Lecteur ou lisard

 Par Adi Lachgar  (?)  [msg envoyés : 341le 21-02-10 à 21:43  Lu :1766 fois
     
  
 accueil

LE LECTEUR
Il n’y a de mot plus malheureux que le mot « lecteur .» La langue peut être d’une grande perspicacité et d’une intelligence miraculeuse et produire des mots comme vaporeux, mélancolie, glouglou… Elle peut aussi être affreusement bête et faire des mots comme mariage, intellect ou lecteur.
Le mot lecteur est un bâtard fait par procuration dérivative à l’aide d’une semence suffixale « -eur » qui sert, généralement à produire des clones agents. C’est ainsi que ce qui devait être l’exercice d’une grande liberté, « lire », devient une affaire administrative et on crée même un fonctionnaire pour accomplir la tâche « lecteur.»
Je ne sais plus si c’est P. Valéry ou quelqu’un d’autre qui parlait de la lecture en l’appelant « Ce vice impuni.» Définition heureuse s’il en est. La lecture est beau vice et celui qui lit, un drôle de vicieux. C’est un vicieux parce qu’il sait et que, sachant, il fait l’idiot. S’il lui faut un nom, je l’appellerais lisard dans le commun, bibliophage dans le scientifique, curieux dans le philosophique, voyant dans le poétique et le politique. Mais pas lecteur.
Alors, quand on me dit qu’il est demandé telle ou telle chose au lecteur, cela m’irrite un peu. On ne peut rien demande au lecteur. C’est un être libre qui n’accorde son attention, son temps et sa passion que difficilement. C’est un gourmet glouton.
Perec disait que la lecture est acte intime et qu’interroger un lecteur sur ce qu’il a lu est un acte violent , illégitime et débile. Il y a certaines choses dont on ne peut parler sans les détruire : l’amour, la cuisine, la lecture, bref, la nourriture.
Je dirais : ce mets, c’est…c’est… c’est , comment dire. Et vous n’aurez de moi que l’expression béate du souvenir d’un incommensurable plaisir et un pouce qui se frotte désespérément contre le majeur et l’index. Ce n’est pas que je sois avare : c’est qu’il n’y a pas de mots pour le dire.

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  La rhétorique : une affaire de menuiserie
  Moralité!
  Tous les messages de Adi Lachgar


 Réponse N°1 2872

Lecture , oh ! lecture
  Par   khrazi Ahmed  (CSle 22-02-10 à 01:41

“Ce n'est pas pour devenir écrivain qu'on écrit. C'est pour rejoindre en silence cet amour qui manque à tout amour.” dit Christian Bobin. Je pense c'est la même chose pour la lecture: ce n'est pas pour devenir un grand lecteur qu'on lit. C'est pour rejoindre en silence cet amour qui manque à tout amour.




 Réponse N°2 2884

''beaucoup lisent comme on tricote''
  Par   el mhaouri bennaceur  (CSle 22-02-10 à 22:59

cette citation de Sertilange dans son ouvrage ''la vie intellectuelle"semble résumer à elle seule l'etat de plusieurs ''liseurs"ou "lisards" comme vous les appellez si bien M.Lagare.En fait ,lire comme écrire demande une entière participation de l'esprit.Or, il est des gens pour qui la lecture constitue un passe-temps comme le bridge ou la pétanque,une façon de tuer le temps plutot que de lui donner plus d'intensité et de lui conférer plus de relief.Un moyen de passer à coté de la vie et non un moyen d'accéder à une vie plus large et plus riche!A cet égard,Sartre déplore aussi cette façon de lire.En effet,dans Situations IX,il évoque une''liseuse''-plutot qu'une lectrice-qui lisait un livre grave,poussée,semble-t-il,par le seul snobisme et qui ne parait nullement entrer en communion avec l'auteur dont elle parcourt le texte ni avec le livre dont elle survole les pages!!constat déplorable:il semble que bcp de marocains et de marocaines sont devenus,par la force des choses des liseurs et des liseuses qui arborent,souvent sur les quais de gare ou à bord d'un train navette "lent'',un roman à l'eau de rose,ou une revue très tendance beaucoup plus pour se faire montrer que pour chercher quelque chose d'instructif !!ou sont passés ces moments ou des jeunes étudiants lisaient au coin d'une bougie absorbés,corps et ame,dans la lecture?il semble que,de nos jours, la lecture soit considérée par d'aucuns comme un faux tremplin pour faire partie du"happy few"!




 Réponse N°3 2895

la lecture est une activité d'élite
  Par   Adi Lachgar  (CSle 23-02-10 à 10:09

Peut-être nous entendons-nous mal, cher collègue.Personnellement, je ne regrette pas du tout qu'il n'y ait pas beaucoup de lecteurs. Et,pour moi, c'est le mot lecteur" lui-même qui est péjoratif puisque c'est un nom d'agent et qu'un vrai "lecteur" ne peut être fonctionnaire. Celui qui lit par ennui, parce qu'il n'y a pas mieux à faire me paraît plus lecteur que celui qui lit par obligation. C'est ce que nous faisons de la lecture dans nos lycées: nous imposons des oeuvres à lire. Nous savons tous qu'il n'y a quasiment aucun plaisir à accomplir une obligation (sauf cas de masochisme -ou revendication de l'obligation). Vous et moi aimons lire. Mais pratiquons-nous la même lecture? Aimons-nous les mêmes livres (femmes)? Nous pourrions parler du plaisir de la lecture mais avec des référents et même des concepts différents. Pendant longtemps, les pratiquants de la lecture dure ont parlé de la BD et des polars comme de la sous-littérature, ou littérature de gare, comme si la lecture devait forcément être herculéenne pour être bénie. Alors, doit-on regretter que le "happy few" soit si "few"? Et doit-on admettre, de manière intégriste, le bonheur de ce few? Préféreriez-vous la lecture d'un livre à la compagnie d'une femme délicieuse ou d'un beau voyage ou d'une dive bouteille? Cela ne va pas de soi et il faut croire que beaucoup de gens "normaux" trouveraient louche un tel choix et ils n'auraient peut-être pas tort.




 Réponse N°4 2901

L'art de l'oxymore!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 23-02-10 à 12:40



Salut, M. Lagare,

Que ce soit un "vice impuni" ou une "divine bouteille", la lecture est une mastication de l'esprit. On ne devinent lecteur accompli qu'après avoir forgé un style d'écriture! Cela est évident! Il y 'a lecteur et lecteur, comme il y 'a la lecture consommation et la lecture création.

Voilà un échantillon de lecture consommation:

1- Lire pour passer le temps le long d'un trajet;

2- Lire pour arriver à s'endormir;

3- Lire pour passer des examens;

4- Lire pour paraître intello ( cela ne trompe personne);

5- Lire pour accumuler une culture livresque;

6- Lire pour connaître tout ce qui se déroule dans le globe...

Voilà un échantillon de la lecture création:

1- La lecture est une occasion pour repenser la pensée de l'Autre, avec tous les risques des remises en question;

2- La lecture est un engagement, qui demande rigueur et méthode: je ne lis pas pour dormir mais pour exister...

3- La lecture est source d'inspiration. Il y ' a deux maçons pour un seul bâtiment: le premier commence l'ouvrage, en donnant les bases, le deuxième entreprend les finitions;

4- La lecture est comme les goûts, cela se discute! Le choix des lectures est mieux même que ces lectures même: il y 'a des livres clés dans la vie des êtres humains. Chacun de nous doit trouver les siens...

Ainsi, la lecture n'enrichit son homme qu'après une quête initiatique. Pour accéder au stade de lecteur accompli, il faut passer par les phases de l'apprentissage de la lecture, et ce n'est pas un honte!

Donc, (ce n'est pas une moralisation) commençons par la lecture de consommation, ne brûlons pas les étapes. Mais songeons toujours au stade de la lecture création. Celle des vicieux lecteurs!

NB- M. adi pourriez-vous m'envoyer votre e. mail ? Je veux vous envoyer une partie du projet dont je vous ai parlé.

Cordialement.




 Réponse N°5 2924

LECTEUR
  Par   leftouhi safae  (Autrele 24-02-10 à 17:44

DEvenir un lecteur ,c'est franchir un seuil entre l'enfance et l'âge adulte ,entre la sagesse et la folie =le mythe de l'initiation .personnellement,la lecture est un vice quand on lit servilement ou le chois d'un mauvais livre comme disait Descartes :ilya quatre moyens d'acquérir la sagesse 'parmi lesquels la lecture "non de tous les livres ,mais particulièrement de ceux qui ont été écrits par des personnes capables de nous donner de bonnes instructions ,car c'est une espèce de conversation que nous avons avec leurs auteurs" merci




 Réponse N°6 2944

lecteur
  Par   Adi Lachgar  (CSle 25-02-10 à 22:03

Un mauvais livre?

Un mauvais livre est un livre mal écrit.

Un mauvais livre est un livre mal lu.

Mais un livre ne peut être mauvais. Les Liaisons Dangereuses, les Infortunes de la vertu, sont-ils de mauvais livres ?

Ethique de (à)Nicomaque, Paul et Virginie, la nouvelle Héloïse ,les Fables sont-ils de bons livres?

Il est dommage d'aller demander à une oeuvre d'art un "enseignement", une "sagesse"

Non, le vrai bon livre comme toute bonne oeuvre d'art nous propose rien moins que la vie, le partage dans la plénitude de la liberté, souverain bien.

Pour ma part, je suspends la lecture de tout livre qui conjugue un eu trop le verbe devoir.




 Réponse N°7 2960

lecteur
  Par   elbahrain hamza  (CSle 26-02-10 à 23:19

Lecteur peut faire référence à diverses notions.

D’une manière générale, à une personne : le mot lecteur désigne quelqu’un plongé dans l’occupation de la lecture. Ce terme désigne aussi le récepteur d'un ouvrage. Il y a plusieurs sortes de lecteurs ou lectrices. Cela varie selon les modes de Lecture. La notion de "lecteur/trice" soulève un questionnement sur les rapports : Auteur/Ouvrage/Lecteur(trice). D'où par exemple la problématique des fonctions des publics-récepteurs des discours.




 Réponse N°8 2969

Bravo Hamza!
  Par   Samira Yassine  (CSle 27-02-10 à 15:42

Je suis vraiment heureuse de te voir particper au forum, en envoyant au site cet article sur le lecteur, peut importe l'origne cher élève ce que j'ai beaucoup aimé c'est que tu réussisses à te connecter , te faire une boite, ne pas te tromper de sujet, parce que tu sembles avoir bien compris le sujet sinon tu n'auras pas choisi d'envoyer cet article au juste. Continue à particper au forum et profite des leçons et évaluations proposés pour vous , les élèves de 1ère année secondaire.

NB: N'oublie pas de me donner le synonyme du mot qu'on a vu hier au centre? Rire...




InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +