Les figures de rapprochement (1ère année)

 Par azhar asmaa  (?)  [msg envoyés : 13le 18-01-14 à 18:32  Lu :1508 fois
     
  
 accueil


Les figures de style (1) : les figures de rapprochement :
La comparaison, la métaphore, la personnification et l’allégorie sont des figures de rapprochement. On les appelle ainsi car elles consistent à rapprocher entre deux éléments.
1. la comparaison : Rapprocher entre deux éléments à l’aide d’un outil de comparaison pour souligner les ressemblances ou les différences.
- Exemple : « Son sourire est pareil à un éclat du soleil.»
- Ses composantes :
Comparé Outil de comparaison (comparatif) Comparant
Son sourire Pareil à Un éclat du soleil.
- D’autres outils de comparaison :
Conjonction Comme
Locutions conjonctives De même que, ainsi que, aussi … que, plus … que, moins … que, d’autant plus … que, autrement que, autre que.
Adjectifs Etre semblable à, tel, tel que, être pareil à, être supérieur à, être inférieur à.
Verbes Ressembler à, avoir l’air, faire penser à, passer pour, on dirait que, on aurait dit que.
Prépositions et locutions prépositives En, à la façon de, à la manière de.
Adverbes Pareillement, même, de la même façon.
2. La métaphore : c’est une comparaison sans outil de comparaison, dont le mot peut acquérir un nouveau sens. La métaphore fait ressortir un point commun entre les éléments comparés.
- Exemple : « ce garçon est un Beethoven, quand il joue au piano. »
« Je t’offrirai des perles de pluie. »
Sens propre
(le 1er sens, sens courant) Sens figuré
( le nouveau sens que le mot acquiert)
Perle = pierre précieuse qui orne les bijoux. Perle = les gouttes d’eau (de la pluie)
Donc les gouttes d’eau sont comparées à des perles mais sans outil de comparaison.
3. La personnification : elle représente une chose, un animal sous les traits d’une personne.
- Exemple : « La mer chante d’une voix rauque. »
« Mon miroir me parle tout bas de ce qu’il a vu se passer dans cette pièce. »
4. L’allégorie : c’est donner un caractère animé et/ ou humain à une idée abstraite pour qu’elle devienne concrète.
- Exemple : « L’amitié nous tend sa main et nous réunis toute la vie. »
EXERCICES :
Identifiez les figures de style dans les phrases suivantes. Analysez-les et précisez leur effet de sens.
1. elle me sortit du seau, me jeta dans un coin comme un paquet.
2. ma mémoire était une cire fraîche et les moindres évènements s’y gravaient en images ineffaçables.
3. les lendemains de ces fêtes étaient des jours mornes, plus tristes et plus gris que les jours ordinaires.
4. son brasero entama timidement sa chanson.
même exercice :
1. elle est toujours là cette pensée infernal, comme un spectre de plomb.
2. deus ou trois portes vomirent dans la cours les prisonniers.
3. l’horrible peuple qui aboie.
4. elle est toujours là, cette pensée infernale … seule et jalouse, chassant toute distraction, me secouant de ses deux mains.
5. une jolie petite plante jaune (…) jouait avec le vent dans une fente de la pierre.
6. je me sentais emporté avec stupeur, comme un homme tombé en léthargie qui ne peut ni remuer ni crier et qui attend qu’on l’enterre.
Même exercice :
1. la vie c’est un livre qu’on aime, c’est un enfant qui joue à vos pieds, un outil qu’on tient bien dans sa main.
2. tu as toute la vie devant toi… tu as ce trésor, toi, encore.
3. maintenant, tout est déjà rose, jaune, vert. C’est devenu une carte postale.
4. allons ma vieille bonne pomme rouge.
5. il y aura des gardes … avec leur regard de bœuf.
6. Antigone parlant avec Créon. « Allons vite cuisinier, appelle tes gardes. »
7. le jardin dormait encore.
8. c’est beau un jardin qui ne pense pas encore aux hommes.
9. j’ai glissé dans la campagne sans qu’elle s’en aperçoive.

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


 Réponse N°1 33434

ayoub fais cet exercice
  Par   eddaki mohamed  (Profle 19-01-14 à 17:04



puis envoies moi tes remarques





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +