Le théa^tre au collège 7

 Par MAHFODI AHMED  (?)  [msg envoyés : 117le 29-04-13 à 17:18  Lu :2430 fois
     
  
 accueil


La septième semaine :
La lecture : Rappel : monologue, dialogue, aparté.
La langue : le discours rapporté.
Activités orales : travailler les gestes et les mimiques, à partir de la théâtralisation de la saynète.
Production écrite : rédaction d’une petite scène comique.
N.B. Il y a quelques modifications dans cette saynète.
BONNE LECTURE
Le copieur
Christian Lamblin, Petites comédies pour les enfants, Retz.
Deux élèves, assis l’un à côté de l’autre, travaillent sur leurs copies.
1er élève :
– Oh là là ! Drôlement dur, ce contrôle de maths ! Je n’arrive même pas à comprendre le premier exercice ! (Il se penche sur sa copie.) (1 x)^2 = ….., (1 x)^2 = ….., (1 x)^2 = …..,
(Il se gratte la tête, l’air perplexe, essaie de compter sur ses doigts, sans réussir. Il observe son voisin, lui, remplit sérieusement sa copie. Il prend un air impressionné et fait une mimique pour exprimer son admiration. Puis il pousse la table de son voisin du pied.)
Eh ! Eh ! (1 x)^2. Ça fait combien ? (Pas de réponse, il recommence un peu plus fort.) Eh ! Eh ! (1 x)^2 . Ça fait combien ?
2ème élève :
– Je veux bien te répondre, mais à une condition ! Tu me prêteras ton i phone !
1er élève :
– D’accord ! Alors,(1 x)^2 ça fait combien ?
2ème élève :
– Ça fait deux millions six cent quarante-trois mille cinq cent douze !
1er élève, qui a un air effaré :
– Tu en sûr ?
2ème élève :
– Oui !
(L’élève 1 commence à écrire le nombre en tirant la langue.)
1er élève :
– Eh bien ! Il est drôlement long, ce nombre ! Bon, passons au deuxième exercice. Voyons a^2-b^2…, a^2-b^2… Ça fait combien a^2-b^2…? (Il regarde au plafond et a l’air complètement dépassé par la situation. Il compte sur ses doigts, sans succès. Il s’adresse de nouveau à son voisin.)
Eh ! Eh ! a^2-b^2. Ça fait combien ?
2ème élève, exaspéré :
– Si je te donne la réponse, tu me le prêteras pour une semaine ?
1er élève :
– C’est promis ! Alors, ça fait combien a^2-b^2?
2ème élève :
-- a^2-b^2, ça fait zaratchou fitchi !
1er élève :
– Zaratchou fitchi ?! Qu’est-ce que c’est que ça ?
2ème élève :
– C’est un signe mathématique !
1er élève, complètement ahuri (mimique signifiant « Qu’est-ce qu’il est fort, celui-là !) :
– Eh bien ! Tu en sais des choses, toi ! Heureusement que je me suis assis à côté de toi ! (L’autre rigole en douce) Au fait, comment ça s’écrit, zaratchou fitchi ?
2ème élève :
– Comme ça se prononce ! Zara… tchou… et fitchi !(L’autre écrit en tirant la langue. Il hésite sur l’orthographe de fitchi. Il lève le nez en l’air et prononce le mot de différentes façons : fichi, fichti, fittchi… Finalement, il l’écrit d’un air désabusé, avec une expression signifiant : « Si ce n’est pas ça, tant pis ! »)
1er élève :
– Et voilà ! J’ai terminé ! Grâce à toi, je vais avoir une super note !
2ème élève :
– Sûrement ! Mais n’oublie pas que tu vas me prêter ton i phone !
1er élève :
– Tu as raison ! (Il fouille dans sa poche et en sort un téléphone portable en plastique.) Tiens, le voici ! Tu peux le garder pour toujours.
2ème élève :
– Non mais dis donc ! Tu exagères ! Je t’ai demandé ton i phone non pas un jouet ! La prochaine fois, ne compte pas sur moi pour te souffler les bonnes réponses !
1er élève :
– Tes bonnes réponses, tu peux te les garder ! Je suis peut-être nul en maths, mais je ne suis pas idiot !
(Le deuxième élève sort de scène, furieux. L’autre le suit lentement. Avant de sortir, il s’adresse au public.)
Un bon conseil ! Avant de vous moquer de quelqu’un, réfléchissez ! On ne sait jamais à qui on a affaire ! Et on a parfois des surprises !
Perplexe : qui hésite, qui ne sait pas quoi penser.
Une mimique : une expression du visage qui montre ce que l’on pense.
Exaspéré : très énervé.
Ahuri : très étonné.
D’un air désabusé : sans y croire.

  



InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +