Nous, les enseignants, et le mariage de nos filles

 Par OMARI Abdellatif  (Prof)  [msg envoyés : 176le 08-07-12 à 12:33  Lu :854 fois
     
  
 accueil


Quand j’ai posé une question sur les fleurs c’est parce que je me suis toujours demandé si nos nouveaux mariés possèdent la sensibilité esthétique de comprendre les fleurs qu’on leur présente ou bien pour eux, qui ne sont souvent que grossiers à l’égard de ces choses, un service à thé ou à café, par exemple, comme cadeau , est mille fois préférable à un bouquet de fleurs qui n’ a aucun sens pour eux. Quant aux dames bien aimées, amantes ou épouses, préfèrent-elles qu’on leur offre un bouquet de fleurs ou qu’on leur offre une Mdamma ?
En classe, à l’examen, certains sujets de productions écrites, sur les saints, les marabouts, les guérisseurs, la superstition, etc, sont actuellement en vogue, et on demande à l’élève «Certains pensent… Partagez-vous… ? », «Certains croient… Pensez-vous… ? ». Mais que pensons-nous et que croyons-nous, nous, concepteurs et enseignants, qui posons des sujets sur la magie ? Avons-nous, nous, trouvé définitivement une réponse à ces phénomènes ou y sommes-nous toujours crottés jusqu’aux oreilles ? Nous les enseignants, l’élite, dont la fonction est d’enseigner et d’éduquer, nous avons, comme les autres, des enfants filles, , de quelle manière et de quelle façon allons-nous les marier ? A Quel type de transaction nos filles seraient-elles soumises ? Quel type de dot allons- nous exiger ? Combien de tentes allons-nous dresser ou quelle sale des fêtes allons-nous choisir pour les repas et les Festivités ? Combien allons-nous égorger d’ovidés ou de bovidés? Et puis, les autres détails, les minables détails ! Quel genre de spectacle pour animer ? Non, ce n’est pas le choix du spectacle qui pose problème, il est toujours le même, mais le choix du groupe qui doit animer. Les mariés, au centre, assistent au chant cacophonique le plus étrange, accompagné de la danse la plus frénétique, la danse du Btan ou de Al Kaâda. Si nous, les enseignants, hommes et femmes, nous avons encore de telle mentalité, que devons-nous enseigner et comment devons-nous éduquer? Et lorsque pour un auteur, à l’égard de certaines choses, il n’y a pas de différence entre un homme, un âne et un rat, quelle différence, avec l’existence de cette mentalité, y-t-il entre un enseignant et un forgeron?

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  A propos de la description réaliste
  Bac - examen régional de français-2012 -grand casablanca
  Tous les messages de OMARI Abdellatif


 Réponse N°1 24935

Le problème
  Par   LAKHDER Kenza  (Profle 08-07-12 à 18:04



quand il s'agit ne nos propres enfants ,on se sent comme obligés de faire comme tout le monde quitte à oublier nos propres principes ,adhérer à l'univers de la fausseté et de la comédie espérant que les invités et nos proches seront satisfaits .





 Réponse N°2 24936

Une précision!
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 08-07-12 à 18:46



S"agissant d'une fille, qu'on ne marie plus à l'ancienne, c'est surement elle qui aura choisi son futur époux.Ils se sont rencontrés, ils se rencontrent, ils parlent, discutent programment. quand on a éduqué sa fille, on lui laisse l'opportunité, de décider, tout en la conseillent, mais c'est à elle de faire. car de cela dépendra sa vie future. ce jeune homme a aussi une femme, des habitudes, traditions, et le folklore des festivités doit passer à l'amiable, pour que la fille s'en souvienne comme un moment de joies, de convivialité, elle a des collègues qui s'en souviendront.

Et puis, c'est une occasion pour se réjouir, ensemble!

questions de musique et de dépenses, il y a mille façons de faire plaisir sans tomber bas!





 Réponse N°3 24947

ça donne à réfléchir
  Par   Samira Yassine  (CSle 09-07-12 à 02:41



Oui M Elomari, votre sujet m a invité à réfléchir sérieusement à la question du mariage de mes filles, j` en ai deux.

Si M Jaafari est plutôt optimiste, moi, non. Lui a le temps d`y réfléchir, la mignonne princesse que nous avons eu le plaisir de découvrir sur la photo n a, parait-il pas encore 2 ans, pour avoir l` âge de la mienne, il faudra ajouter un zéro, à droite, 20 ans.

Ce sujet donne à réfléchir.





 Réponse N°4 24984

point de vue
  Par   zineb choukri  (CSle 10-07-12 à 15:41



salut tout le monde

Le sujet qu'a traité Monsieur Elomari a attiré mon attention , mais à mon avis et étant que jeune Marocainne agée de 18 ans je ne préfére pas organiser un festival le jour de mon mariage ( au cas où je me suis mariée bien sur hhhhhh) je vois que c'est juste une perte d'argent de temps et c'est inutile avec tous ces organisations et ces préparations





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +