Maman j'ai besoin de toi !

 Par Samira Yassine  (?)  [msg envoyés : 2089le 12-01-12 à 16:45  Lu :1173 fois
     
  
 accueil

-Maman tu seras là à notre retour, à 16h? demandèrent les enfants à leur maman, alors qu’ils quittaient la maison à destination de leur école.
-Non ! Répondit la mère, la gorge nouée, avant de fondre en larmes en fermant la porte après leur départ et s'occuper des bagages pour rebrousser chemin et rejoindre le lieu de son travail, à quelques 4 heures de ses enfants.
« La femme doit avant tout s’occuper de ses enfants », pensa la pauvre mère, ne sachant plus si elle a bien fait de sortir au monde du travail.
Les larmes aux yeux je discute du problème avec mon fils cadet, âgé de 9ans
« Dis-moi, Amr, qu’est ce que tu préfères ,que je reste auprès de toi ou que je sorte au travail comme je le fais »
Sa réponse a été tout de suite « Que tu restes auprès de moi, maman »
J’ajoute « Mais quand je travaille, je t’offre une vie meilleure, je peux t’offrir des cadeaux »
-« je n’en veux pas, je préfère ta présence auprès de moi. »
J’ai été choquée par la réponse de mon fils, parce que moi, je travaille à deux pas de la maison ; que dire de cette amie qui passe la semaine loin de ses enfants qui se sont habitués à sa présence à longueur de journée depuis leur naissance et voilà qu’un jour elle n’est plus là !!!
Et si on en parlait ?

  




 Réponse N°1 16064

ces enfants payent autant que leur mère
  Par   bachiri Fatiha  (Profle 12-01-12 à 19:09

et oui ils payent toute une famille subit les conséquences de cette situation .

Vraiment je ne sais quoi dire ...

La vie nous afflige des actes et bêtement nous les appelons choix .ça n'a pas de sens ...

Je crois qu'une force majeure a poussé cette dame à quitté sa famille pour rejoindre son travail

où est le choix ici???

Ce n'est plus un choix c'est une contrainte .

Lequel des deux choisir:

1- vivre dans la dignité pour ne pas priver ses enfants en leur procurant ce dont ils ont besoin ?.

2-rester auprès d'eux et ne leur offrir que son amour et sa présence pour les sécuriser quand ils en auront besoin d'elle, les assister , leur apprendre à vivre , à pleurer à rire , à grandir ?

et Dieu sait combien durera cette vie de cette maman loin de ses enfants .

C'est l'impasse .

Pourquoi avoir à choisir entre son travail et sa famille , le travail est aussi important .

Le citoyen a le droit de vivre dans la dignité car le travail est la dignité , sa famille a besoin d'elle pour assurer ses obligations

Chacun souffre de son côté ?

LA VIE NE MÉNAGE PERSONNE A CE QUE JE VOIS .

ça fait mal au cœur d'entendre son enfant dire ; les yeux suppliant;

maman ne vas pas loin

maman au diable le travail

reste avec moi ....

je veux que tu sois à la maison

quand je reviens de l'école

pour m'aider à faire mes devoirs ,

pour me préparer un bon repas chaud ,

maman , je voudrais dormir la tête cachée dans ta poitrine...

Maman , sans toi , la maison est froide et sombre...

Maman , mamannnnnnnnnnnn

Allah yahssen l àwn mon amie .





 Réponse N°2 16065

re
  Par   marocagreg  (Adminle 12-01-12 à 19:37

Il faut voir le bon côté des choses. La vie n'est pas une suite monotone d'événements prévisibles, mais une succession d'obstacles, d'heurs et de malheurs. Cette séparation de la mère de ses enfants est difficile à vivre, mais elle a le mérite d'apprendre à ces enfants comme à leur mère d'ailleurs - dans la douleur de la séparation même, heureusement provisoire - la vraie vie. ça ne peut que renforcer leur personnalité par la suite, et souder le lien qui les réunit, à condition bien sûr que la séparation forcée soit vécue positivement comme une épreuve nécessaire et non comme un malheur tragique. "Ainsi s'écoule toute la vie, dit Pascal. On cherche le repos en combattant quelques obstacles ; et si on les a surmontés, le repos devient insupportable."

Je veux que tu restes près de moi maman, c'est une réponse naturelle pour un enfant. Donc soit on agit en mère poule et dans ce cas là il faut regagner le foyer et remplir la seule fonction de la maternité, soit, on aspire à se réaliser autrement comme être autonome, et non seulement comme fonction, et dans ce cas-là, on accepte de faire quelques sacrifices, en luttant bien sûr pour réconcilier les deux aspects.




 Réponse N°3 16066

je regrette ...
  Par   bachiri Fatiha  (Profle 12-01-12 à 19:47



On peut demander à un adulte de faire un sacrifice c'est normal il assumera les conséquences , mais l'infliger à un enfant .... là je ne suis pas d'accord .

Mes respects





 Réponse N°4 16082

...عذرا
  Par   Nadia Mimouni  (CSle 13-01-12 à 03:02

لأول مرة تتمنع الكلمات و تنفلت الحروف هاربة من بين أصابعي . منذ ساعات طوال و أنا أحاول الرد على الموضوع .تلبست بي حالة من التيه وأنا أقرأما كتب أعلاه. زخم هائل من الأفكاروالأحاسيس ينخر رأسي، كلها عتاب بجميع الألوان للمرأة التي اختارت العمل خارج البيت و تركت صغارها ينصتون الى صدى غيابها .ماكان قد كان و العود محال والمرارة ازدحمت وفاض بها كأسي

ثم قلت لنفسي... مهلا...وأخذت نفسا عميقا وكتبت: لم ألتق بها يوما. لا هي تعرفني ولا أنا أعرفها .لا أعلم شيئا عن أدق تفاصيل حياتها،ماضيها،حاضرها ولا مستقبلها. غير أنها تشبهني تماما...كأني أنا هي و كأنها هي أنا .أستطيع أن أتخيل وجوه الصغار حتى لأكاد أن أتلمسها.لو ترونها يا سادة، كالحمائم، كالياسمين ...كالسكر بل أحلى

.يفتقدون دون شك لحظات الوصال و القرب مثلما تفتقدها هي كذلك

ما من اكراه مادي أرغمها على ذلك ،رغد العيش و بذخ صغير صاحب حياتها دائما .درست كغيرها ومن حقها أن تعمل كغيرها . أبعدت و لم تبتعد ،هذا .كل ما في الأمر . قد تصير الأمور مختلفة بعد عام أو عامين على الأكثر ان كان في العمر بقية

أقول لفتيحة :رفقا و أعينيها على نفسها ببعض الأمل ، فكلماتك ،عزيزتي، تذبح أشد الامهات قسوة من الوريد الى الوريد.أعلم أنها تحاول التوفيق بين

ما يحتاجه صغارها و بين ما تحتاجه أنانيتها رغبة في تحقيق ذاتها ما استطاعت الى ذلك سبيلا.....في انتظار الذي سيأتي .

وختاما أحببت أن أغير أقوالي .فقد ادعيت أنني لا أعرف تلك المرأة .كلا، أعرفها تماما وتشبهني تماما

كأنني هي هي





 Réponse N°5 16083

je regrette aussi...
  Par   marocagreg  (Adminle 13-01-12 à 08:30



La question est la suivante : est-ce que la mère doit s'anéantir complètement au nom de sa maternité pour ne pas infliger à ses enfants de petites séparations qui vont finir tôt ou tard par ne plus avoir lieu ou est-ce qu'elle doit défendre son droit de travailler tout en cherchant par les moyens légitimes à retrouver la stabilité de son foyer ? Est-ce que vous croyez que des enfants seront heureux avec une mère qui ne le serait pas et qui les considérerait même, au fond de son âme, comme ce boulet qui l'a empêchée de réaliser son rêve ? Les enfants finiront par grandir, s'envoler, aller ailleurs, que restera alors à la mère ?

D'ailleurs, je ne crois pas que les enfants ne supportent pas de faire de petits sacrifices ? Un adulte vit avec plus de douleur une séparation, même provisoire, qu'un enfant !





 Réponse N°6 16090

Pardon
  Par   bachiri Fatiha  (Profle 13-01-12 à 18:44



Si vous trouvez mon point de vue maladroit, veillez pardonner cette maladresse.





 Réponse N°7 16092

re
  Par   marocagreg  (Adminle 13-01-12 à 19:51



vous n'avez pas à vous excuser. il faut dire que celui qui vit la situation n'est pas celui qui théorise.





 Réponse N°8 16101

Pas du tout Fatiha !
  Par   Nadia Mimouni  (CSle 14-01-12 à 01:41



Exprimer son point de vue sincèrement n'est pas une maladresse . Il faut accepter les différences de points de vue .

c'est un sujet de discussion sur un forum ...on discute .





 Réponse N°9 16328

Et si on inversait les roles
  Par   lamri nadia  (CSle 21-01-12 à 20:32



Toute forte que je sois je sens mes jambes fléchir sous ce fardeau suspendu à mes épaules

je lui ai dis que j'avais peur d’échouer peur de ne pas tenir bon jusqu'au bout mais il m'a réconforté en disant que ce n'est qu'une année et nous serons de nouveau réunis,peut être que vous ne voyiez que l'absence de la maman affliger les enfants mais moi je suis restée seule avec mes enfants dans une ville qui m'est étrangère dans l'espoir de rejoindre mon mari à notre ville natale,direz-vous que j'ai choisi cette séparation je vous réponds à l'avance (les larmes aux yeux) je n'avais pas le choix tôt ou tard on devait prendre cette décision,et c'est encore à cause de mon travail ,ce travail qui m'a éloigné au début de mes enfants ,et qui inflige maintenant une responsabilité qui m’anéantit petit à petit

j'ai si peur de ne pas accomplir mes devoirs de maman et de papa en même temps





 Réponse N°10 16332

re
  Par   marocagreg  (Adminle 21-01-12 à 21:47

c'est une situation difficile qui a besoin de beaucoup de patience et de courage.

Ce qui serait bien c'est d'affecter les gens à moins de 100 km de leur famille et d'inventer une politique de la région où chaque région forme ses fonctionnaires et les affectent dans la région qu'ils ont choisie dès le départ.




 Réponse N°11 16334

Situation très dure !
  Par   Samira Yassine  (CSle 21-01-12 à 21:52



Quand je vois combien de temps je passe avec mes enfants qui n'arrêtent pas de se plaindre de mon absence, pourtant je suis une grande casanière qui ne sors que pour le travail, je trouve que c'est vraiment dur , très dur, la situation de ces mamans affectées loin de leurs entanfs.

Que Dieu les aide à rejoindre le plus tôt possible leurs familles et à supporter cette situation.





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +