Lycée - lecture- "la beauté" de baudelaire

 Par Guezri Mohammed  (?)  [msg envoyés : 1le 04-03-15 à 18:06  Lu :314 fois
     
  
 accueil


GUEZRI MOHAMMED

Lycée Elmarsa

Laâyoune


« la Beauté »


'Les fleurs du mal''

(1857)

Je suis belle, ô mortels, comme un rêve de pierre,

Et mon sein, où chacun s'est meurtri tour à tour,

Est fait pour inspirer au poète un amour

Éternel et muet ainsi que la matière.

Je trône dans l'azur comme un sphinx incompris ;

J'unis un cœur de neige à la blancheur des cygnes ;

Je hais le mouvement qui déplace les lignes,

Et jamais je ne pleure et jamais je ne ris.

Les poètes, devant mes grandes attitudes,

Que j'ai I'air d'emprunter aux plus fiers monuments,

Consumeront leurs jours en d'austères études ;

Car j'ai, pour fasciner ces dociles amants,

De purs miroirs qui font toutes choses plus belles :

Mes yeux, mes larges yeux aux clartés éternelles.



Année scolaire :2013-2014

Semestre:2

Module :1

Niveau :1ère année bac

Activité : Lecture

Durée : 1heure


Objectif : lire méthodiquement un poème

Support : « la Beauté » de Ch. Baudelaire

Pré-requis : les règles de la versification


  1. Mise en situation

Inciter les élèves à apporter des éléments biographiques sur. Baudelaire.

-Quelles sont les différentes formes fixes de la poésie ?

-Quelles sont les caractéristiques du sonnet ?

Ce sonnet est extrait du célèbre recueil « les fleurs du mal » ou le poète privilégie l'abandon du lyrisme et la recherche de la beauté absolue comme intérêt poétique primordial.

2-Hypothèses de lecture :

Aider les élèves à donner des réponses à la question :

En partant du titre qu'est-ce que ce poème évoque pour vous ?

Accepter toutes les réponses susceptibles de construire une signification plausible du poème.

3-Situation d'énonciation :

Mobiliser les paramètres de la situation d'énonciation en vue de rapprocher les élèves du sens du poème.

Qui parle ? « Je »

A qui réfère le pronom personnel « je » ? À la Beauté

A qui ? Aux mortels

De quoi ? Du pouvoir divin de la Beauté sur l'Homme en général et sur les poètes en particulier

4-Axes de lecture et analyse :

Après une lecture modèle par le professeur et quelques lectures expressives par les élèves on procède à la formulation des axes de lecture :

A-La notion de la Beauté.

B-Déification de la Beauté.

C-la particularité des poètes.

Comment la Beauté est-elle décrite par le poète ?

La Beauté est dépeinte par le poète comme étant une divinité d'une cruauté implacable.

Quelles sont les figures de style mobilisées par le poète pour décrire ce concept ?

Le poète a eu recourt à une panoplie de procédés stylistiques dans le but de mettre en lumière le caractère sublimissime de la Beauté dont principalement :

-L'allégorie : le poète sacralise la Beauté en la rapprochant d'une femme aux pouvoirs terribles.

-la comparaison : la Beauté est assimilée à un rêve de pierre en vue de mettre en évidence sa nature immuable et impassible.

-La personnification : le poète assigne au concept de la Beauté une voix et emploie la première personne « je » pour exprimer ce qu'elle veut dire.

La Beauté est comparée aussi au niveau du 2ème quatrain à une figure fantastique de la mythologie grecque : le sphinx chose qui n'est pas sans traduire l'aspect sibyllin et énigmatique de cette notion.

B-La déification de la Beauté.

A qui la Beauté s'adresse –t-elle?

Dès le 1er vers la Beauté s'identifie à une femme immortelle qui apostrophe par le vocatif ô non sans arrogance et mépris, les mortels en vue d'attirer leur attention sur ses pouvoirs surnaturels.

« Je trône sur l'azur » : la Beauté s'apparente à une entité divine qui se singularise par des facultés surprenantes, capable de dominer l'humanité toute entière : « mes yeux, mes larges yeux ».

C-La particularité des poètes.

Le poète divinise la beauté en mettant en relief son caractère cruel, hautain , inaccessible aux humains.

Les poètes sont-ils traités par la beauté sur le même pied d'égalité que les autres mortels ?

Quelle est la particularité des poètes ?

Par quoi les poètes se distinguent-ils ?

Dans les deux tercets le poète souligne qu'autant la beauté se montre cruelle et terrible vis-à-vis des mortels, autant elle est indulgente envers les poètes vu qu'elle constitue pour eux une source de passions, d'inspiration et d'illumination.

Les poètes se singularisent par leurs tentatives répétées de comprendre et d'atteindre cette notion abstraite et inapprochable à travers leurs œuvres.

5-Synthèse :

Pour Baudelaire, la Beauté serait une notion utopique, hermétique et infranchissable que seuls les poètes sont capables de déchiffrer en s'engageant dans une quête infinie et douloureuse. L'expérience vécue par les poètes dans leur recherche du Beau est un itinéraire sinueux, semé d'embûches et périls que Baudelaire s'est efforcé de symboliser dans ce poème à travers une disposition typographique des rimes très particulière.



  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +