de détruire à jamais une âme pure.




 Réponse N°6 30261

Demander Pardon
  Par   Chihab Ibrahim  (CSle 16-03-13 à 11:54



L’homme est un être fragile, sensible, même s’il parait fort, grave, cruel…il est parfois faible, tolérant, rigoureux…Selon les psychiatres les sentiments jouent un rôle primordial dans la vie de chacun de nous, ils peuvent causer des chocs insupportables au niveau psychique que social. Mais comment réagirons-nous si nous découvrons que nous avons accusé quelqu’un injustement ? Avouer nos erreurs aux autres est-elle une chose facile ?

Personnellement, je trouve que c’est très dure d’accuser quelqu’un injustement, mais pourquoi ? Tout simplement parce que je sentirai coupable vers cette personne, une immense culpabilité demeura mon cœur, en même temps cette accusation peut détruire tous les liens de communication entre les deux personnes, elle peut aussi se développer en malentendu grave, ou en combat dans des cas exceptionnels.

En addition, avouer mes erreurs est une chose indispensable pour moi, cela est nécessaire pour que je me retrouve mon bon humeur, mais il est difficile parfois d’avouer nos erreurs ; en particulier si cette personne ne laisse aucune chance de communication civique, dans ce cas la il me semble qu’il faut demander le pardon gestuellement et je m’en vais.

En conclusion, Pour que nous sentions alaise, il est conseillé de penser avant de lancer des paroles, des gestes, ou bien des comportements, et si jamais on a préjugé l’autrui faussement, il est recommandé de se demander pardon.





 Réponse N°7 30271

Une violence irrésistible
  Par   alami abdessamade  (CSle 16-03-13 à 18:45



Bien évidemment l'être humain a toujours cherché à combattre l'injustice. Ce phénomène n'aurai jamais quitter notre société, non pas par son large étalement mais à cause des préjugés et les clichés qui demeure encore nos esprits, et aussi que nous vivons dans un monde où reignait l'ignorance et l’obscurité.

Alors, tout au long de ma petite expérience dans la vie. J'ai construit plusieurs évidences, parmi lesquelles la gravité de l'injustice sur l'esprit de l'individu et ses influences moral sur ce dernier.

Et puisque vous m'avais légué la parole, je vais pas hésiter de prendre ma plume et relater ma modeste histoire où le manque de sagesse est omniprésent.

Je me rappel bien la scène comme si c'était hier, où les moindres évènements sont si tatouer dans ma mémoire.

C'était dans une soiré obscure et sombre, et par faute de sagesse, j'ai enfermé mon frère dans un dilemme dont il ne put se tirer.

Nous étions tous ensemble, personne ne manque. Et puisque j'avais perdu mes polycopies, je m'en trouvait dans l'obligation de tirer le sujet. Je possédai un bilan de sentiments qui se mêlaient et déchaînaient une tempête présentaient par ma rage, ma furie et ma grande irritation. J'avais vraiment l'envie de commettre un crime, car j'ai pensé que mon frère a dévoré mes polycopies.

J'ai accusé mon frère avec une certaine certitude injuste. Et comme vous savez, ça s’épuise vite la colère de mère. Alors c'était des heures atroce dans l'enfer vis à vis le juge ma mère après le verdict qui confirme l’équité de mon frère.

Ensuite je me métamorphose d'un rageur à un personne doux et paisible. Personnellement j'ai sentis le goût amer de la fausse accusation.

Il est vrai que j'ai tort mais c'est la nature humaine. On commis parfois des fautes qui nous rend mécontents de nous même, et la seul solution de soulager c'est avouer et dire tout simplement : voilà, j'ai accomplis une erreur et sa sera la dernière fois.

En grossomodo, l'homme doit se débarrasser de son amour propre et l’orgueil qui a conduit par exemple Antigone a la mort.

En guise de conclusion, puisque personne ne pas nier mon erreur, je dois strictement avouer et excusé l'autre.





 Réponse N°8 30292

accusé injustement
  Par   hajji nouhaila  (CSle 17-03-13 à 01:10



L'erreur est inévitable dans notre vie quotidienne, il se peut qu' on soit victime d'une accusation injuste,ou le contraire,d'accuser une personne injustement.

ces pré-jugement nous mène a pensé: est-ce qu'il est facile d'avouer une erreur aux autres,et comment peut-on réagir si jamais on a découvert qu'on à accuser injustement une personne?

Tout d'abord, il faut mentionner que l'accusateur est prêt à avouer son erreur, pour rendre justice à cette personne mal accusé. En effet, quand on découvre qu'on a accusé injustement une personne, on se sens coupable ce qui nous conduit à chercher de quoi réglé cet erreur, cela nous pousse à tout payer afin de ne pas affliger quelque soit. Un savant à dit:"l'erreur est humaine préserver dans son erreur est diabolique".

En outre, tous les hommes commirent des erreurs.

Nous sommes nombreux à constater que, l'erreur n'est pas un crime, c'est le fait de commettre des erreurs et les évitées dans l'avenir qui progresse l'humanité, une personne qui raisonne va comprendre et acceptera l'erreur, ce qui nous facilitera la confession.

Toutefois cette confession nous fait perdre notre crédibilité.

En effet quand on avoue son erreur, notre valeur diminue parmi les gens, prenons à titre d'exemple une personne qui a accusé injustement une autre, sans le savoir, et il s'est attaché à son aspect ce qui lui a peut être causer des problèmes; suite a l'esprit du troupeau qui règne sur notre société , mais le jour ou notre accusateur découvre son erreur il l'avoue devant tout le monde , il est évident que les gens vont le considérer comme un irresponsable et qu'on ne peut pas compter sur lui dans les choses sérieuses.

Ainsi, la difficulté d'avouer l'erreur peut être provoquer par la personne mal accusée.

Or, cette personne rend cette avoue-ment difficile, sous prétexte qu'il était victime d'une erreur produite par l'accusateur.

Selon ma modeste expérience cette personne ne peut pas accepter cet avoue-ment facilement par des mots, il se peut qu'il a vécu des moments durs après cette accusation, alors venir avouer son erreur et attendre une réaction positive devient impossible.

En somme, l'erreur est humaine ainsi que tous les hommes commirent des erreurs, en revanche, avouer l’erreur diminue de notre valeur parmi les gens.

A mon avis, on ne peut pas éviter les erreurs sans expérience, c'est vrais qu'on aime la vérité mais il faut pardonner à l'erreur.





 Réponse N°9 30315

fin d'épreuve
  Par   marocagreg  (Adminle 17-03-13 à 17:42



fin d'épreuve

1- Chihab Ibrahim

2- Daif Achraf

3- Isaoui Achraf




InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +