"nul n’est méchant volontairement." proposition d'une introduction

 Par abdellah elkamili  (?)  [msg envoyés : 1le 01-12-10 à 09:25  Lu :3331 fois
     
  
 accueil

CPGE-TSI-Settat
2010/2011 DL FR-PHILO
CITATION :<>
INTRODUCTION
Certains philosophes annoncent que la méchanceté est née avec l’homme, autres font revenir la chose à la source divine. Platon affirme : « nul n’est méchant volontairement ».De cette affirmation, il nie la méchanceté de la volonté humaine et refuse de voir en l’homme toute intention malveillante dans l’action, repose sur l’excès du penseur grec en la liaison et en la connaissance. C’est peut être balayer un peu hâtivement les questions de l’existence du mal dans le monde. Elle semble résister dés lors que l’on observe les comportements humains qui choisissent le mal en toute conscience et même avec une cynique jouissance. Pourtant de ces faits, il serait judicieux de savoir jusqu’a quel point la citation proposée éclaire les œuvres au programme ; Macbeth de Shakespeare, La Profession de foi du Vicaire Savoyard de Rousseau et les Ames Fortes de Giono. En effet on est en droit de se demander si le mal n’est qu’un accident, imputable a une instance nécessairement bonne, voulant le bien mais empêchée de le faire, ou bien s'il peut procéder d'une volonté délibérée du mal et l'assumer comme telle. L’homme devant les expériences du mal est en même temps le chasseur et la proie. Le présent travail sera organisé comme suit ; dans un premier temps, nous traiterons la volonté du mal chez l’individu et comment le geste maléfique peut opérer et influencer, pour enfin nous interroger sur la confusion ou la consubstantialité de l’ignorance et la volonté de l’être humain.
Par Abdellah Elkamil spé2.

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +