Les feuilletons étrangers doublés en darija.

 Par ELMALEK HOUDA  (?)  [msg envoyés : 76le 11-04-12 à 16:45  Lu :2613 fois
     
  
 accueil


Les feuilletons étrangers doublés en darija cartonnent sur 2M.Depuis qu'elles sont diffusées sur le petit écran, ces séries revues à la sauce du terroir volent la vedette aux séries doublées en dialecte syrien ou libanais.
-Pourquoi ca marche?
-S'agit-il réellement de la télévision de proximité?
-Qu'en pensez-vous?

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Deux conceptions de la vie.
  Langue- l'antithèse- antigone
  Tous les messages de ELMALEK HOUDA


 Réponse N°1 19744

re
  Par   marocagreg  (Adminle 11-04-12 à 17:33



C'est ce que demande la foule majoritairement analphabète, hélas !





 Réponse N°2 19757

Ce que veut le peuple!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 11-04-12 à 19:56



Je pense que la traduction des feuilletons étrangers en darija est un fait de société. Cela fait partie d'un choix délibéré de la commission chargée de la programmation.

C'est ce qu'on appelle l'audimat des émissions. C'est une façon de connaître les goûts, les préférences des télespectateurs pour les satisfaire... L'audimat est donc un instrument de mesure qui regroupe des données sur les habitudes des gens qui utilisent le petit écran...

Que 2M programme des films ou des émissions en langue dialectale, ce n'est pas la faute de la chaîne! S'il y'a une faute, les responsables sont nombreux!

Les audimètres utilisés pour calculer la présence devant le poste de télévision motrent combien le niveau linguistiqe des marocains est différent de ce qu'on pourrait imaginer! Ils serait judicieux - pour le grand public, dans une emission télévisée par exemple - de connaître les émissions à succés et les raisons de cette réussite! Maintenant quelle est la responsabilité de chacun de nous face à cette réalité? Puisque nous sommes éducateurs, il est nécessaire qu'on puisse intervenir dans ce sens...

Et si on invitait nos élèves à une lecture réfléchie et consciente de l'image?





 Réponse N°3 19762

... il est tout à fait juste ...
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 11-04-12 à 21:58

Salut M.elomari elalaoui abderahman,

Ce que je viens d'écrire dans ma dernière intervention tourne autour d'une science: l'audimat.

Il permet de connaître les goûts du grand public face à ce qu'on- la commission chargée de programmer les émissions télévisées- programme...

Maintenant, la consultation ou pas du grand public est un autre sujet à débattre...

La question que j'ai soulevée est la suivante: le ou les goûts du grand public pourrait-on l'améliorer en terme de qualité? Comment amener nos élèves à devenir plus sélectifs et plus critiques -dans le sens positif du terme- face à ce qu'on leur propose? - Pour sanctionner les chaînes qui proposent des émissions médiocres, les téléspectateurs n'ont qu'à regarder d'autres chaînes satellitaires concurrentes. Ce que font en théorie les téléspectateurs avertis...

J'étais très heureux lors de la naissance de la chaîne amazighe: chaîne 8... Chaîne qu'on peut regarder dans NIL set gratuitement et sans TNT... J'ai dis voilà un commencement pour la diversité et la pluralité culturelle au Maroc! Et puisque je vois le monde avec d'autres couleurs que le blanc ou le noir, j'ai dis que je vais apprendre l'amazighe via ma fille et cette chaîne! Pourquoi ma fille? Parce que je suis marié à une amazighe et ma fille s'intéresse beaucoup à cette langue!

Mais vu la qualité des émissions proposées: films doublés non en amazighe mais en langues amazighes dialectales...J'étais déçu!

Vous avez dis:" Si vraiment, on suivait l'avis et le choix du peuple, aucune chaîne marocaine ( comme beaucoup de choses d'ailleurs) ne survivrait au verdict et au suffrage populaire."

MAIS le suffrage populaire est l'audimat des émissions! MAIS si les téléspectateurs boudaient les émissions "médiocres", les gens auraient zapés à d'autres lieux, comme l'abeille qui cherche la meilleure fleur pour donner le meilleur miel...

Vous avez dis " Même la chaîne amazighe (sur la TNT !!!!), elle est tellement folklorique que parfois, on croit que ce sont des orientalistes occidentaux qui produisent les programmes!!!"

Si j'étais déçu par certains doublages en langue dialectale amazighe, je ne juge pas cette chaîne de façon totalement négative! Je pense qu'il est tout à fait juste de donner à cette chaîne du temps et d'avoir de la patience pour l'encourager à donner plus et bien...

Vous avez dis: "Dans certaines régions où personne ne comprend un seul mot en arabe (dialectal ou classique), les gens regardent la UNE ou 2M. Ce n'est pas parce qu'ils aiment, mais parce qu'ils n'ont pas les moyens de s'offrir une parabole et parce que quelqu'un a décidé à Casa ou à Rabat que les choses doivent aller ainsi."

Je ne sais pas si beaucoup de gens ne peuvent pas s'offrir une parabole, mais ce que je sais c'est qu'il y' a l'assemblé supérieure de l'audiovisuel! Je me demande si cet assemblé ne fait pas son travail!





 Réponse N°4 19763

Audimat.
  Par   ELMALEK HOUDA  (CSle 11-04-12 à 22:49



Qu'on se le dise! Ces véritables ovnis dans le paysage audiovisuel marocain font un carton plein.Les téléspectateurs sont, aujourd'hui, demandeurs de telles séries car le fait de doubler ces fictions étrangères en darija les rend encore plus excitantes, plus attractives. C'est vrai qu'au début c'était déconcertant, mais une fois l'habitude de consommation s'est installée, le phénomène est devenu très addictif. Aujourd'hui, ces téléfeuilletons totalisent la majorité des parts d'audience et la performance se maintient.





 Réponse N°5 19767

Rejet.
  Par   ELMALEK HOUDA  (CSle 12-04-12 à 10:10



Avec un taux d'analphabétisme supérieur à 40 % de la population, une grande partie des Marocains éprouve des difficultés à comprendre certains programmes télévisés, sous-titrés en arabe classique ou en francais. Aussi nuisibles que n'importe quel autre programme (il suffit tout simplement de choisir son propre programme ), ces sitcoms font sauter de joie et doubler en nombre les milliers de Marocains qui en sont épurdument fans. Certes, lesMarocains s'étaient depuis depuis une dizaine d'années habitués à la traduction en dialecte syrien ou libanais et surtout égyptien de ces séries télévisées mais contrairement à ce que l'on peut penser, ils excluaient une large frange de la population.

Certains Marocains ont enore du mal à se faire à l'idée d'entndre à la télé des étrangers appartenant à d'autres cultures, bien différentes de la leur, s'exprimer en darija. Par contre , on peut voir en ces opinions une expression de crainte ou de rejet pa rapport à tout ce qui est nouveau. C'est plutot une manière de développer et de revaloriser nos langues et dialectes à l'image du dialecte syrien, libanais ou égyptien.





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +