Le discours indirect libre

 Par LAHYANI Mohamed  (?)  [msg envoyés : 1le 02-11-15 à 20:49  Lu :330 fois
     
  
 accueil


Le discours indirect libre:
1. Définition:
Comme le discours direct, il rapporte exactement les paroles ou les pensées, mais sans indiquer un changement du système d'énonciation.
Exemple: « Deux compagnons, pressés d'argent,
À leur voisin fourreur vendirent
La peau d'un Ours encore vivant,
Mais qu'ils tueraient bientôt, du moins à ce qu'ils dirent.
C'était le roi des ours, au compte de ces gens.
Le marchand à sa peau devait faire fortune ;
Elle garantirait des froids les plus cuisants :
On en pourrait fourrer plutôt deux robes qu'une. » (Jean de La Fontaine, Fables)
2. Repérages:
Le discours indirect libre supprime les guillemets, marques du discours direct, et les temps des verbes deviennent ceux du discours indirect, sans subordination. De ce fait, il est parfois difficile d'établir la distinction entre ce qui appartient au locuteur premier, et ce qui appartient au locuteur second. Souvent, il vient après un discours indirect introduit par "que", ou après une remarque sur l'état d'âme du personnage; c'est alors un moyen de le repérer.
3. Effets:
Assez fréquent chez La Fontaine, au XVIIe siècle, le discours indirect libre apparaît surtout dans le roman, à partir du XIXe siècle. Comme le discours direct, il donne au personnage de la présence, et le caractérise. Mais il permet aussi de conserver cette présence même lorsqu'il s'agit d'un propos général prononcé par aucune personne particulière, mais représentatif d'un groupe, d'un type social.
4. Le monologue intérieur:
On parle de monologue intérieur lorsque le discours indirect libre rapporte longuement la pensée d'un personnage.
Le monologue intérieur est donc une technique littéraire censée exprimer le cheminement désordonné de la pensée intime, non pas du point de vue extérieur (oral avec un ou plusieurs auditeurs) d'un personnage mais d'un point de vue intérieur.
Le lecteur est installé dans la pensée du personnage qui devient narrateur. Le déroulement ininterrompu du monologue se substitue à la forme usuelle du récit. Le monologue intérieur joue un rôle important dans le renouvellement du roman au XXe siècle devenant « l'un des emblèmes de la modernité romanesque » (J.-P. Bertrand).
La transformation du discours direct en discours indirect.
Les échanges des personnes:
Si le sujet de la phrase du discours direct est à la première personne du singulier ou du pluriel, il prend la même personne que le sujet du verbe introducteur lors du passage du discours direct au discours indirect.
Exemple 1: Il annonce: « Je vais recevoir mes amis demain » Il annonce qu'il va recevoir ses amis demain.
Exemple 2: Vous déclarez: « nous serons prêtes dans quelques minutes » Vous déclarez que vous serez prêtes dans quelques minutes.
Quand le sujet de la phrase du discours direct est à la deuxième personne du singulier ou du pluriel, lors du passage du discours indirect ce sujet se met à la même personne que le C.O.I. du verbe introducteur.
Exemple: Il me demande: « Viendrais-tu à mon anniversaire? » Il me demande si je viendrais à son anniversaire.
Lorsque le sujet de la phrase au discours direct est à la troisième personne du singulier ou du pluriel aucun changement ne s'opère.
Exemple: J'affirme: « Marie est belle » J'affirme que Marie est belle.
II- Les échanges des temps verbaux:
Si le verbe introducteur est au présent ou au futur de l'indicatif, aucun changement ne s'impose.
Exemple 1: Il lui assure: « Je suis sincère » Il lui assure qu'il est sincère
Exemple 2: Le professeur nous demandera: « étiez-vous attentif? » Le professeur nous demandera si nous étions attentifs.
Si le verbe du discours direct et au mode impératif nous avons le choix entre deux possibilités:
a)- remplacer l'impératif par l'infinitif précédé par une préposition:
Exemple: Il lui dit: « Viens chez moi » Il lui dit de venir chez lui.
b)- remplacer l'impératif par le mode subjonctif:
Exemple: Il lui dit: « viens chez moi » Il lui dit qu'il vienne chez lui.
Quand le verbe introducteur est à un temps du passé (n'importe lequel) et que:
Le verbe du discours direct est au présent ou à l'imparfait, lors du passage du discours direct au discours indirect le temps du verbe est l'imparfait.
Exemple: Il a dit: « je voulais boire » Il a dit qu'il voulait boire.
Le verbe du discours direct est au plus-que-parfait, lors du passage du discours direct au discours indirect le temps ne change pas.
Exemple: Il a dit: « je m'étais trompé » Il a dit qu'il s'était trompé.
Le verbe du discours direct est au passé simple ou au passé composé, lors du passage du discours direct au discours indirect le verbe se met au plus-que-parfait.
Exemple: Jean affirma: « mon frère mangea (a mangé) son fruit » Jean affirma que son frère avait mangé son fruit.
Le verbe du discours direct est au futur simple, il se met au conditionnel présent lors du passage du discours direct au discours indirect.
Exemple: L'employé déclare: « je démissionnerai » L'employé déclare qu'il démissionnerait.
Le verbe du discours direct est au futur antérieur, il se met au conditionnel passé.
Exemple: Il l'a assuré: « je serai arrivé avant toi » Il l'a assuré qu'il serait arrivé avant lui.
Le verbe du discours direct est au subjonctif présent, il se met au subjonctif imparfait lors du passage du discours direct au discours indirect.
Exemple: Il a dit: « il faut qu'il comprenne » Il a dit qu'il fallait qu'il comprît.
Le verbe du discours direct est au conditionnel présent ou passé, il garde le même temps et le mode.
Exemple: Elle pensa: « elle aurait pu partir » Elle pensa qu'elle aurait pu partir.
III- Les échanges des adverbes et des indicateurs de temps:
Quand le verbe introducteur est à un temps du passé, des changements sont opérés au niveau des adverbes et des indicateurs de temps:
Aujourd'hui ce jour-là.
Exemple: Il lui a demandé: « viens-tu aujourd'hui? » Il lui a demandé s'il venait ce jour-là.
Hier la veille.
Exemple: Jeanne interroge son fils: « as-tu bien dormi hier? » Jeanne interroge son fils s'il avait bien dormi la veille.
Demain le lendemain.
Exemple: Il annonce: « je venais demain » Il annonce qu'il viendrait le lendemain.
Après demain sur le lendemain.
Exemple: Claudine a annoncé à son mari: « je voyageais après demain » Claudine a annoncé à son mari qu'elle voyagerait sur le lendemain.
Ici là-bas ou là.
Exemple: Paul demanda à sa femme: « seras-tu ici le jour de ton anniversaire? » Paul demanda à son femme si elle serait là le jour de son anniversaire.
Dans quelques jours quelques jours plus tard.
Exemple: La directrice déclara: « la nouvelle employée arrivera dans quelques jours » la directrice déclara que la nouvelle employée arriverait quelques jours plus tard.

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +