Le français au lycée et la suppression du manuel : le revers de la médaille


 (?) [20 msg envoyés ]
Publié le :  Lu :2732 fois
Rubrique :Lycée et Entraide scolaire  
  • 1.9 stars
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5


Le français au lycée et la suppression du manuel :
le revers de la médaille
Avec les nouveaux programmes de français au lycée, essentiellement l’introduction des œuvres intégrales (d’ailleurs fort discutable), les orientations officielles interdisent le recours au manuel par les élèves en classe contrairement à ce qui se passe pour les autres matières afin de laisser à l’enseignant la latitude d’élaborer son projet selon sa (ses) lecture(s) de l’œuvre et selon le niveau et la motivation de ses élèves.
La décision demeure judicieuse à plusieurs égards.
Au niveau littéraire, la spécificité d’une œuvre est qu’elle « offre un plaisir que la première lecture ne tarit pas » . C’est pour cette raison que la méthode LAGARDE et MICHARD est fortement critiquée : elle enferme la littérature dans des morceaux choisis en imposant un sens unique.
Sur les plans pédagogique et didactique, la décision prend en considération la valorisation de l’apprentissage qui place l’apprenant au centre de l’action en planifiant pour mieux répondre à ses besoins et pour mieux motiver son adhésion.
Mais, la réalité de certaines pratiques a montré les limites de ce choix, liées à de nombreuses considérations : institutionnelles, professionnelles, personnelles…
Ainsi, malgré les efforts déployés par de nombreux collègues comme ceux de notre site (marocagreg), les confusions, et les amalgames persistent et nos candidats au bac en paient le prix.
Certaines séances lecture analytiques se réduisent aux ennuyeuses anciennes lectures expliquées qui paraphrasent le texte en guise et plongent les élèves dans une atmosphère ennuyeuse, source de démotivation et de stérilité, incitant les élèves à délaisser la matière au risque d’obtenir de mauvaises notes au régional !
Il en est de même pour certaines séances de travaux encadrés menées sous forme de fameuses expressions orales où l’enseignant se lance dans d’interminables monologues, sans relation évidente avec l’œuvre et ne permettant pas d’impliquer les élèves dans le débat pour les inciter à comparer leur opinions avec celles exprimées dans l’œuvre à l’aide de lectures guidées et motivantes. Les élèves survolent l’œuvre dans les meilleurs des cas ou se contentent généralement des résumés proposés dans certains livres d’accompagnement.
Pour l’écrit, dans le cadre de référence de l’examen du bac 2010 les termes « la production d’un texte argumentatif » est mise en gras et suivie de l’expression « sans être une dissertation littéraire ». On ne peut plus clair, l’élève doit, donc, être capable de rédiger un petit essai. Ce qui implique un entraînement progressif au texte argumentatif en commençant par les bases de ce type de texte : raisonnement, argument, exemple, liens logiques, etc. L’année suffirait à peine pour atteindre cet objectif. Pourquoi donc lancer les élèves dans les portraits, les narrations sans préciser leur dimension argumentative (étayer une opinion). Plus absurde encore, à mon sens, lancer les élèves dans des commentaires composés dans l’issue d’ailleurs demeure incertaines…
Tels sont quelques points qui me tiennent à cœur concernant la préparation au bac et je souhaite que les collègues donnent leurs avis et leurs conseils. Beaucoup d’enseignants pleins de bonne volonté , d’abnégation et prêts à faire des sacrifices pour la réussite de leurs élèves, mais l’absence d’une formation pertinente et d’une information suffisante rendent leur action inefficace, voire inutile et gratuite.

Cet article est apprécié par : Idoubiya rachid - 



 Réponse N°1 36583

comment répondre
  Par   azouguigh hicham  (CSle date_verif



est-ce faire une séquence sous forme de tableau? ou rédiger les fiches didactique de chaque activité?





 Réponse N°2 36600

les deux je crois
  Par   nazha youssef  (Profle date_verif



Elaboration de sequence puis etablir des fiches .





 Réponse N°3 36616

Les deux
  Par   Moussaoui Hicham  (Profle date_verif



Je crois qu'il faut d'abord élaborer une séquence pédagogique puis établir des fiches didactiques.





 Réponse N°4 36923

correction?
  Par   hamma rachid  (Profle date_verif



n'y a-t-il pas une proposition de correction? merci de partager vos réponses





InfoIdentification nécessaire
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +