Mon dico très personnel

 Par marocagreg  (Admin)  [msg envoyés : 2213le 10-08-13 à 19:08  Lu :2227 fois
     
  
 accueil

Qui de nous n'a jamais rencontré des termes peu utilisés, très spécialisés, mais en qui se concentre tout le charme spécifique des mots qui expriment quelque chose que seuls ils peuvent exprimer aussi bien, de manière aussi laconique. C'est ce genre de mots, rencontrés au gré de nos lectures que je veux qu'on partage dans ce post.


Innutrition - Sunousia - Incognoscibilité - vulgum pecus - ex nihilo - deus ex machina - issir - sui generis - procrastination - philistin - image d'Épinal - Argumentum e contrario - alibi - allogène - locavore - Quidam - colophon - volition - propédeutique - biomimétisme - voration - laconique - Nolition - Philautie - Kamikaze
innutrition : (métaphore du livre mangé qui se transforme en corps et sang du lecteur) Ce terme est associé à la théorie de l'imitation (mimesis). Dans le domaine littéraire, l'innutrition consiste à s'imprégner des chefs-d'oeuvre fondateurs, du style des grands auteurs et des Anciens célèbres pour pouvoir, par la suite, forger son propre style. Joachim du Bellay , dans Défense et illustration de la langue française, en explique le fonctionnement : «(...) Imitant les meilleurs auteurs grecs, se transformant en eux, les dévorant, et après les avoir bien digérés les convertissant en sang et nourriture, se proposant chacun selon son naturel. (...)» Cultiver les auteurs anciens ne consiste pas à copier, à reproduire ou à traduire l'autre, mais plutôt à s'identifier à lui.
sunousia : Terme utilisé par Xénophon et par Platon qui désigne le mode très particulier de fréquentation (non dénué de connotation sexuelle)qui existait entre Socrate et ses auditeurs. Outre son sens évidemment érotique, le terme désigne le lieu et la condition même de l'exercice dialectique. celui-ci, contrairement à la rhétorique, ne peut s'exercer que dans des réunions privées, dans un espace constitué par les réunions d'amis hors des lieux civiques. La sunousia socratique rassemble donc des amis (philoi), des compagnons (hetairoi), et engage dès lors, au moyen de l'entretien dialogué (dialegesthai), une certaine forme de vie commune, une certaine affection partagée, mais aussi la parrhèsia, le parler vrai. (source de la définition (livre) :Jean-Luc Périllié, "les héritiers de Socrate", in Qu'est-ce qu'un héritage? Zeta Books, 2009, p.39)

  




 Réponse N°1 32042

Incognoscibilité// scible:
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 11-08-13 à 11:37

Incognosciblité : N. F : impossibilité de compréhension pour l'être humain.

Scible : adj. Qu'il est possible de connaître, de comprendre

Notamment utilisés par Saint-Augustin, en parlant de la valeur de la raison humain. Inutile de chercher quelle peut être en soi la constitution de la matière, inutile de se demander ce que c’est que la substance de l’âme et même ses facultés. Inutile de s’évertuer à savoir s’il existe un Dieu et quelle en est la nature… cela relève de l’incognoscible.





 Réponse N°2 32043

vulgum pecus
  Par   marocagreg  (Adminle 11-08-13 à 18:44

velgum pecus Le velgum pecus désigne comme le signifient les deux mots latins qui le composent (vulgum : vulgaire : foule) et (pecus : troupeau) le commun des mortels, le troupeau des ignorants, la foule par opposition à la sphère des initiés, des élus, de ceux qui savent, des spécialistes.

la locution a été calquée sur une formule empruntée à Horace servum pecus, littéralement "le troupeau servile"




 Réponse N°3 32044

Ex nihilo
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 11-08-13 à 20:26

Ex nihilo : expression latine signifiant « à partir de rien », utilisée en conjonction avec un terme exprimant une idée de création, comme dans « création ex nihilo », et signifiant littéralement « création à partir de rien », par opposition à une « creatio ex materia », création à partir d'un matériau ou d'un substrat préexistant.

Cette expression apparaît dans la formulation "ex nihilo nihil fit", "rien ne vient de rien", et se retrouve en science avec le premier principe de la thermodynamique (conservation de l'énergie).

Origine

Un débat anime toute l'Antiquité tardive, la patristique et la philosophie médiévale pour déterminer comment concevoir cette « création à partir de rien » ; s'il s'agit d'un article de foi ou d'une connaissance rationnelle. L'alternative à la création ex nihilo est alors le dualisme (le créateur, comme le démiurge du Timée de Platon, intervient sur un chaos préexistant).

Ps: je ne peux m'empêcher de penser aux élèves en difficulté qui se retrouvent dans cette situation de : ex nihilo nihil fit!





 Réponse N°4 32045

Deus ex machina!
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 12-08-13 à 11:02

1- Deus ex machina (masculin):

(Soutenu) Ce qui ou celui qui, arrive par surprise et qui est le moteur d'une action.

Étymologie :

Du latin, signifiant littéralement « dieu issu de la machine ». Cette expression tient son origine du vocabulaire théâtral pour désigner la machinerie faisant entrer en scène, en le descendant des cintres, un dieu dénouant de manière impromptue une situation désespérée.

NB : se prononce "Dieus ex makina "

2- Ad vitam aeternam: du latin signifiant:" jusqu'à la fin des jours", "à jamais", "pour la vie éternelle", "pour l'éternité"







 Réponse N°5 32046

issir
  Par   marocagreg  (Adminle 12-08-13 à 11:24

issir : On utilise volontiers le participe passé du verbe "issir" --> issu, mais on utilise rarement le verbe (issir) qui est un verbe défectif (ne se conjugue pas à tous les temps). L'étymologie du verbe issir est pleine d'enseignements. Voici l'étymologie proposée par le Robert :

ÉTYM. xiie; eissir, 1080; escir, av. 950; lat. exire « sortir (d'un lieu); provenir, tirer son origine de », de ex- (→ 1. Ex-), et ire « aller » (comparer à réussir). Verbe supplanté au xvie par sortir.

cette étymologie nous apprend la parenté qui existe entre le verbe français (issir) et le verbe anglais to exit --> ex : dehors et ire (qu'on trouve encore dans le futur du verbe aller).

ps. en fait, exit n'est pas un mot d'origine anglo-saxonne, mais bien d'origine latine (du verbe exire). Il est surtout utilisé dans le langage théâtral : "exit tel personnage" désigne la sortie hors-scène d'un acteur/personnage.




 Réponse N°6 32054

Sui generis
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 14-08-13 à 19:02

Sui generis : du latin,

« De sa propre espèce. » Désigne, d'une manière générale une chose ayant des caractéristiques propres, irréductibles aux causes lui ayant donné naissance ni aux éléments la composant. Exemples : dans la sociologie de Durkheim, la Société, irréductible à ses composantes, est un concept sui generis ; en droit international, l'Union européenne est une entité sui generis.





 Réponse N°7 32059

Etiam innocentes cogit mentiri dolor
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 15-08-13 à 15:19

Etiam innocentes cogit mentiri dolor , expression latine signifiant :

« La douleur force à mentir même les innocents. » voir Montaigne, Essais, 2, 15.





 Réponse N°8 32061

procrastination
  Par   marocagreg  (Adminle 15-08-13 à 16:06



Bernard Pivot dans l'un de ses tweets explique le mot :

Le mot « procrastination ». Ce qu’il signifie ? Si vous remettez à plus tard la consultation d’un dico, vous êtes un « procrastinateur ». (pivot, B, les tweets sont des chats)

La procrastination (du latin pro , qui signifie « en avant »1 et crastinus qui signifie « du lendemain »1) est une tendance à remettre systématiquement au lendemain des actions (qu’elles soient limitées à un domaine précis de la vie quotidienne ou non). Le « retardataire chronique », appelé procrastinateur, n’arrive pas à se « mettre au travail », surtout lorsque cela ne lui procure pas de satisfaction immédiate. (wikipedia)





 Réponse N°9 32063

Philistinisme
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 16-08-13 à 11:30

Philistinisme :

•Littéraire: Attitude, comportement de philistin.

- Un philistin est une personne d’esprit fermé aux lettres, aux arts, aux nouveautés

- Les phlistins : Peuple, sans doute originaire de Crète, venu s'établir sur le littoral cananéen lors des grandes migrations des Peuples de la mer, et qui fut au XIIeet au XIes. avant l'ère chrétienne l'ennemi par excellence d'Israël avant d'en devenir tributaire sous le règne de David

NB : Bien que les termes « Palestiniens » et « Palestine » dérivent de « Philistin », il n'y a pas de rapport culturel, religieux ou linguistique entre ces deux populations.





 Réponse N°10 32064

Image d'Épinal
  Par   marocagreg  (Adminle 16-08-13 à 16:58



Image d'Épinal voici la définition du Robert :

image populaire, coloriée, de facture souvent naïve, produite au XIXe siècle à Épinal (Vosges); image populaire et naïve.

Cela fait image d'Épinal, se dit d'un tableau aux tons criards (par allus. au bariolage des images d'Épinal). — Abstrait. | Lieu commun largement répandu et naïf; cliché populaire.

L'expression image d'Épinal a pris au fil du temps un sens figuré, qui désigne une vision emphatique, traditionnelle et naïve, qui ne montre que le bon côté des choses.

L'image d'épinal désigne donc, tout simplement, un cliché.





 Réponse N°11 32065

Argumentum e contrario
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 16-08-13 à 17:13

Argumentum e contrario : du latin,

Raison par laquelle une proposition est vraie puisqu'aucune autre raison ne vient la contredire. Par exemple : "J'ai le droit de siffler mon air favori dans la rue", puisqu'aucune loi ou règlement ne m'interdit cela. L'argumentum e contrario est un des fondements des droits de tradition civiliste, selon lesquels tout ce qui n'est pas expressément interdit est autorisé.

(wikipédia)




 Réponse N°12 32066

Alibi!
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 16-08-13 à 22:32

Alibi du latin ,signifiant « Ailleurs. »

En langage juridique : preuve qu'une personne se trouvait ailleurs au moment des faits évoqués.

Donc, quand on dit que quelqu'un "un suspect" a un alibi, cela veut dire qu'il a la preuve qu'il était ailleurs au moment du délit!




 Réponse N°13 32067

Doctus cum libro !
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 17-08-13 à 12:28

Doctus cum libro , du latin signifiant « Savant avec le livre ». L’expression se dit de ceux qui ne savent rien par eux-mêmes et étalent un savoir d’emprunt. Jadis un professeur n’hésitait pas à lancer à un élève pris en flagrant délit de copiage : « Doctus cum libro, asinus au tableau ! », asinus = âne. (wikipédia)





 Réponse N°14 32068

Allogène
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 18-08-13 à 14:11

Allogène (à ne pas confondre avec halogène, ex : lampes halogènes) : Du grec ancien (allogenês ) signifiant « né ailleurs, étranger »).

1. (Anthropologie) Qui est installé depuis relativement peu de temps sur un territoire, en parlant d’un groupe originaire d’ailleurs, et qui présente encore des caractères nationaux ou ethniques qui le distinguent de la population autochtone.

2. (Géologie) Qui a pris naissance ailleurs que dans la roche où ils se trouvent, en parlant des matériaux et constituants de roches.

3. (Géologie) Qui conserve les caractéristiques acquises dans une autre région, en parlant d’un cours d’eau.

Synonyme: allochtone. (wikipédia).




 Réponse N°15 32069

Locavore.
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 18-08-13 à 19:06

Locavore (être locavore)  ( de se nourrir localement ) est un mouvement prônant la consommation de nourriture produite dans un rayon allant de 100 à 250 kilomètres maximum autour de son domicile.

Le mouvement locavore encourage les « consommateurs » à acheter des produits frais et de saison, à acheter sur les marchés et/ou aux agriculteurs ou paysans locaux à choisir leurs propres aliments, en faisant valoir la qualité du produit frais, des produits locaux, dont le goût serait meilleur que les produits industriels.

Ce mouvement se veut également un acte de stabilité sociale par le maintien harmonieux des populations sur les territoires.





 Réponse N°16 32074

Asinus asinum fricat
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 19-08-13 à 20:14

Asinus asinum fricat, locution latine, signifiant: L’âne frotte l’âne. Se dit de deux personnes se complimentant de façon exagérée. Cette expression latine se traduit couramment par : « qui se ressemble s’assemble ».





 Réponse N°17 32075

Ars longa, vita brevis!
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 19-08-13 à 20:25

du latin signifiant : L’art est long, la vie est courte. Traduction du 1er aphorisme d’Hippocrate, le grand medecin grec. à l'époque "art" signifiait : technique et savoir- faire.

NB: Baudelaire emprunte l'expression dans son poème :

Le Guignon


Pour soulever un poids si lourd,

Sisyphe, il faudrait ton courage!

Bien qu'on ait du cœur à l'ouvrage,

L'Art est long et le Temps est court...





 Réponse N°18 32080

quidam
  Par   Semlali Karim  (Profle 21-08-13 à 14:06

Quidam /kɥi.dam/ masculin : Du latin quidam.

(Histoire) S’emploie dans les monitoires, procès-verbaux, informations, etc., pour désigner les personnes dont on ignore ou dont on n’exprime pas le nom.

Sur la plainte qu’on nous a faite qu’un certain quidam, que certain quidam, vêtu de telle manière…

Il aurait appris de certains quidams que…

Lesdits deux quidams.

(Par extension) Personne dont l’identité n’est pas précisée, dans une conversation, un écrit.

Individu.

Écoutez l'histoire à coup sûr obscure

D'un pauvre quidam et de ses tourments

Tout ce qu'il subit comme mésaventure

Pour connaître enfin la gloire du moment

Il était simple quidam

Son père était quidam

Son frère était quidam

Et lui était quidam aussi. — (Guy Béart; Le Quidam)

[…] mais l’heure où ces deux chiens auraient remué leurs mâchoires sur un quidam, eût été terrible ! — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)

Surveillez le premier quidam qui fait un joli coup dans ce genre-là, et je vous promets que vous ne tarderez pas à le perdre de vue… Il disparaît tout tranquillement, […]. — (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit en 1910 par Henry-D. Davray




 Réponse N°19 32081

Viduité!
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 21-08-13 à 19:10



N. féminin: du latin "viduitas, de viduus" veuf.

Mais en français , ne s'utilise que pour les femmes. état de veuve.

L'islam instaure toute une législation détaillée sur l'état de viduité (des femmes), concernant le délai observé, dans différents cas de figure, en vue du remariage, et de l'héritage.





 Réponse N°20 32084

Colophon/incunable
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 23-08-13 à 17:14

1-colophon: nom masculin, du latin (colophon) emprunté au grec ancien (« faîte, sommet », au figuré « couronnement, achèvement ») .

En (Imprimerie /Typographie) c’est la note finale d’un manuscrit ou d’un livre, comportant le nom de l’auteur, la date, etc. Le colophon des incunables est l’ancêtre de l’achevé d’imprimer moderne.

2-Un incunable est un livre imprimé dans la période comprise entre le début de l’imprimerie occidentale (Gutenberg), vers 1450, et la fin du premier siècle de la typographie, soit avant 1501. Le mot « incunable » vient du latin incunabula (pl.), qui signifie littéralement les langes d'un nouveau-né, et par extension le berceau, l'enfance ou encore l'origine. Ainsi il est fait référence au fait que le livre était dans sa toute première phase de développement. Le mot « incunable » apparaît dans l’histoire du livre vers le XVIIe siècle.





 Réponse N°21 32085

Volition
  Par   Semlali Karim  (Profle 23-08-13 à 18:52

La volition est un acte par lequel la volonté se détermine à quelque chose. Autrement dit, elle désigne l'aboutissement d'un processus par lequel l'être humain use de la volonté. C'est l'événement par lequel l'individu « se met en mesure d'agir » en vue d'un résultat, interne ou externe. En langage courant, on pourrait l'assimiler à la formulation d'un choix.

La volition vise à la production d'un changement et se traduit en action.

Il faut distinguer la volition de la volonté, bien que le terme soit parfois employé pour désigner la volonté elle-même. La volonté est une faculté, tandis que la volition est l'acte concret et particulier qu'effectue la volonté dans une situation donnée. En simplifiant, la volition serait l'effet d'une cause, et cette cause serait la volonté.

(source : wikipedia)




 Réponse N°22 32086

Propédeutique
  Par   Semlali Karim  (Profle 23-08-13 à 18:57

Propédeutique peut désigner:

le caractère facilitateur d'un savoir ou d'un processus d'acquisition de savoir pour l'acquisition de savoir ultérieurs. Par exemple la valeur propédeutique de l'espéranto, du fait que son apprentissage est censé faciliter l'étude ultérieure d'autres langues.

* les cours de rattrapage suivis par des étudiants afin de pouvoir entreprendre des études dans une nouvelle discipline

* la première année d'études supérieures, préparatoire aux licences dans certaines universités en France, jusqu’en 1966.

* les cours de rafraîchissement de la mémoire lors de la première année d'études supérieures. Ils ont pour but de familiariser l'étudiant avec le cycle supérieur en revoyant les matières vues en secondaire. Ces cours durent de deux à quatre1 semaines (Belgique).




 Réponse N°23 32097

Biomimétisme
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 24-08-13 à 21:02

• Le terme vient du grec, bios (vie) et mimesis (imiter). C'est Otto Schmitt (universitaire et inventeur américain) qui aurait forgé le néologisme anglais biomimetics (biomimétisme pour les francophones) pour décrire la notion de transfert d'idées de la biologie à la technologie.

La savante et auteur Janine Benyus vulgarise ensuite le biomimétisme dans son livre de 1997 où elle invite à considérer la Nature comme modèle, mesure et mentor, en insistant sur l'importance d'associer la soutenabilité à l'utilisation du biomimétisme

• En 1960 le mot bionique existait, mais plutôt associé à des parties du corps humain actionnées par des moyens électroniques. ;

• Les technologies biomimétiques s'inspirent d'organismes vivant, de propriétés de leurs tissus, de leur génome...). Elles sont par exemple utilisées dans un grand nombre de domaines industriels, et semblent avoir un large potentiel dans les secteurs agricoles, forestiers, de la construction1.

• L’écomimétisme s'appuie plus largement sur l'étude de fonctionnements écosystémiques intéressants, pour reproduire les conditions et avantages de systèmes souvent écologiquement très efficients. (wikipédia)





 Réponse N°24 32117

Voration
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 26-08-13 à 16:23

Voration : Nom féminin, du latin « vorare » : dévorer .

- (Rare) Engloutissement, fait de dévorer.

o […] la voration : engloutissement primitif d’un être par un autre […] — (D. G. Bevan, Literary Gastronomy, Rodopi, 1988)

o Sa Mauvaise Action est d’ailleurs annoncée, sur le plan thématique, par le motif de la voration sous-jacent à l’épisode du repas chez Bombarda (chap. V et suiv.). — (André Brochu, Hugo: amour, crime, révolution - essai sur Les misérables, 1974)

- Synonymes : dévoration





 Réponse N°25 32186

Laconique
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 02-09-13 à 18:49

Laconique : (adjectif) Les habitants de la Laconie, les Lacédémoniens, étaient réputés pour la concision de leur langage, ce qui a donné ce mot à l'aide du suffixe -ique.

1. Qui s'exprime en peu de mots, qui est très concis, en parlant d’une personne.

o Tacite est un auteur laconique.

2. (Par extension) Qui est concis, en parlant d'un énoncé, d’un texte, d’un discours.

o Discours laconique.

o Style laconique.

o Réponse laconique.

Note : Laconique se dit plus souvent du langage parlé ; concis se dit du langage écrit : une réponse laconique, un compliment laconique ; mais un ouvrage concis ; le style concis. Quand laconique se dit du style, il implique une recherche de brièveté que concis n’implique pas. (wikipédia)





 Réponse N°26 32559

Philautie
  Par   marocagreg  (Adminle 18-10-13 à 18:01

philautie /fi.lo.ti/ féminin :Amour de soi-même, complaisance vicieuse pour soi-même.




 Réponse N°27 32565

Nolition
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 19-10-13 à 00:29

nolition :nf (no-li-sion)

Terme didactique.. Acte contraire à la volition ; action de ne pas vouloir.





 Réponse N°28 32571

kamikaze
  Par   Dounia Azouz  (Autrele 19-10-13 à 18:39

A l'origine, ce mot japonais désignait un vent divin : de kami « dieu », et kaze « vent », nom donné à un typhon qui arrêta providentiellement une invasion mongole au XIIIe siècle (Robert).

Lors de la seconde guerre mondiale, il a pris des ailes pour se transformer en avion-suicide, différent du drone car piloté par un soldat.

Aujourd'hui, le mot a perdu ses grades pour désigner toute personne prenant une bombe pour une boussole.

BOUM!




 Réponse N°29 32573

vade-mecum
  Par   moumou nasser  (CSle 19-10-13 à 19:04



vade-mecum: signifie littéralement "feuille de route", utilisé par DUMAS dans les trois mousquetaires





 Réponse N°30 32580

DESSILLER
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 19-10-13 à 20:47

Dessiller : V. Transitif du 1er groupe:

Littéraire: Amener quelqu’un à voir ce qu’il ignorait ou voulait ignorer.

o Don Juan -- Il a touché mon âme, et dessillé mes yeux, et je regarde avec horreur le long aveuglement où j’ai été, et les désordres criminels de la vie que j’ai menée. — (Molière, Don Juan, acte V, scène I)

Variante: déciller
Nb: s'emploie toujours dans l'expression dessiller les yeux




 Réponse N°31 32582

Néphalisme
  Par   Elmzouri mostafa  (Autrele 19-10-13 à 21:31



Néphalisme : abstinence absolue de tout alcool, de tout liquide, de toute nourriture où l’alcool est contenu.





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +