Le résumé de texte: une démarche rigoureuse!

 Par Jaafari Ahmed  (Prof)  [msg envoyés : 943le 04-12-12 à 11:15  Lu :4173 fois
     
  
 accueil


Résumer un texte ne revient pas à le tronquer, ni à l'amputer d'une partie, ou de quelques parties au hasard! c'est un travail méthodique qui obéit à une démarche scientifique, en vue d'en garder l'essentiel sans le dénaturer.
Face à un texte à résumer, il faut tout d’abord s’exercer à le dominer par une lecture active. C’est une démarche de lecture d’information pour explorer avec profit un texte d’idées et en dégager tout le contenu (article de journal ou de revue, chapitre d’ouvrage documentaire…)
C’est une préparation indispensable au résumé car avant de résumer un texte, il faut :
- Le comprendre : en éclairer toute la signification ;
- L’analyser : en dégager avec précision les idées et leur enchaînement.
Une méthode d’ensemble en 4 étapes :
1- Éclairer toute la signification du texte par un effort de compréhension active ;
2- Survoler le texte pour en saisir l’image d’ensemble, et parvenir ainsi à distinguer les différentes parties et à les séparer par un trait de crayon ;
3- Dégager une à une les idées essentielles de chaque paragraphe : les noter l’une sous l’autre sous forme, par exemple, d’un titre ;
4- Reconstituer l’enchaînement des idées sous forme d’un plan schématique qui révèle, visuellement l’organisation du texte.
1re étape :
I. Dégager activement toute la signification du texte :
Le lecteur hâtif a souvent tendance à se contenter de la vague compréhension qu’apporte une lecture superficielle. Mais qui veut tirer profit de ses lectures doit aller au-delà.
On peut procéder en deux temps :
1. S’efforcer d’abord, à travers quelques lectures attentives, de bien saisir le sens général du texte.
Ce sens général, on essaie de l’exprimer pour soi, mentalement ou à haute voix. Puis revenir au texte à titre de contrôle. Est-ce bien cela qui est exprimé ? Sinon on rectifie.
2. Ensuite , éclairer une à une les difficultés de détail sur lesquelles, on a peut-$etre buté.
Par exemple, on perçoit mal le sens d’un mot, d’un membre de membre de phrase, d’une phrase .Il faut alors :
- Préciser chaque difficulté d’un trait de crayon
- Préciser le sens des mots douteux en utilisant le dictionnaire
- Traduire dans son propre langage tout ce qui semble complexe obscur ou abstrait.
2e étape :
II. Survoler le texte pour en percevoir l’image d’ensemble
Le texte s’étale sous les yeux du lecteur, dans l’espace de la page, comme un paysage inconnu. Il faut chercher d’abord des points de repère matériels (disposition typographique) ; puis tenter de découvrir des mots jalons, des membres de phrases ayant valeur de poteaux indicateurs. Ainsi, on peut saisir la géographie d’ensemble.
Quelques précisions :
1. Prendre d’abord appui sur la disposition typographique du texte :
- Comporte-t-il des titres, des sous-titres, une énumération
- Combien de paragraphe distingue-t-on ?
2. Parcourir l’introduction :
- Indique-t-elle le plan suivi ?
- À confirmer éventuellement par la lecture de la conclusion qui peut récapituler les différents points envisagés.
3. Lire la première phrase de chaque paragraphe :
- Ne donne-t-elle pas d’indications sur le contenu de ce paragraphe ?
- Ne comporte-t-elle pas d’éléments de liaison avec ce qui précède ? indications de rapports logiques, par exemple : ensuite, enfin, mais par contre, d’une part, etc.
4. Essayer de saisir des mots ou des phrases de transition entre les différentes parties.
3e étape :
III. Dégager les idées essentielles
Pour y parvenir :
1. Distinguer dans chaque unité du texte (paragraphe par exemple) l’idée principale (directrice) et les idées complémentaires.
2. Noter l’une sous l’autre les idées principales ainsi distinguées.
4e étape :
IV. faire apparaitre l’enchaînement des idées sous forme d’un plan qui constitue le résumé schématique du texte.
1
- Le résumé de texte est une image concentrée de ce texte :
- il doit pouvoir tenir lieu de texte original pour un lecteur pressé : tout l’essentiel doit donc s’y retrouver.
- Les détails et les idées accessoires doivent êtres éliminés.
- La longueur du résumé est souvent précisée par les consignes. Sinon, ne pas dépasser le tiers ou la moitié du texte original (quand celui-ci est trop concis)
2- C’est une image « fidèle » du texte.
- Ne rien modifier, ne rien ajouter : ni jugement personnel, ni discussion.
- Rédiger comme si on est l’auteur lui-même : éliminer donc toutes les phrases du type « l’auteur déclare dans ce texte » ou « ce texte présente… ». Il faut dire « je » si l’auteur dit « je »
- Exposer les idées ou les informations dans l’ordre où le texte les présente.
3- Pour la rédaction finale :
- Une fois le plan schématique fait, rédiger rigoureusement, sans titres ni sous titres, en recherchant la clarté et la logique .
- Le texte obtenu doit être une traduction dans un langage personnel, donc, il ne fait pas reprendre des phrases ou des membres de phrases du texte : ne pas citer le texte, il faut le traduire.
- Mais attention, plutôt que des chercher des périphrases, on peut reprendre quelques rares mots du texte qui semblent indispensables.

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Djc: chapitre xiii!
  Mettre la production écrite à l'esprit du temps
  Tous les messages de Jaafari Ahmed


 Réponse N°1 28577

Infiniment merci, M Jaafari.
  Par   Samira Yassine  (CSle 04-12-12 à 12:13



Je reconnais que vous vous dépensez trop au service de vos amis et élèves du site, cher ami.

Je ne vous en remercierai jamais assez.





 Réponse N°2 28581

RE
  Par   bachiri Fatiha  (Profle 04-12-12 à 21:19



Bonsoir collègue et merci infiniment pour cet effort.

Je demande toujours à mes élèves de suivre ces étapes suivantes quand je veux les initier à la technique de résumer:

1-Lire le texte

2-Repérer les idées essentielles .

3-Structurer les idées sous forme d'un plan

4-Rédiger le résumé.

J'ai une question à vous poser collègue , quand on doit résumer un texte rédigé à la première personne du singulier comment doit -on faire pour le choix du pronom? Doit -on rester fidèle au texte et le résumer à la première personne du singulier ou doit-on employer la troisième personne du singulier ?

Une deuxième interrogation vient à mon esprit , le résumé fait-il partie des synthèses de document ??

Merci de me répondre





 Réponse N°3 28582

Bonsoir chères collègues!
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 04-12-12 à 21:45



Merci madame yassine, pour vos encouragements et merci Madame Bachiri pour votre intérêt:

en ce qui concerne l'emploi de "je", il faut absolument le garder: le fait d'utiliser la troisième personne introduit déjà une part de l'interprétation qui n'a pas sa place dans le résumé: rester fidèle au texte, c'est s'inscrire dans l'énociation du texte.

pour les synthèses de documents, l'étape de la lecture active, pour dégager les idées directrices et la logique du texte est suffisante pour choisir les axes qui permettront de synthétiser des documents: le choix du plan et les problématiques restent à déterminer en fonctions des axes soulignés dans les différents documents et que l'on se propose à mettre en parallèle.( il inutile de souligner que notre point de vue est essentielle dans la synthèse de documents)





 Réponse N°4 28583

re
  Par   bachiri Fatiha  (Profle 04-12-12 à 21:58



merci infiniment cher collègue ,très bien dit .J e sais que dans la synthèse de document il est primordial de donner notre point de vue mais j'aimerai que vous nous préparer un document sur la synthèse de documents.

salutations





 Réponse N°5 28586

C'est pour bientôt!
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 04-12-12 à 22:33



c'est promis!





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +