Les types d’œuvres (pardon)

 Par fouad niama  (?)  [msg envoyés : 12le 20-06-10 à 14:21  Lu :3889 fois
     
  
 accueil

le premier document n'était pas bien organiser.
Le roman: est un genre littéraire aux contours flous caractérisé pour l'essentiel par une narration fictionnelle plus ou moins longue, ce qui le distingue de la nouvelle. La place importante faite à l'imaginaire transparaît dans certaines expressions comme « C'est du roman ! » ou dans certaines acceptions de l'adjectif « romanesque » qui renvoient à l'extraordinaire des personnages, des situations ou de l'intrigue. Le roman, très vite écrit en prose, dès la fin du XIIe siècle, se définit aussi par sa destination à la lecture individuelle, à la différence du conte ou de l'épopée qui relèvent à la base de la transmission orale. Le ressort fondamental du roman est alors la curiosité du lecteur pour les personnages et pour les péripéties, à quoi s'ajoutera plus tard l'intérêt pour un art d'écrire.
Le conte : est un récit de faits ou d'aventures imaginaires1. Pour les études littéraires, il fait donc partie des genres narratifs. À l'origine, un conte est raconté à l'oral. Depuis la Renaissance il a néanmoins fait l'objet de réécritures, devenant au fil des siècles un genre écrit à part entière. On peut ainsi distinguer deux pratiques du genre littéraire du conte : orale et écrite. Ces deux pratiques diffèrent dans leur fonctionnement (modes de création, de diffusion...) comme dans leur contenu, ce qui amène à les considérer de manière séparée. Le conte oral est très souvent appelé conte populaire par les ethnologues et historiens2 en raison de l'aspect traditionnel et communautaire qui a longtemps régi la création et la circulation des histoires, et de l'importance qu'il a revêtu dans l'émergence des nationalismes au XIXe siècle3 (référence à la notion de « peuple »). Le conte de tradition écrite et lettrée est quant à lui nommé conte littéraire quand il est opposé au conte populaire. Cela ne veut pas dire que le conte de tradition orale ne fasse pas partie de la littérature, mais il s'agit d'une simple désignation conventionnelle.
La nouvelle: est un récit de fiction court en prose, qui peut de ce fait être publié aussi bien dans les journaux qu'en recueil. Ce genre littéraire apparu à la fin du Moyen Âge, était alors proche du roman, et, d'inspiration réaliste, se distinguait peu du conte. À partir du XIXe siècle, les auteurs ont progressivement développé d'autres possibilités du genre, en s'appuyant sur la concentration de l'histoire pour renforcer l'effet de celle-ci sur le lecteur, par exemple par un dénouement surprenant. Les thèmes se sont également élargis : la nouvelle est devenue une forme privilégiée de la littérature fantastique, policière, et de science-fiction. L'influence d'Edgar Poe sur le genre est à cet égard primordiale.
L’essai: est une œuvre de réflexion débattant d'un sujet donné selon le point de vue de l'auteur. Contrairement à l'étude, l'essai peut être polémique ou partisan. C'est un genre littéraire qui se prête bien à la réflexion philosophique, mais il y a également des essais dans d'autres domaines : essais historiques, essais scientifiques, essais politiques L'auteur d'un essai est appelé essayiste.
La poésie: est un genre littéraire très ancien aux formes variées, écrites aussi bien en vers qu’en prose et dans lequel l’importance dominante est accordée à la « forme », c’est-à-dire au signifiant. La poésie est un art du langage qui fait une utilisation maximale des ressources de la langue : le travail sur la forme démultiplie la puissance de la signification.
La pièce de théâtre: est une œuvre destinée à être jouée durant une représentation théâtrale, la plupart du temps écrite selon des règles de la littérature dramatique. Dans ce but, le texte est essentiellement constitué de dialogues entre les personnages, ainsi que, le cas échéant, d'indications concernant la mise en scène, les didascalies : décor, localisation géographique, ambiance lumineuse et sonore, gestuelle des personnages (avec des cas limites puisque certaines pièces sont composées sans dialogue verbal, par exemple les Actes sans paroles de Samuel Beckett). Les interprètes d'une pièce de théâtre sont bien sûr les acteurs ; dans le théâtre moderne le rôle du metteur en scène est aussi important. En effet, en fonction de l'interprétation du texte qu'il veut communiquer au public, il reprend (ou parfois ne reprend pas...) les indications de la mise en scène écrites par l'auteur, et ajoute les siennes pour diriger le jeu des acteurs.
La fantasy : est un genre littéraire présentant dans son récit un ou plusieurs éléments irrationnels qui relèvent généralement d'un aspect mythique et qui sont souvent incarnés par l’irruption ou l’utilisation de la magie.
Le journal intime: (ou personnel) est un écrit élaboré au fil du temps et qui s'intéresse avant tout aux sentiments, pensées et aventures intimes du « diariste » (ainsi appelle-t-on la personne qui tient un journal intime, néologisme proposé par Michèle Leleu en 1952). Il peut ainsi évoquer des périodes variées de l'existence (maladie, travail, guerre, deuil, amours...)Il est destiné à être gardé secret, soit dans l'immédiat (pour quelques mois ou années), soit définitivement (le diariste n'écrit alors que pour lui-même : à terme il détruira son œuvre ou en demandera la destruction). Il peut aussi être transmis à un fonds de conservation, tel que le propose l'Association pour l'Autobiographie. La lecture pourra alors en être autorisée ou interdite, selon les souhaits de l'auteur.
Le récit de voyage: est un genre littéraire dans lequel l'auteur rend compte d'un ou de voyages, des peuples rencontrés, des émotions ressenties, des choses vues et entendues. Pour mériter le titre de « récit » et avoir rang de littérature, la narration doit être structurée et aller au-delà de la simple énumération des dates et des lieux (comme un journal intime ou un livre de bord d'un navire). Cette littérature doit rendre compte d'aventures, de l'exploration ou de la conquête de pays lointains.
L’éloge : est un genre littéraire hérité de l'Antiquité, où il est très présent, qui consiste à vanter les mérites d'un individu ou d'une institution. Il s'agit d'un discours public ou donné comme tel, destiné à l'édification commune ; à cette fin, il recourt à l'exploitation des ressources du registre oratoire du plaidoyer héritées de la rhétorique classique. Il existe plusieurs sortes d'éloges:
•éloge panégyrique : discours public célébrant les vertus d'une personne célèbre.
•éloge dithyrambe : poème élogieux, enthousiaste.
•éloge paradoxal : célébration d'une personne ou d'une chose insignifiante, inutile, nocive, socialement disqualifiée.
•éloge funèbre : éloge à la mémoire d'une personne disparue.
•blason : genre poétique, c'est l'éloge de la beauté corporelle et physique.
La farce: est un genre dramatique qui a comme but de faire rire et qui a souvent des caractéristiques grossières, bouffonnes et absurdes. Elle remonte à l'Antiquité gréco-romaine. Aristophane et Plaute l'ont illustrée dans nombre de leurs œuvres.
La littérature d'enfance et de jeunesse : est un genre littéraire qui a émergé à partir du XIXe siècle et a pris de l'importance au cours du XXe siècle. Ce secteur, régi par des lois différentes des autres éditions, est issu d'une histoire spécifique. En France, la loi qui régit les publications pour la jeunesse est la loi pour la jeunesse du 16 juillet 1949 modifiée par l'article 14 de l'ordonnance du 23 décembre 1958 et par la loi du 4 janvier 1967.
La fable: est un court récit écrit plutôt en vers qu’en prose et ayant un but didactique. Elle se caractérise généralement par l’usage d’une symbolique animale, des dialogues vifs, et des ressorts comiques. La morale est soit à extraire de l’implicite du texte, soit exprimée à la fin ou, plus rarement, au début du texte. Les fables les plus caractéristiques comportent un double renversement des positions tenues par les personnages principaux.
La tragédie: est une œuvre théâtrale dont l’origine remonte à l’antique. On l’oppose à la comédie au contraire de laquelle elle met en scènes des personnages de rang élevé et se dénoue souvent par la mort d’un ou de plusieurs personnages. Elle a pour but d’inspirer « terreur et pitié ».
Le roman autobiographique : dans le roman autobiographique l’auteur est différant du narrateur et du personnage principal. Contrairement à l’autobiographie qui raconte des faits réels, le roman autobiographique peut contenir des faits inventés utilisés parfois par l’auteur pour donner une meilleure impression.
L’autobiographie : est le récit que fait une personne à sa propre vie. Dans ce genre de récit l’auteur, le narrateur, et le personnage principal ne sont qu’une seul et même personne.Le récit autobiographique le plus souvent écrit à la première personne « je ». *L’auteur est celui qui écrit le récit. *Le narrateur est celui qui raconte l’histoire. *Le personnage principal est celui qui est au centre des événements racontés. Le moment des événements est souvent rapporté par les temps du récit : le passé simple et l’imparfait pour rendre le récit plus vivant et plus proche aux lecteurs. Le présent de narration est parfois employé.
La biographie : est un récit de vie à la 3 eme personne. L’auteur est différant du personnage principal qui est souvent quelqu’un de célèbre (écrivain, artiste, homme politique...). Dans un texte biographique, le biographe est mis au défi de ne rien laisser au hasard et d’éviter les approximations, d’où le travail de recherche rigoureuse et le grand effort de documentation qui doivent être les siens.Dont l’objet de son œuvre est généralement de retracer fidèlement l’itinéraire d’une personnalité. Alors, il doit suivre un tracé chronologique partant de la naissance jusqu’à la mort de la personne.

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


 Réponse N°1 5105

ohh
  Par   elibrahimi youssra  (CSle 21-06-10 à 15:25

C bien niaama tu as fait un bon travail auquel tu as cherché ces types d'oevres

bonne continuation




InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +