Les parents et l'affection exagérée !!!!

 Par birouk salima  (?)  [msg envoyés : 198le 04-04-12 à 21:19  Lu :2563 fois
     
  
 accueil

Certains parents sont prêts à mettre leur propre vie en veilleuse pour offrir une meilleure existence à leurs rejetons . " Non " ! c'est un adverbe qu'ils n'arrivent jamais à proférer en ce qui concerne les " Ordres " de leurs enfants
Donc , est-ce donner tout aux enfants est quelque chose de bien pour eux ??? Ne pensez- vous pas que cela empire leur irresponsabilité ???
Je voudrai bien savoir vos points de vue à propos de ce sujet-là ....

  




 Réponse N°1 20122

re
  Par   marocagreg  (Adminle 21-04-12 à 14:33



c'est un bon sujet. certains parents s'annulent complètement et mettent leur vie en congélateur pour élever leur couvée.r





 Réponse N°2 20127

Des enfants tyrans ,
  Par   LAKHDER Kenza  (Profle 21-04-12 à 19:41



voila ce qu'ils sont devenus la plupart des enfants aujourd'hui ,ils sont prêts à user de tous les stratagèmes et mettre en œuvre toute leur tyrannie pour obtenir ce qu'ils veulent ,dès qu'ils l'obtiennent ils se mettent à penser à autre chose plus cher encore :j'en ai marre de ma DS je veux maintenant une Play 3 comme celle d'un copain que ses parents ne lui ont pas refusé !





 Réponse N°3 20137

Les enfants sont l'image de leurs parents!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 21-04-12 à 22:32



Avant, les enfants vivaient dans un certain calme! Les moyens de distractions étaient aussi peu nombreux que très simples. Aujourd'hui, les choses s’accélèrent de façon à couper le souffle aux parents désireux de satisfaire les besoins, voire les envies de leurs enfants. Mais à quel prix! Cela peut réussir avec une vraie pédagogie de la négociation, mais avec des comportements fermes de la part des parents: une certaine lucidité dans le contrôle des agissements et des comportements des enfants. l'enfant, s'il apprend à consommer sans modération et n'importe quel produit, cela aura des répercussions fâcheuses sur sa vie estudiantine et sur sa relation avec ses parents. Il suffit de voir autour de soi pour découvrir combien le manque de présence des parents dans l'encadrement des enfants pour constater les échecs dont ils sont responsables!

L'essentiel, c'est d'être très attentif aux différentes métamorphoses de l'enfant qui devient pubertaire, puis adolescent! L'éducation est un travail très sérieux. Les parents doivent l'assumer avec beaucoup de soin!





 Réponse N°4 20147

Est-il vrai, que l'aîné fait les frais de l'apprentissage?
  Par   Jeafari Ahmed  (CSle 22-04-12 à 01:52

Au risque de détourner la conversation de son point de départ, je voudrais soulever cette question, tirée de l'expérience personnelle, et de ce qui se passe un peu autour de nous!

Est-ce que l'aîné sert de cobaye , involontairement bien sûr, aux parents pour apprendre à mieux éduquer les autres enfants?

Ceci peut paraître choquant de le dire , mais c'est un fait, les parents s'exercent, et améliorent leur pratique. Il changent en tout cas de stratégies, d'un enfant à l'autre. Généralement, le schéma classique, se déroule de la sévérité, ou de l'autorité, ou encore du respect du code social, vers plus de tolérance, ou de permissivité !

Le cas inverse, peut aussi se produire!

Le fait est qu'il en ressort, une sorte, d'écart, entre l'aîné et le(s) cadet(s). Une brèche, qui le marque du sceau primitif, dont il potera toujours les séquelles !Et à juste titre, puisque les parents changent réellement, et inculquent aux suivants des valeurs différentes, qu'ils partagent avec eux, alors que l'aîné devient un étranger en quelque sorte, et parfois, il se plaît à le rester, pour marquer , une sorte de reproches à ces parents infidèles, qui se sont défait de ces valeurs qu'ils lui ont prônés autrefois, comme la voix/voie de la sagesse!

Personnellement, j'ai vu avec stupeur , mes cadets s'amuser avec mon père, lui raconter des blagues, exprimer leur refus, en justifiant leurs opinions... alors que je continuais à baisser les yeux quand je m'adressais à lui, à embrasser( baiser) sa main, à chaque rencontre de la journée, à introduire, dans chaque phrase, le vocable"Ba" pour marquer la distance respectueuse, à ne jamais lui tourner le dos, quand je m'en allais...à faire appel à l'intermédiation de ma mère pour les requêtes aussi simples que soient-elles?

Aujourd'hui, j'essaie de ne pas exiger trop de mon fils aîné, mais je vois que sa petite soeur vit sous d'heureux auspices ?!

Qu'en pensez-vous? et puis, ce constat, peut entrer dans la ligne des raisons qui font que les enfants se trouvent plus exigeants, sans le savoir? Comme l'a soulevé M. Idoubyia, c'est la responsabilité des parents enfin de compte!





 Réponse N°5 20154

"Un amour excessif est un amour coupable "
  Par   birouk salima  (CSle 22-04-12 à 11:50



D'abords , je tiens à vous remercier tous pour vos commentaires et vos points de vue , et surtout Mr.Marocagreg .

Trop d'amour ne peut qu'entraver le développement de la personnalité et l'épanouissement des enfants . En effet , un enfant choyé qui est accoutumé à voir ses moindres voeux exaucés par ses parents fuira ses responsabilités et il va certainement trouver des difficultés à se débrouiller seul dans ce chemin épineux sans l'aide de ses parents . Lorsqu’il sera obligé de voler de ses propres ailes , il sera assurément incapable de prendre sa vie en main . Alors , ces parents-là , en pensant vraiment aider leurs enfants et leur instaurer un climat de joie et du bonheur , ils les étouffent et causent d'irréparables dégâts .

Si on discute ce sujet d'un autre coté . Les parents et le désir de possession . " S'approprier " . Ne pensez- vous pas que cela peut être aussi nocif pour l'enfant ? quand ces parents cherchent à éloigner leur petit de ses amis et de tout son entourage sous prétexte qu'il doit être entouré par " des barrières de protection et de sécurité . Ne pensez- vous pas que cela peut nuire à l'enfant aussi bien sur le plan psychique que social ???





 Réponse N°6 20166

l'apanage des enfants...
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 22-04-12 à 19:11



Comme vous l'avez constaté, voire vécu, l'aîné dans la famille est souvent le garant de la continuité du nom de la famille et le symbole de sa pérennité. Je suis l'aîné dans ma famille et je sais que la chose est vérifiable! L'aîné devient de ce fait le héraut, le précurseur sur lequel la famille porte beaucoup d'attentes...

De plus, comme vous venez de le soulever, M.Jeafari Ahmed l'aîné reste la première expérience des parents quant à la manière d’élever et d'éduquer les enfants! Il est facile de le constater lorsque les enfants cadets et juniors tombent malades. Les parents connaissent déjà les dispositions à prendre, les médecins à visiter, les médicaments à prendre pour certains symptômes... L'éducation permissive est parfois l'apanage des enfants qui naissent après une première expérience du métier d'éduquer!





 Réponse N°7 20169

Oui!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 22-04-12 à 19:39



Comme vous l'avez indiqué, mademoiselle birouk salima, certains enfants ou adolescents se trouvent prisonniers de leurs parents, quant à leur liberté d'agir ou de faire des choix! Il existe une catégorie de parents qui usent de leur autorité pour construire des prisons insondables dans lesquels ils enferment leurs enfants...La chose pourrait paraître de façon claire et non équivoque lorsque les rapports dans la famille sont basés sur la dictature du père ou de la mère...

Mais parfois, la protection étouffante peut se dissimiler derrière une bonté excessive ou une certaine manipulation- inconsciente parfois!- de l'enfant! Aucune communication n'est possible dans ce cas! Pas de dialogue donc, avec toutes les conséquences qu'on pourrait imaginer: délinquance, mensonge, absence de confiance, mauvaise réaction des enfants devenus adolescents!

Cela dit, reste que le fait de soulever des questions pareils montre qu'il y'a déjà une prise de conscience et de la maturité!





 Réponse N°8 20172

Je suis fière de toi, ma Salma.
  Par   Samira Yassine  (CSle 22-04-12 à 20:03



Je ne donnerai pas mon point de vue pour le moment, mais je voudrais juste te féliciter pour cette présence remarquable sur le site et te souhaite bonne chance dans tes préparations pour l'examen national.

Bravo salma pour le choix du sujet mais j'en parlerai à Mme Samira, ta maman, je verrai ce qu'elle en pense :-)





 Réponse N°9 20180

Telle mère telle fille?!
  Par   Jeafari Ahmed  (CSle 22-04-12 à 21:22



Bon retour parmi, nous Mme Samira!

Si Salma est votre fille, je vous félicite toutes les deux, que chacune ait l'autre.

La générosité d'âme de la maman, ne peut qu'engendrer une autre âme sœur! D'ailleurs, le lien de sororité qui existe entre une mère et sa fille d'habitude, et qui est différent du lien de fraternité, s'en trouve ici, doublement réalisé.

Je ne pense pas que Salma parle d'elle-même, dans cette intervention, et si c'est le cas, alors cela prendra une autre dimension!





 Réponse N°10 20192

RE
  Par   Warda Zhor  (CSle 22-04-12 à 22:45



Il est certain que l'affection exagérée entrave la bonne éducation des enfants.Etre sévère avec nos enfants dans certaines situations ne veut pas dire qu'on ne les aime pas .Des fois il faut dire non et etre ferme pour les protéger.





 Réponse N°11 20193

Quiproquo :-)
  Par   Samira Yassine  (CSle 22-04-12 à 22:55



Non M Jaafari,

certes Salima est comme ma fille, je l'adore. mais ce n'est pas ma fille, c'est une ex-élève et c'est ausi ma voisine , alors je la menaçais :-) de tout dire à sa maman qui a le même prénom que moi sauf qu'elle ce n'est pas un pseudo :-)

salima est une élève excellente, la première de sa classe et je suis heureuse de découvrir un autre côté de sa personnalité.

Merci M Jaafari pour le compliment me concernant.





 Réponse N°12 20197

Mais alors!
  Par   Jeafari Ahmed  (CSle 23-04-12 à 07:04



Tout prête au quiproquo, et le dénouement n'en est que plus heureux, à défaut d'être comique!

Bien le bonjour, à toutes ces femmes!





 Réponse N°13 20213

à Tata Samira
  Par   birouk salima  (CSle 23-04-12 à 12:35



Tata Samira vous me manquez trop .... hhh J'adore la façon dont vous me menacez , j'ai dit à maman que tata a des choses à vous dire .... Elle est en suspens maintenant hh ( ^_^ ) ... Je vous adore aussi





 Réponse N°14 20218

à Mr.Idoubiya Rachid " Les parents surprotecteurs "
  Par   birouk salima  (CSle 23-04-12 à 13:08



Effectivement , comme vous l'avez mentionné "Les prisons insondables que construisent les parents " ; Ils sont même parfois des dictateurs qui empiètent les libertés les plus élémentaires de l'enfant , par exemple , ils lui dictent comment s' habiller , les amis qu'ils doit être avec et avec qui il doit sortir . Alors là , c'est pire encore , l'enfant perd sa confiance en lui qui s'en trouve ébranlée .Donc , comment il va confronter les problèmes de sa propre vie , il sera déboussolé . Et cet-enfant là ? ne sera t-il pas étouffé ? il va certainement voir le toit parental tels qu'une prison grise . Donc , il va attendre le moment propice pour s'évader . Non ??

D'un autre coté , il est des parents qui éprouvent un amour dissimulé .Comment ? Ces parents-là ne témoignent aucun signe d'amour à leur progéniture . C'est un amour exagéré et excessif mais en même temps déguisé sous un voile de rigidité et de rudesse , soi-disant pour se faire respecter et pour avoir des enfants Dociles . Ne pensez-vous pas que cela peut être pire ? Ne vont-ils pas créer des troubles et des secousses émotionnelles ??





 Réponse N°15 20222

Vous dites exagérée?
  Par   Adi Lachgar  (CSle 23-04-12 à 14:02

Le sujet est très intéressant et, en même temps assez compliqué. C’est donc au risque de le simplifier que je prends part à votre discussion.

Un proverbe amazigh dit : « Si tu aimes ton fils, attend qu’il dorme puis embrasse-le. » C’est l’idée à laquelle fait allusion notre ami Rachid en parlant de ces parents qui cachent leurs émotions pour ne pas gâter leurs enfants. Je pense que c’est d’une extraordinaire absurdité. Il n’y a pas d’affection exagérée, car cela reviendrait à parler non d’une vraie affection mais d’une affection simulée, feinte. Aimer ses enfants et le leur dire ne peut être que bénéfique à leur équilibre mental et sentimental.

Cependant, à partir d’un certain âge, l’enfant a besoin de trouver en ses parents autre chose que des personnes aimantes et compréhensives. Il faut aussi qu’ils remplissent leur fonction d’adultes, forcément contraignante pour l’adolescent qui se forme d’abord négativement, c’est-à-dire en pensant, en se comportant et en agissant contre quelqu’un ou quelque chose. C’est là que l’affection parental s’exprime de manière paradoxale : je t’interdis (parce que je t’aime), non (parce que je t’aime), tu feras (parce que je t’aime.) Je mets volontairement l’expression de l’amour entre parenthèses pour rappeler qu’il n’est pas nécessaire, ni même souhaitable de la répéter pour justifier nos décisions d'adultes.

Voici un exemple classique : Mon fils, 12 ans, me demande la permission d’aller à l’anniversaire d’un de ses copains, dans un hôtel, à partir de 23h ! J’ai tout de suite le souvenir de mon père à qui je demandais la permission d’aller à la montagne avec mes copains. Mon père avait refusé et je l’avais détesté pour ça. J’aurais aimé qu’il fût plus compréhensif. Alors que faire ? Dire oui à mon fils en évitant qu’il ne me déteste ? Dire non en sachant qu’il va me détester ? Je finis par dire non, choisissant ainsi de jouer mon rôle d’adulte emmerdeur-formateur plutôt que celui de papa-poule-ami.

Je voudrais également rendre justice aux enfants : ils ne sont pas bêtes. J’ai souvent noté qu’ils ont tendance à nous protéger et font des efforts de compréhension lorsqu'ils constatent que nous faisons des efforts pour les élever correctement.





 Réponse N°16 20225

" Il n’y a pas d’affection exagérée..." Oui!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 23-04-12 à 18:21

Tout à fait mon ami Adi, il n'y a pas d'amour exagéré concernant notre rapport vis à vis de nos enfants. Il n'est pas question de leur cacher nos sentiments vrais! C'est tout à fait absurde de le faire. Le rapport parental avec les enfants doit être basé sur la confiance et le respect! Oui, on doit respecter nos enfants comme on aime qu'ils nous respectent. C'est une idée fausse que de construire des murs et des barrières entre nous et nos chers enfants.

La vraie éducation à mon sens est fondée sur la liberté plus que sur les contraintes. Une liberté consciente et responsable vaut beaucoup mieux qu'une éducation basée sur les interdits et les blâmes! J'imagine les drames subits par des personnes intelligentes et très sensibles devant des parents qui ne savent utiliser que la violence! Violence physique, mais surtout morale!

Le métier d’enseignement est heureusement celui de l'éducation! Ce métier nous apprend à nous comporter devant un large public d'enfants- dans le collégial" et d'adolescents! Il est tout à fait notoire que notre rapport avec le père ou la mère se répercute sur nos comportements au sein de la classe! Qu'on le veille ou non, notre éducation et les principes et valeurs que nous avons hérités influent de façon directe ou inconsciente sur nos agissements devant nos propres enfants et ceux de nos classes!

L'éducation est un altruisme et un humanisme! Soyons des larges d'esprits!

Tolérance ne vaut surtout pas dire permissivité! Confiance ne vaut pas dire abus de confiance! Compréhension ne veut pas dire laisser tout faire et tout dire! Un juste équilibre entre les devoirs dont nos enfants doivent s'acquitter et les droits dont ils doivent bénéficier!





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +