Les revendications sociales du mouvement du 20 février.

 Par Idoubiya Rachid  (Prof)  [msg envoyés : 1316le 11-04-11 à 23:18  Lu :2898 fois
     
  
 accueil


Voilà les revendications sociales telles qu’elles sont proposées par le mouvement du 20 février avec commentaires: (source : http://www.hakwara.com/forum-general/revendications-du-mouvement-du-20-fevrier-100381.html)
1. La priorité des priorités est l’organisation d’une journée nationale pour la démolition des bidons villes dans tout le territoire national, et le relogement temporaire des familles dans des pensions et des maisons secondaires non occupées. L’Etat se charge de subventionner les frais de loyer, en attendant la construction de logements économiques, offrant ainsi un habitat digne aux marocains lésés.
Commentaire : Comment est-ce possible de démolir tous les bidons villes et loger les marocains lésée : est-ce chose facile de réaliser ce rêve ?
2. Garantir le droit du Travail pour tous, et création d’une caisse d’indemnisation des chômeurs.
Commentaire : Est-ce une chose à la portée que d’assurer du travail pour toutes et tous ? Si oui comment ?
Une caisse pour l’indemnisation des chômeurs. D’où peut-on obtenir les fonds pour réaliser cet objectif ?
3. Réforme profonde de l’éducation et la lutte contre l’abandon scolaire par la création d’un fond exclusif de soutien scolaire, permettant d’aider les familles lésées.
Commentaire : Depuis que je suis dans le domaine de l’éducation, j’entends chaque fois et toujours le mot réforme ! Je me demande qu’est-ce que cela veut dire dans la réalité.
4. Eradication définitive du fléau de l’analphabétisme dans une durée ne dépassant pas cinq années, avec la participation de tous les acteurs du Gouvernement, des organismes internationaux et de la Société Civile.
Commentaire : Comment éradiquer le phénomène de l’analphabétisme alors que les analphabètes au Maroc forme plus que 60% de la population en plus de cet analphabétisme fonctionnel qui rend les gens incapables d’analyse et de synthèse des situations les plus évidentes ?
L’éradication de ce phénomène en cinq ans n’est-il pas un rêve doucereux ?
5. Réforme profonde de la Justice, garantir son autonomie vis-à-vis du Gouvernement. Poursuivre tous ceux qui sont impliqués dans le détournement du denier public.
Commentaire : La justice sociale est la vraie justice ! Une grande tranche des marocains ont perdu confiance en la justice car beaucoup de magistrats de L’Etat ont pris de la corruption l’emblème qui oriente leur chemin ! Donnant ainsi le droit du plus fort sur celui du plus faible :la loi de la jingle quoi !
6. Sont considérés comme une Trahison à la Patrie, passibles de la peine maximale, les crimes suivants : La corruption, l’industrie et le trafic de stupéfiants. Le trafic d’êtres humains, cette section comprend l’immigration clandestine organisée et la prostitution organisée.
Commentaire : Il faut donc commencer par tous les tricheurs, les corrupteurs, les malfrats quelles que soient leurs tenus !
7. La mise en place de ‘comités populaires’ dans le but d’alléger le fardeau de l’Institution judiciaire, en traitant des conflits au niveau des quartiers. Les comités populaires sont composés de Sages de quartiers élus démocratiquement, examinent les plaintes des habitants des quartiers et rédigent des rapports envoyés à l’Institution Judiciaire Indépendante.
Commentaire : sans commentaire !
8. Réforme en profondeur du secteur de la Santé, sous le slogan « Santé pour tous ».
Commentaire : la santé pour tous est un rêve que je partage avec mes chers concitoyens. La santé est le point de départ vers la prospérité d’une nation.

  




 Réponse N°1 10031

Mes revendications sociales...
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 12-04-11 à 20:41



Les revendications sociales que je propose.

1. La première chose à laquelle il faut penser est d'être équitable envers les très nombreux locataires qui souffrent le martyr à cause de la cherté du loyer. Il faut une loi abrégeant la somme de moitié pour plus de justice sociale.

Commentaire : Les riches ne seront pas pauvres à cause de la réduction du loyer. D'autant plus qu'une très large tranche ne paye pas les impôts qui lui sont dus! D'ailleurs Feu Hassan II a déjà fait l'expérience avec la réduction du 1/3 du loyer. L'exonération de payer les impôts sur la location est à privilégier dans ce sens.

2. Le Travail pour tous, garanti par la constitution, devient un droit effectif. Les mieux diplômés seront les premiers servis.

Commentaire : Une caisse aménagée pour cet objectif sera la bien venue. Caisse qui sera tirée des impôts directs sur la fortune des marocains les plus nantis!

3- La création d’une caisse d’indemnisation des familles vivant dans la précarité et la nécessité. A base, non de leur possession matérielle, comme la télé ou la machine à laver, mais en terme de scolarité de leurs enfants, pour lutter efficacement contre l'analphabétisme structural dont souffre nôtre société.

Commentaire : Une caisse pour l’indemnisation des familles est à créer en remplaçant les noms! Changer le nom de caisse de compensation avec celle de caisse d’indemnisation des familles, tout simplement.

Or, au lieu de donner une aide financière au tuteur de la famille, ce sont les enfants scolarisés qui en bénéficient... Une aide de 300 dhs, de 400 dhs, de 500 dhs , de 700 dhs, de 1000 dhs est donnée à chaque fois que l'élève passe avec succès une étape clés de son apprentissage: 6 ième année fondamentale , Brevet, Bac, Licence, Doctorat.

La caisse de compensation ira directement aux familles nécessiteuses au lieu d'étre partagée "équitablement" entre les pauvres et les riches!

4. Les mauvaises performances de l'éducation ne doivent pas être considérées comme des crises touchant à la pédagogie appliquée -pour lui inventer de nouvelles pédagogies-, mais comme une crise sociale!

Commentaire : Les réformes sociales vont sûrement engager la réussite éducative!

5. La réduction du taux d'intérêt pour le logement social, pour les réalisations de projets pour les petites et moyennes entreprises sont un acte favorisant la révolution sociale. Un taux de 2 % est très suffisant comme bénéfice pour les banques.

Commentaire : Les banques s'enrichissent trop! Sur 500000 dhs prêtés, la banque gagne sur 20 ans plus de 50 milliards de centimes! Car le prêt n'est donné que sur papiers. La banque prête cette somme simultanément et sur la même période à des milliers de prêteurs! Chose que beaucoup de personnes ignorent!

6. La relance de la consommation et sa promotion est un grand pas vers la justice sociale et économique. La mentalité des gens doit évoluer dans ce sens.

Commentaire : L'idée qui dit que la consommation naît par l'augmentation des salaires est un leurre! Un fonctionnaire qui gagne 5000 dhs et consomme 2500dhs continuera à le faire même si on lui augmente son salaire de 50%! C'est le phénomène désastreux de l'épargne...

7. La justice doit être appliquée et suivie réellement par un institut annexe d'application de la loi. Sinon, la justice ne sera appliquée que dans les papiers!

Commentaire : Beaucoup de personnes à qui le système judiciaire a donné raison. Mais dans l'application de la sentence, la personne est souvent lésée car la corruption entre de plein fouet dans ce sens. Toute justice reste donc lettre morte.

8. La justice sociale doit être précédée par l'équité au niveau du mérite. L'homme approprié dans le lieu et la fonction appropriée. Pas de clientélisme.

Commentaire : Beaucoup sont ceux exclus du système car ils n'ont pas eu la chance d'exprimer leurs compétences. Résultat: l’inefficacité des systèmes dans tous les secteurs!

9. La conviction, par la sensibilisation ou par la sanction, que le partage équitable des richesses, au lieu d’appauvrir les riches, les enrichit d'avantage.

Commentaire : Ce n'est pas l'argent qui est la source de la riche mais c'est la circulation de cet argent. Plus l'argent circulent vite, plus la richesse se crée. L'argent doit être disposée entre les mains de tous les citoyens et non entre une catégories de gens qui la cachent dans les coffres forts ou en bois, ou dans les banques étrangères!

10. La solidarité entre les citoyens et l'entraide est un secret infaillible pour faire tourner la rail du développement.

Commentaire : Un médecin doit être solidaire avec un chauffeur de taxi qui, doit être solidaire avec une ou un fonctionnaire, qui doit être solidaire avec un enseignant, qui doit être solidaire avec un étudiant! Et ainsi de suite. La solidarité veut dire développement et prospérité.

NB- A comparer avec les revendications sociales du mouvement du 20 Février!

Remarque: Si un des dix points n'est pas pris en considération, ou écarté, tout l'édifice s'écroule!





 Réponse N°2 10036

rendre à César ce qui appartient à César
  Par   Boulahnine Khalid  (CSle 12-04-11 à 22:25



Nous avons l'impression que vous êtes en train de tourner en dérision le mouvement des jeunes et ses propos. Pourtant, nous devrions reconnaître vous et moi que nous sommes là aujourd'hui en train de parler des réformes politiques grâce à ces jeunes. Ils ont fait preuve d'un grand courage et ils sont entrés dans l'histoire par la grande porte grâce à leur militantisme. Certes, la bataille n'est pas encore gagnée, et il reste un long chemin à parcourir, mais le fait de surmonter sa peur et réclamer des changements est un bon signe.





 Réponse N°3 10038

césar et son ancêtre!
  Par   kasbaoui abdelaziz  (Autrele 12-04-11 à 22:39



merci M. Boulahnine pour votre souci de partage

mais, je tiens absolument à souligner que si le mérite des revendications actuelles revient à ces mouvements récents, il n'en demeure pas moins que le militantisme et l'engagement politiques au Maroc est de longue date: beaucoup de générations de cadres, d'étudiants, de simples citoyens....ont mené des combats farouches et dans des contextes locaux , régionaux ou internationaux HOSTILES et CONTRAIGNANTS contre tous les maux politiques, économiques et sociaux durant des décennies et qui sont au centre des débats actuels. beaucoup ont payé de leurs vies ce combat, il ne faut pas l'oublier. Malheureusement, ils n'avaient pas ces fameux moyens qui leur permettraient de coordonner leurs actions et de vulgariser leurs actes (les réseaux sociaux et internet). Des centaines de personnes passaient des nuits entières à recopier des tracts à la main pour les distribuer le lendemain matin.

bref, il ne faut sacraliser ni les mouvements actuels ni leurs ancêtres; ce sont des mouvements qui sont issus de la logique de l'histoire dans les sociétés vivantes et chaque génération exploite à fond les moyens dont elle dispose et contribue ainsi à ajouter une brique dans un grand édifice.

cordialement





 Réponse N°4 10039

RE
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 12-04-11 à 22:48



Salut M.Boulahnine Khalid,

Sur quel argument êtes-vous basé pour avancer une telle remarque? "Nous avons l'impression que vous êtes en train de tourner en dérision le mouvement des jeunes et ses propos."

Ce que je fais est de réfléchir et de donner des alternatives! Ce qui est légitime! La complémentarité n'a jamais été considérée comme une opposition! Reprendre des idées pour les discuter et les commenter n'est-elle pas une des réalités de la démocratie et de la liberté d'expression, demandées par les hommes libres de cette terre?

Donnez moi une phrase dans laquelle j'ai "tourné en dérision le mouvement des jeunes et ses propos"!

Ce que je fais, je le considère comme un acte citoyen! Car réfléchir le temps qu'on le peut et partager ce qu'on pense avec ces concitoyens n'est-il pas un pas vers la liberté et la démocratie? Tout ce que je fais est dictée par l'intellectuel engagé que je suis!

Donc, je suis prêt à discuter/débattre démocratiquement avec vous autour des points que je propose et les points évoqués par le mouvement du 20 Février, sur leur faisabilité.

Porter en dérision qui que ce soi est une lâcheté et un non sens pour moi.

Mes sincères respects M.Boulahnine Khalid: vous avez écrit une phrase dont je me rappelle parfaitement: "Si tu es différent de moi, loin de m'en léser tu m'enrichis, dit Montesquieu."

Donc travaillons ensemble pour voir plus claire dans tout cela, mais sans préjugés ni parti-pris.





 Réponse N°5 10040

Re
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 12-04-11 à 22:58



Salut cher kasbaoui abdelaziz,

Comme vous venez de le souligner, chaque temps a ses militants et on peut militer de différentes façons. Comme je viens de le dire à notre collègue respecté M.Boulahnine Khalid, on parle du mouvement du 20 Février sans mieux connaitre ni leurs revendications ni leurs aspirations: "réellement"!

Etre révolutionnaire, c'est chercher des scénarios efficaces et faisables: dans le court, moyen et long terme. Tous les mouvements doivent à mon sens proposer des solutions et inventer des idées!

Ce qui serait mieux, c'est de réfléchir ensemble sur les solutions proposées des uns et des autres pour en extraire les plus efficaces. C'est ça l'essence même de la politique: le jeu sur le possible...

Mes respects.





 Réponse N°6 10045

sans préjugés ni parti-pris.
  Par   Boulahnine Khalid  (CSle 13-04-11 à 00:19



Nos hypothèses de lecture sont un moyen d'approfondir le débat et de comprendre davantage. Mon intervention s'inscrit dans ce cadre et j'apprécie votre discours même si parfois je ne partage pas votre opinion;je trouve que vous avez bien secoué les esprits par vos multiples textes durant ces deux jours. Peu importe, la position. l'essentiel, c'est qu'il y a échange de points de vue et c'est aussi une occasion pour nous de découvrir le regard d'autrui. "Si tu es différent de moi loin de m'en léser tu m'enrichis" Vous venez de m'expliquer votre réaction face aux slogans des jeunes. J'ai peut-être fait une mauvaise interprétation du texte. Mes excuses.

Cordialement





 Réponse N°7 10046

BELLES RETROUVAILLES
  Par   Samira Yassine  (CSle 13-04-11 à 00:30



Salut tout le monde,

quel plaisir de voir de nouveau de tels débats sur le site. Heureuse de retouver tous les chers collègues.

Je viens de rentrer d'un voyage d'un après-midi et je n'arrive pas à lire, à assimiler tout ce qui s'est dit en ces quelques heures , de 14h à 23h , n'empêche , je veux juste remercier tous les participants à ce débat. Je ne peux dire mon avis pour le moment; en attendant de lire , je vous dis" restons toujours en contact, les sujets débattus sont de la plus grande importance".

Mes remerciements les plus sincères.





 Réponse N°8 10047

Etre révolutionnaire.....
  Par   Samira Yassine  (CSle 13-04-11 à 08:20



Salut tout le monde,

je tiens tout d'abord à remercier notre cher collègue, M Idoubiya, pour ces sujets proposés qui ont été à l'origine de diffréents débats très intéressants.

Je viens de découvrir les réclamations des jeunes du 20 Fèvrier et les commentaires aussi bien que les propositions de M Idoubiya.

Personnellemnt, je suis tout à fait d'accord avec mon cher collègue, pour la simple raison que ces revendications du 20 Fèvrier donnent plutôt l'impression de demandes sur papier, auxquelles on ne peut s'empêcher d' aspirer lorsu'on rêve d'un Maroc métamorphoé avec la baguette magique de Moise, sinon je dirais plutôt que c'est du délire. Sans chercher à sous-estimer les efforts fournis par les auteurs de ces revendiactions et l'impact qu'ils ont eu sur le peuple, ce genre de réclamations fait penser aux éléctions et aux promesses menteuses de certains candidats ,qui profitant de la naiveté de certaines personnes, leur promettent les plus grandes réalisations et finisssent par disparaitre une fois leur but atteint.

"Etre révolutionnaire, c'est chercher des scénarios efficaces et faisables: dans le court, moyen et long terme. "

M. Idoubiya, a totalement raison là-dessus. En effet, j'ai suivi , à maintes reprises, les interventions de certains leaders du mouvements, qui ne sont pas si jeunes, et je n'ai pas pu apprécier leur dire, j'ai eu cette impression de propagande pour des buts loin d'être clairs, sous-entendant de mauvases intentions. Je n'aime pas les voir communiquer leur réclamations à la chaine d'Aljazeera, qui en profite pour gonfler les choses et donner l'impression que nous, au Maroc, nous souffrons de manque de démocratie. Je n'aime pas , non plus , l'intervention de certains artistes qui profitent, à ce qu'il parait , de la situation, pour règler des comptes profitant du soutien de tout un peuple qui est là dans une bonne intention, mais qu'en est-il de l'intention de ces semeurs de zizanie qui font rêver le peuple en lui proposant des initiatives impossible en court terme.

Nous sommes tous des marocains et si nous aimons vraiment notre pays et la stabilité dont nous jouissons, nous devrons proposer des altrenatives réalisables et éviter ces discours trop prometteurs dont le but est à définir.





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +