Le plagiat!plagiat!

 Par Idoubiya Rachid  (Prof)  [msg envoyés : 1316le 09-12-13 à 12:26  Lu :2333 fois
     
  
 accueil

Je remarque que le plagiat est devenu monnaie courante ces temps-ci! Mais quelles définitions pourrions-nous attacher à ce concept?
Les plus grands écrivains d'aujourd'hui, qu'ils le veuillent ou non, font appel au plagiat!
Voici mes preuves:
1- D'après le Petit Robert, le mot Plagiat veut dire:
* " Acte de quelqu'un qui, dans le domaine artistique ou littéraire, donne pour sien ce qu'il a pris à l'œuvre d'un autre."
" Ce qui est emprunté, copié, démarqué."
Cette première définition montre que si jamais on fait recours à une documentation pour écrire un article, que ce soi au niveau littéraire, artistique ou scientifique, sans mentionner la source de " ce " qui est "pris emprunté, copié, démarqué." est considéré comme PLAGIAT!
2- D'après la(Direction des bibliothèques de l’Université de Montréal, 2011). " résumer l'idée originale d'un auteur en l'exprimant dans ses propres mots, mais en omettant d'en mentionner la source "
Cette mention montre que le plagiaire fait partie même de cette élite qui peut lire, synthétiser et présenter un document qui reste l'enchevêtrement de beaucoup d'articles et de travaux, dont le contenu reste lui aussi soupçonné de PLAGIAT!
3- D'après WIKIPÉDIA " emprunter les mots ou les idées de quelqu’un d’autre sans en mentionner le nom et/ou sans mettre les mots empruntés entre guillemets" (« ... »). et l’université François Rabelais " si on reformule une idée ou un texte avec d’autres mots"
Cette troisième mention parle encore d'idées! Mais, qui parle d'idée?! Mais, consciemment ou inconsciemment, tout le monde "emprunte" les idées de tout le monde! L'intertextualité existe depuis très très longtemps! Les philosophes le sait très bien et les scientifiques aussi!
C'est dans ce sens qu'on pourrait parler de continuité au niveau épistémologique ou de rupture...
Cela veut dire que lorsqu'on écrit, nos idées proviennent de nos lectures antérieures, de nos expériences aussi... Cela s'appelle faire référence à sa culture... Mais est-ce du plagiat? OUI! Car, si nos écrits manquent d'originalité, manquent de génie, si ce qu'on écrit n'est que la millième répétition de ce qu'on pourrait retrouver dans le web, alors c'est du PLAGIAT!
Maintenant, quelle solution je propose:
- Le niveau tolérance:
* Pour les élèves: la reformulation. Pas de copier-collée! Un élève, qui prend la peine de lire les travaux/idées des autres auteurs et arrive à les reformuler via ses propres mots, fournit déjà un effort et serait sanctionné favorablement grâce à cet effort! Il vaut mieux qu'un élève qui joue avec sa souris:copieur-colleur!
* Pour un étudiant: La méthodologie. Pas de reformulation sans esprits d'analyse et de synthèse! Un étudiant qui sait lire, sélectionner l'information, hiérarchiser les idées et les soumettre de façon organisées et planifiée devrait être favorisé à l'étudiant qui ne maîtrise pas la méthodologie de recherche! Il vaut mieux qu'un étudiant qui s'arrête à la reformulation!
* Pour un chercheur: L'originalité et le style. Il ne suffit pas d'avoir un esprit d'analyse et de synthèse pour pouvoir prétendre échapper au plagiat! Qu'est-ce qui démarque un travail, aussi soutenu soit-il, de la répétition d'idées exprimées par des centaines d'auteurs?! Le plagiat est là! Qu'on le veuille ou non! Pour le chercheur, il doit présenter la recette du chef! Les mêmes ingrédients, mais le résultat reste insoupçonné, car il est unique!
* Pour le génie: Le jamais su ni connu! Si le style est là, si l'originalité existe, tout le monde les reconnait et c'est tout! Le génie est fait par les exceptions! Freud, Eisenstein, Copernic savent eux quelque chose!...

  




 Réponse N°1 33118

Merci pour le partage, Si Rachid!
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 09-12-13 à 15:43

Mais que voulez-vous dire?

- vous tolérez le plagiat,

- Vous encouragez le plagiat,

- Ou tout le monde fait du plagiat?

Je ne pense pas que soyez pour, parce que vous ne cessez de parler de la pédagogie de l'erreur. Vous travaillez avec vos élèves à construire phrase par phrase péniblement, comme un accouchement, et le résultat est personnel et gratifiant!

Donc les élèves qui ne fournissent pas d'effort ne méritent pas une note. Vous avez parlé de reformuler , biensûr, on ne produit rien de rien. Il faut lire , synthétiser, reformuler, mais pas copier.







 Réponse N°2 33121

En effet!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 09-12-13 à 18:46

Le plagiat se trouve même chez les écrivains les plus talentueux. Les écrivains qui reproduisent les mêmes idées et les mêmes notions: seul le style et la manière de faire change. C'est pour cela que je fais la différence entre les écrivains de génie, comme Kafka, Nietzsche ou Paul Claudel et les autres qui savent joindre le sujet, le verbe et le complément!

C'est pourquoi j'ai parlé de tolérance exigée par nous les éducateurs face à ce phénomène qui va s'aggraver dans les années avenirs grâce à ou à cause de la "vulgarisation" des recherches scientifiques ou des discours de tout genre dans le net.

Personnellement, voilà comment je vois la chose:

1- Si j'ai deux élèves et je demande un travail à domicile. Le premier me vient avec un très joli copier-coller, et le second avec un travail "personnel": il a lu plusieurs documents sur le travail en question, il a en même temps essayé de comprendre de quoi il s'agit... Puis, il a écrit de façon personnelle ce qu'il en pense, alors, je vais sanctionner le "travail" du premier en lui expliquant que cela est de la triche, et je vais ajouter que le deuxième élève est entrain d'apprendre car il a lu une documentation et il a essayé d'en tirer profit. - Cela à ce stade de l'apprentissage!

2- Si j'étais un enseignant à l'université, là je vais être plus exigeant! Un étudiant n'est pas seulement sensé faire un travail de recherche, mais aussi, il est amené à savoir analyser et synthétiser ses lectures, il doit être compétent en terme de méthodologie de recherche! Un étudiant doit donc savoir organiser son travail de façon bien planifiée afin qu'il puisse en rendre compte de façon lisible, claire et homogène. - Seulement, il impératif que l'étudiant cite ses ressources afin qu'il puisse témoigner de la reconnaissance aux personnes qui l'ont aidé dans son travail...

3- Si je suis un membre d'un juré face à un doctorant, la chose devient plus forte en termes de sévérité et d'exigence! Un chercheur qui vient avec une très longue bibliographie/webographie n'est pas nécessairement une personne qui ajoutera quelque chose! Un chercheur, c'est nécessairement une personne qui s'est approfondie dans son domaine, mais aussi, c'est quelqu'un qui doit ajouter un PLUS pour faire avancer les recherches dans ce même domaine... Une simple collage de citations est insuffisante!

Pour les génies, là je ne pourrais qu’apprécier l'inédit et le travail bien fait!





 Réponse N°3 33122

re - plagiat
  Par   marocagreg  (Adminle 09-12-13 à 20:05

Je crois qu'on est tous d'accord, mais il suffit de préciser les concepts.

Qu'est-ce que le plagiat ? Le dictionnaire nous dit que le plagiat est un emprunt caché, un larcin. Son étymologie latine [plagiarius] désignait, selon le Robert, "celui qui débauche et recèle les esclaves d'autrui », du grec plagios « oblique, fourbe ». le mot plagiat suppose donc un acte de mauvaise foi qui cherche à nuire à autrui ou à les tromper.

- Discutons maintenant les propos de Rachid : tu affirmes que la littérature est un plagiat. je suis d'accord avec toi. déjà, la littérature évoque une rature. Quand on a accusé Molière de plagiat et qu'on lui a reproché ses emprunts, notamment une scène entière de Cyrano de Bergerac (Edmond Rostand - 1897): qu'est-ce qu'il a répondu ? « cette scène m'appartient puisqu'elle est bonne et je prends mon bien où je le trouve. », Mais cela veut-il dire qu'il a copié la scène telle quelle ? Non il a pris le sujet et le thème et il les a réécrits à sa manière, selon son génie. Plusieurs auteurs ont fait de même : Lafontaine a repris Apulée, Combien de dramaturges ont repris les tragédies antiques (Antigone, Troie, Oedipe), mais chaque auteur ajoute un peu de son être et de son âme et de son style. le fond est commun, mais chacun a sa manière.

- Maintenant qu'est-ce qu'un élève, étudiant ou même prof plagiaire ? C'est celui qui récupère un travail, un texte d'autrui, enlève l'entête ou la signature et leur substitue son nom et sa signature avec la ferme décision de tromper autrui. C'est un faussaire et un voleur qui transgresse la propriété intellectuelle de l'auteur véritable qui a fourni un effort pour donner naissance au texte en question. Pour l'élève, il copie sans aucun effort un texte pour tromper le prof et obtenir une note qui ne reflète pas son niveau. Pour le prof, c'est un fainéant qui préfère le prêt à porter au lieu de préparer son propre cours.

- Du moment qu'on cite les sources, qu'on rend à César ce qui est à César, il n'y a plus lieu de plagiat, mais cela peut rester un simple collage où il n'y aucun effort. Dans cette époque où on télécharge en toute impunité les oeuvres de toutes sortes, où on copie en un clic des tonnes de textes sur le net, la tentation du plagiat est grande, il faut l'avouer.

- les solutions alors ? d'abord apprendre aux étudiants/élèves, etc, la vertu de l'honnêteté intellectuelle, c'est-à-dire ne pas s'octroyer un mérite qui ne nous appartient pas (haine du mensonge). Ensuite, proposer, surtout lors des examens, des sujets qui ne se prêtent pas trop au plagiat (imaginer des situations originales qui permettraient réellement de classer les élèves) et enfin, je crois qu'il ne faut pas transiger avec le plagiat sous quelque prétexte que ce soit, n'a-t-on pas vu ces dernières années des élèves qui réclament le droit de copier lors des examens, sous prétexte que d'autres profs moins consciencieux, facilitent la chose ailleurs. 0 ce niveau, plus on fait de concessions, plus on en redemande.




 Réponse N°4 33124

Cliché d'un plagiaire avéré
  Par   fatih brahim  (Profle 09-12-13 à 20:57



L’essentiel est d’apprendre aux apprenants à développer leur sens critique, à forger une opinion personnelle et de produire au lieu de consommer en répétant bêtement les idées des autres. Mais cela n’est possible qu’à condition que l’enseignant fasse preuve d’intelligence et de créativité au lieu d’être exclusivement un technicien de la didactique.





 Réponse N°5 33125

J'ai fais du plagiat!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 09-12-13 à 21:01



C'est une anecdote, vraie!

C'est lorsque j'étais élève, à la sixième années du lycée/ première année du bac d'aujourd'hui..., mon prof de français m'avait chargé de préparer un exposé se rapportant au thème de l'éducation. Lors de ma recherche documentaire, j'ai trouvé tout un chapitre autour de la question, dans le fameux livre de Pierre Daco ( Les prodigieuses victoires de la psychologie moderne...)

Pour moi, la chose allait d'elle-même! J'ai cru bien faire! Mon travail consistait déjà à lire le document/chapitre, le comprendre, le maîtriser et le communiquer aux autres: enseignant/élèves... Pourtant, à ma grande surprise, la réaction de mon prof ne s'attardait pas à se manifester... Des regardes de soupçon et des sourires incompréhensibles de sa part... Mais à la fin de l'exposé, il m'a pris à part:

- Le travail que tu viens d'exposer, c'est à toi?

- J'ai répondu: non, c'est à Pierre Daco!

- Alors pourquoi tu ne l'a pas mentionné?

- Parce qu'on ne m'a pas appris à le faire! De tout façon, j'ai fourni un effort fou pour le lire, le comprendre pour pouvoir l'exposer!

- Comment cela?

- Regardez monsieur, j'ai là une liste de plus de 400 mots nouveaux que j'ai définis, appris par cœur car je voulais vraiment comprendre...

Là, mon prof a très vite compris: si j'ai lu un travail qui ne m'appartient pas, j'ai au moins fait l'effort de comprendre et d'apprendre...

C'est cet enseignant qui m'avait encouragé à poursuivre mes études supérieures dans la branche: littérature française...

A l’université, j'ai appris à mieux organiser mes recherches car le cours de "méthodologie de recherche" m'a permis cela!

Avec mes propres élèves, on sue pour composer des phrases simples, pour ne serait-ce qu'écrire dix phrases cohérentes... Cela est l'antidote contre le plus grand danger: voler le fruit de l'esprit des autres! On peut me voler mon argent, mes biens, mais pas mon esprit!

Aujourd'hui, nos élèves ne font pas du plagiat mais plutôt du copier coller!





 Réponse N°6 33128

re -plagiat
  Par   marocagreg  (Adminle 10-12-13 à 06:35

Le plagiat qu'on condamne, c'est exactement le copier-coller : des élèves ou autres copient bêtement des passages sur le net et quand on leur pose des questions sur le vocabulaire utilisé ou un événement historique qu'ils ont pourtant cité, on comprend qu'ils n'ont pas pris la peine de faire des recherches pour, au moins, sauver les apparences.

D'ailleurs, pour un exposé, ce qui est demandé, ce n'est pas généralement l'invention de l'information, mais un travail de synthèse et de hiérarchisation de cette information. Par contre, dans un effort argumentatif, on cherche à juger l'esprit critique, la pertinence des arguments et leur formulation, ou pour reprendre les concepts de l'art oratoire (inventio - dispositio, elocutio...).

Dans ce sens, on peut même donner à l'élève une source (site, livre, documentaire, film) et lui demander de répondre à une question (argumenter, disserter, expliquer un phénomène) en exploitant la source en question. Là, il sera obligé de développer les capacités d'observation et de synthèse.




 Réponse N°7 33140

Plagiat ou pas!
  Par   berbara abderrezak  (Profle 11-12-13 à 20:50



Bonjour chers collègues

Pour ne pas être accusé de plagiat, je viens de finir le projet concernant la deuxième œuvre du programme de la 1ère année, Antigone ainsi que celui de la 2ème année, Candide et j'aimerais bien le communiquer à tout le monde pour l'entre-aide; mais je tiens à vous signaler que j'ai pris certaines activités soit de l'internet, soit de certains collègues avec bien sûr le nom et la source mentionnés(es) dessous.

Alors si c'est possible, je pourrais vous diriger par le lien dans les plus brefs délais; j'attends juste votre point de vue .

Cordialement





 Réponse N°8 33143

re
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 12-12-13 à 07:48



Si abderrezak , la personne qui fait du plagiat ne le dit pas! Ce que vous venez de faire, tout le monde fait pareil. De cette façon, on append et fait bénéficier les autres du fruit de ses recherches. Le plagiat dont ont parlé les collègues est tout autre. Imagine que certains individus qui vous prennent votre travail et se contentent d'y mettre leur nom! De plus, celui qui fait du plagiat sait exactement ce qu'il fait et cherche délibérément à tromper!

Mais vous, vous avez dit: " j'ai pris certaines activités soit de l'internet, soit de certains collègues avec bien sûr le nom et la source mentionnés(es) dessous." Ce qui est clair! Vous avez fait exactement le contraire de la démarche du plagiaire! Vous avez mentionné votre ressource...

Donc, à mon avis, ce n'est pas du tout du plagiat.





 Réponse N°9 33173

Merci ssi Rachid
  Par   berbara abderrezak  (Profle 13-12-13 à 19:47



Bonsoir Assi Rachid,

Merci de m'avoir répondu, je vous connais à travers vos activités sur le site et je vous remercie sur les efforts louables,qui nous permettent d'évoluer.

En fait, je vais publier les liens concernant Candide -où j'ai pris deux leçons de langue que vous avez oubliées sur Marocagreg- et Antigone pour participer à mon tour dans l'entre-aide des collègues surtout les nouveaux.

Cordialement





 Réponse N°10 33177

très cher abderrezak
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 14-12-13 à 09:17



Moi aussi j'apprécie vos travaux et je les trouve très bien faits. Je vous remercie aussi pour votre sens du partage. Mes amitiés.





 Réponse N°11 33250

le plagiat!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 22-12-13 à 09:19



Le plagiat, c'est "s'approprie(r) sans esprit l'esprit des autres !" Candide.





 Réponse N°12 33734

réponse
  Par   Hai Mustapha  (CSle 22-03-14 à 15:39



meme les gens qui s'appellent prof formateurs font des plagiats. Je me rappelle bien quand j'étais étudiant-prof, une soi disant prof, a passé u semestre à ous dicter un livre qu'elle cache.





 Réponse N°13 34413

Plagiat et Victor Hugo !
  Par   AITKASSI NABIL  (CSle 16-10-14 à 09:19



Ce n'est pas nouveau, Victor Hugo a lui-même été accusé de plagiat s'agissant du "Dernier jour d'un condamné" !!! Dès 1830 certains crièrent au scandale que le roman serait le plagiat d'une oeuvre américaine !!! Vrai ou faux, je n'ai pas la réponse, raison pour laquelle j'utilise le conditionnel !!!

Comme vous l'avez très bien signalé M.Rachid, dès lors que nous ne sommes pas propriétaire du document, la source doit être citée et ce par honnêteté intellectuelle et surtout par reconnaissance envers l'auteur.





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +