Le conte philosophique

 Par Samira Yassine  (?)  [msg envoyés : 2089le 15-10-11 à 14:09  Lu :10155 fois
     
  
 accueil


De manière générale, le conte est un récit assez court en prose, qui narre des événements imaginaires et donnés comùme tels, et cherche à sortir de la réalité par le merveilleux.
Il se distingue à la fois de la nouvelle et du roman. A la différence de la nouvelle , le conte comporte une très grande quantité d'aventures, s'étend dans l'espace et le temps ; mais comporte une très grande quantité d'aventures , s'étend dans l'espace et le temps, mais se distingue du roman , car il schématise les événements et les ramène à leur signification symbolique sans chercher à les faire exister réellement pour le lecteur par l'abondance des deétails.
Typologie des contes populaires:
il y a plusieurs types de contes populaires dont voici les principaux:
a/ les contes d'animaux : c'est un conte oral ayant pour héros des animaux doués de parole et se comportant comme des humains. On ne doit pas le confondre avec la fable qui est un genre littéraire écrit; dadactique, généralement en vers.
b/ Les contes facétieux : leur but est de faire rire. On se moque des niais, que leur sottise entraine dans toutes sortes de malentenus.
c/les contes merveilleux: dans ces conte, il y a le merveilleux; il intervient le surnaturel, l'inexplicable dans les aventures du héros. des personnages secourables( fées, lutins, vieiles femmes, animaux) les aident à accomplir les épreuves et à triompher des obstacles.
Fonctions du conte:
le divertissement : le conte est destiné à amuser et distraire l'auditeur.
la pédagogie : le conte ne cherche pas seulement à divertir ; sous une forme ludique, il transmet un savoir de génération en génération . Le conte comporte une morale, une leçon.
la fonction psychologique: le conte pose , sous forme d'images symboliques, des problèmes inconscients auxquels sont confrontés les individus. cette forme s'exerce au niveau inconscient et donc à l'insu des usagers.
Le conte philosophique:
Le conte est considéré encore au dix-huitième siècle , comme un genre mineur. Voltaire a opté pour ce genre afin de livrer ses observations et ses critiques de la société française de son époque. le conte lui permettait, d'une part , de satisfaire le gout d'un public friand d'oeuvre merveilleuses et , d'autre part, de tromper la vigilance d'une censure intransigente: celle du conte philosophique.
le 18ème siècle correspond à l'âgze d'or du conte. les écrivains ont emprunté à ce genre son cadre intemporel et utopique et sa dimension allégorique pour véhiculer des messages moraux , politiques ou philosophiques.
Voltaire fut le créateur du conte philosophique. ses contes , composés et lus dans les salons mondains, rencontrèrent un succès retentissant , aussi décida-t-il de les publier/
Dans ces contes philosophiques, voltaire utilise toutes les techniques du conte traditionnel:
°la narration se fait sur un ton plaisant , dans un univers intemporel et imaginaire, parfois merveilleux.
°les péripéties s'enchainent rapidement.
°Les personnages sont des types le plus souvent réduits à un trait de caractère unique (Candide, l'Ingénu...)
A ces procédés de conte populaire, Voltaire ajoute quelques retouches personnelles, détournant ainsi le conte traditionnel pour y insérer une trame philosophique:
°Voltaire introduit dans ses contes des réalités historiques( dans Candide , il évoque l'Inquisition....) ce qui est incompatible avec le merveilleux.
°Il introduit des digressions ( arrêter le récit pour parler d'autre chose): l'action suspendue momentanément , l'un des personnages prend la parole pour exposer une idée , disserter sur un sujet...
° mais l'innovation la plus importante c'est l'ironie dont use voltaire dans son conte . cette figure de style rompt avec l'apparence de simplicité du récit et souligne la dimenion critique du conte.
Le conte philosophique est un récit d'apprentissage: le personnage est soulis à plusieurs épreuves, au bout desquelles, il acquiert une connaissance du monde. cette portée didactique est souvent perceptible dès le sous-titre ( comme Candide ou l'optimisme) . la construction linéaire montre la volté didactique du récit qui vise avant tout à instruire.
Les contes de voltaire reflètent les débats du siècle des lumières et les combats menés par l'auteur pour le respect des droits ; la tolérance , la liberté etc.. ce genre lui permet d'exprimer sa dénonciation de l'injustice, des abus du pouvoir, en échappant à la censure.
Réf: Lire facilement mes oeuvres au lycée

  




 Réponse N°1 14634

remerciement...
  Par   CHAHIDALAOUI Achraf  (CSle 15-10-11 à 16:22



Oh Merci beaucoup Mme.Samira Yassin pour votre effort que Dieu vous garde à très bientôt





 Réponse N°2 14688

...
  Par   CHAHIDALAOUI Achraf  (CSle 18-10-11 à 01:52



Bonsoir,si on vous demande de résumer la différence ente le conte philosophiques et le contes merveilleux qu'est ce que vous allez dire ?





 Réponse N°3 14690

Ohhh!!! ce que je cherche
  Par   benhasna lehsan  (CSle 18-10-11 à 13:10



je remarque vous avez fait un excellent travail Madame Samira

merci de vos informations





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +