Lect.méthodique du poème chanté de brel: la colombe.

 Par berbara abderrezak  (Prof)  [msg envoyés : 127le 16-09-13 à 20:50  Lu :4704 fois
     
  
 accueil


Niveau : 2ème A.bac
Séance : Lecture méthodique
Support : La colombe, Brel.J
Durée : 2 heures
Compétences visées : l’élève doit être capable de:
*repérer les caractéristiques de la poésie libre.
*déceler le thème contenu dans le poème chanté (dénoncer la guerre).
Paroles : musique
Pourquoi cette fanfare
Quand les soldats par quatre
Attendent les massacres
Sur le quai d'une gare
Pourquoi ce train ventru
Qui ronronne et soupire
Avant de nous conduire
Jusqu'au malentendu
Pourquoi les chants les cris
Des foules venues fleurir
Ceux qui ont le droit de partir
Au nom de leurs conneries
Nous n'irons plus au bois la colombe est
blessée
Nous n'allons pas au bois nous allons la tuer
Pourquoi l'heure que voilà
Où finit notre enfance
Où finit notre chance
Où notre train s'en va
Pourquoi ce lourd convoi
Chargé d'hommes en gris
Repeints en une nuit
Pour partir en soldats
Pourquoi ce train de pluie
Pourquoi ce train de guerre
Pourquoi ce cimetière
En marche vers la nuit
Nous n'irons plus au bois la colombe est blessée
Nous n'allons pas au bois nous allons la tuer
Pourquoi les monuments
Qu'offriront les défaites
Les phrases déjà faites
Qui suivront l'enterrement
Pourquoi l'enfant mort-né
Que sera la victoire
Pourquoi les jours de gloire
Que d'autres auront payés
Pourquoi ces coins de terre
Que l'on va peindre en gris
Puisque c'est au fusil
Qu'on éteint la lumière
Nous n'irons plus au bois la colombe est blessée
Nous n'allons pas au bois nous allons la tuer
Pourquoi ton cher visage
Dégrafé par les larmes
Qui me rendait les armes
Aux sources du voyage
Pourquoi ton corps qui sombre
Ton corps qui disparait
Et n'est plus sur le quai
Qu'une fleur sur une tombe
Pourquoi ces prochains jours
Où je devrais penser
A ne plus m'habiller
Que d'une moitié d'amour
Nous n'irons plus au bois la colombe est blessée
Nous n'allons pas au bois nous allons la tue
Contexte historique :
"Brel a une longue histoire avec la guerre d´Algérie. Durant la visite de Brel en Algérie en 1954, il fut contacté par les dirigeants du CRUA, qui deviendra plus tard le FLN qui lui ont exposé la justesse de leur combat pour la liberté ; Brel a montré bien sa compréhension.
Des ultras au courant de cette entrevue, avaient longuement scandé "Algérie Française "au cours de son concert, il a eu simplement cette réponse: "je m´en fous, je suis Belge".
C´est durant cette visite qu´il a rencontré Jojo, Georges Pasquier de son vrai nom qui a exercé dans le pétrole au Sahara. Il abandonnera sa carrière pour l´amitié de Brel, amitié que beaucoup compareront à celle de Damon et Pythias de l´antiquité.
Jojo deviendra le confident de Brel, son chauffeur, son régisseur, son homme de confiance, son ami le plus proche et le plus intime.
En 1956 et en pleine guerre d´Algérie, Brel écrira et composera "Quand on a que l´amour"; chanson qui sera reprise aux Etats-Unis: «if we only have love" dans les manifestations contre la guerre du Vietnam.
En 1959, il écrira et composera sa célèbre « Colombe», chanson anti-militariste contre la guerre d´Algérie, chanson qui sera reprise elle aussi aux Etats-Unis par la célèbre « Joan Baez et Juddy Collins »
Qui est Jacques Brel ?
Jacques Romain Georges Brel est issu d'une famille catholique flamande d'industriels ; son père, Romain Brel, né à Zandvoorde, est francophone de souche flamande, et sa mère Lisette Van Adorp1 est bruxelloise. Enfant, il est peu intéressé par l'école, excepté par les cours de français. Avec son frère, Pierre, de 6 ans son aîné, Jacques connaît une éducation entre collège catholique et scoutisme. Il écrit à 15 ans de longs poèmes et des nouvelles après avoir lu Jules Verne et Jack London2. À 16 ans, il crée une troupe de théâtre avec quelques copains et écrit lui-même des pièces qu’il joue en amateur au sein de la Franche Cordée (mouvement de jeunesse catholique)3. Son père le fait entrer dans la cartonnerie familiale « Vanneste

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Le plan dialectique
  Examen blanc à exploiter: février 2016
  Tous les messages de berbara abderrezak


 Réponse N°1 32333

suite de l'analyse du poème Chanté de brel
  Par   berbara abderrezak  (Profle 16-09-13 à 21:22



Ι-Mise en situation:

1-Situez le poème en tenant compte du contexte historique :

→Situation :

Le texte qui nous intéresse ici est un poème écrit et chanté par Jacques Brel en l’occasion de sa visite en Algérie en 1954, qui connaissait une guerre contre la France pour sa libération.

2-Dégagez les éléments de l’énonciation contenus dans le poème.

• Qui parle ? Jacques Brel

• A qui ? aux citoyens, aux responsables…

• De quoi ? de la guerre et de ses atrocités

• Où ? en France

• Quand ? en 1959

• Comment ? Plaidoyer contre la guerre.

3-Versification :

 Forme : 4 strophes de 12 vers

4 strophes de 2 vers Un douzain.

Un distique.

 Type de vers : nombre de syllabes non respecté (5, 7, 12 syllabes)

Poème libre.

 Type de rimes : rimes féminines et masculines (cf. support).

 Qualité des rimes : rimes pauvres, suffisantes, riches ou léonines(cf. support pour justifier).

 Registre de langue : registre familier, cf. Poème

ΙΙ-Hypothèse de lecture :

Qu’est-ce qui fait de ce poème un plaidoyer contre la guerre ?

ΙΙΙ-Axes de lecture :

1er axe : la dénonciation de la guerre :

 Quelle est le thème essentiel évoqué dans ce poème ? →Le thème de la guerre.

 Quelle est la position de l’auteur vis-à-vis la guerre ? → Il s’y est oppose

 Qu’est-ce qui le justifie ?→ cf. poème.

 Relevez dans le poème les figures de style qui dénonce la guerre.

→Fréquence de la fausse question (cf. strophes) : Pourquoi ? → dénier la guerre…

La personnification : V 3, 5, 6…

L’anaphore : cf. Strophe 2

L’hyperbole: cf. V9-10’Strophe 3.

L’oxymore: cf. V 5, strophe 5

Comparaison: cf. V7-8, strophe 7

 Quel est le champ lexical dominant? Justifier votre réponse.

→Le champ lexical de la guerre (cf. Support).

 Comment les soldats conçoivent-ils cette guerre, selon le chanteur ? Justifiez.

→Eux aussi la refusent (cf. strophes 1, 5)

2ème axe : un appel fort à la paix :

 Qu’est-ce qui justifie l’appel fort du poète à la paix ? Justifiez.

→La récurrence de la question rhétorique. Cf. Poème.

 Par quoi le poète-chanteur symbolise-t-il la paix ? Justifiez.

→Par la colombe et le bois. Cf. strophes de 2 vers.

 Quel message cherche-t-il à transmettre à travers ce poème ? Pourquoi ?

→Il veut que la guerre s’arrête puisqu’il n’est pas la notre ; on la fait à cause des fautes des autres (Cf. strophes 1, 5)

 Qu’est-ce qu’il défend dans ce poème ? Justifiez.

→Il défend l’humanité en général et sa civilisation, et spécialement les enfants innocents. (Cf. strophe 3, 5…)

ΙV-Traces écrites :

Après avoir visité l’Algérie, Brel ressentit la souffrance de ses habitants avec le colonisateur. Dès son retour, il compose un poème-chanté pour les défendre en appelant à instaurer la paix dans le monde. Son but est de voir l’humanité vivre dans la quiétude surtout les nouveaux-nés.

V-Prolongement :

Exposé : Vous semble-t-il qu’après le départ du colonisateur des pays du Maghreb arabe que ses peuples sont indépendants ?





 Réponse N°2 32336

merci
  Par   brahim el harfi  (Profle 17-09-13 à 09:41



cher collègue et ami M Abderrezak, pour ce travail méritoire. j'ai vu votre nom, votre travail, et je me suis rappelé le bon vieux temps.

mes amitiés





 Réponse N°3 32337

Merci
  Par   berbara abderrezak  (Profle 17-09-13 à 11:16



Merci beaucoup pour l'encouragement, cher Brahim





 Réponse N°4 32338

Merci pour le partage!
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 17-09-13 à 11:20



De ce travail de qualité! Il serait intéressant de faire une comparaison avec "le déserteur " de Boris Vian!





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +