Le sport: symbole d'union

 Par hatim ABDERRAHMAN  (?)  [msg envoyés : 20le 10-10-11 à 22:31  Lu :1079 fois
     
  
 accueil

Hier soir, le Maroc a vibré sur la mélodie de la victoire dans le match qui l'a opposé à la formation Tanzanyenne. une autre fois, le peuple marocain se trouve soudé et heureux. un exploit qui a dissipé,pour un instant,toutes différences éthnique et linguistique. merci à l'équipe nationale

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


 Réponse N°1 14563

re
  Par   marocagreg  (Adminle 11-10-11 à 14:01



le sport, de nos jours, opium des peuples.





 Réponse N°2 14564

exactement !
  Par   Nadia Mimouni  (CSle 11-10-11 à 14:17



et en abondance. Il y a toute une gamme pour cet opium: football, Mawazine, Studio 2m ...sans oublier Mohannad le chevalier des rêves Turc de toute les ( femelles) au Maroc .Que les dames ne s'acharnent pas contre moi !





 Réponse N°3 14572

re
  Par   bensaidi brahim  (CSle 11-10-11 à 16:16



Ce dernier match a montré en clair et net à ceux qui sont myopes le rôle du football dans l'abêtissement du peuple pour le maintenir dans l'état de docilité et de résignation et entraver le combat de 20février. .La propagande et le matraquage médiatiques qui ont précédé et suivi ce match témoignent de l'importance accordée au sport afin d'endormir les consciences."La rhénocirite"footballistique a contaminé tout le cortège qui profite du statu quo tout en entraînant une multitude d'inconscients qui ne parviennent pas encore à distinguer l'essentiel du subalterne.Cet excès de zèle footballistique ne reflète pas forcément l'esprit civique et patriotique.





 Réponse N°4 14573

de la poudre aux yeux
  Par   hani abdeljalil  (Etudiant(e)le 11-10-11 à 17:25



Si l'Etat compte sur le football pour maîtriser le peuple cela veut dire qu'il n'a rien tirer comme leçon des soulèvements des peuples. Quand les gens ont besoin d'une vie digne il faudra leur offrir des matchs chaque jour pour qu'ils oublient leur malheur, encore faut-il se méfier de la routine, car même les matchs ne peuvent pas toujours garantir de bons spectacles. le match est fini revenons à la réalité crue. Le peuple a besoin d'égalité sociale, de travail, d'honnêteté...





 Réponse N°5 14580

le bonheur des hommes fait le bonheur des femmes
  Par   Samira Yassine  (CSle 11-10-11 à 19:04

Je plaisante , je parle d'un cas très restreint. La ville où j'habite contient presue autant de personnes que de cafés, et entre un café et un autre café , vous trouverez quoi? un autre café; ce jour-là, j'ai bien profité de ma balade à pieds avec quelques amies, moi qui ne sors que rarement. On était heureuses pas parce que les marocains allaient gagner, on ne pouvait le prédire, on était heureuses parce que les cafés étaient archicombles et on passait devant, sans la moindre gène, pour la simple raison que les hommes n'avaient d'yeux que pour l'écran géant diffusant le match. Ils ne s'apercevaient pas du passage des passantes, ne pouvaient pas les dévisager sans la moindre gène . Pour une fois on a partagé la joie de ces hommes qui occupant les cafés on laissé le champ libre pour ces femmes qui veulent faire leur course loin de la cohue des kissaria en ce moment de la journée, plutôt de la soirée.

Le bonheur des hommes a fait notre bonheur en tant que femmes.




 Réponse N°6 14583

le sport: dispositif idéologique
  Par   hatim ABDERRAHMAN  (CSle 11-10-11 à 21:57



Nul ne peut nier que le sport reflète des enjeux politiques; à l'instar de l'enseignement, qui n'est autre qu'un dispositif idéologique.faut-il cesser d'aller à l'école juste parce qu'elle est sous manipulation? faut-il arréter de voir les matchs parce qu' ils sont l'opium des peuples?faut-il boycotter les sodas americaines parce quel'U.S.A soutient Israel?... et si on continue, on formera toute une liste d'interdits au nom de l'idéalisme. soyons réaliste, le jeu offre une distraction et n'inhibera en rien la marche du changement , au contraire; il fortifie les sentiments d'appartenance à un pays, à un peuple.Le sport a réussi là où la culture , ou encore les mercenaires de la culture, ont échoué.ne sont-ils pas eux qui ont opté pour l'arabisation, sans planification, sans recherche scientifique? ne sont-ils pas eux qui ont crée ce faux problème de l'identité?... . Le génie c'est de tirer profit du sport pour qu'il soit serviteur du changement et non le dénigrer.





 Réponse N°7 14584

Re
  Par   fatih brahim  (Profle 11-10-11 à 22:54



"un exploit qui a dissipé toutes différences éthnique et linguistique"Merci les lions!!!!!





 Réponse N°8 14586

re
  Par   marocagreg  (Adminle 12-10-11 à 12:52

Le problème ce n'est pas que le sport soit un support idéologique, comme d'ailleurs la plupart des choses dans une société donnée. Le problème surgit quand le sport devient un support négatif qui au lieu de transmettre les valeurs de solidarité, d'unité et courage, devient une drogue, un bandeau sur les yeux, une distraction au sens pascalien du terme, quand on distrait la multitude pour l'empêcher de réfléchir à des choses bien plus cruciales. c'est ainsi que la populace ivre de la "victoire" remportée grâce à un bout de peau rempli d'un peu d'air, oublie le combat essentiel qui est en rapport avec sa destinée, le combat de la dignité, de la démocratie, les farces d'un parlement où un fonctionnaire subalterne retire une loi cruciale sans que le premier ministre soit mis au courant. Les farces des partis politiques qui s'agglomèrent pour usurper les droits des citoyens. L'unité de la nation doit se réaliser autour d'un projet sociétal qui assurera la prospérité à tous et non autour d'un objet absurde et vide : le ballon. "Le spectacle sportif est au sens fort une aliénation des masses, il endort la conscience critique, l’occupe, la détourne en faisant rêver, en apportant un bonheur illusoire (fonction narcotique du sport). Il est un appareil de colonisation de la vie vécue (Jürgen Habermas)."

Il y a des priorités à respecter quelle belle victoire au foot ! quelle belle défaite ailleurs.

Quant à la comparaison avec l'enseignement, elle ne tient pas du tout... là on apprend des choses, là on endort les gens, on leur donne des sédatifs, on leur fait oublier qu'ils ont faim, on les gave de victoires imaginaires (à coup de millions bien sûr)




 Réponse N°9 14587

malheureusement
  Par   kitani abdellah  (CSle 12-10-11 à 15:24



le sport est un moyen pour occuper les esprits





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +