Les formes de discours.

 Par Idoubiya Rachid  (Prof)  [msg envoyés : 1316le 26-09-10 à 23:27  Lu :3552 fois
     
  
 accueil


Académie Souss Massa Draa
Délégation d’Ouarzazate
Lycée Sidi Mohammed Ben Abdellah
Par Idoubiya Rachid
Mon credo : Classer, c’est maîtriser !
Fiche pédagogique : 1
Les formes de discours.
1-La narration et la description.
Ce sont les principales formes de discours employées dans un récit (un texte narratif).
La narration fait progresser les événements et emploie le passé simple comme temps idéal. Le passé simple Introduit l’action dans sa ponctualité. On connaît le début et la fin de l’événement. Le passé simple ancre les événements dans leurs successions.
La description est utilisée pour construire les portraits et pour présenter les lieux.
Texte : 1. « Quand ils furent revenus un peut à eux ils marchèrent vers Lisbonne ; il leur restait quelque argent, avec lequel ils espéraient se sauver de la faim après avoir échappé à la tempête. »
Voltaire, Candide.
« furent revenus » : le passé antérieur.
« marchèrent » : le passé simple.
« restait »-« espéraient » :l’imparfait.
*Transformez les deux textes ci-dessous pour avoir un récit au passé.NB-Pour répondre à une question, la consigne d’exercice t’indique ce qu’on attend de toi. Vous devez prendre soin de bien lire et vérifier par la suite que vous avez bien respecté la consigne.
Transformation :
Quand ils sont revenus un peut à eux ils marchent vers Lisbonne ; il leur reste quelque argent, avec lequel ils espèrent se sauver de la faim après avoir échappé à la tempête. »
Texte : 2. « Mon père tout-à-coup me soulève, m’enveloppe dans une couverture me porte avec un homme. C’est le chauffeur de taxi qu’il a fait venir de Paris. »
Texte : 3. « Un dimanche vers les onze heures .Ahmed se rase avant de partir. On sonne chez lui .C’est Ali .Il a des yeux un peu bizarres. »
*A quel temps les verbes sont-ils conjugués ? Comment appelle-t-on ce genre de temps ?
Les verbes sont conjugués au présent de la narration.
Réponses : Le temps utilisé dans les deux textes est le présent. On l’appelle présent de la narration parce qu’on l’utilise pour narrer, c’est-à-dire pour raconter des événements. L’utilisation du présent de la narration rend les événements racontés actuels et plus proches du lecteur : on dirait qu’ils se déroulent devant ses yeux.

  




 Réponse N°1 6499

Les formes de discours: 2
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 26-09-10 à 23:31



Fiche pédagogique : 2

Les formes de discours:2

2-L’explication et l’argumentation.

On rencontre l’explication aussi bien dans les genres littéraires comme le roman, la poésie, le théâtre, que dans les genres journalistiques, les œuvres didactiques les modes d'emploie.

Le présent de vérité générale reste le temps idéal pour donner des explications. Le locuteur utilise le « je » pour s’adresser à un « vous » éventuel, ou choisit des tournures impersonnelles pour plus de neutralité. Les connecteurs d’organisation et les liens logiques tels la cause ou le but marquent le rapport entre les faits.

L’énumération et les comparaisons sont très fréquentes dans le texte explicatif pour se représenter concrètement une idée apparemment abstraite.

Texte : 1. « La seconde guerre mondiale trouve en partie sont origine dans les difficultés économiques de l’Allemagne dans les années 1930. »

Texte : 2. « Pour que la mayonnaise prenne bien, il faut verser l’huile tout doucement ».

On reconnaît une argumentation par l’utilisation d’une thèse que le locuteur se charge à défendre .Sa présence est marquée de façon plus subtile, du moment où il se confond avec le récepteur en utilisant le « nous » généralisateur ou le « on »indéfini. L’argumentation privilégie trois temps essentiels : l’impératif, le conditionnel, le subjonctif, grâce à leurs valeurs modales.

Les connecteurs logiques assurent la cohérence du discours et marquent l’enchaînement des différents arguments.

Les constructions expressives donnent de la valeur et de la force à la démonstration argumentative.

Texte : 1. « Et qu’aurais-je à faire, messieurs, de vous démontrer ici l’utilité de l’agriculture ? Qui donc pourvoit à nos besoins ? Qui donc fournit à notre substance ? N’est-ce pas l’agriculture ? »

Gustave Flaubert, Madame Bovary, 1857.

Questions:

1- Quel est le thème traité dans ce passage ?

2- Donnez le type de phrases utilisées par l’auteur.

3- Ces phrases demande-t-elles des réponses ?

4- Comment appelle-t-on donc ce genre de question ?

5- Relevez la thèse défendue par l’auteur. Elle est appuyée par deux arguments, lesquels ?

Réponses :

1-Le thème traité dans ce passage : l’agriculture.

2- Il s’agit de phrases interrogatives.

3- Ces phrases ne demandent pas de réponses.

4- Ce genre de question s’appellent : questions rhétoriques.

5- La thèse de l’auteur : l’utilité de l’agriculture. b- Les deux arguments utilisé : pourvoie à nos besoins ; elle fourni à notre substance.





 Réponse N°2 28098

à fouiller dans la caverne d'Ali Baba!
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 03-11-12 à 22:19



Parfois, on tombe sur des trésors qui brillent encore de tout leur premier éclat!





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +