Le projet pédagogique: quelques éléments de réflexion...

 Par Idoubiya Rachid  (Prof)  [msg envoyés : 1316le 18-09-10 à 20:16  Lu :5235 fois
     
  
 accueil


Le projet pédagogique: quelques éléments de réflexion...
Les orientations pédagogiques traduisent les finalités de chaque système éducatif. Sa présence détermine la politique éducative de chaque pays.
Dans cette étude, je vais essayer d'élucider le rapport entre trois notions clés présentées dans les RP; A savoir: Le projet pédagogique/ Le Module/ la séquence didactique...
Ce sont les :
3. Éléments organisateurs de l’enseignement/ apprentissage du français
dans le cycle secondaire qualifiant: ( Voir page: 5 )
L’enseignement / apprentissage du français au cycle qualifiant s’inscrit dans une démarche de projet et s’organise autour des éléments suivants:
3.1. Le projet pédagogique
3.1.1. Philosophie du projet:
Le projet pédagogique est la traduction en actions du projet éducatif. Sa
pertinence réside dans le fait qu’il permet de placer les élèves dans de véritables situations d’apprentissage et qu’il offre à l’enseignant l’opportunité de s’intéresser au parcours de chacun. Plutôt que d’intervenir dans des activités répétitives, traditionnelles et dé-contextualisées, il repose sur la planification, les techniques d’animation interactives, le réinvestissement des acquis et le développement de nouvelles compétences.
- Commentaire: " il permet de placer les élèves dans de véritables situations d’apprentissage."
* Le projet pédagogique favorise la préparation de " véritables situations d’apprentissage" de la part de l'enseignant.
* Le projet pédagogique " offre à l’enseignant l’opportunité de s’intéresser au parcours de chacun."
* Le projet pédagogique: " Plutôt que d’intervenir dans des activités répétitives, traditionnelles et dé-contextualisées, il repose sur la planification,"
* Le projet pédagogique: repose sur "les techniques d’animation interactives, le réinvestissement des acquis et le développement de nouvelles compétences."
* Le projet pédagogique:
Par conséquent, la conception d’un projet doit reposer sur :
Une démarche collective plutôt qu’individuelle ; ( collective veut-elle dire collaboration/interaction entre l'enseignant d'un côté et de l'apprenant de l'autre? Ou un travail par groupe-classe:"les techniques d’animation interactives"....)
La situation d’apprentissage, la résolution de problème et le vécu des
apprenants ; ( comment introduire un projet pédagogique répondant à ces trois composantes?)
La nécessité d’avancer aux rythmes des apprenants pour éviter les
situations d’échec ; ( le projet pédagogique doit donc aux vrais besoins de l'apprenant et procéder par différenciation des apprentissages?
La complémentarité entre l’apprentissage linguistique et l’apprentissage
social (la langue mise en action dans des situations réelles) ;
L’évaluation et le suivi des différentes étapes du projet et de sa
finalisation.( Qu'est-ce que cela veut dire au juste? ) (- Le projet doit être bien défini selon des objectifs bien précis et des modalités d'évaluation connu d'avance. )
3.1.2. Démarche du projet:
Mettre en place un projet pédagogique suppose que l’enseignant procède à :
Une évaluation diagnostique (en début d’année) lui permettant de
dégager le profil de la classe ; ( Cette étape est capitale car c'est elle qui doit déterminer les besoins réels des élèves. Bien que l'œuvre intégrale est choisie comme support d'apprentissage, nombreux sont les enseignants qui considèrent qu'ils doivent l'étudier intégralement! Or, ce qui est demandé c'est travailler l'œuvre mais en la modulant aux propres besoins des élèves...En termes encore plus claire, l'œuvre intégrale est un long texte: il ne s'agit pas de le traiter en cherchant l'exhaustivité mais la pertinence. L'essentiel est de le rendre le plus accessible aux élèves. En tout cas, c'est qui prime, c'est de répondre aux attentes des élèves et d'être source de soutien pour eux...)
La négociation et à la formulation en termes contractuels du projet
permettant d’associer les élèves à leur propre production et partant à leur
propre formation ; ( C'est essentiel d'établir un contrat d'enseignement/apprentissage dès le début de l'année avec ses élèves: quels soient des littéraires ou des scientifiques, des classes à niveau supérieurs ou des classes à bas niveau, ce qui importe, c'est d'adapter/moduler les projets pédagogiques en fonction des vrais besoins des élèves: deux classes ne devront pas avoir le même projet! Il ne doit pas y avoir des projets pédagogiques passe-partout!)
La clarification des compétences que les élèves doivent acquérir à l’issue
d’un ensemble d’activités programmées pour une période donnée ; ( ici pour faire la différence entre objectifs d'apprentissage /objets d'étude et compétences: disons que les premiers privilégient le côté processus d'enseignement et les seconds le processus d'apprentissage...)
NB- Les orientations pédagogiques sont dans leur esprit conforme à l'approche par compétences mais leur opérationnalisation en terme de programmes et de pratiques fait défaut. C'est comme s'il y'a un hiatus entre les finalités et les pratiques!
L’élaboration et la programmation de tâches et d’activités diverses
favorisant la construction des compétences escomptées ; ( les activités font parties de situations que l'enseignant doit mettre à la disposition des apprenants qui doivent travailler dans le cadre de la pédagogie coopérative au sein des groupes-classe.°)
La conception ou la prise en compte de procédures d’évaluation
destinées à apprécier le degré de maîtrise de ces compétences ; ( les évaluations ne doivent pas se centrer uniquement et exclusivement sur le côté cognitif! L'approche méta-cognitive doit être prise en considération: le parcours d'apprentissage des apprenant, leur interaction/collaboration, la façon d'agir et d'accomplir les tâches d'apprentissage...)
La tenue d’un carnet de bord lui permettant de consigner au fur et à
mesure, les étapes de réalisation du projet, les points forts et les points
d’amélioration du travail effectué, le degré d’implication des élèves, les
imprévus, etc. ( C'est le fameux cahier journal négligé par une grand ensemble d'enseignants. Son rôle est déterminant dans le suivi des apprentissages des élèves. Il permet entre autre de planifier les séances de soutien scolaire pour les apprenants à besoins spécifiques et les séances de renforcement pour les élèves de haut niveau.)
3.1.3.. Articulation
Le projet doit s’articuler aux différentes données du curriculum, notamment:
les orientations pédagogiques ; ( C'est ce que je viens de commenter...)
les champs d’enseignement / apprentissage: lecture, écriture, oral et
langue; ( uniquement? )
les supports: les œuvres littéraires proposées et les documents suscitant
l’intérêt des élèves,( ces documents sont dans la plupart sacrifiés par rapport à l'œuvre intégrale: la seule qui tombe le jour de l'examen: Pas de textes théoriques ou de documents authentiques par exemple... etc.)
Le projet doit, par ailleurs, s’ouvrir aux activités diverses (artistiques et
culturelles) de l’établissement et de son environnement et s’adapter aux impératifs de l’organisation de l’année scolaire (vacances, évaluations périodiques et examens …). ( Or les activité diverses sont sacrifiées pour un programme aussi long qu'inaccessible pour le niveau moyen des élèves...Un projet demande au moins un mois pour aboutir. Temps dont l'enseignant ne dispose pas malheureusement...)
3.2. Le module
Le module est un dispositif de mise en œuvre du projet pédagogique. II porte
aussi bien sur le développement de compétences transversales que sur l’acquisition de compétences disciplinaires relatives à l’apprentissage de la langue cible.
NB- Qu'est-ce qui englobe l'autre: est-ce le module ou le projet pédagogique? Dans les programmes du BAC 2, on parle de trois modules par exemples: Candide, Le Père Goriot, et Il était une fois...On parle de projet pédagogique qui fonctionnent au sein des Modules...
le module est organisé en séquences et en activités d’apprentissage qui
s’interpellent et qui se complètent ;
le module s’articule principalement autour d’une œuvre littéraire pour
toutes les filières et toutes les options; la littérature ne concerne pas
exclusivement les sections littéraires. En effet, les sections techniques et
scientifiques doivent également se doter de la compétence culturelle
nécessaire à l’apprentissage d’une langue et à la formation générale de
l’élève.
le module, dans sa mise en œuvre, s’inscrit dans la démarche du projet et
prend en compte les besoins spécifiques de l’apprenant. ( c'est l'essence même de l'enseignement modulaire: répondre aux besoins réels des élèves...)
3.3. La séquence
La séquence didactique (ou projet séquentiel) est un ensemble d’activités visant le développement de compétences; celles-ci constituent une réponse aux besoins des élèves, préalablement identifiés et analysés. C’est l’outil le mieux adapté à une gestion optimale du temps en fonction du rythme de chacun. ( la séquence est donc une façon pour moduler les apprentissages en fonction des besoins de tout un chacun spécifiés à partir de tests pronostiques/diagnostiques faits en début de chaque année et en début de chaque projet pédagogique...)

  



InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +