Lecture - aux champs (la nouvelle réaliste)

 Par Hamza Abdellatif  (Prof)  [msg envoyés : 10le 15-12-14 à 19:51  Lu :4400 fois
     
  
 accueil


Fiche de Séance

Français

Dominante : Lecture analytique

Durée : 1h

Séquence 4: Etude de l’œuvre intégrale Aux Champs de Guy de Maupassant

Séance 1: La nouvelle réaliste

Problématique : Comment est construite une nouvelle réaliste ?

Objectifs : Découvrir un mouvement littéraire important du XIXème siècle qui brosse le portrait de la société sans concession et la construction de la nouvelle réaliste.

Notions, savoir-faire : Nouvelle réaliste, réalisme, temps du récit, temps de la narration, incipit.

Organisation du groupe :

Supports

(documents, consignes,)

Trace écrite

(mise en relation : plan, réponses attendues)

Apport professeur

(explication, narration, déroulement)

Supports : Guy de Maupassant, Aux Champs, 1882

Lancement : Après le grand mouvement littéraire du romantisme qui a marqué de son empreinte le XIXème siècle, d’autres mouvements littéraires ont marqué ce siècle et en particulier le réalisme qui vient à la suite du romantisme. Nous allons voir en quoi consistait le réalisme à travers l’étude de la nouvelle réaliste Aux Champs de Maupassant qui est l’un des plus grands auteurs réalistes.

Distribution de la nouvelle et du document de travail qui sera relevé à la fin de la séance pour contrôler la compréhension de la nouvelle.

Après une lecture silencieuse de la nouvelle vous compléterez le document ci-joint.

Qui sont les personnages ? Quand et où se déroule l’histoire ? Relevez des indices de lieu et de temps qui permettent de poser le décor de l’histoire au début de la nouvelle de la ligne 1 à 20

Après l’étude de la scène d’ouverture du film Le Goût des autres, on avait fait le lien avec le début d’une ouvre littéraire qui a à peu près le même but et dont on a rappelé le nom : incipit. Je demande alors aux élèves comment nomme-t-on le début d’un livre et quel est son objectif ?

Par quels mots sont désignés les enfants ? A votre avis pourquoi Maupassant utilise-t-il un tel vocabulaire ?

Résumez la nouvelle en quelques lignes, en faisant ressortir les différentes étapes du récit.

Quels sont les temps majoritairement employés pour raconter cette histoire ?

Comment définiriez-vous une nouvelle ?

En reprenant le travail effectué, répondez à la problématique.

Réponses : Deux familles de paysans : Les Vallin et les Tuvache. Chaque famille à quatre enfants dont Charlot et Jean qui vont être l’élément central de l’intrigue. Les autres personnages sont un couple d’aristocrate : les D’Hubières. Les seuls indices de temps que l’on a au début de la nouvelle concernent l’heure des repas : « A sept heures, le matin, puis à midi, puis à six heures, le soir » (ligne 12-13). On a aucune date précise, ces heures ne font que souligner le caractère routinier des repas et ne sont pas vraiment des indicateurs temporels. Pour les indicateurs de lieu on sait que l’histoire se déroule dans « deux chaumières côtes à côtes au pied d’une colline, proche d’une ville de bains » (ligne 2) nommée Rolleport

Réponse : Le début d’une œuvre littéraire se nomme incipit. Dès lecture de ce dernier, on a généralement les éléments pour la compréhension de la suite de l’œuvre. Il sert souvent définir le genre du texte et annonce le point de vue adopté par le narrateur ainsi que les choix stylistiques de l’auteur. L’incipit a également pour fonction d’« accrocher » le lecteur. Généralement, l’incipit répond à un certain nombre de questions essentielles : où l’histoire se passe-t-elle ? à quelle époque ? qui la raconte ? quels sont les personnages ?, etc.

Réponse : Les enfants sont désignés par un vocabulaire péjoratif mais aussi avec un lexique courant: « les mioches, les moutards, la marmaille, petit, aîné, cadet, leurs produits, petits garçons, enfants, une fille et trois garçons, marmots ». Ce choix de vocabulaire permet de rendre le récit plus réaliste encore. Avec ce lexique utilisé on est proche de la catégorie sociale que Maupassant veut représenter ici.


Réponse : Deux familles pauvres, les Tuvache et les Vallin, habitaient dans deux pauvres chaumières mitoyennes. Ils vivaient misérablement jusqu’au jour où un couple, Mr et Mme d’Hubières, passa près de chez eux. Ces derniers ne pouvaient pas avoir d’enfant et en étaient très malheureux.

La dame prit l’habitude de venir rendre visite aux enfants et voulut adopter, moyennant finances, le petit Charlot, le plus jeune des Tuvache. La mère refusa violemment une proposition aussi alléchante qu’inhumaine à ses yeux. Le couple proposa alors le contrat aux Vallin qui, après avoir marchandé, acceptèrent la rente et signèrent chez le notaire. A partir de ce jour, les deux familles cessèrent toutes bonnes relations.

Vingt années plus tard, le fils Vallin, devenu un magnifique jeune homme, refit son apparition. Il entra dans la maison qui l’avait vu naître et embrassa ses parents. Charlot, en proie à la jalousie et au sentiment d’injustice, en voulut alors tant à ses parents de ne l’avoir pas vendu qu’il les traita de «manants» avant de partir pour toujours.

Réponse : L’imparfait et le passé simple. Pour raconter une histoire, on utilise, en effet, majoritairement ces deux temps. L’imparfait pour les actions qui durent ou pour les descriptions et le passé simple pour les actions rapides et importantes. Dans certains cas, on peut trouver une histoire racontée au présent .On dit alors que c’est un présent de narration. Il donne un effet de réel au récit.

Réponse : C’est un genre littéraire. Le récit est court et est axé en général sur un seul événement. Les personnages ainsi que les événements et les lieux, sont souvent représentés comme réels. Les personnages ne sont pas nombreux et sont peu décrits. Leurs personnalités se révèlent souvent dans l’action. Ce genre littéraire délivre souvent un message.

Réponse problématique : La nouvelle réaliste est un récit littéraire structuré chronologiquement. Ce texte narratif fictif propose un récit court avec une intrigue simple, des données spatio-temporelles limitées, des personnages peu nombreux, crédibles et vraisemblables par leur description, leurs comportements et leurs agissements.

Biographie de Maupassant

Écrivain nouvelliste français, issu de la petite noblesse de Province, Guy de Maupassant est né en 1850 au château de Miromesnil près de Dieppe (né à Fécamp d’après d’autres sources). Après la séparation de ses parents en 1860, il passe son enfance en Normandie avec sa mère, période pendant laquelle il apprend à connaître ce pays que l'on retrouve dans beaucoup de ses nouvelles.

Il suit une scolarité en école publique. En 1868, après s’être fait renvoyé du séminaire de Rouen pour des écrits ne plaisant pas aux clercs tenant l'établissement, il commence des études de droit à la faculté de Rouen pendant deux ans.

En 1870, il commence un service militaire qui durera jusqu'à fin 1871. Après la guerre contre la Prusse, Guy de Maupassant travaille comme fonctionnaire à Paris et goûte aux plaisirs de la capitale. Il fait son apprentissage d'écrivain auprès de Gustave Flaubert qui le prend sous sa protection. Guy de Maupassant commence par écrire des poèmes, puis se tourne vers la nouvelle en 1875. Il collabore avec les écrivains naturalistes aux 'soirées de Médan' (1880) en publiant « Boule de Suif ». Sa vie est guidée par son seul idéal littéraire et son fort attachement au réalisme mettant en scène la méchanceté humaine et l'horreur ordinaire. Il publie au total six romans et seize volumes de nouvelles, entre réalisme et fantastique, qui lui apportent, grâce à son talent de conteur, célébrité et fortune.

À partir de 1890, il est atteint de troubles nerveux. Son état mental décline et Guy de Maupassant s'enfonce peu à peu dans la folie.

Apres une première tentative de suicide ratée le 1er janvier 1892, il est interné à la maison de santé du docteur Blanche comme son frère Hervé en 1889. Cette fin d'existence végétative s'achève le 6 juillet 1893.

Brillant élève de l'école réaliste et naturaliste, disciple de Zola et admirateur de Flaubert, Maupassant se caractérise par son pessimisme et sa peur de la mort.



  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Les connecteurs logiques
  Lecture-aux champs- une satire sociale
  Tous les messages de Hamza Abdellatif

InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +