Le ramadan et vous

 Par Dounia Azouz  (Autre)  [msg envoyés : 624le 28-06-12 à 21:29  Lu :962 fois
     
  
 accueil


Ce mois est-il spécial pour vous?
Pourquoi?
Comment passez-vous vos journées ramadanesques?

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Contrôle : "la boîte à merveilles"
  Contrôle 1°année du bac.
  Tous les messages de Dounia Azouz


 Réponse N°1 24433

re
  Par   bouayad oumayma  (élèvele 28-06-12 à 22:46



pour moi c'est un moi sacré je l'attends avec impatience , c'est une occasion où toutes les classes sociaux sont égaux , en outre ramadan à une ambiance spéciale chez les marocains :la réunion de famille , préparation de gâteaux ......

A mon avis c'est une opportunité dont il faut en profiter pour se rapprocher d’Allah .





 Réponse N°2 24440

louramadan
  Par   Adi Lachgar  (CSle 29-06-12 à 00:10



Je le vois approcher avec appréhension. L'ambiance lente et la mauvaise humeur qui l'accompagne me le rende insupportable. Beaucoup d'hypocrisie marque aussi ce sacré mois. On parle de spiritualité! Je n'en crois pas un mot. Goinfrerie, hyperglycémie, muflerie, mauvaises séries et mauvais sketchs à la télé, voilà ce qui fait le ramadan au Maroc. On y assiste aussi à une recrudescence des marques de l'esclavage des femmes. Alors que la plupart de ces messieurs trompent la faim et la soif en se laissant aller à une douce léthargie, ces dames passent la journée et une partie de la soirée à assurer l'avenir des diabétologues et des cardiologues. On appelle ça "ch'hiwates": du poison sucré ou salé. Sfouf, baghrir, msimnate (qui signifie mignonnes obèses!), tkiwtates (no comment!), chebakia: ce sont les jolis noms de ces monstres. Et puis, il y a la vraie déesse de ce mois, celle que tout le monde attend avec une ferveur et une dévotion que même les dieux les plus puissants de l'Olympe n'ont jamais eue: HARRRRRRIRA!

Lourde, poichichée, lentillésée, carnée, persilésé, coriandrée, tomatisée, vermicellisée, Knorrisée, krafcisée, elle a tout pour venger le ventre affamé. En un bol, le voilà tout aussi lourd qu'elle. Béni. Rond. Ivre d'un bonheur rare et nauséeux. Prêt à aggraver l'effet de serre après la retenue des trawih.

Ce que je n'aime pas, par dessus tout, pendant ce mois, c'est les femmes démaquillées et les personnes qui ne se brossent pas les dents et qi te font la bise.

Pour mézigue le Aïd séghir est un Grand Aïd: c'est la fin de l'état d'urgence.





 Réponse N°3 24458

Merci
  Par   Dounia Azouz  (Autrele 29-06-12 à 10:46



Je vous remercie d'avoir répondu à mes questions ramadanesques.

Pour récapituler, vous avez parlé de spiritualité mais également de goinfreries.

C'est vrai que nous les Marocains sommes une espèce bien bizarre:

nous jouissons des plaisirs du palais- nos tables sont un véritable banquet- et parlons de

rapprochement de Dieu. Un mois de l'année, c'est l'abnégation, on se donne l'illusion d'oublier son moi et de penser à Dieu, et à son prochain. Ma foi, c'est très bien et très sain pour l'âme mais question foie, là c'est l'excès, le pauvre est soumis à toutes les débauches, les sucrées, les salées, les pimentées...Quinze jours à se mettre dans l'ambiance du Ramadan avec les chhiwates et quinze autres à oublier le Ramadan et à se préparer pour la fête. On use de tous les moyens pour oublier toutes les privations. L'aid sghir parce qu'il est le plus petit de ses frères mérite toutes les gâteries.





 Réponse N°4 24462

FAUX C...
  Par   Adi Lachgar  (CSle 29-06-12 à 11:08



(Pour Sarah, sincèrement)

Ramadan, ô mois! Pourquoi n'es-tu an, n'es-tu vie? Fumeur, tu me rendais, sur mon corps, la tutelle en fumée. Ton sain vertige est mille fois plus beau, mille fois plus grand que toutes les gueules de bois. Béni sois-tu, mois chaud ! Ton souffle, comme par magie, adoucit toutes les mœurs. Toutes les rues, tous les souks et toutes les maisons te rendent hommage. Harmonie des versets psalmodiés. Salam au sourire, parfums angéliques, bourses ouvertes, cœurs offerts ; oubli de soi, abnégation, amour du prochain, altruisme, familles, enfants, sucreries, mains maternelles, retour en enfance, retour au paradis : Ramadan, tu n’es pas un mois, tu es un ange de bienveillance et d’amour. Elève-moi, Ramadan, grandis-moi. Fasse que mon âme soit digne de toi. Nourris-moi d’espérance, d’humilité et d’abstinence. Apprend-moi que je ne me suis que prêté et fasse que je rende grâce, grâce à Dieu, grâce à maman, grâce à papa, grâce à ma femme, grâce à mon frère, grâce à ma sœur, grâce à ma fille, grâce à mon fils, grâce à mon ami, grâce mon voisin, grâce à mon chat, grâce à ma Uno, grâce, grâce, grâce… Pourvu que tes soirées ne soient pas trop grasses!





 Réponse N°5 24466

Oh! Sarah...
  Par   Dounia Azouz  (Autrele 29-06-12 à 11:17



Maintenant, c'est moi qui t'envie!

Si Adi, on peut se priver de nourriture mais ne nous privez plus de vos belles réflexions. C'est un festin!





 Réponse N°6 24467

Le Ramadan
  Par   Dounia Azouz  (Autrele 29-06-12 à 11:22



Ce que j'apprécie le plus c'est la fermeture des terrasses de café. Je profite de toutes les largesses que m'offre le trottoir. Je marche royalement sans risquer d'être fusillée de tant de regards hagards.

Merci mois sacré pour cette grâce!





 Réponse N°7 24469

le Ramadan
  Par   amina ossoule  (CSle 29-06-12 à 11:44



le seul mois où j'achève la lecture de coran, où je fais mes cinq prières à temps avec un plus,où je fixe un voeu précis dans mes dou3as et ...encore,... c'est le mois où je me sens bonne cuisinière qui excèle dans les chhiwates.Bref, c'est le mois où j'oublie que je suis solitaire dans ce monde!!!





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +