Le non respect de la consigne!

 Par Jaafari Ahmed  (Prof)  [msg envoyés : 943le 07-04-13 à 20:55  Lu :2631 fois
     
  
 accueil


Comment évaluer le non respect de la consigne Selon le cadre européen :
Deux cas sont à distinguer :

A) Non respect partiel de la consigne

Il sera pénalisé essentiellement dans le premier critère de la grille (« respect de la consigne »), en distinguant deux aspects. Pour ce faire, il conviendra de diviser par deux le nombre de points prévus pour le critère « respect de la consigne ».

1) Respect du critère de longueur minimale :

Une marge de 10% en moins sera acceptée. Si le candidat produit un nombre de mots inférieur à la marge de tolérance définie ci-après, la moitié des points correspondants au critère de longueur devra lui être retiré.

NB :
par ailleurs, si le nombre de mots est insuffisant, les critères d’évaluation relatifs aux compétences pragmatiques seront pénalisés de fait. Cela sera moins évident sur les critères linguistiques.

Niveau  
           Nbr de mots attendus             Nombre minima de mots acceptés

A1 :
                                         40 à 50                                                                36

A2 :
                                          60 à 80                                                             54

B1 :
                                         160 à 180                                                         144

B2 :
                                            250                                                                225

C1 :
                                            250                                                               225

C2 :
                                            700                                                             630
2) Traitement des différentes tâches exposées dans la consigne et respect de la situation proposée selon le niveau, deux manières d’évaluer sont à appliquer :
A1 et A2 : à ces niveaux, l’objectif est de valoriser des acquis du candidat. Si le candidat respecte globalement la situation et effectue les tâches demandées , il ne sera pas pénalisé. Par exemple, la consigne demande au candidat de donner et de demander de ses nouvelles ; le candidat donne de ses nouvelles mais n’en demande pas à son interlocuteur : il ne sera pas pénalisé dans le critère « respect de la consigne ». Il sera pénalisé uniquement si le type de production et la situation sont en adéquation totale avec ce qui est attendu dans la consigne. Exemple : la consigne demande au candidat de décrire sa journée ; le candidat rédige une lettre  d’invitation. On attribuera alors la moitié des points du critère « respect de la consigne ».
Pour les niveaux B1 et B2 : le candidat sera pénalisé s’il ne respecte pas globalement la situation et s’il n’effectue qu’une partie des tâches demandées car cela va entraîner une modification de la situation et/ou du contexte. Par exemple : la consigne demande au candidat de décrire sa situation professionnelle et de faire des suggestions d’améliorations de ses conditions de travail à son employeur : le candidat décrit la situation mais ne fait pas de suggestions : On attribuera alors la moitié des point du critère « respect de la consigne ». Le candidat sera également pénalisé dans le critère « capacité à … »
Attention, quand la consigne invite le candidat à s’exprimer sur des éléments culturels qu’il pourrait ne pas connaître (un parc d’attraction, une ville française…), si le candidat ne respecte pas ce point et s’exprime sur un élément similaire (une autre ville francophone, une ville de son pays…) il ne sera pas pénalisé.

B) Non respect total de la consigne (« Hors-sujet »)

La production du candidat ne correspond pas à la situation proposée : il s’agit cette fois d’un hors-sujet.
Quand on se fonde sur une évaluation critériée et positive (ex du DELF/DALF), il n’est pas question d’attribuer un zéro de sanction à l’ensemble de la copie. Toutefois, comme il n’est pas possible de demander au candidat de repasser l’épreuve, il convient de prendre des mesures valides, adaptées et rationnalisées :
- Chaque critère devra donc être évalué même si la production du candidat paraît hors-sujet.
- En revanche, le hors-sujet influera sur la manière de noter chaque critère, puisque les points relatifs aux critères des grilles d’évaluation ne peuvent être pleinement utilisés que si le candidat répond à la situation proposé.
Pour clarifier un peu les choses, il convient de distinguer 3 types de hors-sujets :

1) Hors-sujet thématique :

Exemple : Racontez vos dernières vacances : le candidat raconte un événement sportif, un film, voire une fête, un mariage.
La thématique n’est pas celle demandée mais le type de discours, le cadre énonciatif, les actes de langage seront sensiblement les mêmes. Ce hors-sujet thématique peut provenir souvent de l’incompréhension d’un mot (surtout de son implicite culturel) dans l’énoncé du sujet.
Comme indiqué plus haut, le correcteur sera tenu d’évaluer l’ensemble des critères de la grille et ne pourra en aucun attribuer une note sanction globale de zéro.
Le hors-sujet influera surtout sur les critères « respect de la consigne » et « lexique » (puisque, la plupart du temps, les champs lexicaux ne seront pas ceux attendus). Mais selon, l’examen concerné et le sujet, d’autres critères pourront être affectés, par exemple en B2 les critères « Correction socio-linguistiques » et « capacité à présenter des faits »

Préconisation : le candidat sera évalué uniquement sur 50% des points pour les critères :
- Respect de la consigne (partie Adéquation à la situation) ;
- Étendue et maitrise lexicale
Sur l’ensemble des autres critères il sera pénalisé ou non de fait en fonction de l’écart de sa production par rapport à ce qui lui était demandé.


2) Hors-sujet discursif :

Exemple : racontez vos vacances (On attend un texte narratif), le candidat produit un texte dans lequel il invite un ami à passer ses vacances dans son pays, rédige un texte entièrement descriptif ou argumentatif ou écrit un dialogue.
Le référent du message (les vacances) est compris, mais le type de discours à produire, la situation de communication ne sont pas compris ; or cela est primordial dans une approche communicative et actionnelle. La sanction dans la notation sera nécessairement plus élevée car bon nombre de critères ne pourront pas être satisfaits (capacité à raconter, cohérence et cohésion…). En effet, la grille d’évaluation doit toujours être utilisée en fonction du type de discours proposé par le sujet, en fonction de la performance observée chez le candidat :

Préconisation : le candidat sera évalué uniquement sur 50% des points pour les critères :
- Respect de la consigne (partie Adéquation à la situation) ;
- Capacités à … ;
- Cohérence et cohésion.
Sur l’ensemble des autres critères il sera pénalisé ou non de fait en fonction de l’écart de sa production par rapport à ce qui lui était demandé.


3) Hors-sujet complet (Thématique et discursif) :

Exemple : le candidat écrit une lettre argumentative sur un thème comme l’école alors qu’on lui demande de raconter un souvenir de vacances ( les éléments suivants sont attendus : capacité à raconter, temps du passé…)
Il peut s’agir d’un cas où le candidat a appris par cœur des canevas de textes et n’a pas tenu compte du sujet donné. Dans ce cas, la pratique d’une évaluation critériée de la production n’aura pas beaucoup de sens. La copie doit être soumise à l’appréciation d’un jury .Il s’agit donc de vérifier si l’interprétation de la qualité de la copie est bien la même que celle des membres du jury.

Préconisation : La note zéro sera attribuée aux critères suivants :
- Respect de la consigne ;
- Correction sociolinguistique ;
- Capacité à … ;
- Cohérence et cohésion.
- Le candidat sera pénalisé d’emblée de 50% pour le critère « compétence lexicale/orthographe lexicale » et « compétence grammaticale/ orthographe grammaticale ».


  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Djc: chapitre xiii!
  Mettre la production écrite à l'esprit du temps
  Tous les messages de Jaafari Ahmed


 Réponse N°1 30756

Hors-sujet discursif et complet!
  Par   MAHFODI AHMED  (CSle 08-04-13 à 01:03



Merci une autre fois M. Jaâfari pour votre partage.

Dans le cadre de référence de l'examen normalisé régional pour l'obtention du baccalauréat français 2009 et les orientations pédagogiques du lycée, le mot consigne est repris 14 fois. Dans le cadre de référence, il est accompagné par le mot respect et surtout dans la production écrite:

"Quant à la production écrite, elle lui offre la possibilité, dans le respect de la consigne d’écriture, de s’exprimer correctement en français, de mettre en œuvre ses capacités de création et d’imagination et d’exercer son esprit critique."

- "La situation de production écrite doit être signifiante pour le candidat et en rapport avec l’un des thèmes traités dans les œuvres au programme. Un sujet précis sera proposé au candidat qui doit produire un texte argumentatif en respectant la consigne donnée."

Le respect de la consigne d'écriture est un critère minimal dont l'absence dans la production écrite signifie l'échec de la compétence.

Donc, pour éviter, le risque de copiage pour certains candidats, à mon avis, on doit attribuer un zéro pour les hors-sujet discursif et complet.

Mes respects.





 Réponse N°2 30758

Bonjour, Si Mahfoudi!
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 08-04-13 à 09:25



En cas de copiage, oui! il y a des mesures à prendre dans le cadre de la loi en vigueur!

Mais , si l'élève arrive déjà à réstituer un texte mémorisé c'est déjà un effort non négligeable!

d'autant plus que ce que nous apprenons à nos apprenants, ce sont des savoir-faire et non des savoirs!

et un élève peut très bien faire un contre-sens, comprendre mal une consigne, ne pas être au courant de tel ou tel fait de société ou de culture...etc... avoir un blocage...

ce serait dommage de condamner tout le côté "langue, et expressivité" tout simplement parce qu' il y a eu hors-sujet! nous ne sommes pas dans les sciences exactes!

Parfois, (souvent même), il faut prendre le temps, de comprendre, de déchiffrer les symboles: je veux dire de jouer au psychologue, et d'essayer de découvrir ce qui a pu conduire à telle ou telle méprise.Une soudaine logique apparaît alors, et le texte produit prend un certain sens, qui mérite d'être évalué et non sanctionné!

je vous donne un exemple : lors d'une production écrite, un élève m'a bourré le texte avec le mot"le témoigné" ( quelques septs occurences): ça donnait un sens impossible: j'étais exaspéré, parce que d'abord, le mot n'existe pas , mais je me suis dit: c'est le témoin", mais ça ne marchait pas, parce que à chaque utilisation, cela ne rendait pas,! j'ai jugé le tout, et j'ai balancé un 3/10!j'ai entamé une autre copie, sans être satisfait, et puis un déclic dans ma tête, me fait comprendre que " témoigné" était tout simplement " le surveillant général"! je reprends la copie, et subitement tout prenait du sens, et j'ai donné 6/10!





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +