Le compte rendu d’un document écrit

 Par Jaafari Ahmed  (Prof)  [msg envoyés : 943le 04-12-12 à 22:35  Lu :18786 fois
     
  
 accueil


L’approche méthodologique d’un compte rendu est identique à celle du résumé :
1- Il convient de « savoir lire un texte »
2- La rédaction fait appel aux mêmes qualités
- Pour « reformuler » le texte ;
- Pour « éliminer » ce qui n’est pas essentiel ;
- Pour enchaîner les idées ;
- Pour « condenser » et « préciser » l’expression.
Comparaison entre résumé et compte rendu :
1- Ressemblances :
- Ne pas commenter, ne pas juger la pensée de l’auteur : dans les deux cas, il s’agit de reconstituer en raccourci la structure logique de la pensée.
- La lecture et l’analyse conduisent à mettre en lumière les articulations de la pensée en soulignant les enchaînements.
- Le texte initial est reformulé, car il ne s’agit pas de juxtaposer des extraits du texte.
2- Différences :
- Mais le compte rendu peut ne pas suivre l’ordre du texte si on le juge utile pour mieux montrer les rapports logiques ente les idées.
- Mais le compte rendu met en relief l’idée principale et s’attache à définir les rapports qu’entretiennent avec elle les idées secondaires.
- Mais le compte rendu prend une distance par rapport à l’énonciation : il identifie et décrit à la troisième personne la façon dont l’auteur expose ses idées.
Cela entraîne les conséquences suivantes :
a- Il faut prévoir une introduction qui définira le texte et en formulera l’idée générale
b- Il fait effectuer un classement des idées secondaires en faisant apparaître leur rôle dans la démarche de l’auteur : s’git-il de soutenir ou de réfuter une thèse, de l’illustrer par des exemples ou de l’atténuer… ?
c- Il faut introduire l’auteur dans le texte en définissant son point de vue : il montre, il affirme, il critique, il dénonce…
d- Le compte rendu sera, par conséquent, plus long que le résumé : le texte est condensé au tiers environ de sa longueur.
I - Introduire :
Quelles informations va-t-on fournir dans une introduction ?
- Le nom de l’auteur et sa qualité, si le texte permet de le reconnaitre, par exemple : journaliste, romancier, scientifique, homme politique…
- Le genre du texte.
- Le thème principal : pour le découvrir, on dispose souvent de l’aide d’un titre. Mais attention : dans certains textes ce n’est qu’à la fin que se dégage nettement l’idée générale.
- Le(s) but(s) de l’auteur : pour l’(les) exprimer, il faut utiliser des verbes de déclaration, d’opinion…
- Le ton du texte : il suffit souvent d’un adjectif (pessimiste, ironique, persuasif…) ou d’un adverbe (violemment, sérieusement…) pour le définir.
À noter : pour rédiger cette introduction, qui doit rester courte, il ne faut pas oublier quelques normes :
- Les titres de livres, de magazines, de journaux sont en lettres italiques ou soulignées ; le premier nom du titre porte une initiale majuscule.
- Les titres des chapitres, des articles, des textes eux-mêmes se mettent entre guillemets en respectant l’emploi des majuscules voulu par l’auteur.
II - Présenter la démarche de l’auteur :
L’introduction a déjà, en respectant l’idée générale du texte, qualifié la démarche de l’ensemble de l’auteur. Mais sa pensée suit des étapes, que le plan va dégager. À présent, pour rédiger le compte rendu, il faudra :
- Définir l’attitude de l’auteur à chacune de ces étapes ;
- Définir les moyens qu’il utilise.
A- L’attitude de l’auteur :
Elle répond à quatre modalités possibles :
*Déclarative : il dit quelque chose, de façon plus ou moins affirmative ou négative.
*Interrogative : il pose ou se pose, des questions.
*Impérative : il conseille, prie ou ordonne , de façon plus ou moins énergique.
*Exclamative : il exprime un sentiment, telle la colère, la joie, l’admiration, la peur…
Chacune de ses modalités s’inscrit dans un type de discours :
*Narratif : l’auteur observe, raconte, décrit.
*Didactique : l’auteur explique, analyse des faits, leurs causes, leurs conséquences, il démontre une thèse, donne des conseils.
*Polémique : l’auteur approuve, critique, combat pour ses idées.
Pour restituer cette attitude dans le compte rendu, le principal outil est le verbe.
Il faut apprendre à l’utiliser selon sa force en observant ce classement qui en propose un ordre croissant(<) :
a- Discours narratif :
- dire < déclarer < affirmer/assurer/ soutenir - raconter - Annoncer - Voir < regarder < observer/ remarquer < considérer contempler.
b- discours didactique :
-Montrer < indiquer/ exposer < révéler/ dévoiler < démontrer/ prouver/ confirmer/justifier.
-étudier < examiner < analyser < commenter.
-Suggérer < conseiller < proposer < recommander.
c- discours polémique :
-accepter /admettre< approuver/être d’accord< estimer/apprécier< louer/ faire l’éloge.
-repousser< refuser/rejeter< contester /réfuter/ contredire< réprouver/ condamner.
- critiquer< s’opposer à/ reprocher/ blâmer< accuser / dénoncer < attaquer /combattre.
Bien évidemment à partir des verbes cités, on peut enrichir l’expression :


-  En les utilisant à la forme négative, ou en cherchant des antonymes ; exemple : ne pas approuver/ désapprouver.


- En utilisant des locutions formées par substantivation des verbes. Exemple : adresser des reproches / des louanges ; faire une suggestion/ une prophétie…


B- Les moyens mis en œuvre :


Quel que soit le type de discours dominant, l’auteur met en œuvre des moyens stylistiques pour illustrer ou renforcer ses affirmations, ses thèses, ses attaques…


Des exemples, simplement énumérés ou développés : ils peuvent être renforcés par des statistiques, par une anecdote.


Le recours au style direct : l’auteur cite les paroles d’autrui pour appuyer les siennes.


-L’interrogation : elle permet d’interpeller le lecteur, lui suggère une réponse quand elle est à la forme négative.


Les mots entre guillemets: ils permettent, soit un néologisme, soit de nuancer l’expression, soit d’attirer l’attention.


Le compte rendu signalera brièvement ces moyens. Pour cela , on dispose de multiples possibilités. En voici quelques-unes :


*Pour exprimer la manière :


- l’adverbe : ironiquement, concrètement, sérieusement, calmement, habilement…


- L’adjectif : indigné, alarmé, optimiste, pessimiste…


- Le complément prépositionnel introduit par « avec » : avec colère/calme /espoir/ peur…


*Pour exprimer le moyen :


- le gérondif : en utilisant/prenant/ recourant à/ employant/ citant…des exemples.


- le complément prépositionnel introduit par : avec/ par/ à l’aide de / au moyen de / grâce à/ par le biais de …


À noter : on peut facilement définir les modalités et le types de discours en observant dans le texte :


-  La ponctuation ;


-Les mots de liaison : leur emploi, leur fréquence ;


-La syntaxe : phrase elliptique, simple ou complexe (subordination) énumération, style direct ou indirect…


-Les choix lexicaux : la fréquence des adjectifs, des adverbes, vocabulaire familier ou soutenu…


- Et ne pas oublier qu’un auteur, comme tout être humain, exprime ses sentiments !


C- Réorganiser le texte :


Réorganiser le texte n’est pas obligatoire. Mais,


- Très souvent un auteur, pour convaincre, répète la même idée ;


-Très souvent un texte se construit de schémas logiques qui se répètent.


Dans de tel cas, il est préférable d’opérer des groupements : la pensée de l’auteur sera mieux mise en valeur.


Pour souligner l’organisation personnelle du texte , ne pas oublier de former des paragraphes.


  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Djc: chapitre xiii!
  Mettre la production écrite à l'esprit du temps
  Tous les messages de Jaafari Ahmed


 Réponse N°1 28590

Merci, cher ami.
  Par   Samira Yassine  (CSle 04-12-12 à 22:42



Encore une fois, merci cher ami.

Vous faites vraiment preuve d'un grand altruisme en répondant à nos demandes dans le domaine, nous dispensant ainsi d'un grand effort de recherche et de synthèse.

Merci.





 Réponse N°2 28596

Merci
  Par   Dounia Azouz  (Autrele 05-12-12 à 10:02



Le compte rendu du compte rendu est fait avec beaucoup de méthode. J'oublie le procès-verbal prévu à l'occasion à moins que vous vouliez faire les choses à l'amiable et donner votre propre version des faits!

Encore une fois merci pour le partage.





 Réponse N°3 28610

Mme Aziz!
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 05-12-12 à 21:45



J'ai fait mon enquête au sujet de votre disparition, et je sais que vous étiez là où on acère les griffes!

Cela mérite un rapport!





 Réponse N°4 28611

Sir Jeffrey
  Par   Dounia Azouz  (Autrele 05-12-12 à 22:11



Pour accéder aux services d'une manucure, il faut être propulsé hors de l'échelle alors je laisse Dame Nature faire son travail.

Pour le rapport, je vous laisse le soin de l'entreprise car vous avez tous les mérites.

Cordialement.





 Réponse N°5 28616

merci
  Par   brahim el harfi  (Profle 06-12-12 à 07:51



cher Ahmed tu me manques





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +