Les fonctions de la description

 Par elhadiwi naoual  (?)  [msg envoyés : 6le 21-03-14 à 19:43  Lu :977 fois
     
  
 accueil


Niveau: 2ème année du baccalauréat Réalisé par: Elhadiwi naoual

Activité de langue: Les fonctions de la description

Support: textes divers

Objectif: Identifier les fonctions de la description.

Observation:

Texte 1: « La façade de la pension donne sur un jardinet, en sorte que la maison tombe à angle droit sur la rue Neuve-Sainte-Geneviève, où vous la voyez coupée dans sa profondeur. Le long de cette façade, entre la maison et le jardinet, règne un cailloutis en cuvette, large d'une toise, devant lequel est une allée sablée, bordée de géraniums, de lauriers-roses et de grenadiers plantés dans de grands vases en faïence bleue et blanche. On entre dans cette allée par une porte bâtarde, surmontée d'un écriteau sur lequel est écrit: MAISON-VAUQUER, et dessous: Pension bourgeoise des deux sexes et autres. » (Extrait du Père Goriot de Balzac.)

Texte 2: « La colère, la faim, ces deux mois de souffrance et cette débandade enragée au travers des fosses avaient allongé en mâchoires de bêtes fauves les faces placides des houilleurs de Mantsou. À ce moment, le soleil se couchait, les derniers rayons, d'un pourpre sombre, ensanglantaient la plaine. Alors la route sembla charrier du sang, les femmes, les hommes continuaient à galoper, saignants comme des bouchers. » (E. Zola)

Texte 3: « Une langue est un système de signes linguistiques vocaux, graphiques ou gestuels qui permet la communication entre individus. »

Texte 4: « D'abord la certitude est une condition essentielle de la découverte et de l'action. Sans elle, les grands découvreurs, les inventeurs de toutes sortes ne seraient jamais arrivés à leurs fins. »

Texte 5: « Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
Et que l'horizon embrassant tout le cercle
Il nous verse un jour plus triste que les nuits ; » (Baudelaire)

Conceptualisation

Textes

Les fonctions de la description

Explication

1

La fonction narrative

Le narrateur utilise la description pour présenter le cadre spatial de l'histoire.

2

La fonction symbolique

L'auteur ne vise pas la description elle-même. Il veut transmettre un message: C'est la misère qui transforme les êtres humains en bêtes sauvages.

3

La fonction explicative

La description communique des informations, un savoir sur la langue.

4

La fonction argumentative

la description est utilisée comme preuve.

5

La fonction poétique

La description est basée sur les images poétiques, la musicalité des mots.

A retenir

La description peut occuper des fonctionsdiverses:

  1. La fonction narrative: La description est utilisée pour décrire un cadre, un personnage, une ambiance. Elle nous présente les lieux, l'époque, le caractère des personnages, l'atmosphère.

  2. La fonction symbolique: La description est utilisée pour faire passer au lecteur un message autre que celui de la description. À travers la description d'un habillement, l'auteur peut faire passer la psychologie d'un personnage. En décrivant une ambiance particulière, l'auteur peut laisser entrevoir la suite des évènements ou bien un contexte plus général.

  3. La fonction explicative: La description est explicative lorsqu'elle communique des informations, un savoir sur un objet, une personne, une notion. Elle en donne une image fidèle et précise.

  4. La fonction argumentative: On dit qu'une description a une fonction argumentative lorsque la description est utilisée comme preuve.

  5. La fonction poétique: Une description a une fonction poétique lorsqu'elle est basée sur les images poétiques, la musicalité des mots. L'auteur utilise alors beaucoup de figures de style comme la métaphore et la comparaison.

Appropriation:

Précisez la fonction de la description pour chaque extrait suivant et justifiez vos réponses.

Texte 1: Chemin du Regard, cet horrible chemin du Regard qui longeaut le sinistre ( menaçant)canal de Jonage. Je le garai devant la maison natale, presque natale, un chalet de bois sale non entretenu, infiniment triste en cette saison sous cette lumière, proche de l'ancien cimetière de Cusset, mélancolique entre tous, et de l'usine hydro-éléctrique, tout droit sortie d'un cauchemar. Nulle autre habitation visible alentour.

Texte 2: Cette fosse, tassée au fond d'un creux avec ses constructions trapues(solides) de briques, dressant sa cheminée comme une corne menaçante, lui semblait avoir un air mauvais de bête goulue(avide), accroupie là pour manger le monde.

Texte 3: en arrivant dans la rue du minage, les choses extérieures n'étonnèrent point Lucien. Ce Louvre tant agrandi par ses idées était une maison bâtie en pierre tendre particulière au pays, et dorée par le temps.



  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


 Réponse N°1 34100

examen pour les troncs communs
  Par   BELAIDI JAOUAD  (CSle 29-06-14 à 02:05



Épreuve écrite No 1 SESSION II

Année Scolaire : 2013/2014

Niveau : Tronc commun

Support :

Le jeune Oluf est un enfant bien étrange : on dirait qu'il y a dans sa petite peau blanche et vermeille deux enfants d'un caractère différent ;; un jour il est bon comme un ange, un autre jour il est méchant comme un diable, il mord le sein de sa mère, et déchire à coup d'ongles le visage de sa gouvernante.

Le vieux comte Lodbrog, souriant dans sa moustache grise, dit qu'Oluf fera un bon soldat et qu'il a l'humeur belliqueuse. Le fait est qu'Oluf est un petit drôle insupportable : tantôt il pleure, tantôt il rit ; il est capricieux comme la lune, fantasque comme une femme ; il va, vient, s'arrête tout à coup sans motif apparent, abandonne ce qu'il avait entrepris et fait succéder a la turbulence la plus inquiète l'immobilité la plus absolue ; quoiqu'il soit seul, il paraît converser avec un interlocuteur invisible ! Quand on lui demande la cause de toutes ces agitations, il dit que l'étoile rouge le tourmente.

Oluf a bientôt quinze ans. Son caractère devient de plus en plus inexplicable ; sa physionomie, quoique parfaitement belle, est d'une expression embarrassante ;; il est blond comme sa mère, avec tous les traits de la race du Nord ; mais sous son front blanc comme la neige que n'a rayée encore ni le patin du chasseur ni maculée le pied de l'ours, et qui est bien le front de la race antique des Lodbrog, scintille entre deux paupières orangées un œil aux longs cils noirs, un œil de jais illuminé des fauves ardeurs de la passion italienne, un regard velouté, cruel et doucereux comme celui du maître chanteur de Bohême.

I/COMPRHENSION :

1. À quel genre appartient cet extrait ? 2pts

2. Identifiez la typologie textuelle de cet extrait ? 2pts

3. Quels sont les personnages de cet extrait ? 2pts

4. Quel l’événement principal raconté dans cet extrait ? 2pts

5. Remplissez le tableau suivant :3pts

Le portait physique Le portait moral

6/Relevez les indices qui montrent la dualité d’Oluf ? 2pts

7/Identifiez le type de focalisation adoptée ? 1pts

8/Identifiez les figures de style employées dans chaque énoncé suivant ? 2pts

- Il est capricieux comme une femme.

- IL dit que l’étoile rouge le tourmente.

9/Relevez quatre termes appartenant au champ lexical de fantastique ? 2pts

10/Donnez un titre à cet extrait ?1pts

BONNE CHANCE





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +