Lettre d'un émigré à son père

 Par ziani mohammed  (Prof)  [msg envoyés : 73le 15-06-10 à 12:57  Lu :7270 fois
     
  
 accueil

Lettre d'un émigré (de années 70 )en France adressée à son père
A mon papa l'affectueux,.
Ta lettre est arrivée à moi et je l'ai attrapée, je l'ai lue et je l'ai comprise. Depuis qu'elle est venue; le sommeil s'est envolé de moi et mon coeur se coupe en morceaux. Vous êtes restés dans moi beaucoup.
Je mendie le Dieu pour qu'il vous donne la santé et le feu. Je t'informe quej'ai envoyé à toi un peu d'argent pour que tu tournes le mouvement un peu. Paie le loyer, l'eau et l'électricité qui sont sur toi et aussi celui de l'épicerie, ne frappe le calcul à rien. Tu m'as dit que mon frère HÂMID est sorti de la route, dis-lui que s'il se perd qu'il attrape ,la terre,.Il lui manque de faire une vente et un achat qui reviennent sur lui par le bien.
Aujourd' hui.chacun frappe sur sa tête. il doit suivre notre parole ou bien qu' il nage dans sa mer. Quant à ma soeur MINA, dites-lui de ne pas se dépêcher sur le mariage. Ceux qui se sont dépêchés sont morts. Mais moi j'étais malade le mois qui est passé, j'ai attrapé le lit quinze jours, les médecins m'ont contrôlé et m'ont enlevé le sang.Ils m'ont dit que je n'ai ni sucre ni sel. sauf un peu de froideur.
Maintenant le temps m'a passé, louange à Dieu seul. Ici en France, la vie est difficile, même si nous photographions l'argent ,le temps n'est pas jusqu'au là bas. il n'y a que court après mois je cours après toi et celui qui se néglige se rase. Moi voilà, je travaille dans une société de l'éducation des poules. Ils m'ont ajouté dans le salaire et m'ont marqué dans le coffre de la garantie sociale, soit seulement bon et n 'aies pas peur. Je vais venir au Maroc avant la fête de la naissance du prophète .Soyez prêts pour que je vous amène frapper un tour à Marrakech et voir la mosquée de la fin du monde. Le palais de la terre cuite, et les sept hommes et ajoute et ajoute. Car j'ai acheté une fer double vie. Quant à ma cousine Là GAGNANTE, dites-lui de dormir sur son bras droit dès que je rentre au mois de juillet on fera le papier et l'entrée en une seule fois. Il faut dire à sa mère LA GRANDE, qu'elle ramasse sa bouche parce que je suis un four et capable d'un quartier. Sinon, je jette sa fille et je pars chercher une mieux que la Gagnante,.Et comme on dit celui qui te cache par un fil. cache le par un mur
Signé ton fils LUMIÈRE DE RELIGION

  




 Réponse N°1 4876

mouad
  Par   Dahbi Mouad  (CSle 15-06-10 à 14:28

C'est de l'arabe çà ... une translation j'éspère que les petit écrivains le laisse tombé Ok ?




 Réponse N°2 4882

Trèèès Drôle!!!
  Par   Benjida Layla  (CSle 15-06-10 à 16:48

Hhhh ouii je connais ce truc c'est du déjà fait =D Chaque fois en le lisant j'éclate de rire!! Mais vraiment.....les arabes :S




 Réponse N°3 4885

re
  Par   marocagreg  (Adminle 15-06-10 à 17:05

je vous propose comme exercice de récrire cette lettre en bon français. j'ai déjà un corrigé.




 Réponse N°4 4892

Allez-y !
  Par   Samira Yassine  (CSle 15-06-10 à 23:28

Salut M marocagreg, salut tout le monde

Mais vraiment j'allais demander la même chose à mes chers élèves Moad, Layla et tous leurs camarades qui contribuent avec un grand enthousiasme à marocagreg. Je vous remercie M Marocagreg pour votre éloge concernant leurs différents écrits. je remercie notre cher site d'offrir cette occasion à ces jeunes talents de publier leurs écrits combien intéressants surtout qu'ils sont des élèves de troncs commun qui passent en 1ère année; J'invite les chers adhérents à lire leurs contributions"espace élèves" et faire des commentaires sur leurs écrits si c'est possible. ce sont des élèves prêts à toute remarque du moment que ça les aiderait à progresser.

Alors mes chers élèves, au travail, on va voir qui réussira sa traduction.





 Réponse N°5 4933

autre opinion
  Par   zineb choukri  (CSle 16-06-10 à 22:40

salut Monsieur Marocagreg, madame Kezazi, Mouad et Layla

moi j'ai un autre opinion sur ce sujet, je pense que celui qui a écrit cette lettre de cette façon là avec des termes traduits de notre langage courant en français est vraiment très cultivé .Pourquoi? Je vais vous répondre, vous ne remarquez pas que la traduction était utilisé seulement pour donner un sens précis de certains mots de notre langage vernaculaire en français? Alors , certainement la publication de ce sujet à un but

pensez et si vous n'êtes pas d'accord répondez moi dans un commentaire ou dans un message sur ma messagerie privée




 Réponse N°6 4934

AHHHH!!!
  Par   zineb choukri  (CSle 16-06-10 à 22:43

j'ai oublié de vous affirmer que je vais réécrire la la lettre comme l'a demandé monsieur marocagreg et ma chére prof madame Kerzazi




 Réponse N°7 4969

ohh!!c est vraiment drôle!!
  Par   benlarch assia  (CSle 17-06-10 à 17:43

C'est vraiment une drôle de lettre avec un tel style,dès que je l'ai lise,j'ai éclaté de rire.

Mais Zineb,je crois que c est difficile d'employer de telles expressions qui sont vraiment mises dans leurs places.Mais c est vraiment une mauvaise idée,je sais pas si ziani Mohammed a écrit cette lettre juste pour nous amuser un peu ou si c est pour vrai.




 Réponse N°8 4971

oui
  Par   alami manal  (CSle 17-06-10 à 19:32

c'est ce qu'on appelle le transcodage. ce genre de fautes est commis par un grand nombre d' élèves




 Réponse N°9 5077

remarque
  Par   fouad niama  (CSle 20-06-10 à 15:10

Salut tout le monde, toi Mr ziani je vous propose de récrire cette lettre en respectons tous les remarques de Mr Marocagreg et notre chère prof Mme kerzazi et bien sur tes amis mouad, layla, zineb et assia, merci d'accepter ma remarque.




 Réponse N°10 5410

très très bien
  Par   birouk salima  (CSle 30-06-10 à 15:59

hhhhhhhhhhhhh c'est exellent cela c'est de la langue soutenu on dirait Victor Hugo !!!




 Réponse N°11 5417

Domestiquer la langue!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 01-07-10 à 02:09



Salut ziani mohammed,

C'est avec un grand plaisir que j'ai lu votre lettre. Cela pour plusieurs raisons:

D'un côté, la langue que vous avez utilisée est exempte de fautes de langue: ton écrit est correcte syntaxiquement et sémantiquement ( votre langage est intelligible et compréhensible...pour nous les marocains!)

D'un autre côté, comme vous l'avez dit, c'est une lettre écrite par un émigré dans les années 70: "Lettre d'un émigré (des années 70 )en France adressée à son père", pour situer le message dans son contexte: il n' y a donc pas d'anachronisme dans votre écrit, qui est très logique.

De plus, cette expérience est déjà introduite par l'un des philosophes des lumières: 18 siècles en France: Lettres persanes de Montesquieu. Ce philosophe a voulu critiquer les différents points négatifs de la société, en la décrivant par l'œil critique de "Deux seigneurs persans ( Usbek et Rica), qui entreprennent un voyage d'étude en France."

Voilà une lettre écrite par l'un d'eux: ( notez les critiques lancées à l'encontre de la société française de cette époque et surtout le style amusant utilisé par le personnage= le style de Montesquieu...)

LETTRE XXIX

Rica à Ibben, à Smyrne

"

Le pape est le chef des chrétiens. C'est une vieille idole qu'on encense par habitude. Il était autrefois redoutable aux princes même: car il les déposait aussi facilement que nos magnifiques sultans déposent les rois d'Irimette et de Géorgie. Mais on ne le craint plus. Il se dit successeur d'un des premiers chrétiens, qu'on appelle saint Pierre, et c'est certainement une riche succession: car il a des trésors immenses et un grand pays sous sa domination.

Les évêques sont des gens de loi qui lui sont subordonnés, et ont, sous son autorité, deux fonctions bien différentes: quand ils sont assemblés, ils font, comme lui, des articles de foi; quand ils sont en particulier, ils n'ont guère d'autre fonction que de dispenser d'accomplir la loi. Car tu sauras que la religion chrétienne est chargée d'une infinité de pratiques très difficiles, et, comme on a jugé qu'il est moins aisé de remplir ses devoirs que d'avoir des évêques qui en dispensent, on a pris ce dernier parti pour l'utilité publique. De sorte que si l'on ne veut pas faire le rahmazan; si on ne veut pas s'assujettir aux formalités des mariages; si on veut rompre ses vœux; si on veut se marier contre les défense de la loi; quelquefois même, si on veut revenir contre son serment: on va à l'Évêque ou au Pape, qui donne aussitôt la dispense.

Les évêques ne font pas des articles de foi de leur propre mouvement. Il y a un nombre infini de docteurs, la plupart dervis, qui soulèvent entre eux mille questions nouvelles sur la religion. On les laisse disputer longtemps, et la guerre dure jusqu'à ce qu'une décision vienne la terminer.

Aussi puis-je t'assurer qu'il n'y a jamais eu de royaume où il y ait eu tant de guerres civiles que dans celui de Christ.

Ceux qui mettent au jour quelque proposition nouvelle sont d'abord appelés hérétiques. Chaque hérésie a son nom, qui est, pour ceux qui y sont engagés, comme le mot de ralliement. Mais n'est hérétique qui ne veut: il n'y a qu'à partager le différend par la moitié et donner une distinction à ceux qui accusent d'hérésie, et, quelle que soit la distinction, intelligible ou non, elle rend un homme blanc comme de la neige, et il peut se faire appeler orthodoxe.

Ce que je te dis est bon pour la France et l'Allemagne : car j'ai ouï dire qu'en Espagne et en Portugal, il y a de certains dervis qui n'entendent point raillerie, et qui font brûler un homme comme de la paille. Quand on tombe entre les mains de ces gens-là, heureux celui qui a toujours prié Dieu avec de petits grains de bois à la main, qui a porté sur lui deux morceaux de drap attachés à deux rubans, et qui a été quelquefois dans une province qu'on appelle la Galice ! Sans cela un pauvre diable est bien embarrassé. Quand il jurerait comme un païen qu'il est orthodoxe, on pourrait bien ne pas demeurer d'accord des qualités et le brûler comme hérétique : il aurait beau donner sa distinction. Point de distinction ! Il serait en cendres avant que l'on eût seulement pensé à l'écouter.

Les autres juges présument qu'un accusé est innocent; ceux-ci le présument toujours coupable: dans le doute, ils tiennent pour règle de se déterminer du côté de la rigueur; apparemment parce qu'ils croient les hommes mauvais. Mais, d'un autre côté, ils en ont si bonne opinion, qu'ils ne les jugent jamais capables de mentir: car ils reçoivent le témoignage des ennemis capitaux, des femmes de mauvaise vie, de ceux qui exercent une profession infâme. Ils font dans leur sentence un petit compliment à ceux qui sont revêtus d'une chemise de soufre, et leur disent qu'ils sont bien fâchés de les voir si mal habillés, qu'ils sont doux, qu'ils abhorrent le sang, et sont au désespoir de les avoir condamnés. Mais, pour se consoler, ils confisquent tous les biens de ces malheureux à leur profit.

Heureuse la terre qui est habitée par les enfants des prophètes ! Ces tristes spectacles y sont inconnus. La sainte religion que les anges y ont apportée se défend par sa vérité même: elle n'a point besoin de ces moyens violents pour se maintenir."

De Paris, le 4 de la lune de Chalval 1712.

======================================================

De plus, des écrivains ont étonné le lecteur par leur écriture originelle: Louis-Ferdinand Céline (1894-1961) a écrit son premier roman: Voyage au bout de la nuit (1932), qui a fait couler beaucoup d'ancres: entre critique et louange...

Maintenant, ce roman est étudié dans les fac , pour entre autre: l'originalité du style utilisé par l'auteur...

Voir le texte suivant:

"

Céline « Allez-vous-en tous ! Allez rejoindre vos régiments ! Et vivement ! qu’il gueulait.

— Où qu’il est le régiment, mon commandant ? qu’on demandait nous...

— Il est à Barbagny.

— Où que c’est Barbagny ?

— C’est par là ! »

Par là, où il montrait, il n’y avait rien que la nuit, comme partout d’ailleurs, une nuit énorme qui bouffait la route à deux pas de nous et même qu’il n’en sortait du noir qu’un petit bout de route grand comme la langue.

Allez donc le chercher son Barbagny dans la fin d’un monde ! Il aurait fallu qu’on sacrifiât pour le retrouver son Barbagny au moins un escadron tout entier ! Et encore un escadron de braves ! Et moi qui n’étais point brave et qui ne voyais pas du tout pourquoi je l’aurais été brave, j’avais évidemment encore moins envie que personne de retrouver son Barbagny, dont il nous parlait d’ailleurs lui-même absolument au hasard. C’était comme si on avait essayé en m’engueulant très fort de me donner l’envie d’aller me suicider. Ces choses-là on les a ou on ne les a pas.

De toute cette obscurité si épaisse qu’il vous semblait qu’on ne reverrait plus son bras dès qu’on l’étendait un peu plus loin que l’épaule, je ne savais qu’une chose, mais cela alors tout à fait certainement, c’est qu’elle contenait des volontés homicides énormes et sans nombre.

Cette gueule d’État-major n’avait de cesse dès le soir revenu de nous expédier au trépas et ça le prenait souvent dès le coucher du soleil. On luttait un peu avec lui à coups d’inertie, on s’obstinait à ne pas le comprendre, on s’accrochait au cantonnement pépère tant bien que mal, tant qu’on pouvait, mais enfin quand on ne voyait plus les arbres, à la fin, il fallait consentir tout de même à s’en aller mourir un peu ; le dîner du général était prêt."

Céline, Voyage au bout de la nuit, © Gallimard.

=============================

Donc, je suis heureux pour vous M. ziani mohammed, l'idée certes n'est pas originelle pour le lecteur "expérimenté", mais en même temps, elle est originelle pour vous car vous l'avez fait sans connaître qu'elle est déjà faite par d'autres.

D'ailleurs, domestiquer une langue étrangère en la rendre dépourvue de son référent culturel est beaucoup mieux que de l'utiliser dans le langage SMS, que nous voyons aujourd'hui! Écrire de la sorte est une expérience qui ne rend pas la langue française pauvre, mais l'enrichit!

NB- Je ne sais pas comment cette lettre sera perçue par le lectorat français, par exemple!

NB- Qu'est-ce que vous pensez de tout cela madame Kerzazi Fatiha?

Cordialement.




 Réponse N°12 5418

re
  Par   marocagreg  (Adminle 01-07-10 à 10:24

Ce n'est M. Ziani qui a écrit cette lettre. c'est une lettre qui court sur internet depuis plusieurs années. Personnellement je l'ai déjà utilisée dans un cours de langue pour amener les élèves à accomplir un travail de réécriture qui permet d'une manière ludique de voir les défaut d'une transposition littérale d'une langue à une autre. Il y a une grande différence cher Rachid entre une transposition littérale comique de l'arabe en français qui fait écrire à notre zélé émigré Soleil de la religion au lieu de Shams Eddine et ce qui se passe dans Les Lettres persanes de Montesquieu. Dans ce dernier cas c'est la transposition d'une culture par un oeil étranger et exotique qui imposait l'adoption d'un tel style : Montesquieu a compris que l'un des meilleurs moyens pour se connaître et se comprendre consiste à passer par un oeil vierge et différent : comment l'autre me voit ? comment il interprète ma culture par le biais de catégorie qui appartiennent à sa propre culture : il en ressort un comique de situation. Les lettres persanes ce n'est pas seulement un regard oriental sur un monde occidental, mais aussi des clichés orientalistes d'un homme occidental attribués à un homme oriental comme on peut le voir à travers la représentation du sérail, du harem, du gouvernement tyrannique, etc. Quand à Voyage au bout de la nuit de Céline, ceux qui n'ont pas encore lu ce chef d'oeuvre, je le leur conseille vivement, c'est un peu déroutant au début, surtout avec l'emploi de la langue orale crûe etd e structures familières, mais ça devient rapidement trop accrochant : le style de Céline est bien plus travaillé que la lettre farcesque de notre émigré.




 Réponse N°13 5421

Pour une critique constructive
  Par   ziani mohammed  (Profle 01-07-10 à 13:35

Puisque c'est la saison estivale ,les moments de détentes et de plaisirs,j'ai bien voulu partager ces quelques moments de joie que j'ai éprouvés moi-même avec mes collègues et nos élèves.La lettre d'un émigré à son père n'est pas ma propre production puisqu'elle émane d'une source anonyme.Je me suis contenté de la publier sans référence ni signature.Trouvez -vous du mal à partager des moments de bonheurs avec nos lecteurs et à proposer d'autres pistes pédagogiques afin de passer de l'interférence à la langue usuelle ou soutenue comme l'a proposé MONSIEUR RACHID IDOUBIYA.« A bon entendeur, salut ! »




 Réponse N°14 5422

re
  Par   marocagreg  (Adminle 01-07-10 à 14:16

Salut M. Ziani yak matklekti ?, au contraire, vous avez bien fait de publier cette lettre amusante et constructive sur le site, et comme vous le voyez la lettre a provoqué une bonne ambiance comme toujours. mais j'ai voulu détromper ceux qui semblent croire que vous êtes l'auteur de cette lettre qui est comme vous l'avez dit anonyme. si vous en avez d'autres du même genre n'hésitez pas à les poster. Je viens d'en trouver une autre plus amusante que je vais bientôt publier.

merci





 Réponse N°15 5424

De ces règles toutes faites - qui portent costumes et cravates-
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 01-07-10 à 14:50

Salut cher marocagreg,

Vous savez, nous parlons la même langue et même le même langage! Ce qui diffère, c'est un petit angle de point de vue!

En lisant le langage utilisé dans la lettre en question, j'ai pensé à la richesse de la langue française: une langue est par définition comme un être vivant! cet être qui passe par plusieurs phases dans son existence. Ce qui fait d'une langue qu'elle soit vivante, c'est cette possibilité de changer continuellement: des mots qui naissent, des mots qui meurent, des expression qui voient le jour, des expressions qui quittent le monde au bout d'une nuit pour devenir cendre au début de chaque crépuscule...

D'ailleurs, c'est ce transcodage qui donne du charme à cette lettre qui n'est pas dépourvue du sens de humeur.

Pour ce qui est des exemples donnés: Montesquieu et Louis-Ferdinand Céline, pour le premier c'était pour illustrer le transcodage culturel et pour le second le transcodage linguistique...

Ce qui a suscité mon intervention, c'est ce souci de garder le code écrit français standard, alors que c'est plutôt cette anomalie langagière qui fait vivre la langue: il y ' a des néologismes snobes - issus- de la technologie et il y 'a de ces mots hybrides et crus -issus- des rues, de la littérature révoltées, qui défient les usages et les règles toutes faites - qui portent costumes et cravates-

Et la langue par contradiction vit des secondes plutôt que des premiers - au niveau statistique parlant-

Ce qui est donc amusant, c'est de faire un concours à 200 points pour celui ou celle qui donne l'écrit le plus originel, pour passer les vacances avec plus d'amusement!

Mes hommages à toutes et à tous les collègues adhérents à marocagreg, aux élèves aussi et à marocagreg aussi.

Cordialement donc.




 Réponse N°16 5426

re
  Par   marocagreg  (Adminle 01-07-10 à 15:08

qu'est-ce que tu penses du civi de bouchaib, je crois qu'il est encore plus original et plus actuel que la lettre du soleil de la religion. je partage ce que tu as dit à propos de la langue qui évolue en permanence, en empruntant à son contexte c'est pour cela que le français du XVI ème siècle alors que le français était encore une jeune langue, n'est plus ou presque reconnaissance dans la langue française de nos jours.




 Réponse N°17 5427

A MAROCAGREG
  Par   ziani mohammed  (Profle 01-07-10 à 15:23

A propos du titre," Pour un critique constructive",il figurait déjà depuis la participation précédente."kachabti wasâa".J'accueille avec joie toute proposition visant à enrichir le site.Cordialement




InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +