Méthode le rÉsumÉ

 Par  hadj nabil  (?)  [msg envoyés : 5le 29-12-09 à 22:43  Lu :3914 fois
     
  
 accueil

Méthode LE RÉSUMÉ Ph. H. 06/2009
Définition : Un résumé est un texte asservi au contenu d'un autre texte dont il a pour fonction et pour raison d'être de donner un
abrégé aussi respectueux, rigoureux et clair que possible, dans une expression synthétique, en reproduisant son système
d'énonciation et son organisation générale. C'est un texte nouveau, pas un assemblage de citations.
Ce qui est à proscrire absolument dans un résumé :
· L'assemblage de citations du texte de référence plus ou moins cousues ensemble. Résumer, c’est REFORMULER.
· Le coq-à-l'âne et le décousu : attention aux articulations logiques !
· Le vague
· L'obscur
· Le contresens - Attention! Un terme employé improprement peut faire contresens.
· Toute déformation--voire falsification du propos de l'auteur
· Tout élément d'analyse, d'explication, de commentaire ou de jugement personnel (explicite ou implicite) de celui qui résume.
On adoptera la posture qui serait celle de l'auteur résumant son propre texte
(On proscrira donc absolument "L'auteur dit que…", "D'après (l'auteur de) ce texte…", etc.)
3 impératifs absolus :
FIDÉLITÉ, CLARTÉ, BRIÈVETÉ
· lire le texte plusieurs fois. Relire la première et la dernière phrases (point de départ et aboutissement du texte).
· compréhension globale : trouver un titre-phrase résumant le sens général du texte : il servira de fil conducteur.
· compréhension exhaustive : au besoin, faire usage du dictionnaire. Toujours parier sur la cohérence du texte !
Un mot, une phrase, un passage non compris entraînent un contresens qui peut affecter tout le résumé.
· être attentif à l'énonciation : Qui pense ou dit quoi ? A qui ? Dans quelle intention ?
- Les textes à résumer sont presque toujours argumentatifs, peu ou prou. L' auteur y expose donc souvent des thèses et
des arguments qu'il ne reprend pas à son compte et qu'il entend réfuter ou du moins corriger. Ce serait un contresens
majeur que d'imputer à l'auteur du texte des thèses ou des analyses qu'il refuse expressément d'assumer
Indices : - "Un tel / On / Certains estime(nt) / considère(nt) / prétend(ent) que…" / « dit-on » /…
- "D'autres considèrent…"
- "On a prétendu que…"
- emploi du conditionnel, etc.
· identifier nettement thèse(s), arguments, intentions : on ne peut résumer valablement un texte dont on n’a pas saisi l’idée
directrice (dans un texte argumentatif, c’est toujours la thèse) ;
· distinguer les exemples argumentatifs, qu'il faudra garder, des exemples simplement illustratifs, qui n'ont pas à figurer dans
le résumé, et dont on ne retiendra que la signification (la signification doit toujours prévaloir sur l’anecdote) ;
· percevoir le dénominateur commun (l'unité sous-jacente) d'une énumération pour être capable de remonter de la série
d'éléments à la classe (de l'expression analytique à l'expression synthétique) ;
· Ne souligner qu'avec discernement et parcimonie : quelques mots ou phrases clés seulement. Tout souligner équivaut à ne
rien souligner et empêche de faire court. Préférer le crayon effaçable, qui permet les repentirs (pour l’oral, transparent et surligneur)
· ébauche : plusieurs méthodes, d'ailleurs combinables à l'écrit :
- cacher le texte et faire un premier résumé de mémoire qu'on améliorera ensuite en se reportant au texte.
- faire un schéma non rédigé du texte, recourant à des signes conventionnels et faisant apparaître nettement les
articulations logiques. Toujours respecter l'ordre général du texte. À l'oral, seul le schéma est pertinent
· élaboration : relire le texte, puis l'ébauche afin de contrôler la validité de celle-ci. Procéder aux corrections nécessaires.
Rédiger un résumé à partir de l'ébauche en respectant la progression du texte. Pas de citations ! REFORMULER.
· "calibrage" : relire le résumé et procéder aux ajustements nécessaires pour arriver au nombre de mots prescrit, en reformulant de
façon plus synthétique ce qui peut l'être plutôt qu'en supprimant. L'art du résumé consiste aussi à savoir SE résumer !
Ne jamais déséquilibrer le résumé au détriment de la fin du texte : c'est là qu'est le plus important.
DÉMARCHE
· correction de l'expression : l'expression doit être irréprochable. Indiquer le nombre de mots exact du résumé.

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


 Réponse N°1 2401

compréhension
  Par   sou amin  (CSle 15-01-10 à 19:57

bonsoir , désolé pourriez vous reformuler le passage( je n'ai pas trés bien compris)

"- Les textes à résumer sont presque toujours argumentatifs, peu ou prou. L' auteur y expose donc souvent des thèses et

des arguments qu'il ne reprend pas à son compte et qu'il entend réfuter ou du moins corriger. Ce serait un contresens

majeur que d'imputer à l'auteur du texte des thèses ou des analyses qu'il refuse expressément d'assumer

Indices : - "Un tel / On / Certains estime(nt) / considère(nt) / prétend(ent) que…" / « dit-on » /…"

merci d'avance




 Réponse N°2 2778

hitman
  Par   RAY AIMAD  (CSle 15-02-10 à 14:05

Bonne question sou amin , d'autre part quel est le temps à réserver pendant le déroulement d'une épreuve écrite pour chacune des partie de ce processus.

merci encore




InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +