Narration ou énonciation ?

 Par Chouaf Mourad  (?)  [msg envoyés : 39le 07-06-10 à 17:39  Lu :3385 fois
     
  
 accueil

Salam alaykom chèrs(chères ) proFs ...
j'ai une question
---------------
Je crois n’avoir jamais mis les pieds dans un bain maure depuis mon enfance. Une vague appréhension et un sentiment de malaise m’ont toujours empêché d’en franchir la porte. A bien réfléchir je n’aime pas les bains maures. La promiscuité, l’espèce d’impudeur et de laisser-aller que les gens se croient obligés d’affecter en de tels lieux m’en écartent. Même enfant, je sentais sur tout ce grouillement de corps humides, dans ce demi-jour inquiétant, une odeur de péché. Sentiment très vague, surtout à l’âge où je pouvais encore accompagner ma mère au bain maure, mais qui provoquait en moi un certain trouble.
1. Compréhension : « Je crois n’avoir jamais mis les pieds dans un bain maure depuis mon enfance. » Qui a dit cette phrase, est-ce Sidi Mohammad l’enfant ou Ahmed Sefrioui l’adulte ? Justifiez votre réponse.
2. Compréhension : « Je crois… » Le verbe croire est au présent de l’indicatif. Quelle est sa valeur : A-présent de vérité générale B- de l’énonciation C- de la narration ? Justifiez votre réponse.
1. Compréhension : Cette phrase est dite par Ahmed Sefrioui l’adulte car l’auteur donne son point de vue. Il s’agit d’un commentaire. C’est le moment de l’énonciation.
2. Grammaire : « Je crois… » Le verbe croire est au présent de l’énonciation car c’est le moment de l’écriture : l’auteur présente un commentaire, son point de vue sur « le bain maure. »
je veus la différebce entre la narration et l'énonciation puisque j'ai pas compris cette cas !!
svp voila mon msn
imourad.92@live.fr
Merciii

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Question !!
  Commentaire
  Tous les messages de Chouaf Mourad


 Réponse N°1 4683

les deux à la fois
  Par   marocagreg  (Adminle 10-06-10 à 14:32

pourquoi ou ?dans ce passage, il y a en même temps une énonciation et une narration :

l'énonciation est l'action de produire un énoncer, d'utiliser la langue pour exprimer une subjectivité : ici l'utilisation du je, du présent de l'indicatif, des verbes modalisateurs comme "croire" ou d'appréciation comme "aimer" renvoient à une énonciation.

En même temps, nous avons des fragments de narration, lorsque l'énonciateur devient narrateur et rapporte des événements passés (l'utilisation de l'imparfait)




InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +