Méthodologie de la dissertation de didactique (crmef)

 Par naceiri nidal  (?)  [msg envoyés : 2le 28-08-13 à 20:37  Lu :2648 fois
     
  
 accueil


Crmef oujda

Najoua nidal

M. bahri

Méthodologie de la dissertation de didactique

Rédiger une dissertation de didactique consiste, comme pour toute dissertation, à adopter une démarche réflexive et problématique.

L'épreuve de didactique implique une double réflexion qui se fonde à la fois sur une étude précise des supports (textes, pages de manuels, copies…) et du sujet et sur la mise en oeuvre didactique proprement dite, c'est-à-dire un travail spécifique de transposition des savoirs savants en savoirs à enseigner.

Une réflexion didactique claire et argumentée

Pour donner sens à son travail et orienter sa réflexion, le candidat doit se poser deux questions simples et fondamentales. Que convient-il d'enseigner ? Comment l'enseigner ?

La réflexion didactique consiste précisément à construire une stratégie propre à guider les observations des élèves, afin de les conduire progressivement à interpréter le texte dans la perspective voulue.

L'introduction

Dans leur introduction, après avoir présenté le corpus (supports…), cerné ses enjeux et indiqué la problématique sur laquelle ils se proposent d'articuler leur séquence/ou cours ou séance de cours, les candidats se doivent d'exposer le parcours qu'ils adopteront et de le situer au sein d'une progression annuelle/séquentielle...

Rappelons que l'introduction amorce l'étude par une entrée en matière qui ne doit pas être un rappel long et fastidieux des programmes..

L'analyse du corpus

l'analyse du corpus permet de situer la séquence/Le cours ou une étape du cours… dans la progression, de déterminer l'objectif, le niveau, la problématique ( la question à traiter)…

La problématique

La problématisation ne doit pas prendre la forme d'une accumulation d'interrogations, mais être synthétisée en une question porteuse et traversière, clairement formulée.

Si l'on articule les objectifs spécifiques de la classe […], les savoirs savants et la singularité des documents mis en présence, on peut dégager une problématique.

La problématique fixe la cohérence du projet didactique : chaque étape de la séquence doit s'efforcer d'y répondre. En toute logique, la problématique ne peut être définie et posée qu'après une première analyse du corpus, ce qui limite les risques d'une problématique vague et passe-partout.

Place dans la progression annuelle

La place de l'activité dans la progression annuelle/séquentielle/modulaire n'est pas une indication superflue, ni même une précision qui relèverait d'une simple convention liée à l'exercice. La pertinence du projet tient aussi au fait qu'il soit intégré dans un projet plus général. […]

Il ne s'agit pas, bien sûr, dans le cadre de la dissertation de didactique, de reproduire dans le détail le contenu d'une année scolaire de travail, mais il convient de mentionner à quel type de travail la l'activité/LA séquence proposée succède, ses prolongements possibles et quand elle pourrait, approximativement, être réalisée avec les élèves...

La construction de la séquence

Le candidat est invité à construire une séquence ou/activité. Si celle-ci prend la forme d'une succession de séances, elle ne doit pas pour autant tourner à l'empilement d'études de textes et doit obéir à un certain nombre de principes, exposés ci-dessous.

- L'organisation de la séquence/activité doit obéir à une logique de progression dans le cadre de l'objectif que l'on s'est fixé.

- Puis, au sein de chaque séance, l'enseignant doit s'attacher à varier les activités proposées. Si la lecture analytique constitue l'approche principale des textes, elle doit alterner avec les séances de lecture de l'image et d'étude de la langue. Chaque séance peut aussi faire l'objet de variations dans l'approche des textes, en particulier au moyen de la confrontation.

Approches variées : lecture analytique, étude de la langue, lecture comparative, évaluation formative, évaluation sommative, oral, séance bilan, …

Le déroulement d'une séquence doit être finalisé par un objectif : il s'agit de construire progressivement un savoir bien défini, et chaque séance est orientée vers l'acquisition de ce savoir.

Conclusion et prolongements

C'est enfin par un bilan des savoirs et des compétences acquis que la composition doit s'achever. Des propositions de prolongement (lectures, travaux de recherche…) donnent à lire la continuité et la cohérence du travail au sein de la progression annuelle.

Suggestion de plan pour la dissertation de didactique

1ère partie

L'objectif de cette 1ère partie est d'abord de fonder et d'expliciter un projet didactique. Le candidat y montrera non seulement ses savoirs, mais encore à réfléchir à la mise en oeuvre d'une séquence/ou activité qui s'appuie sur les instructions officielles. ..

On montre ensuite ce que permettent les supports de traiter comme sujet/ou activité (ex. Nous choisirons de réfléchir à ...ceci ... à partir des extraits suivants). Le choix des textes (ou du texte), sera justifié par la présence de telle ou telle composante spécifique ; dire ce qui en fait les enjeux didactiques et pédagogiques et la singularité, en dégager une question (problématique)

C'est cette problématique qui fondera le projet didactique.

On énumère les pré -requis nécessaires, en lien, bien évidemment, avec la problématique. On situe la séquence dans l'année/l'activité dans la séquence.

Motivation de l'ordre des séances : il suit une progression….

On donne des précisions sur l'exercice d'évaluation finale.

2ème partie

Le développement : descriptif des séances.

Pour chaque séance, on précise sa durée, son objectif, les questions de préparation données aux élèves et la façon dont on aborde le texte (Type de lecture…).

On évite toute remarque d'ordre pédagogique (sur le niveau des élèves ou l'aspect relationnel d'un vrai cours par exemple). Il s'agit en fait pour chaque séance d'analyser les textes, non pas tel qu'on le ferait pour une classe moyenne, mais pour des correcteurs éminents ! …On n'oublie pas de mêler le plus habilement possible ce que l'on demande et attend des élèves. Il faut également toujours préciser ce qui sert de transition avec la séance suivante.

Conclusion :

Elle se rapproche de toute conclusion de dissertation littéraire. On ajoutera cependant ce que l'on compte faire en guise de prolongement ...

L'oral

Préparation d'une séquence d'enseignement

Le candidat doit montrer sa capacité à faire une leçon, à montrer qu'il sait concevoir une séquence d'apprentissage, c'est-à-dire construire des situations d'apprentissage et d'évaluation, qu'il est capable de justifier ses choix didactiques et pédagogiques.

L'épreuve demande que les candidats montrent à la fois des connaissances théoriques et didactiques. …

En début d'exposé, …Il est préférable d'entrer directement dans la présentation de la séquence, en prenant soin de problématiser son discours, de définir précisément le cadre horaire de celle-ci… Il est donc nécessaire de maîtriser le vocabulaire didactique minimal : programmation, progression, séquence, séance, phase dans un module d'apprentissage, pré-requis, trace écrite, savoir institutionnel. ËTRE attentif à l'importance de la consigne que proposent les documents pédagogiques. Il est aussi impératif de s'appuyer sur l'expérience acquise lors des stages effectués… tirer parti de L' expérience, réfléchir être clairs face à l' action de professeur, manifester la capacité à affirmer des choix tout en se référant aux textes.

Si les candidats veulent parvenir à structurer la proposition pédagogique selon un déroulement acceptable, ils doivent donc :

- élaborer une planification justifiée...

- justifier les activités proposées.

- réfléchir aux transpositions/Gestion.

- articuler plusieurs séances selon une progressivité adaptée et des modalités évolutives.

- préciser ce que les élèves doivent faire. (les tâches)

- anticiper sur une évaluation en lien avec les objectifs annoncés en début de séquence.

- penser à clore les séances par un temps de rappel, de synthèse, d'institutionnalisation. des savoirs,

en réfléchissant aux modalités de la trace écrite.

- évoquer enfin la différenciation pour prendre en compte la difficulté scolaire.

POUR PRÉPARER VOTRE SÉQUENCE

-----------------------------------------------

1.Lisez attentivement le sujet et déterminez l'objectif principal d'apprentissage à partir des programmes officiels.

2.Repérez les principales compétences des programmes mises en oeuvre dans les activités proposées. Consultez également le socle commun de connaissances et de compétences.

3.Lisez attentivement les documents du fascicule correspondant au sujet et distinguez ce qui sera utile pour constituer la séquence et ce qui permettra d'étayer vos propos (aides, difficultés des élèves, analyse didactique…).

4.Déterminez le nombre de séances qui constituera la séquence, ainsi que le niveau de classe et la période de l'année correspondant au moment où la séquence sera proposée. Généralement, on pourrait prévoir une organisation du type suivant:

  • Séance0 : validation des prérequis;

  • Séance1: mise en oeuvre de la séance principale;

  • Séances2 à 3: entraînement et application;

  • Séance4 (facultative): approfondissement;

  • Séance5: évaluation.

Pour chaque séance, il conviendra de définir:

  • un objectif principal et éventuellement des objectifs spécifiques;

  • le déroulement: en précisant le mode de travail, le matériel éventuel, la consigne, les différentes phases;

  • une analysea priori(comportements des élèves, procédures possibles, difficultés prévisibles, erreurs possibles, trace écrite…);

  • les aides et la différenciation pédagogique suivant les difficultés des élèves.

Conseils

• Soyez attentif au libellé du sujet et donc à l'objectif de la séquence: vous pouvez éventuellement expliciter certains des termes, et de ce fait, délimiter le sujet (à certaines procédures ou certains types de problèmes).

• Veillez à bien expliciter l'articulation entre les différentes séances: une séquence n'est pas «uniquement» une succession de séances. La cohérence de votre choix de séances doit également se retrouver dans l'évaluation proposée.

• Les difficultés connues des élèves sur la notion enseignée peuvent être évoquées pour justifier un choix de progression ou d'approche sur une séquence (elles pourront aussi être évoquées lors de l'entretien). Pensez à les anticiper et à prévoir différentes remédiations.

• Veillez à utiliser un vocabulaire précis (aussi bien sur les notions en jeu que sur la gestion pédagogique des séances).

• Enfin, vous devez les citer au même titre que les I.O. des programmes pour montrer au jury que d'une part vous les connaissez, et que d'autre part, vous savez les utiliser pour concevoir des séquences d'apprentissage.



  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


 Réponse N°1 32162

un grand merci
  Par   elouichouany radouan  (Profle 29-08-13 à 19:30



on avait vraiment un grand besoin de ce genre d'éclaircissement.





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +