Le théâtre au collège 5.

 Par MAHFODI AHMED  (?)  [msg envoyés : 117le 26-04-13 à 20:19  Lu :3075 fois
     
  
 accueil


La 5ème semaine :
Lecture : on choisira de travailler dans cet extrait de Le Bourgeois gentilhomme, l’identification des personnages en scène, leurs noms, leurs fonctions et leur relation. On fera remarquer aux apprenants qu’il n’y a pas de didascalies : il n’y a pas de jeu corporel. La scène est basée sur l’élément verbal. Les explications fournies par le maître de philosophie constituent déjà des indications suffisantes pour jouer adéquatement cette partie de la scène.
Langue : La phrase exclamative.
Activités orales : demander au préalable aux élèves d’apprendre les répliques des deux personnages pour jouer la scène en classe.
Production écrite : imaginer un dialogue entre un professeur et un élève qui s’absente beaucoup.
Le Bourgeois gentilhomme.
Molière, Le Bourgeois gentilhomme.
Monsieur Jourdain veut devenir quelqu’un de très savant. Le maître de philosophie lui apprend l’orthographe. Il commence par apprendre à dire les voyelles : A, E, I, O, U.
Acte II, scène4 (extrait)
Maître de philosophie :
– La voix A se forme en ouvrant fort la bouche : A.
Monsieur Jourdain :
– A, A, oui.
Maître de philosophie :
– La voix E se forme en rapprochant la mâchoire d’en bas de celle d’en haut : A, E.
Monsieur Jourdain :
– A, E ; A, E.
Maître de philosophie :
– Et la voix I, en rapprochant encore davantage les mâchoires l’une de l’autre, et écartant les deux coins de la bouche vers les oreilles : A, E, I.
Monsieur Jourdain :
– A, E, I, I, I, I, I. Cela est vrai. Vive la science !
Maître de philosophie :
– La voix O se forme en rouvrant les mâchoires par les deux coins, le haut et le bas : O.
Monsieur Jourdain :
– O, O. Il n’y a rien de plus juste. A, E, I, O, I, O.
Maître de philosophie :
– L’ouverture de la bouche fait justement comme un petit rond qui représente un O.
Monsieur Jourdain :
– O, O, O. Vous avez raison. O. Ah ! La belle chose que de savoir quelque chose !
Maître de philosophie
– La voix U se forme en rapprochant les dents sans les joindre entièrement, et allongeant les deux lèvres en dehors, les approchant aussi l’une de l’autre sans les joindre tout à fait : U.
Monsieur Jourdain :
– U, U. Il n’y a rien de plus véritable, U.
Maître de philosophie :
– Vos deux lèvres s’allongent comme si vous faisiez la moue, d’où vient que, si vous la voulez faire à quelqu’un et vous moquer de lui, vous ne sauriez lui dire que U.
Monsieur Jourdain :
– U, U. Cela est vrai. Ah ! Que n’ai-je étudié plus tôt pour savoir tout cela !
Maître de philosophie :
– Demain nous verrons les autres lettres, qui sont les consonnes.
Une voix : une voyelle
Faire la moue : faire une grimace pour montrer que l’on n’est pas content.
Bonne lecture.

  



InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +