les représentants du peuple

 Par Boulahnine Khalid  (?)  [msg envoyés : 52le 04-04-11 à 09:52  Lu :1705 fois
     
  
 accueil


Les représentants du peuple
Ces derniers temps, vous l’avez certainement remarqué, les partis politiques marocains ne cessent de répéter un peu partout que les jeunes du 20 Février doivent comprendre qu’ils ne sont pas l’unique représentant de la société civile et que même les aspirations du peuple marocain à la démocratie et son corollaire la dignité faisaient l’objet d’un grand militantisme de ces mêmes partis depuis des décennies.
A les entendre parler de cette manière, on a l’impression que c’est-eux qui ont mobilisé ces jeunes pour réclamer le changement. Pourtant, personne ne peut oublier leurs déclarations avant cette date mémorable. Et heureusement pour nous, les journaux et les vidéos sont encore là pour leur expliquer qu’ils sont à présent en train de s’approprier les demandes de la société qui a dit son mot et qui normalement devrait être le premier négociateur dans la mesure où elle a exigé le départ du gouvernement et des parlementaires. Lesquels devraient en principe jouer le rôle d’intermédiaire entre le souverain et la société. Mais au lieu de penser qu’ils étaient là pour le bien du peuple, ils cherchaient à tirer profit de la situation. D’ailleurs, ce peuple qu’on veut représenter ne les a pas choisis comme en témoigne le taux réel de participation aux élections, dans notre pays. De plus, ce même peuple a toujours refusé de se souiller en adhérant à l’un de ces présumés partis.
Alors, si aujourd’hui, ils se sentent outragés de voir les jeunes et aussi les vieux gagner le cœur des marocains et lutter pour les principes de modernité, du fait que ses partis ne peuvent comprendre la charge sémantique du concept, ils doivent au moins cesser de parler au nom du peuple et doivent comprendre qu’ils nous ont leurrés depuis toujours en faisant semblant de défendre nos intérêts. Aujourd’hui, ils avouent eux-mêmes, qu’ils ont l’habitude d’œuvrer la bouche fermée et les mains ligotées, mais les poches emplies, à cause de la constitution. Mais ils ont peur de se trouver, tout d’un coup, sur la touche. Aussi, voit-on que leurs propos vont à l’encontre de la volonté populaire. On dirait que la politique du makhzen leur garantit leur séjour au parlement et aux différents sièges ministériels.
C’est pour cette raison que je profite de cette occasion afin de leur dire que le peuple a le droit de réclamer leur départ du fait qu’ils sont là grâce à lui et leur présence sur les différents sièges se limite à un rôle qu’ils doivent bien jouer, à savoir les préoccupations populaires. Donc, du fait qu’ils ne peuvent être du côté du peuple et épouser son discours, ils doivent avoir le courage de se déclarer l’ennemi du peuple et surtout du changement.
Et de quel conservatisme osent-ils parler ! Quelle galère !
khalid Boulahnine

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Demi-dieu, demi-homme!
  O notes,vous etes trompeuses!
  Tous les messages de Boulahnine Khalid

InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +