Lecture : le dernier jour d'un condamné - kdjd

 Par benhamou adnane  (?)  [msg envoyés : 18le 17-03-14 à 19:51  Lu :1071 fois
     
  
 accueil


Benhamou Adnane

Contrôle

lycée Alfarabi

Elle est fraîche, elle est rose, elle a de grands yeux, elle est belle !

On lui a mis une petite robe qui lui va bien.

Je l'ai prise, je l'ai enlevée dans mes bras, je l'ai assise sur mes genoux, je l'ai baisée sur ses cheveux. Pourquoi pas avec sa mère ? – Sa mère est malade, sa grand mère aussi. C'est bien.

Elle me regardait d'un air étonné ; caressée, embrassée, dévorée de baisers et se laissant faire mais jetant de temps en temps un coup d'oeil inquiet sur sa bonne, qui pleurait dans le coin. Enfin j'ai pu parler.

– Marie ! ai-je dit, ma petite Marie !

Je la serrais violemment contre ma poitrine enflée de sanglots. Elle a poussé un petit cri.

– Oh ! vous me faites du mal, monsieur m'a-t-elle dit. (……)

– Écoute, Marie, lui ai-je dit en joignant ses deux petites mains dans les miennes, est-ce que tu ne me connais point ?

Elle m'a regardé avec ses beaux yeux, et a répondu :

– Ah bien non !

– Regarde bien, ai-je répété. Comment, tu ne sais pas qui je suis ?

– Si, a-t-elle dit. Un monsieur. (……)

J'ai ajouté :

– Veux-tu que je sois ton papa ?

L'enfant s'est détournée.

– Non, mon papa était bien plus beau. (……)

– Marie, sais-tu lire ?

Elle a hoché sa jolie tête.

– Ah bien ! je ne sais lire que des fables.

– Essaie toujours. Voyons, lis.

Elle a déployé le papier, et s'est mise à épeler avec son doigt :

– A, R, ar R, E, T, rêt, ARRÊT...

Je lui ai arraché cela des mains. C'est ma sentence de mort qu'elle me lisait. Sa bonne avait eu le papier pour un sou. Il me coûtait plus cher, à moi. Il n'y a pas de paroles pour ce que j'éprouvais. Ma violence l'avait effrayée ; elle pleurait presque. Tout à coup elle m'a dit :

– Rendez-moi donc mon papier, tiens ! c'est pour jouer.

Je l'ai remise à sa bonne.

– Emportez-la.

Et je suis retombé sur ma chaise, sombre, désert, désespéré. À présent ils devraient venir ; je ne tiens plus à rien ; la dernière fibre de mon coeur est brisée. Je suis bon pour ce qu'ils vont faire.

  1. Etude de texte :

  1. Que connaissez-vous de l'oeuvre?

1- Recopiez et complétez le tableau suivant:

Nom de l'auteur

Date de parution de l'oeuvre

Genre de l'oeuvre

Visée de l'oeuvre

2- Rétablissez l'ordre des événements suivants leur déroulement de l'histoire?

  1. Le narrateur est conduit sur la place de grève pour être exécuté.

  2. Le narrateur a commis un crime de sang.

  3. Le condamné est transféré à la conciergerie.

  4. Le condamné est placé dans un cachot à Bicêtre.

3- Situez le passage dans l'oeuvre avec précision.

  1. Que cherche à dire le narrateur?

4- Quelle personne a-t-on amenée au condamné?

5- Quelle était la réaction de Marie devant l'empressement de son père?

a. Elle était étonnée et inquiète.

b. Elle était contente et heureuse.

c. Elle était triste et malheureuse. -Cochez la bonne réponse?

6- Quelle image du père nous offre le texte?

  1. Un père tendre et intentionné.

  2. Un père négligeant et indifférent. -Cochez la bonne réponse?

  1. Comment le dit-il?

7-Complétez le tableau suivant :

Paroles

Sentiments du narrateur

a-« Je l'ai prise dans mes bras, je l'ai baisée sur ses cheveux.

b-« vous me faites du mal monsieur, m'a-t-elle dit. »

………………………….

…………………………….

8- Pleurs, larmes et sanglots reviennent souvent dans le passage .Que signifie les larmes de chacun des ces personnages :

  1. Le condamné pleurait de: …

  2. La bonne pleurait de: …

  1. Que dites-vous?

9- a- Que ressentez-vous à l'égard du narrateuret sa fille?

b- Dites de quelle tonalité s'agit-il donc dans ce texte?

c- Justifiez par deux mots du champ lexical de la souffrance?

  1. - Quelles figures de style reconnaissez- vous dans les phrases suivantes?

  1. « caressée, embrassée, dévorée de baisers.. »

  2. «je ne tiens plus à rien ; la dernière fibre de mon coeur est brisée»

II- Production écrite :

Sujet :

Certains pensent que les exécutions publiques (devant la foule) peuvent donner l'exemple pour réduire le nombre de crimes dans la société ?

  • Partagez-vous ce point de vue?

Rédigez un texte dans lequel vous présenterez votre point de vue justifié par des arguments.

Plan:

a- La peine de mort entre adjuvants et opposants.

- Amener le sujet.

b- Point de vue personnel. (pour ou contre)

- Arguments exemples

c- Conclusionouverte: exp (discuter l'autre point de vue)



  



InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +