Narration ou énonciation ?


Chouaf Mourad  (?) [39 msg envoyés ]
Publié le :2010-06-07 17:39:54   Lu :3785 fois
Rubrique :Lycée et Entraide scolaire  
  • stars
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5


Salam alaykom chèrs(chères ) proFs ...
j'ai une question
---------------
Je crois n’avoir jamais mis les pieds dans un bain maure depuis mon enfance. Une vague appréhension et un sentiment de malaise m’ont toujours empêché d’en franchir la porte. A bien réfléchir je n’aime pas les bains maures. La promiscuité, l’espèce d’impudeur et de laisser-aller que les gens se croient obligés d’affecter en de tels lieux m’en écartent. Même enfant, je sentais sur tout ce grouillement de corps humides, dans ce demi-jour inquiétant, une odeur de péché. Sentiment très vague, surtout à l’âge où je pouvais encore accompagner ma mère au bain maure, mais qui provoquait en moi un certain trouble.
1. Compréhension : « Je crois n’avoir jamais mis les pieds dans un bain maure depuis mon enfance. » Qui a dit cette phrase, est-ce Sidi Mohammad l’enfant ou Ahmed Sefrioui l’adulte ? Justifiez votre réponse.
2. Compréhension : « Je crois… » Le verbe croire est au présent de l’indicatif. Quelle est sa valeur : A-présent de vérité générale B- de l’énonciation C- de la narration ? Justifiez votre réponse.
1. Compréhension : Cette phrase est dite par Ahmed Sefrioui l’adulte car l’auteur donne son point de vue. Il s’agit d’un commentaire. C’est le moment de l’énonciation.
2. Grammaire : « Je crois… » Le verbe croire est au présent de l’énonciation car c’est le moment de l’écriture : l’auteur présente un commentaire, son point de vue sur « le bain maure. »
je veus la différebce entre la narration et l'énonciation puisque j'ai pas compris cette cas !!
svp voila mon msn
imourad.92@live.fr
Merciii




 Réponse N°1 4683

les deux à la fois
  Par   marocagreg  (Adminle 2010-06-10 14:32:05

pourquoi ou ?dans ce passage, il y a en même temps une énonciation et une narration :

l'énonciation est l'action de produire un énoncer, d'utiliser la langue pour exprimer une subjectivité : ici l'utilisation du je, du présent de l'indicatif, des verbes modalisateurs comme "croire" ou d'appréciation comme "aimer" renvoient à une énonciation.

En même temps, nous avons des fragments de narration, lorsque l'énonciateur devient narrateur et rapporte des événements passés (l'utilisation de l'imparfait)




InfoIdentification nécessaire
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié

confidentialite Google +