Mes amis de là- bas .


bachiri Fatiha  (?) [185 msg envoyés ] - 14-01-12 à 16:48  Lu :1140 fois

Ces moments de grandes joies
Que j’ai connus autrefois
Sont maintenant sources de grands désarrois
Ne croyez pas donc tous ces gens là
Qui vous ouvrent toutes les voies
Pour qu’on vous prenne pour de vraies proies
Si vous les croyez –assumez votre choix
Ne vous lamentez donc point
Moi, j’ai payé ce que je dois
J’en ai assez d’être blottie dans mon coin
Je ne veux être dans un espace si étroit
Qui se restreint et m’étreint
Je ne veux plus entendre cette voix
Que je crains …
Puisqu’elle ne me procure que de terribles effrois
C’est pour cela que je m’en vais
Quelque part …
Peut être loin, très loin
La où le sentiment sincère est roi

Cet article est apprécié par : Rifai houssaine - Fatiha kerzazi  - 



 Réponse N°1 30674

Bonsoir Samira
  Par   Dounia Azouz  (Autrele 02-04-13 à 01:45

Mes hommages!





 Réponse N°2 30682

Merci , Grande Dame du Site.
  Par   Samira Yassine  (CSle 02-04-13 à 15:59



Ma chère Hayat, tu as été la seule à me répondre.

Très significatif !

Je ne sais pas pourquoi une telle relation avec ce collègue , qu'est l'inspecteur !!!

On l'évite, on le craint, on l'insulte à son insu, on le déteste , on le traite de tous les noms et on le respecte aussi, mais des fois on fait semblant !

Chacun selon ses convictions et surtout selon le degré d'Honnêteté de son inspecteur sans oublier aussi le degré du sérieux de son travail, lui le professeur à évaluer.

Merci ma chère Hayat.





 Réponse N°3 30686

Bonsoir Mesdames!
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 02-04-13 à 21:03



Mes femmages!





 Réponse N°4 30687

Bonsoir!
  Par   MAHFODI AHMED  (CSle 02-04-13 à 21:15



Bonsoir Madame Samira YASSINE,

Je connais quelques collègues qui n'ont pas vu l'inspecteur depuis belle lurette, depuis le CAPES. Il y a même quelques délégations dans notre royaume sans inspecteur pour quelques matières à titre d'illustrations les langues, les arts appliqués, l'éducation musicale.

Parfois les enseignants, surtout au sud, sont obligés de se déplacer, par exemple, de Tata à Agadir pour passer leur CAPES.

En ce qui concerne le relationnel avec l'inspecteur, je crois que vous avez tout dit sur ce sujet.

Mes respects.





 Réponse N°5 30689

Bonsoir
  Par   Samira Yassine  (CSle 02-04-13 à 21:54



Mes hommages M Jaafari ! Merci pour le néologisme :)

M MAHFODI AHMED vous avez tout à fait raison !

C'est le cas pour notre établissement. Notre inspecteur, que je respecte et avec qui nous avons eu de très bonnes relations, a dû intégrer l'administration ne pouvant répondre aux demandes des différents établissements qu'il avait à visiter. Il a travaillé avec nous trois ans durant lesquelles on n'a pu le voir que trois fois. La dernière c'était à l'occasion d'un CAPES, au début de l'année.

On a regretté son départ et on n'a plus d'inspecteur à ce qu'il parait. Il y a un grand manque dans le domaine ce qui oblige certains inspecteurs à prendre en charge plusieurs délégations.

Dommage , cher collègue , que j'aie tout dit. j'aurais dû me taire un peu pour avoir vos opinions :) Mais j'ai pensé qu'il fallait donner mon avis avant de demander aux autres leur avis.

Mes respects.





 Réponse N°6 30690

Personnellement!
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 02-04-13 à 22:49



si j'ai à témoigner, je dirais que j'ai eu de très bonnes relations avec tous les inspecteurs, que j'ai vu défiler, durant mes vingt-cinq années de travail!

c'est vrai les premières années j'ai eu affaire à deux inspecteurs de la vieille école, et qui étaient en fin de carrière!

ils n'avaient aucune idée de notre désaroi, nous les novices, formés à la hâte et lâchés dans la nature: ma première année, je ne savais même pas qu'il y avait un programme à suivre, des objectifs à planifier, des métohodologies...etc...! je m'étais retrouvé devant des élèves qui avaient le même âgé que moi, et qui me regardaient comme une curiosité de la nature...je n'avais même pas eu l'idée de consulter mes collègues, et je faisais du n'importe quoi, n'importe comment!

et puis, j'avais un orgueil à ne pas changer de comportement devant les élèves, en présence d'un inspecteur, de sorte qu'une fois, en plein Ramadan, j'étais en train de leur faire passer "un sale moment", parce qu'ils n'avaient pas fait leurs exercices. J'étais assis derrière , et je les faisais passer au tableau, je déversais ma colère, devant leurs incapacités, et voilà que M.l'inspecteur débarque à 9 heures( du matin) lui aussi de mauvaise humeur! après l'avoir salué et conduit à une place, libre, j'ai repris ma palce et j'ai continué à faire ce que je faisais!de la même façon!

à La fin de la séance, il s'était levé, m'avait bourré sévèrement de reproches, et s'en était allé! je reçus après un très mauvais rapport d'inspection...

mais les années qui suivirent, j'ai appris à apprécier des inspecteurs qui nous ont traités comme des amis, et nous ont éclairés de leurs conseils ,aides, et outils, au point que nous étions devenus de vrais amis, !

depuis,! quand l'inspecteur s'annonce je l'accueille les bras ouverts, tellement content de le recevoir, qu'il se sent un peu gêné, mais dès que la leçon reprend, il voit bien que je communique avec mes élèves, que je les motive, que je suis sévère quand il le faut, mais que je m'amuse comme un fou avec eux: bref, il passe un bon moment avec moi, et c'est l'essentiel, pour lui! alors il repart satisfait!

Nb: tout inspecteur a un potentiel indéniable, il faut savoir en tirer profit, et pour y arriver , il ne faut pas lui faire jouer le mauvais rôle!





 Réponse N°7 30692

Merci, M Jaafari !
  Par   Samira Yassine  (CSle 02-04-13 à 23:20



c` est aussi amusant nos histoires avec les inspecteurs, surtout pour notre génération qui a côtoyé différents inspecteurs de différentes mentalités. ¨

Merci, cher ami.





 Réponse N°8 30694

Être Victime de cette relation...
  Par   berbara abderrezak  (Profle 03-04-13 à 11:39



Bonjour,

Bonne question! la relation avec l'inspecteur! pourquoi pas? mais certains collègues voient la chose autrement, ils disent que c'est une occasion pour certains d'avoir une note permettant de progresser dans son domaine aisément... et ... et ... moi même j'étais victime de cette relation avec mon ex-inspecteur. Une prof n'a pas cessé de dire n'importe quoi surtout quand j'ai réussi mon examen professionnel juste après six ans de travail...

Que faire? Quoi dire?





 Réponse N°9 30696

L'enfer , ce sont les autres !
  Par   Samira Yassine  (CSle 03-04-13 à 13:16



Oui M Abderrazak, je vous comprends bien. C'est dur !

Comment expliquer à ces gens qu'on a fait des efforts, qu'on mérite la note attribuée par l'inspecteur !

D'ailleurs, ces gens-là, ils savent bien que la note est bien méritée mais faute de l'avoir ,eux aussi, ils n'ont pas un autre moyen de protester que de semer le doute quant aux mérites de leur collègue.

C'est un problème dont souffrent à la fois le professeur aussi bien que l'inspecteur.

Mes amitiés.





 Réponse N°10 30697

Par ailleurs....
  Par   Samira Yassine  (CSle 03-04-13 à 13:23



Un inspecteur m'a dit un jour, qu'il peut donner , qu'il a même donné à un professeur, ex-collègue, la note qu'il a mérité dégradant la note qu'il avait.

Qu'en pensez-vous? Est-ce juste équitable ou plutôt un mal causé à l'ami d'autre fois qui risque de le prendre pour un règlement de compte, ou trahison à l'amitié?

Je vous laisse exprimer votre avis et cette fois, je me tairai M Mahfodi Ahmed :) pour vous laisser l'occasion de dire votre point de vue.

Mes amitiés.





 Réponse N°11 30698

Rêve !!!!
  Par   Isaoui Achraf  (CSle 03-04-13 à 15:31



Bonjour mes amies et mes amis,

Après avoir saluer Mme Samira, je ne sais pas si je me permets de m'interroger à ce sujet. Mon idée est la suivante: Si l'un des élèves a une relation familiale très proche avec un inspecteur, son père ou sa mère par exemple, et que ce dernier vient débarquer inspecter son professeur et que ce professeur est au courant de cette relation .. hhh oui je sais c'est trop compliquer et ça n'arrive qu'une fois par mille ans, mais je crois que c'est une probabilité qui peut se réaliser... Donc j'ai une question:

comment vous allez vous comporter chers professeurs dans ce cas là avec cet élève durant toute l'année ou en attribuant les notes de fin d'année...est ce que vous allez être loyale et partiel ou vous allez vous aussi penser à la note attribuer par l'inspecteur, le père ou la mère... soyez francs

Bonne journée





 Réponse N°12 30699

Post interdit au moins de 24 ans
  Par   Samira Yassine  (CSle 03-04-13 à 16:35



Waldi Achraf, là tu commences à dépasser tes limites! tu m'as toujours impressionnée, tu m'as aussi flattée à en rougir . Maintenant, je suis rouge , pas de flatterie mais de COLERE.

Chez nous , on dit quand les grands parlent , les petits se taisent.

C'est un sujet tellement délicat et je trouve du mal à y intervenir de peur de blesser de près ou de loin une personne qui peut faire bien comme il faut son travail.

Mais je vois que tu y interviens avec la plus grande audace et pour dire des sottises.

Désolée d'être si méchante, mais tu me mets hors de moi avec un tel commentaire. Je souhaite te voir disparaitre du post sinon, tu seras mal vu par tout le monde et toutes tes qualités se transformeront en défauts et tu disparaitras tout simplement du site.

Merci de bien vouloir suivre mes conseils.





 Réponse N°13 30700

vous avez raison Mme Yassine!
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 03-04-13 à 16:51



vous m'avez dispensé de faire ce reproche à cet enfant qui se croit obligé d'intervenir partout!

c'est cette hâte toujours, qui lui joue des tours: il vaut mieux réléchir, peser le pour et le contre, et s'interroger sur l'utilité des paroles, même entre pairs , avant de les proférer.

Le sage écoute plus qu'il ne parle!





 Réponse N°14 30701

Je m'excuse chers professeurs ...
  Par   Isaoui Achraf  (CSle 03-04-13 à 17:19



Je me croyais me dispenser librement de m'exprimer mon avis, mais j'avoue avoir tout confondu.

Je m'excuse auprès de vous et je m’éclipse volontiers.

Mes respects





 Réponse N°15 30702

Merci , Achraf !
  Par   Samira Yassine  (CSle 03-04-13 à 17:29



Je te félicite de reconnaitre ton erreur mais avec l'exemple que tu as donné, tu as insulté tout le monde, professeurs, inspecteurs et élèves .

On ne s'abaissera jamais à un tel niveau : être à la merci d'un élève parce qu'il est de la famille d'un inspecteur . D'ailleurs, l'inspecteur , lui même, ne laissera jamais un élève, son fils même, décider de sa relation avec ses collègues, les professeurs.

Merci.





 Réponse N°16 30703

Tout à fait d'accord Mme ...
  Par   Isaoui Achraf  (CSle 03-04-13 à 17:36



Comme je vous l'avais dit Mme, je ne voulais faire le moindre mal à personne, et j'ai pensé qu'en lançant cette vanne, je vais créer un peu d’ambiance et détendre l'atmosphère après un jours d'études pour nos et de travail pour vous, mais je vois que j'ai dépassé mes limites, et que ça n'a plait à personne.

je redouble mon excuse Mme

Bonne journée





 Réponse N°17 30708

re
  Par   Dounia Azouz  (Autrele 03-04-13 à 22:38



Pour répondre à ta dernière question, je pense que l'encadrement doit venir en premier. Au lieu de sanctionner le professeur, en dégradant sa note, l'inspecteur pourrait pointer les défaillances, proposer des solutions et accorder une autre chance.





 Réponse N°18 30710

Tout à fait d'accord, mon amie !
  Par   Samira Yassine  (CSle 03-04-13 à 23:53



Je crois que j'ai abordé un sujet un peu délicat. La preuve , certains collègues ne se sont pas prononcés.

Alors je clos le débat, je remerice tous ceux qui y ont laissé leur empreinte.

Mes respects pour tous les inspecteurs qui en respectant leur devoir , se font respecter par tout le monde.

FIN





 Réponse N°19 30711

Un rapport serein avec l'inspecteur.
  Par   Hanafi Noura  (CSle 04-04-13 à 08:40



Loin des légendes personnelles et des mythes pseudo-pédagogiques, on remarque que le rapport avec l’inspecteur est régi par deux fondements : l’autorité et la légitimité.

Remarquons que l’autorité relève du politique et la légitimité relève du droit. D’où cette large ambiguïté du rôle et du statut de l’inspecteur.

Cela vient d’abord de la nature de la fonction à la fois administrative, psychopédagogique, didactique et humaine.

Cela s’explique aussi par les autorités symboliques et réelles représentées par un détenteur de savoir, une référence, un guide et parfois un représentant de l’ordre établi ou à rétablir…

Le problème de la légitimité se pose dès lors que le professeur continue à parler de l’inspecteur comme « collègue ».

Car comment peut-on reconnaître toutes ses formes d’autorités et de suprématies à un « collègue » ?

Remarquons que les inspecteurs aussi continuent à utiliser ce terme de « collègues » en s’adressant aux enseignants. Or, selon nos archétypes inconscients, un statut ne peut être « inspecté » et donc « évalué » que par un statut supérieur.

Par ailleurs, tout rapport sain et apaisé entre l’enseignant et l’inspecteur doit passer par la reconnaissance d’une autorité différente et légitime.

N’oublions pas surtout que l’enseignant doit éviter de projeter sa relation avec les élèves sur son rapport avec l’inspecteur. Il ne s’agit en aucun cas de redevenir l’élève de quelqu’un après avoir été le maître.

Il s’agit tout simplement de reconnaître sereinement ses limites d’un « artisan des apprentissages » qui aura toujours ses moments de doutes. D’où la nécessaire présence d’un regard objectif qui signale les lacunes et les écarts en vue des remises en question indispensables et continuelles.

Quant à la note, ce n’est pas qu’une affaire de réfrigérateurs et de boyaux à remplir, ça doit être un facteur de hiérarchisation inévitable et naturelle des compétences et parfois, malheureusement, des incompétences.





 Réponse N°20 30712

Si vous permettez Mme Samira !
  Par   salma malak  (CSle 04-04-13 à 13:04



Bonjour tout le monde.

Mes excuses Mme Samira car mon intervention est un peu tardive.

A mon sens,un inspecteur est avant tout un collègue ,un professeur qui est là pour nous épauler, nous guider dans nos méthodes de travail et surtout nous encourager. Par là, son arrivée en classe est toujours la bienvenue.

Toutefois, un inspecteur qui s"éclipse des années et débarque après en classe pour vous juger et relever les défaillances est loin de jouer son rôle d'encadrement.

A titre anecdotique, je vous raconte l'histoire suivante.

Il y a des années l'inspecteur est venu assister à une leçon démonstration. Le professeur,quoiqu'il soit sous la surveillance de plusieurs yeux (l'inspecteur, les collègues, les élèves) a déployé d'énormes efforts et la leçon était en général satisfaisante. Cependant, l' inspecteur a accablé le professeur d'une série de remarques et critiques. Le malheur, c'est qu'il y a des collègues qui, pour plaire à l'inspecteur, ont massacré le professeur !!!

Heureusement, certains l'ont défendu et même, ils ont sollicité l'inspecteur à présenter une leçon pour tirer profit de son expériences et voir en pratique toutes ses compétences. Vous savez, après avoir exprimé son accord, il a préféré ne plus remettre les pieds dans l'établissement!

Toujours dans ce sens (où le professeur est accusé de mille maux), j'ai lu quelque part la phrase suivante: le comble de l'hypocrisie c'est lorsqu'un inspecteur débarque en classe, le professeur n'est plus le même!!





InfoIdentification nécessaire
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +