Lecture-le bourgeois gentilhomme-scène d'exposition

 Par SALIM Mounir  (?)  [msg envoyés : 15le 12-03-14 à 17:56  Lu :4593 fois
     
  
 accueil


Prof: SALIM. Mounir

Activité: la lecture

Public ciblé: Tronc commun, science

L'intitulé: «Etudier un passage des scènes d'exposition»

«Identifier les caractéristiques du langage théâtrale» {partie escamotée}

Support: Le Bourgeois gentilhomme, Molière.

De « l'ouverture se fait» … jusqu'à «le voilà qui vient», acte I, scène 1.

La phase pré-pédagogique:

Déterminer les objectifs de la séance:

Pouvoir identifier la fonction informative des scènes d'exposition

Pouvoir repérer le portrait du personnage héros via les propos des personnages secondaires.

La phase pédagogique:

L'identification du passage:

Dramaturge

Le titre de la pièce de théâtre

Le Genre littéraire

Type-texte

L'action

Molière/Jean Baptiste Poquelin

Le Bourgeois gentilhomme

Une Comédie-Ballet

Un texte dialogué

Le dramaturge dresse le portrait moral de M. Jourdain via les propos des maitres; un portrait représentant un héros vaniteux et naïf.

La mise en situation/la situation de passage:

M. Jourdain est un bourgeois riche qui veut apprendre la dance et la musique, pour devenir un gentilhomme ou un homme de qualité malgré son ignorance. Il a demandé au maitre de musique de composer un air pour une sérénade.

La situation d'énonciation:

Qui parle? A qui parle-il? De quoi? Ou' et quand?

Au théâtre, le texte à dire se caractérise par la double énonciation:

Les paroles prononcées par les comédiens sont celles de l'auteur/elles s'adressent simultanément à un autre personnage et au public.

Le lexique difficile:

Sérénade: Concert donné la nuit sous les fenêtres de quelqu'un, pour lui rendre hommage.

Je me repais: se nourrir, subsister en consommant qqch. Ex: Repaître un lion de chair fraîche.

Discernement: sagesse, clairvoyance, reconnaissance, intelligence, …

La préparation des axes avec la coopération des apprenants:

A: le portrait de M. Jourdain:

Comment maitre de musique voit M. Jourdain? Il le voit comme une aubaine, une occasion en or, à ne pas rater: «Nous avons trouvé ici un homme» Comment peut-on commenter le verbe «trouver» dans l'énoncé? Généralement, on trouve Qqch. de précieux et d'important qu'on le cherche depuis si longtemps, ou une personne stupide ayant une fortune et qu'on peut facilement le tromper. Comment le maitre à danser et de musique décrivent-ils M. Jourdain? il est un homme bourgeois, n'ayant pas la galanterie ni le bon goût des hommes de qualité pour sentir la beauté de l'art. Relevez le champ lexical qui montre que M. Jourdain est un bourgeois: «la barbarie d'un stupide/ des sots/c'est un homme dont les lumières sont petites/qui parle à tort et à travers de toutes choses, et n'applaudit qu'à contre−sens/ce bourgeois ignorant»

Synthèse partielle: trace écrite.

Le dramaturge représente M. Jourdain comme une aubaine en or. Sa naïveté facilite sa tromperie par les maitres qui l'entourent. Il est fortuné cependant son éducation vaniteuse le prive de toute civilité et galanterie.

B: La vision matérialiste du maitre de musique:

Que représente M. Jourdain pour le maitre de musique? Il est une douce rente, une occasion d'enrichissement garantie. Relevez le champ lexical d'argent: «Ce monsieur Jourdain est une douce rente/il paye bien/nos arts ont plus besoin (de ses argent) que de toutes autres chose/Mais cet encens ne fait pas vivre/louer avec les mains/mais son argent redresse les jugements de son esprit ; il a du discernement dans sa bourse ; ses louanges sont monnayées ; et ce bourgeois ignorant nous vaut mieux, comme vous voyez, que le grand seigneur éclairé qui nous a introduits ici.» Quel est le but de M. Jourdain? De devenir noble et d'avoir la galanterie ou les bonnes manières. Relevez l'énoncé qui le montre: «avec les visions de noblesse et de galanterie qu'il est allé se mettre en tête» comment le maitre à musique décrit-il l'art de goûter la musique et la dance? «Mais cet encens ne fait pas vivre». [Encens]? [On brûle l'encens pour dégager une odeur caractéristique, on l'utilise dans les cérémonies.] Commentez l'énoncé.= [avoir un goût artistique pour sentir et applaudir une composition de musique ne fait pas vivre un musicien].

Synthèse partielle:

Le maitre de musique fait composer des airs pour ne pas être applaudis mais pour gagner sa vie, pour lui l'art est un travail qui doit être récompensé et non pas un art pour être senti.

C: La vision esthétique du maitre à danser:

Le maître à danser est-il d'accord avec le maitre de musique? Pourquoi n'est plus d'accord avec lui? Quel est le sentiment qu'éprouve le maitre à danser quand il voit les interactions de M. Jourdain avec son art? Il est en colère et déçu: relevez l'expression qui le montre: «c'est un supplice assez fâcheux que de se produire à des sots» relevez le champ de l'art:

«Je me repais de gloire/les applaudissements me touchent/il y a plaisir/personnes capables de sentir les délicatesses d'un art/qui sachent faire un doux accueil aux beautés d'un ouvrage, et par de chatouillantes approbations vous régaler de votre travail/ Oui, la récompense la plus agréable/les voir connues, de les voir caressées d'un applaudissement qui vous honore/Il n'y a rien, à mon avis, qui nous paye mieux que cela de toutes nos fatigues ; et ce sont des douceurs exquises que des louanges éclairées

Synthèse partielle:

Pour le maitre à danser, la récompense d'un artiste est de recevoir des applaudissements quand il compose des bons airs.

  • Pourquoi dans la 1ière scène M. Jourdain est désigné par des pronoms? Pour attirer l'attention du public sur le protagoniste de cette dramaturgie, pour mettre du suspens, … Relevez les expressions «pronoms» qui le désignent: «il/lui/notre homme/il viendra, il ne tardera guère/le voilà qui vient...»

  • Les deux premières didascalies ont une fonction informative: le dramaturge en est l'émetteur: elles ont ineffaçables: car le lecteur ne pourra pas avoir une vision sur le lieu/le temps/les personnages/l'événement/le décor/les accessoires/… ont transpose le lecteur devant cette représentation.

La phase post-pédagogique:

La préparation des activités de la production orale et écrites:

Activité orale:

  • «Pensez-vous que l'argent est suffisant pour quelqu'un qui veut appartenir à la haute sphère de la société ?» pouvoir construire un raisonnement et défendre son point de vue.

Activité de la production écrite:

  • À partir des informations contenues dans la scène 1 acte 1 brossez le portrait de m. Jourdain. Pouvoir brosser le portrait moral d'un personnage théâtral.



  



InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +