Les figures de style: applications


jamal adib  (?) [206 msg envoyés ]
Publié le :2010-05-27 11:51:52   Lu :7721 fois
Rubrique :Lycée et Entraide scolaire  
  • 1.6 stars
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5


Figures de style
Applications
Identifiez la figure de style dans les phrases suivantes:
1- En vain la plus triste vieillesse m’accable de son poids pesant.
2- "Quelle générosité" (pour souligner la mesquinerie de quelqu’un).
3- Passer une nuit blanche avec des idées noires.
4- J’écoute du Beethoven pour me détendre.
5- Un vieillard portant un sablier.
6- Les premiers seront les derniers ; les derniers seront les premiers.
7- Fermer les maisons closes.
8- "Vieux, crevassé, pourri, tremblant, rongé, manchot, borgne, invalide, expirant."
9- Les beaux, magnifiques, splendides yeux de cette fille me laissaient bouche bée.
10- Ma soif est un esclave nu.
11- Le premier violon est arrivé.
12- Mourir de honte.
13- Il marierait une grosse dot.
14- Le Canada a vaincu le Brésil en demi-finale.
15- Les femmes gazouillent à l’entrée du mausolée.
16- Les têtes blondes.
17- Pour éviter de la blesser sous mon toit.
18- Son rire est une mélodie.
19- Le feu ronronnait, ses flammes venaient lécher le bord des bûches.
20- La lame du sabre chanta en quittant son fourreau.
21- Le septième art.
22- Mais plus personne ne se servira de mon cœur à moi.
23- Face à la situation, l'enfant ne put que rugir d'une terrible colère.
24- Le climat est malade.
25- Le poète est semblable à un étranger.
26- La statue de la liberté.
27- Le billet vert se renforce face à l’euro.
28- Cette femme n'est pas laide.
29- Voyager en situation irrégulière.
30- Quel temps magnifique ! pour dire : "cette pluie m’agace"
31- Ça ne sent pas la rose.
32- La ville des mille minarets.
33- Dieu l’a rappelé à lui.
34- Le maillot jaune cette année n’est pas français.
35- Il n’a rien pour déplaire.
36- Ses moindres actions lui semblent des miracles.
37- Il est accusé de conduite avec les facultés affaiblies.
38- Les miroirs de l'âme.
39- J'explose de joie.
Prof Jamal

Cet article est apprécié par : Fatiha kerzazi  - Marocagreg - 



 Réponse N°1 7900

réponses
  Par   Benlahmar Mohammed  (CSle 2011-01-08 14:19:17

BENLAHMAR

MOHAMMED



CORRECTION DU PETIT

TEST SUR LES FIGURES DE STYLE





1-ELLIPSE.

Dans cette phrase, il y a suppression des verbes et absence de

coordination entre les actes, qui ne sont pas explicités. Nous

devons reconstituer les phrases de l’histoire. Le protagoniste

reçoit un coup de fil ou il fixe un rendez-vous, fait sa toilette

en vue de la rencontre, prend un taxi, retrouve son partenaire

amoureux, se jette dans ses bras.


2-CHIASME

ET ANTITHESE.
Il y a une double antithèse

entre « la politique » (chose sérieuse) et « la

distraction » (chose futile) : certains osent s’amuser

de la politique, d’autres décident très sérieusement de

distraire le peuple au lieu de l’informer. Mais la figure de style

dominante de cette formule est le chiasme a travers la disposition

croisée des termes qui s’opposent A-B/B-A (politique-distraction

/distraction-politique).


3-ANTIPHRASE.

Avec un score de 70 fautes, une copie est très mauvaise. C’est

par ironie que le locuteur, en s’exclamant, emploie le

contraire « sublime ».


4-

METONYMIE ? SYNECHDOQUE ?


5-

EUPHEMISME.
Il s’agit d’éviter l’énoncé

brutal d’un fait brutal. Ce fait est le cancer.


6-

METONYMIE ? SYNECHDOQUE ?


7-L’OXYMORE.On

remarquera que les termes employés (sécheresse visqueuse) sont

métaphoriques (sens figuré, appliquée au « cœur »,

lui-même évoquant, par métonymie, la sensibilité humaine).


8- LA

LITOTE.
Quand Chimène dit à Rodrigue cette

phrase, elle semble ne dire que de l’indifférence, mais elle

signifie réellement »je suis folle d’amour de toi ».


9-LA

LITOTE.
La litote est fort ironique et le

remplacé est un personnage lâche.


10-

EUPHEMISME.
« Les oubliés du plein

emploi » remplace les chômeurs qui est une nomination

choquante.


11-

L’HYPERBOLE.
Le professeur qui dit cela

n’est pas franc, car il survit ! L’hyperbole consiste à

exagérer largement l’expression de sa pensée. « Ça me

tue » est délibérément excessif.


12- UNE

PERIPHRASE.
Cette phrase est une périphrase

métaphorique pour désigner le soleil.


13- UNE

PERIPHRASE.
Le groupe nominal « la

capitale économique » est substitué au mot Casablanca qui

est le cœur économique du Maroc.


14-

METONYMIE ? SYNECHDOQUE ?


15- UNE

GRADATION.
Elle agence les verbes aller,

courir, voler et venger selon une amplification par progression.

Elle produit un effet de « zoom »


16- UN

OXYMORE.
Les deux termes « obscure »

et « clarté » opposés sont réunis, l’un à coté

de l’autre.


17-

METONYMIE ? SYNECHDOQUE ?


18- UN

EUPHEMISME.
Se reposer est moins brutal que

le mot « mort. »


19- UNE

COMPARAISON.
Le comparant (Ahmed), le

comparé (un singe), l’outil de comparaison (comme), le lieu de

comparaison (l’agilité, la rapidité, la souplesse et la

vivacité)


20- UN

OXYMORE.
Les deux termes « atroces

(épouvantable, horrible) et jouissance sont contradictoires. Leur

alliance a pour effet de leur donner une force expressive. Le

locuteur exprime par là la nature paradoxale du plaisir sadique.

{Autres exemples : une douce violence ; hâte-toi

lentement}.


21- UNE

HYPERBOLE.
Cette hyperbole se fonde sur une

métaphore (l’éclat du regard comparé à un éclair), laquelle

métaphore est « filée » puisque la logique de l’image

de « l’éclair » se poursuit dans l’emploi du

verbe »foudroyer.


22-

METONYMIE ? SYNECHDOQUE ?


23-UNE

ANAPHORE.
« J’ai vu » est

répété au début des trois segments de cette phrase. Cette

anaphore a pour effet de renforcer l’idée de voir.


24- UNE

EPIPHORE.
La répétition se fait cette fois

à la fin des trois segments de cette phrase à travers le

complément de nom « de son ennemi ».


25- UNE

METAPHORE.
On emprunte le vol des oiseaux et

on l’attribue aux étoiles.


26- UN

EUPHEMISME.
« Recevoir un carton »

adoucit le sens de « commettre une faute et recevoir un

avertissement.


27- UN

EUPHEMISME.
La phrase injonctive de

politesse cache l’idée brutale, grossière et désagréable de « 

sort le plus vite possible, je ne veux plus te voir devant moi. »


28- UNE

ANTIPHRASE.
L’ironie qui emploie cette

apostrophe est particulièrement forte.


29- UNE

HYPERBOLE.
« Le géant américain »

est une hyperbole sportive et une métaphore. C’est la même chose

pour « crucifié Racing ».


30- UNE

HYPERBOLE.
Au lieu d’employer l’adjectif

« intéressant », on exagère par le recours au mot

« incroyable » qui est par nature hyperbolique.


31- UNE

HYPERBOLE.
On exagère sur la situation du

locuteur qui un appétit qui est difficile à satisfaire.


32- UNE

COMPARAISON.
Les deux pôles de cette

ressemblance s’associent dans l’idée de posséder les moyens de

tromper, de parvenir à s’échapper à la vigilance des autres.


33- UNE

COMPARAISON.
Il y a une double comparaison

régie par l’outil de comparaison (semblait). La première

comparaison entre les filles portant leurs châles colorés et les

papillons variés de couleurs et entre les châles vus dans l’eau

et le voile de cristal.


34-

UNE ELLIPSE.
Dans cette phrase, il y a la

suppression du verbe « chasser », mais le sens est

clair.


35- UNE

ENUMERATION.
Tous les éléments cités, un

à un, sont nécessaires pour l’accomplissement du travail.


36- UNE

GRADATION.
Cette gradation est ascendante

car chaque mot, par cette technique d’accumulation par

progression, apporte un complément de signification au précédent.


37- UNE

APPOSTROPHE.
Baudelaire, dans ce vers

interpelle sa douleur qui est une chose abstraite. Cette figure est

l’expression des sentiments vifs, du bouleversement affectif et de

la passion.


38- LE

CHIASME.
Dans ce proverbe, l’antithèse se

présente sous l’aspect d’un chiasme A-B/B-A (manger pour vivre/

vivre pour manger.)


39- UNE

SYNECHDOQUE.
Selon un rapport d’inclusion,

la main (B) se substitue à l’élément être humain (A) auquel il

appartient.


40-

UNE METAPHORE.
Le candidat est à l’examen,

il n’est pas sur un vélo. La locution « perdre les

pédales » lui est appliquée au sens figuré, par analogie :

il ne sait plus ou il en est, il n’arrive pas à retrouver le

chemin de ses idées et la maîtrise de son véhicule cérébral.




InfoIdentification nécessaire
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +