Le climat et le rapport au corps

 Par Adi Lachgar  (?)  [msg envoyés : 341le 28-06-12 à 13:55  Lu :1038 fois
     
  
 accueil


J’ai observé deux mouvements. Le premier est celui qu’on fait quand il fait trop chaud. On tire sur ses vêtements avec une sorte d’exaspération et d’agacement. Le geste est parfois violent et s’accompagne de petites interjections qui vont du sympathique « ouf ! » au grossier « tfou ! » C’est comme si on voulait se débarrasser non seulement de ces effets qui deviennent soudain insupportables, mais même de sa propre peau. Le deuxième est celui qu’on fait quand il fait froid. Là, à l’inverse, on croise en les serrant les bras sur sa poitrine, on rentre, pour ainsi dire, la tête dans les épaules. C’est comme si on voulait réduire son corps et, ainsi, donner une prise moindre à la morsure du froid.
Ces deux types de mouvement s’opposent par leur dynamique. Le mouvement lié à la chaleur est de type centrifuge. Le corps y est ressenti comme une enveloppe étouffante dont il s’agit de se débarrasser pour se sentir mieux. On note ici un dédoublement intéressant : le pronom réfléchi « se » renvoie à un être dépouillé de son corps. Par contre, le mouvement lié au froid est de type centripète. La dynamique de recroquevillement fait du corps une sorte de foyer qu’il s’agit de protéger. Le geste des bras sur la poitrine est une sorte d’embrassade réflexive.
C’est une affaire de chaleur et d’échange calorique entre l’intérieur et l’extérieur.
Ainsi, entre ce mouvement qui « se débarrasse » du corps et cet autre qui l’« embrasse », le climat paraît décider de notre rapport au corps. On peut comprendre alors que l’amour ne soit pas proprement estival. Ce n’est qu’en hiver et en automne que le corps en chaleur, embrassé, embrasse. En été, c’est pour se débarrasser d’une besogne embarrassante qu’on embrasse.

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  La rhétorique : une affaire de menuiserie
  Moralité!
  Tous les messages de Adi Lachgar


 Réponse N°1 24416

re
  Par   elaouadi med  (Profle 28-06-12 à 14:06



oui, effectivement avec cette chaleur intense ,rien qu'une ballade aquatique à coté d'une plage n'apaiserais ce canicule .





 Réponse N°2 24421

C'est très intéressant maître Si Adi
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 28-06-12 à 19:46



Et curieusement ce matin, sur la Radio, vers 10 heurs, j'étais en route vers le lycée: il y avait la célèbre émission de la non moins célèbre "Chourou9", "Aji NWaDDA7 Lik", et qui traite de tous les sujets, et d'une manière très osée avec des spécialistes, et les auditeurs/ auditrices. Justement le sujet d'aujourd'hui, c'est "le climat chaud,et les rapports entre partenaires. Les gens se plaignent (les femmes surtout) que les maris préfèrent rester tranquilles. Le spécialiste invité explique qu'au contraire c'est une saison d'amour , la lumière et la chaleur attisent le désir, et qu'il faut s'arranger pour en profiter. Ils conseille de se rafraîchir juste une heure avant( c'est-à-dire ne pas y passer directement quand on étouffe, et qu'on rentre harassé, il faut prendre une heure de mise en condition rafraîchissante, chacun selon ses moyens, parfois, juste se laver les aisselles au froid, et s'asperger un peu (comme les ablutions en quelque sortes : d'ailleurs les ablutions servent aussi à se ressourcer , et cela se passera dans les meilleures dispositions.





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +