Me voilà de retour

 Par jamal adib  (?)  [msg envoyés : 206le 07-08-11 à 22:48  Lu :2912 fois
     
  
 accueil

Un souvenir d’enfance:
Je suivais des yeux larmoyants les gestes des brancardiers qui se démenaient pour allonger ma mère évanouie sur une civière au milieu du vacarme de la foule en émoi qui fit irruption dans notre petite maison. Mon père, le visage tout blême et l’air déconcerté, me demanda de veiller sur mes deux petites sœurs pendant son absence et claqua la porte derrière lui. Je me précipitai vers la fenêtre, ouvrit l’espagnolette et suivit la scène qui s’offrait devant moi, la gorge serrée. Malgré la sirène de l’ambulance qui retentissait, les badauds qui étaient sur les lieux refusèrent de céder le passage en dévisageant le visage de la patiente qui gisait au milieu de l’ambulance avec une vile curiosité. Je me rappelle encore quand mon père rentra ce soir-là à une heure tardive, se contenta de m’adresser un sourire pâle et se dirigea vers la cuisine qui était dans un état piteux : buffet entrebâillé, assiettes crasseuses, torchons par terre. Je déplorai cet endroit que ma mère s’évertuait toujours de le garder tout propre. Dîné improvisé, mon père nous rassembla derrière la table et nous donna signe de manger. Un silence atroce régna dans la maison. Notre benjamine, les cheveux grossièrement peignées et les yeux embués de larmes, brisa le silence en demandant à mon père avec une voix brisée : « Pourquoi ma mère n’est-elle pas rentrée avec toi ? Va-t-elle rester longtemps à l’hôpital ? ». D’un ton rassurant, mon père nous annonça que ma mère pourrait quitter l’hôpital le jour même mais qu’il fallait qu’elle y restât quelques jours pour retrouver pleinement sa force, que sa maladie était bénigne et que le lendemain nous pourrions la rendre visite à l’hôpital. J’entrai dans ma chambre et je déposai ma tête sur l’oreiller. Malgré mon état de fatigue, mes yeux refusèrent de succomber au sommeil. C’était la nuit la plus longue de ma vie. Alors que je me plongeais dans mes réflexions, des cris stridents et prolongés emplissaient la maison. Je tâtonnai à la recherche de la prise pour allumer l’ampoule et me hâta vers la chambre de ma petite sœur. Une fois y arrivé, je vis une scène émouvante : mon père caressait tendrement la petite blondinette qui tressaillait à fendre le cœur. Le départ de ma mère lui était intenable au point de faire un rêve cauchemardesque. Le lendemain, nous partîmes rendre visite à ma mère. Une fois franchi le seuil du portail de l’hôpital, mon père nous conduisit à la chambre où séjournait ma mère. Je lançai un soupir de soulagement à la vue du visage radieux de ma mère qui comblait éperdument mes sœurs de baisers.
N.B : Texte adapté au niveau des élèves lycéens
Dimanche 7 Août 2011 à18h

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Production écrite 1er bac
  Bribes de souvenirs 2
  Tous les messages de jamal adib


 Réponse N°1 13795

re
  Par   marocagreg  (Adminle 08-08-11 à 12:29



vous êtes toujours le bienvenu M. Adib





 Réponse N°2 13816

Salut
  Par   jamal adib  (CSle 10-08-11 à 16:51



Merci infiniment cher marocagreg. Veuillez recevoir mes vifs souhaits d'euphorie et du bien-être à l'occasion du mois sacré de ramadan.





 Réponse N°3 13818

Bon retour cher ami.
  Par   Samira Yassine  (CSle 11-08-11 à 01:24



heureuse de te revoir de nouveau sur le site. Notre site. Tes écrits nous ont énormément manqués. Bon ramadan.





 Réponse N°4 13939

bon ramadan
  Par   mortada majid  (Profle 25-08-11 à 16:32



"et que le lendemain nous pourrions_ la_ rendre visite à l’hôpital."

c'est le mois sacré de ramadan?





 Réponse N°5 13949

salut
  Par   jamal adib  (CSle 25-08-11 à 23:01

Salut tout le monde. Veuillez recevoir mes vifs respects chère Samira.

Pour M. Mortada Majid: Bienvenue parmi nous. Merci de m'avoir attiré l'attention sur la faute commise dans la phrase que vous avez mise entre parenthèse.

la phrase correcte est: 'et que le lendemain, nous pourrions lui rendre visite à l'hôpital.'




InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +