Le roi et le bouffon

 Par Homoamabilis Alexandre  (?)  [msg envoyés : 1le 08-03-10 à 12:52  Lu :1397 fois
     
  
 accueil

"L'intériorité se renverse, et c'est le masque et la théâtralisation qui représentent contre la profondeur mensongère la véracité du moi. Le lieu du Moi n'est pas situé ailleurs que dans l'apparence carnavalesque. Pas de" profondeur" cachée, mais un dire-vrai étalé, offert à tous les yeux, exhibitionniste, celui du moi qui ne peut être récupéré qu'accepté dans la provocation de sa monstruosité. Le moi dramatique chez Hugo réside dans cette acceptation, dans le fait qu'il n'existe que dans ce qu'il montre, c'est-à-dire le monstre [...]"
Anne Ubersfeld, Le Roi et le Bouffon, 2001
Complexe, mais très intéressant !

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +