Lorsque je dis que peu de personnes savent écrire!

 Par Idoubiya Rachid  (Prof)  [msg envoyés : 1316le 24-05-10 à 20:58  Lu :1694 fois
     
  
 accueil

Salut, à tous (tes) mes amis(ies) à marocagreg et à mon ami marocagreg,
Lorsque j'ai dis que peu de gens savent écrire, je savais ce que je disais! Un écrivain peut être un romancier, mais peut être aussi: un journaliste, un pédagogue, un didacticien, un enseignant, un critique, un penseur...En fait, tout celui qui utilise le code de l'écriture.
................................................
Maintenant pour être plus concret, voilà un document officiel: autour de la pédagogie de "l'intégration", écrit par un des gens qui ne savent pas écrire...
Voilà des extraits: Des pages: 25-26 ( je dispose du document en entier.)
- 1- " Les ressources, c’est tout ce qu’on doit utiliser pour exercer une compétence : des savoirs, des savoir-faire et des savoir-être."
2- " À chaque compétence terminale, on associe un tableau de ressources,qui reprend toutes les ressources qui s’y rapportent. Ce sont ces ressources qui doivent faire l’objet des apprentissages ponctuels. "
$ 1- On aurait du écrire: Les ressources, c'est un ensemble de Savoirs. On les mobilise pour construire des compétences. Les Savoirs, ce sont les contenus acquis pendant les apprentissages. Mais aussi les savoirs-faire et les savoir-être.
$ 2- Pour chaque compétence terminale, on associe un ensemble de ressources à mobiliser. On les regroupe dans un tableau: elles doivent faire l'objet d'apprentissages ponctuels."
3- Quels apprenants doivent acquérir les compétences ?
$ 3- Les compétences terminales peuvent-elles être apprises par tous les apprenants?
4- Lorsqu’on dit que ce qui importe, c’est que l’apprenant ait acquis les compétences terminales pour pouvoir poursuivre sa scolarité, il ne s’agit pas de quelques apprenants forts, ni d’une majorité d’apprenants, mais de chaque apprenant en particulier. Cela ne veut pas dire que, dans une classe de 40 élèves, les 40 doivent avoir acquis les compétences. Il y a toujours un ou deux apprenants qui ont des problèmes particuliers, et qui ont besoin d’une aide adéquate. Mais on vise à ce que la grande majorité des apprenants acquièrent les compétences terminales.
$ 4- Tous les élèves sont concernés par le système adoptant l' Approche par compétences. Les compétences terminales doivent être développées par l'ensemble des élèves: les plus forts et les moins forts. Dans les cas extrêmes, un travail spécifique est à adopter pour ces derniers.
5- On cherche à ce que l’enseignant voie tout son programme (c’est le point de vue de l’enseignant), tout en veillant à ce que les apprenants acquièrent les compétences terminales (on se place du point de vue des apprenants).
$ 5- Dans une optique qui épouse l'APC, on se situe du côté de l'enseignant et de l'apprenant: les enseignants doivent terminer leur programme et les apprenants doivent acquérir des compétences!
ICI! Il ne s'agit pas seulement de mauvaise écriture, mais d'une très grande incompréhension de l'APC! Ce qui est l'apogée du non SENS!
CAR, ce ne sont pas les contenus qui sont à privilégier dans une telle approche: APC: les programmes seront remplacés par les RESSOURCES: ils viennent de l'expliquer! un tableau de ressources de la même famille de situation! ( on parle d'approche par compétences sans comprendre sa philosophie!)
NB- Le malheur, des dizaine de milliers d'enseignants vont lire le document sans y rien comprendre! Et on dit pourquoi des reformes qui déploient des ressources humaines et financières colossales aboutissent sur des fiascos!
6- Et les apprenants forts, alors ?
6- $ Qu'en est-il des apprenants forts?
7- Les apprenants forts avant tout trouvent leur compte dans la pédagogie de l’intégration. En apprenant à résoudre des situations complexes, ils deviennent encore plus forts. C’est un grand intérêt de la pédagogie de l’intégration. Comme l’enseignant propose plusieurs situations nouvelles aux apprenants, comme entraînement pour les uns, comme remédiation pour les autres, chacun y trouve son compte, les plus forts comme les plus faibles.
7$- Les élèves avancés dans le système d'enseignement actuel, qui privilégient le contenu, ils seront invités à faire leur preuve dans le nouveau système, qui épouse la pédagogie de " l'intégration". Ces élèves doivent passer par le stade de l'intégration, car des centaines de Docteurs qui ont réussi dans le système actuel avec des mentions, n'ont pas pu travailler avec leurs diplômes, faute de leur incapacité à mobiliser les ressources prodigieuses de contenus dont ils disposent!!! Le malheur, c'est que des centaines de milliers d'élèves, qui ont des aptitudes à inventer, créer des richesses ont été exclus du système/circuit actuel de l'enseignement, avant qu'il ne puissent démonter/ faire preuve de leurs compétences! Restituer des connaissances et des contenus n'ont jamais donné des personnes compétentes: peut-être/ j'en suis certain! les élèves auxquels on calque l'étiquette de faibles, seront les premiers à Intégrer les Savoirs dans cette nouvelle "pédagogie"! La notion de fort ou de faible sera mise sur une autre balance: et la justice sera faite ( l'équité au niveau éducative dont on parle sans y rien comprendre! ça viendra et l'on sera étonné! )
8- Quand les compétences terminales sont acquises par tous les apprenants, l’enseignant peut commencer à aborder des contenus de perfectionnement, ou des compétences de perfectionnement, c’est-à-dire tout ce qui dépasse les compétences terminales
$ 8 Après avoir acquis les compétences normatives/ terminales, l'enseignant peut susciter plus d'investissements de la part des apprenants. Cela à partir de situations dont la complexité est plus poussée. Question de jauger le de gré de perfectionnement atteint par les apprenants au niveau de leurs compétences! On parle alors de compétences de perfectionnement!
Voilà donc une partie d'un document officiel, qui parle au nom du: ministère de l'éducation nationale, ....Vous connaissez le reste par cœur...
Son intitulé: GUIDE DE LA PÉDAGOGIE DE L' INTÉGRATION dans l’école marocaine. ( il suffit d'écrire ce tire magique pour trouver le document dans le web.
................................................
Je m'engage à réécrire le "guide" en question pour contribuer au développement de l'enseignement dans mon pays: de façon bénévole: sans se remplir les poches ( chose que je pourrais faire si je voulais!)
Cordialement.
NB- C'est pourquoi, je défend un Adib qui écrit un sujet de qualité en vingt minutes: chose que la personne qui a été chargée d'écrire Le " Guide..." ne pourra la faire en un siècle! ( Si on ne réfléchit pas bien, on ne pourra jamais écrire bien! ( le rapport entre la pensée et la langue: les enseignants de la philosophie connaissent cette dichotomie à merveille...)

  




 Réponse N°1 4298

PAS LE MEME SENS
  Par   Adi Lachgar  (CSle 24-05-10 à 21:48

"8Quand les compétences terminales sont acquises par tous les apprenants, l’enseignant peut commencer à aborder des contenus ..."

"$ 8 Après avoir acquis les compétences normatives/ terminales, l'enseignant peut susciter plus ..."

Dans le texte original, deux sujets; dans le vôtre, un seul.




 Réponse N°2 4301

Salut cher Adi
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 24-05-10 à 22:30



Salut M. Adi,

Voila le texte d'origine:

8- Quand les compétences terminales sont acquises par tous les apprenants, l’enseignant peut commencer à aborder des (contenus de perfectionnement), ou des compétences de perfectionnement, c’est-à-dire tout ce qui dépasse les compétences terminales

Modification que j'ai avancée.

$ 8 Après avoir acquis les compétences normatives/ terminales, l'enseignant peut susciter plus d'investissements de la part des apprenants. Cela à partir de situations dont la complexité est plus poussée. Question de jauger le gré de perfectionnement atteint par les apprenants au niveau de leurs compétences! On parle alors de compétences de perfectionnement!

En effet, c'est cette l'idée même que je veux rectifier: il n' y a pas de "contenus de perfectionnement"! C'est pourquoi les enseignants non habitués à ce genre de discours ne vont pas s'y retrouver! ( le guide est-il un guide!?)

NB- Dire "contenus" au lieu de compétence, c'est comme dire: Intégrer au lieu de mobiliser ou encore transférer au lieu de résoudre!

NB- Au niveau méthodologique:

- Chaque langage à son champ lexical propre qu'on doit maîtriser avant de s'y aventurer! Cela/cette évidence, nous l'enseignons à nos élèves! Mais quand il s'agit de compétence en exercice, on se noie dans un verre d'eau! ( ce qui arrive à plus haut niveau: le ministère, en l'occurrence!)

NB- Je salue mon ami Adi pour sa remarque, qui m'a permis d'approfondir cette question.

Si vous avez ( les adhérents à marocagreg) des questions à poser, n'hésitez pas! Ce qui est blâmable, ce ne sont pas les remarques constructives, comme celle de mon ami Adi, mais les critiques vaines et sans intérêt! Ayons un esprit critique, au lieu d'un esprit de critique!)

Cordialement.




 Réponse N°3 4307

science et politique
  Par   Adi Lachgar  (CSle 24-05-10 à 23:25

Vous savez comme moi comment les choses sont faites et comment elles se font dans notre cher pays. La compétence y est presque un gros mot. Mais je n'ose en vouloir à ces petites gens qui savent se faire petites pour tirer leur épingle du jeu. J'en veux plus à vous et à moi. Pourquoi?

Parce que nous laissons faire. Parce que nous ne disons rien. Parce que nous ne faisons rien.

Il y a des gens qui sont sur le marché, qui se vendent en soignant l'emballage politique. Ils se vendent et ils vendent. Et vous, et moi, imbus de notre personne morale, nous laissons faire, convaincus que tout cela va se casser la gueule un jour. Et ce jour-là, nous serons là, narquois et hautains, l'air de dire: on le savait, nous. Mais tout le monde le sait, que la Maroc, et l'enseignement marocain partent en c..., que les bonnes personnes ne sont pas aux bons endroits, que la plupart de ceux qui parlent des compétences ne savent même pas ce que c'est et souvent sont à dix mille lieues de la réalité de l'école marocaine. Tout le monde le sait, ça. Et quand ça tombera, nous ne rirons pas: ça tombera sur tout le monde. Les autres aussi seront là, aussi narquois et aussi hautains, l'air de dire: au moins nous, on a fait quelque chose.





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +